Principal Crise cardiaque

Quelles maladies apparaissent les vomissements, les crampes dans l'estomac?

dolio.ru »Santé» Santé I »Abdomen malade et nausées: que faire

La santé est la clé de la vigueur et de l'activité d'une personne. Un malaise peut "déstabiliser quiconque" et priver de la possibilité de profiter de la vie. La condition dans laquelle le bas-ventre fait mal et est malade est particulièrement dégoûtante. Le désir naturel de soulager les manifestations négatives avec des analgésiques n'apporte pas toujours le résultat souhaité. Dans certaines situations, la simple neutralisation des symptômes peut même faire mal. Avant de prendre des médicaments ou des remèdes populaires, il convient de comprendre ce qui a conduit à la détérioration de la condition. Il est important de traiter la cause profonde des nausées et des douleurs, et de ne pas faire face aux conséquences désagréables.

Causes des nausées et des douleurs dans le bas-ventre chez les femmes

La douleur dans le bas-ventre chez la femme et les nausées sont la cause la plus fréquente de plaintes chez le gynécologue.

Des symptômes de douleur similaires sont également un symptôme de processus pathologiques chirurgicaux ou neurologiques aigus..

Si vous ressentez une gêne, en particulier une douleur aiguë et intolérable, vous devez immédiatement contacter un spécialiste.

La douleur dans le bas-ventre est associée à divers symptômes et peut être déclenchée par divers types de maladies.

Il n’est donc pas possible d’établir par lui-même les raisons de sa formation..

Seul un spécialiste qualifié peut diagnostiquer et détecter les causes de ces sensations de douleur après le diagnostic.

Il y a des cas où, en plus des douleurs abdominales basses et des nausées, une femme a un réflexe de vomissement et de la fièvre.

Ces signes indiquent qu'il est nécessaire d'appeler une aide d'urgence, car la présence de tels symptômes indique une blessure ou une maladie qui menace gravement la vie de la femme.

Lorsque l'estomac fait mal et est malade, il peut parler de maladies du tractus gastro-intestinal. De plus, les douleurs abdominales sont déclenchées par des maladies du système génito-urinaire ou des organes génitaux.

Souvent, l'apparition d'inconfort peut faire suspecter au patient une intoxication, en particulier lorsque des symptômes désagréables sont apparus immédiatement après avoir mangé..

L'empoisonnement de produits alimentaires de mauvaise qualité, contenant une grande quantité de produits chimiques nocifs, peut provoquer des douleurs assez vives.

Intoxication alimentaire

La cause la plus fréquente de crampes abdominales, de vomissements et de diarrhée est l'intoxication alimentaire. Les toxines peuvent être trouvées dans l'eau, les aliments gâtés, les champignons non comestibles. Faites particulièrement attention lorsque vous achetez des produits laitiers, des œufs, de la viande, du poisson, des pâtisseries à la crème. Ne mangez pas après la date d'expiration.

L'intoxication alimentaire peut être déterminée par les symptômes qui l'accompagnent:

  • température corporelle élevée;
  • perte d'appétit;
  • ballonnements;
  • réduction de pression;
  • sueur froide.

Une intoxication alimentaire légère est traitée en lavant l'estomac avec une solution faible de permanganate de potassium ou de soude, en prenant des entérosorbants. Pour prévenir la déshydratation, des solutions salines sont prescrites (Regidron, Oralit). Dans les cas graves, le patient doit être hospitalisé et nettoyé du corps avec des compte-gouttes.

Les raisons

Les nausées et les douleurs dans le bas-ventre sont un processus pathologique qui apparaît en raison de divers facteurs provoquants. Elle se caractérise par des crampes abdominales, des vomissements, de la fièvre et de la diarrhée.

Chez les femmes, des douleurs dans le bas-ventre se forment en raison de diverses circonstances, mais le plus souvent cela indique la présence d'une maladie gynécologique ou urologique.

Troubles utérins

Les causes courantes de nausées et de douleurs dans le bas-ventre chez les femmes sont les troubles utérins:

  • Maladie prémenstruelle. La douleur est provoquée par des contractions utérines spastiques. Souvent, ils apparaissent avant ou dans les premiers jours du cycle menstruel. Souvent, la douleur est causée par une inflammation prolongée ou un processus d'adhésion. Le fonctionnement instable du système hormonal peut également provoquer une gêne.
  • Courbure de l'utérus. Il se forme suite à des adhérences après inflammation ou est congénital. Le bas-ventre en relation avec cela commence à tirer et il y a une légère douleur dans le bas du dos.
  • Fibromes utérins. Il s'agit d'un néoplasme bénin, qui ne provoque généralement pas de douleur. Cependant, dans certaines situations, avec de grandes tailles et une localisation spécifique des excroissances, des sensations douloureuses paroxystiques sont observées.
  • Annexite. Une variété d'agents viraux (staphylocoques, streptocoques, bacilles de Koch) provoquent une inflammation des ovaires ou des trompes de Fallope. La maladie commence après un avortement, un accouchement ou des rapports sexuels pendant le cycle menstruel. L'évolution chronique de l'annexite est exacerbée en raison de l'hypothermie et de la détérioration du système immunitaire.
  • Endométriose Inflammation dans l'utérus et les ovaires, caractérisée par des sensations douloureuses constantes qui augmentent pendant le cycle menstruel.
  • Torsion des jambes du kyste. Pendant la rotation du kyste, les vaisseaux veineux et artériels sont comprimés, ce qui fournit une nutrition au néoplasme, à la suite de quoi cette croissance se flétrit. Le processus pathologique est associé à un inconfort intense après un effort physique ou un rapport sexuel, ainsi qu'à une augmentation de la température, des nausées et des réflexes de vomissement.
  • Grossesse extra-utérine. Dès les moments d'attachement du fœtus aux parois internes de la trompe de Fallope, on note une douleur de traction dans la cavité abdominale, qui irradie vers le bas du dos. Le processus pathologique s'accompagne de saignements. Souvent, les femmes peuvent perdre conscience. Un tel effet indésirable nécessite des soins médicaux d'urgence, car le risque de rupture de la trompe de Fallope augmente.
  • Rupture de l'ovaire. La douleur lors d'une telle pathologie est aiguë, intolérable. Des évanouissements sont observés. Une aide rapide à ce phénomène est nécessaire immédiatement, car une infection du péritoine est probable.
  • Risque de fausse couche. En raison d'un effort physique, de diverses infections ou processus pathologiques pendant la grossesse, d'une augmentation du tonus de l'utérus ou d'une exfoliation du placenta.

Pendant cette période, la douleur dans le bas-ventre prévaut sur celle de la région lombaire. Cette symptomatologie est assez dangereuse, notamment lorsqu'elle est associée à des impuretés sanguines.

Une femme en situation sans faute a besoin d'une assistance médicale d'urgence.

Nourriture diététique

Un régime pour les nausées et les douleurs à l'estomac est une procédure de traitement obligatoire qui aide à restaurer la fonction des organes. Cela devrait durer de 10 à 14 jours. Les aliments doivent être pris en même temps en petites portions 5 à 6 fois par jour. Il est interdit de manger des aliments excessivement chauds ou froids. Les produits doivent être bouillis ou cuits à la vapeur.

Exemple de menu

Pour savoir quels plats vous pouvez manger pendant la journée, vous devez faire un horaire, détaillant le petit déjeuner, le déjeuner et le dîner.

  1. Petit déjeuner: sarrasin, bouilli sur l'eau, crème faible en gras, thé.
  2. Snack: génoise, pommes râpées.
  3. Déjeuner: soupe de légumes râpés, boulettes de viande au chou-fleur cuit, gelée de baies.
  4. Snack: craquelins compote de poire.
  5. Dîner: purée de pommes de terre, filet de poisson bouilli, thé.
  1. Petit déjeuner: bouillie de riz bouilli, un verre de cacao.
  2. Snack: boulettes de pommes de terre, tisane.
  3. Déjeuner: soupe de légumes, boulettes de poulet cuites dans une sauce au lait, mousse aux fruits.
  4. Snack: craquelins croustillants, un verre de lait.
  5. Dîner: poisson cuit à la vapeur, pâtes, thé.
  1. Petit déjeuner: 2 œufs, cuits «dans un sac», un morceau de pain avec du pâté, du cacao au lait.
  2. Snack: pomme au four avec 1 c. miel, thé vert.
  3. Déjeuner: soupe de potiron, purée de pommes de terre, boulettes de viande cuites à la vapeur, gelée de fruits.
  4. Snack: pastille ou guimauves, thé vert.
  5. Dîner: hareng ou truite cuit au lait, légumes vapeur, thé vert.
  1. Petit déjeuner: soupe de légumes avec une petite quantité de céréales, pain, compote.
  2. Snack: poire, thé.
  3. Déjeuner: pâtes avec un morceau de poulet bouilli.
  4. Snack: crackers, compote.
  5. Dîner: bouillon de poulet, un morceau de pain blanc, un morceau de potiron cuit au four.
  1. Petit déjeuner: bouillie de sarrasin assaisonnée de beurre, yaourt.
  2. Snack: 2 pommes.
  3. Déjeuner: pâtes, salade de chou frais assaisonné d'huile d'olive ou de tournesol.
  4. Snack: guimauves, thé.
  5. Dîner: nouilles au poulet, salade aux herbes et concombre.
  1. Petit déjeuner: bouillon faible en gras cuit à partir de viande de veau jeune, poulet ou lapin, un morceau de pain blanc.
  2. Snack: boulettes, thé vert.
  3. Déjeuner: bouillie de mil sur l'eau, qui est bouillie jusqu'à semi-liquide.
  4. Snack: biscuits diététiques, gelée de lait.
  5. Dîner: soupe de légumes, un morceau de pain blanc, thé.
  1. Petit déjeuner: purée de pommes de terre sur l'eau, salade de concombre frais.
  2. Snack: crush, compote.
  3. Déjeuner: semoule, gelée de baies.
  4. Snack: yaourt avec un petit pain.
  5. Dîner: vermicelles avec un morceau de poulet, salade de chou frais.

Produits laitiers

Avec les pathologies gastriques, les produits laitiers suivants sont autorisés:

  • Lait;
  • plats de fromage cottage cuits au four et cuits à la vapeur;
  • fromage cottage frais et crème sure;
  • lait condensé;
  • crème;
  • fromages frais faibles en gras et doux.
  • plats frits avec du fromage cottage;
  • fromages gras et épicés;
  • biscuits au lait caillé;
  • cheesecakes.

De l'alimentation, les régimes excluent les plats qui, en raison de leur composition biochimique, peuvent irriter la muqueuse. Les produits suivants sont interdits:

  • tomates, pâtes préparées sur leur base, jus de tomate;
  • agrumes frais ou transformés;
  • aliments marinés, fumés, salés et frits;
  • fruits et légumes en conserve préparés avec du sucre, de l'acide citrique, du sel et du vinaigre;
  • fromage à pâte dure;
  • agneau, porc, canetons;
  • pain gris;
  • confiserie contenant des conservateurs, des émulsifiants et de l'huile de palme;
  • champignons de toutes sortes;
  • soja, haricots, lentilles, pois et autres types de légumineuses.

Troubles ectopiques

De plus, il existe des causes ectopiques d'inconfort dans le bas-ventre chez la femme:

  • Des sensations douloureuses, par exemple, peuvent se manifester pendant l'appendicite. Habituellement, une douleur sourde est caractéristique de son apparition. À ce moment, le patient n'a souvent pas d'appétit. Après une certaine période de temps, la douleur près du nombril passe au bas de l'abdomen, il y a de la fièvre.
  • Il fait mal dans le bas de l'abdomen et se sent également malade en présence d'une hernie contenue, si une douleur diffuse est observée. La principale difficulté pour les spécialistes à poser un diagnostic est que, dans certains cas, il ne procède pas à un examen des zones où se forme une pathologie, en particulier la paroi abdominale antérieure.
  • Lors de maladies du système génito-urinaire, l'urine contient des micro-organismes, des globules blancs et des globules rouges. Lorsque des calculs rénaux sont observés, une douleur intense se produit sur le côté de l'abdomen, allant des reins vers le bas de l'uretère et plus loin vers le bassin et l'urètre, puis vers la partie interne des cuisses. La douleur est ressentie lors de la palpation près de l'organe affecté..
  • Une augmentation de la température, de la fièvre, de la léthargie, des nausées et des évanouissements sont notés dans la pyélonéphrite aiguë. Le diagnostic peut être confirmé principalement par une analyse d'urine..
  • Cela fait mal dans le bas de l'abdomen et des nausées dans une situation de rétention d'urine du fait que la vessie est très tendue. La douleur dans le bas de l'abdomen et la survenue d'une tumeur de type tumoral dans cette zone indiquent une possible rétention urinaire. Dans une telle situation, il est nécessaire d'effectuer un cathétérisme de l'organe, puis de procéder à un examen approfondi.
  • Chez certains patients, il fait mal dans la cavité abdominale inférieure et est malade sous une forme chronique, au cours du syndrome du côlon irritable, de la maladie de Crohn (inflammation continue du tractus gastro-intestinal), avec des lésions ulcéreuses de la membrane du gros intestin.

Que faire

Que faire si vous ressentez des douleurs abdominales et des nausées?

Tout dépend de l'intensité de la douleur et des symptômes associés..

En cas de léger inconfort dans l'abdomen et légèrement nauséeux, mais aucun autre symptôme n'est observé:

  • boire du thé fort non sucré, vous pouvez avec du pain rassis ou un verre d'eau minérale;
  • s'allonger et se mettre à couvert avec une couverture chaude;
  • lorsque vous vous reproduisez un malaise, prenez d'abord rendez-vous avec un thérapeute.

Si la douleur est tolérable, des nausées sans vomissements, des selles altérées, il est alors recommandé:

  • prenez un médicament sorbant (par exemple, charbon actif - 1-4 comprimés);
  • prendre une position horizontale;
  • si pire, appelez un médecin à domicile.
  • La douleur et les nausées accompagnent la fièvre, les vomissements:
  • pour atténuer la situation et prévenir la déshydratation, buvez de l'eau à température ambiante (encore)!
  • avec une douleur intense, vous pouvez la réduire avec des analgésiques légers, une action dirigée, par exemple, sans lance;
  • appeler une ambulance, informer les agents de santé des médicaments consommés.

En aucun cas, ne vous auto-médicamentez, ne restez pas seul à la maison lorsque vous ajoutez aux symptômes existants de faiblesse générale, de vertiges et d'étourdissements.

En détail, ce qui ne peut absolument pas être fait avec des douleurs abdominales, vous pouvez le découvrir auprès du chirurgien Bykov Mikhail Andreanovich en regardant la vidéo ici:

Douleur abdominale chez la femme enceinte

Le facteur provoquant de cette symptomatologie est la menace d'une fausse couche. Lorsque cela se produit avant 22 semaines de fructification, la douleur dans le bas-ventre tire ou fait mal dans la nature.

Cela est dû aux contractions utérines. Un écoulement sanguin peut également provoquer une gêne. Le but du traitement dans de telles situations est de maintenir la grossesse.

Le spécialiste prescrira des médicaments pour le spasme, des médicaments hormonaux. À ce moment, la femme doit suivre le repos au lit..

Une autre cause probable de douleur dans le bas-ventre d'une femme en position est l'exfoliation précoce du placenta avec son emplacement naturel. La douleur dans cette période est intense.

Des saignements externes de différentes intensités sont également observés. Peut-être le saignement abdominal interne du patient, auquel cas un hématome rétroplacentaire commence à se développer.

Dans une telle situation, un accouchement immédiat est effectué par césarienne.

Médicaments contre la douleur

Le spécialiste prescrira l'examen nécessaire. Il déterminera quelle pathologie a contribué à l'apparition de crampes d'estomac, de nausées et de vomissements. Puis prescrire des médicaments.

La douleur soulage ces médicaments:

  1. No-shpa. Le médicament est utilisé pour la gastroduodénite, l'ulcère de l'estomac et du duodénum, ​​la maladie biliaire. Les indications d'utilisation sont la cholécystite, la colite, certaines autres maladies.
  2. Ibuprofène Les capsules ont un effet analgésique et anti-inflammatoire.
  3. Papavérine. Un médicament qui a un effet hypotenseur antispasmodique.

Pour les maladies de l'estomac, Omeprazole, De-Nol, Almagel, Maalox sont utilisés. L'ulcère peptique est traité avec Phosphalugel, Vicain, Gaviscon.

Ces médicaments régulent l'acidité. Ils contiennent des composants anti-inflammatoires et des antibiotiques..

L'inflammation pancréatique est traitée avec des préparations enzymatiques. Ceux-ci incluent Festal, Pancreatin, Creon, Mezim, Pangrol.

Ces médicaments soulagent les éructations, la lourdeur et la constipation. Ils rétablissent la motilité de l'estomac, des intestins.

Quand consulter un médecin

Lorsque des douleurs paroxystiques sont observées dans les 60 minutes et augmentent progressivement, des réflexes de nausées et de vomissements sont notés, il est nécessaire d'appeler immédiatement une ambulance.

En particulier, cela est observé avec une grossesse extra-utérine ou une rupture ovarienne, dans de telles situations, la procrastination est lourde de conséquences dangereuses.

Si vous ressentez une douleur douloureuse qui dure de 2 à 4 heures, vous devriez demander l'aide de médecins, en particulier, cela s'applique aux enfants et aux femmes enceintes..

Lorsque, en plus de la douleur, des processus pathologiques tels que la diarrhée et le réflexe de vomissement sont notés, il s'agit d'un symptôme d'intoxication ou d'attaque d'appendicite chez le patient.Par conséquent, les médecins doivent être appelés immédiatement.

Lors de l'apparition d'un inconfort douloureux dans l'abdomen, d'autres symptômes apparaissent également, indiquant la formation de divers types de maladies.

Il est impossible d'établir par vous-même les facteurs provoquant la maladie, par conséquent, en présence de douleurs aiguës persistantes, vous devez immédiatement contacter un spécialiste.

Ce n'est qu'après avoir effectué un diagnostic complet et réussi les tests nécessaires que le médecin peut établir les causes du processus pathologique et recommander une thérapie efficace.

Toute maladie est plus facile à éliminer au stade initial de la formation, car vous devez contacter des spécialistes en temps opportun pour obtenir de l'aide, mener un style de vie actif, manger des aliments de qualité et éviter de trop manger, observer les divers changements qui se produisent à l'intérieur du corps et y répondre à temps..

Facteurs provocateurs


Une condition lorsque vous vous sentez malade, étourdi ou endolori, mal au bas-ventre, peut survenir en raison d'un surmenage banal, d'un manque de repos et d'un mauvais sommeil nocturne. De tels facteurs provoquent des perturbations dans l'approvisionnement en sang de tous les organes, ce qui entraîne des sensations désagréables..
D'autres facteurs à l'origine du problème peuvent être mis en évidence..

  1. Émotions fortes (joie ou peur).
  2. Mauvaises habitudes (tabagisme, alcool).
  3. Longs séjours en plein soleil.
  4. Le mal des transports dans tous les modes de transport (train, bus)
  5. Une alimentation déséquilibrée qui abaisse la glycémie.
  6. Exercice excessif.
  7. Anémie (diminution de l'hémoglobine).
  8. Réaction allergique. Chez certaines personnes, cela peut se produire non seulement avec des rougeurs et des démangeaisons de la peau, mais aussi avec des nausées, des douleurs dans la tête et l'estomac.
  9. Mouvement brusque dans l'espace (monter sur un carrousel).
  10. 3 premiers mois de grossesse.
  11. Journées critiques chez les femmes.
  12. Gueule de bois. Une condition qui résulte d'une intoxication alcoolique. Une personne a des maux de tête, des nausées.

La condition revient rapidement à la normale, si vous vous détendez un peu, buvez du thé chaud sucré. Parfois, vous devez faire plus d'efforts pour normaliser le travail des organes internes: établir un style de vie, une nutrition et une routine quotidienne. En tout cas, le phénomène est temporaire et rare..

Traitement

La thérapie du processus pathologique qui a provoqué la formation de douleur dans le bas-ventre doit viser à restaurer le bon fonctionnement de l'organe endommagé (réduire l'invalidité), à améliorer les fonctions vitales du patient, ainsi qu'à prévenir la rechute (exacerbation secondaire) des maladies chroniques.

S'il y a une symptomatologie de l'inflammation des organes dans le bassin, vous devez immédiatement demander l'aide d'un spécialiste. Une détection précoce peut empêcher une issue défavorable.

Ces symptômes (douleur dans le bas-ventre et nausées) peuvent être le résultat de diverses difficultés gynécologiques et de processus pathologiques chirurgicaux (par exemple, l'appendicite).

En cas de douleur aiguë dans la cavité abdominale, il est interdit:

  • utiliser des anesthésiques et des antispasmodiques (leur utilisation peut masquer le tableau clinique de la maladie et compliquer le processus d'examen);
  • appliquer de la chaleur (dilate les vaisseaux sanguins et propage le processus infectieux dans la circulation sanguine);
  • rincer les intestins (lorsque la douleur est provoquée par une obstruction de l'intestin, l'afflux d'eau peut aggraver la situation);
  • utiliser des laxatifs (en cas d'obstruction intestinale, l'utilisation de tels médicaments aggrave le bien-être du patient).

L'apparition de symptômes de douleur dans la cavité abdominale inférieure tels que des nausées, des réflexes de vomissement, de la fièvre, une aggravation, des saignements de l'utérus, une douleur accrue est considérée comme une indication pour des soins médicaux immédiats.

Avec un inconfort douloureux dans la cavité abdominale inférieure, une femme se voit prescrire les méthodes de traitement suivantes:

  • élimination de la douleur;
  • conformité alimentaire;
  • thérapie antimicrobienne;
  • traitement hormonal;
  • méthodes endoscopiques de thérapie;
  • laparoscopie;
  • physiothérapie.

Si des nausées sont observées, des sensations désagréables apparaissent dans le bas-ventre, consultez un médecin.

Vomissements, douleurs intenses dans le bas-ventre et fièvre sont les premiers symptômes, dans lesquels le diagnostic et le traitement doivent être commencés par une assistance qualifiée.

Lorsque le bas-ventre fait mal, retarder la visite d'un médecin peut être lourd de conséquences dangereuses.

Les remèdes maison peuvent-ils aider?

L'état du patient, en cas de douleur intense, de nausées et de vomissements, facilitera les actions suivantes:

  1. La personne doit prendre une position horizontale.
  2. Les vêtements doivent être amples, ne pas serrer la zone épigastrique.
  3. Il est nécessaire de donner au patient de l'eau non gazeuse.
  4. Il devrait refuser de manger..

La médecine traditionnelle fournit une assistance efficace pour divers types de maladies:

  • La douleur à l'estomac chez les jeunes enfants est soulagée par un lavement nettoyant chaud. Dans un verre d'eau bouillante, ajoutez 1 cuillère à soupe de fleurs de camomille séchées. Insister pour une demi-heure.
  • Le processus inflammatoire dans l'estomac, exacerbation d'une maladie chronique est traité avec une collection à base de plantes. Il se compose de millefeuille, de millepertuis, d'écorce de chêne et d'immortelle. Les herbes qui sont prises dans des proportions égales sont brassées dans un verre d'eau bouillante. Insistez 1,5 heures. Prenez trois fois par jour. Chaque dose est de 4 cuillères à soupe.
  • Le jus de chou blanc est utilisé dans les cas où une sensation d'inconfort se produit après avoir mangé. Il se boit 3 semaines 3 fois dans la journée, 3 ou 4 cuillères à soupe chacune. Le légume est prophylactique contre l'apparition de lésions érosives de la muqueuse gastrique.
  • Le traitement de l'ulcère gastro-duodénal est complété par la consommation d'une décoction de gui blanc. Les matières premières sont utilisées sous forme séchée. Il est brassé dans l'eau. Une décoction est utilisée comme un moyen qui empêche l'apparition de spasmes, de douleurs.
  • Le sucre est remplacé par du miel naturel. Le produit est utile pour la névrose de l'estomac. Il soulage les crampes, prévient les nausées.
  • Les boissons à base de camomille, de calendula et d'églantier remplacent le thé. Ils soulagent les symptômes désagréables..

Mesures diagnostiques

La première étape pour résoudre le problème est de consulter un médecin. Afin de diagnostiquer une affection ou, inversement, de l'exclure, le spécialiste recueille une anamnèse. Il est obligé de déterminer les événements précédant le début de la douleur, le lieu de leur localisation, les symptômes concomitants, la présence d'une grossesse et la période du cycle menstruel.

La prochaine étape est un examen gynécologique. Sur cette base, le médecin déterminera la nécessité de nouvelles mesures diagnostiques et thérapeutiques. En cas de suspicion de pathologie, les types d'examens suivants sont prescrits:

  • Échographie des organes pelviens;
  • colposcopie (examen du col de l'utérus);
  • hystéroscopie (examen de la cavité utérine);
  • frottis gynécologique;
  • culture d'urine;
  • tests sanguins et urinaires généraux.

Si nécessaire, le patient est envoyé pour une laparoscopie, une ponction abdominale, une radiographie, une TDM, une IRM de la cavité abdominale et des organes pelviens. Parfois, il n'est pas superflu de consulter des médecins de profils apparentés. Par exemple, gastro-entérologue ou oncologue.

Douleur dans les lésions du foie et de la vésicule biliaire

Dans le foie, une douleur apparaît en cas d'œdème, une augmentation de la taille, qui peut entraîner une inflammation causée par diverses infections - virus. Ils se distinguent par plusieurs types. L'hépatite A est causée par de l'eau ou des aliments infectés, caractérisée par des nausées, un jaunissement de la sclérotique, de la peau, des modifications des sécrétions

L'inflammation du foie peut être causée par l'action de divers produits chimiques, y compris des médicaments. Les principaux sont l'alcool, les substituts, les détergents, une grande liste de médicaments, des antibiotiques aux analgésiques. La douleur qui accompagne les dommages au foie est tirante, légère. Il est constant, n'a pas de reflux et de flux, souvent accompagné de nausées, de faiblesse générale. Parfois accompagné de fièvre.

Si cette condition se produit, vous devez déterminer:

  • la possibilité d'empoisonnement avec des produits chimiques, de l'alcool (hépatite toxique);
  • ingestion de l'agent causal de l'hépatite A avec de la nourriture (fruits non lavés, aliments douteux, eau);
  • un changement de la couleur de l'urine à la couleur du thé fort est caractéristique de toute hépatite.

Lorsque les symptômes coïncident, vous devez appeler un médecin, une personne suspectée d'hépatite A - isoler.

Si la vésicule biliaire fait mal, la possibilité d'une pathologie doit être envisagée en raison d'une mauvaise fonction hépatique (ils sont physiologiquement liés) et de la présence de calculs dans la vessie elle-même, les voies biliaires. De telles sensations sont observées dans l'abdomen supérieur droit, le long de la ligne médiane.

À risque seront les femmes de plus de quarante ans en surpoids, ayant des enfants souffrant de ballonnements; les femmes qui utilisent des contraceptifs depuis longtemps.

Les douleurs sont fortes, ondulatoires, tombent sous l'omoplate droite, provoquant sueurs et vomissements au sommet. Peut être accompagné de fièvre. Les coliques sont causées par la libération de pierres dans les voies biliaires, l'inconfort diminue après la sortie des pierres. Dans de tels cas, la personne est soumise à une hospitalisation immédiate..

Inflammation génitale

De nombreuses femmes font face à des diagnostics tels que l'endométrite, la métrite, la salpingite, l'annexite, la cervicite, la vaginite, etc. Tous parlent du processus pathologique dans le domaine des organes reproducteurs - l'inflammation. Le symptôme principal est le symptôme suivant: l'estomac fait mal après les règles, comme avant les règles. Une femme éprouve une sensation de traction et d'éclatement, souvent une gêne entraîne des rapports sexuels. Pas étonnant: les organes enflammés et augmentés en taille.

Seul un spécialiste peut déterminer la nature de la pathologie. Pour ce faire, une femme doit passer certains tests. Le plus souvent, le problème est causé par des bactéries. Dans ce cas, une cure d'antibiotiques est prescrite. Si la raison réside dans une infection virale, des immunomodulateurs sont utilisés. Les médicaments prescrits aux femmes dans ces cas sont: Vilprafen, Azithromycine, Suprax, Isoprinosine, Terzhinan, Klion D et bien d'autres. Ne les prenez pas vous-même!

Symptômes associés

Si les douleurs dans le bas-ventre sont causées par l'ovulation, le syndrome prémenstruel et d'autres processus naturels pour le corps féminin, elles disparaissent souvent sans les symptômes qui l'accompagnent. Seules les personnes particulièrement sensibles peuvent observer:

  • dépression, larmoiement;
  • un changement d'humeur brutal;
  • faiblesse, fatigue;
  • mal de crâne;
  • chutes de pression;
  • vertiges;
  • nausées Vomissements.

De plus, chez les femmes, les glandes mammaires, les récepteurs du goût et de l'odorat deviennent sensibles, des ballonnements apparaissent, les jambes gonflent, la miction devient plus fréquente. Parfois, la température augmente, des frissons le font, le sommeil est perturbé, le désir sexuel change. Cependant, n'ayez pas peur de ces changements. Il suffit d'exclure les facteurs irritants pendant un certain temps et de consacrer plus de temps au repos.

Thérapies

Le traitement est prescrit par un médecin en fonction des résultats du diagnostic..

La douleur dans le bas de l'abdomen avec le syndrome prémenstruel et l'ovulation ne nécessitent pas de traitement spécial. Cependant, il existe des techniques conçues pour atténuer la condition des femmes pendant cette période. Ils comprennent la correction de l'alimentation, du mode de travail et du repos, et impliquent également une activité physique régulière. Si nécessaire, des médicaments non hormonaux sont prescrits pour compenser le manque de vitamines et de minéraux, ainsi que des diurétiques - pour lutter contre les poches.

Le traitement des maladies du système génito-urinaire de nature inflammatoire commence par une thérapie antibactérienne et réparatrice. Après une cure d'antibiotiques, des procédures physiothérapeutiques sont prescrites.

Dans les pathologies aiguës, une intervention chirurgicale peut être nécessaire. Par exemple, pour retirer la trompe de Fallope ou réséquer l'appendicite.

La période de rééducation consiste à prendre des médicaments hormonaux qui contribuent à la normalisation des ovaires et à la correction immunitaire.

La grossesse et la menace de sa rupture

Pourquoi l'estomac et le bas du dos font-ils mal après les menstruations? La raison peut être de se cacher dans la nouvelle position du représentant du sexe faible - la grossesse. Si la menstruation a commencé plus tôt ou, au contraire, est arrivée en retard, et que vous avez également remarqué la rareté des sécrétions, un tel résultat des événements n'est pas exclu.

Pourquoi l'estomac et le bas du dos font-ils mal après les menstruations? La raison peut être de se cacher dans la nouvelle position du représentant du sexe faible - la grossesse. Si la menstruation a commencé plus tôt ou, au contraire, est arrivée en retard, et que vous avez également remarqué la rareté des sécrétions, un tel résultat des événements n'est pas exclu.

L'origine de la douleur dans le bas-ventre avec des nausées - comment soulager la condition

Chacun de nous, au moins une fois dans sa vie, était ennuyé de savoir pourquoi le bas-ventre fait mal et se sent malade en ce moment, quand il a eu une urgence au travail, une réunion importante a été programmée, vous devez faire vos devoirs avec votre enfant, faire les tâches ménagères, et vous ne savez jamais quoi d'autre. Et en négligeant souvent notre propre santé, nous avalons plusieurs pilules à la fois, juste au cas où dans l'armoire à pharmacie à domicile, et encore une fois nous nous précipitons tête baissée dans le cycle des urgences quotidiennes. Cependant, on ne peut ignorer les signaux alarmants du corps. Il convient de réfléchir sérieusement à la source de leur apparition..

Les causes de la maladie

L'origine de cette combinaison de symptômes est différente. Ils peuvent être causés par des pathologies des organes reproducteurs et du tractus gastro-intestinal, un empoisonnement banal, des tumeurs bénignes et malignes et de nombreuses autres affections de notre corps..

Pendant la grossesse

Souvent, la restructuration du corps chez une femme enceinte provoque des changements physiologiques et pathologiques, qui s'accompagnent d'inconfort dans le bas-ventre et souvent de nausées le matin. Il s'agit d'une condition normale pendant la grossesse, mais vous devez connaître les causes de la douleur.

Sources de malaise pendant le cours normal de la première moitié de la grossesse:

  • l'introduction de l'œuf fœtal dans le corps de l'endomètre;
  • restructuration corporelle;
  • excès d'hormone progestérone;
  • entorse;
  • hypersensibilité à la nourriture;
  • décalage du centre de gravité du corps.

Dans ce cas, ne vous inquiétez pas. Cet état du corps chez une femme est normal et naturel.

Cependant, les nausées et les douleurs sensibles ci-dessous peuvent être des symptômes graves, tels que:

  1. Une grossesse extra-utérine lorsqu'un ovule fécondé n'atteint pas le corps de l'utérus et est fixé dans l'une des trompes de Fallope. Après 5-6 semaines, l'œuf en croissance commence à éclater, c'est ce qu'il dit: douleur aiguë irradiant dans l'anus, faiblesse, saignement abondant, nausées, étourdissements. Dans ce cas, des soins chirurgicaux urgents sont nécessaires. =
  2. Grossesse congelée, dans laquelle le développement du fœtus s'arrête et le processus de rejet de l'embryon commence, accompagné de: douleur lancinante, fatigue, saignement abondant, étourdissements.
  3. La menace d'avortement, lorsqu'à 3-12 semaines de grossesse, le décollement de l'ovule ou du placenta commence par les symptômes qui l'accompagnent: douleur tiraillante ou douloureuse, évanouissement, écoulement de sang écarlate.

Aussi pendant la grossesse, des douleurs dans le bas-ventre et des nausées peuvent être déclenchées par un développement fœtal anormal et divers processus inflammatoires dans les organes du système génito-urinaire et du tractus gastro-intestinal.

Les essais cliniques prescrits par un gynécologue aideront à diagnostiquer avec précision la source du malaise..

Maladies du système génito-urinaire

Le plus souvent, le bas-ventre d'une fille fait mal en raison de problèmes dans le domaine de la gynécologie ou de l'urologie.

Ce sont des troubles utérins:

  1. Le myome, qui est une formation bénigne et ne provoque généralement pas de douleur, cependant, avec de grandes croissances à certains endroits, il provoque une douleur paroxystique aiguë après la menstruation.
  2. L'endométriose, qui est un processus inflammatoire dans la cavité utérine, qui se caractérise par des douleurs régulières, particulièrement sévères pendant les menstruations.
  3. Le pli de l'utérus est congénital ou acquis à la suite de processus inflammatoires, il s'accompagne d'une douleur tirante dans le bas de l'abdomen, d'où il tire dans le bas du dos.

Maladies des appendices:

  1. La rupture ovarienne se caractérise par des douleurs aiguës, parfois insupportables et des évanouissements.
  2. La torsion des jambes du kyste s'accompagne d'affections douloureuses aiguës, de fièvre, de nausées, parfois de vomissements.
  3. L'annexite (inflammation) des appendices se produit en raison d'une hypothermie ou d'une diminution de l'immunité, elle se caractérise par des douleurs de tiraillement et des nausées légères.

Affections urologiques:

  1. L'urolithiase se produit en raison de la formation de calculs dans l'uretère ou la vessie, ce qui provoque des envies aiguës et fréquentes d'uriner, aggravées par tout effort, marche, sensation d'urine, douleur en dessous, dégagement de l'hypochondre droit, il y a des attaques fréquentes de nausées, d'étourdissements.
  2. La cystite se caractérise par des douleurs aiguës, la température des sous-fibrilles, des écoulements parfois purulents et des nausées.
  3. La pyélonéphrite sous forme aiguë se manifeste non seulement par la douleur, mais également par des nausées, de la fièvre, de la fièvre et même des évanouissements.

Les maladies sexuellement transmissibles peuvent également provoquer de tels symptômes, vous devez donc faire attention à différents types d'éruptions cutanées et à des écoulements spécifiques des organes génitaux..

Problèmes gastro-intestinaux

La nausée est un symptôme que la plupart des gens attribuent à un dysfonctionnement du système alimentaire du corps..

Et cela est justifié, car il accompagne les maladies de l'estomac:

  1. Gastrite caractérisée par une douleur intense, un réflexe nauséeux après avoir mangé, des étourdissements.
  2. Un ulcère dans lequel une douleur aiguë est observée (des attaques sur un estomac vide sont caractéristiques), une diarrhée, parfois des ballonnements, une perte d'appétit.
  3. La diverticulite est souvent asymptomatique, mais parfois une saillie des parois de l'estomac peut provoquer un inconfort dans le bas-ventre, des nausées (rarement - vomissements), une violation des selles, des brûlures d'estomac.

Une maladie intestinale:

  1. Colite ulcéreuse, dans laquelle une personne ressent une douleur aiguë, de la fièvre, une faiblesse est possible.
  2. Cancer colorectal, qui s'accompagne de constipation, suivie de diarrhée, de la présence dans les selles de mucus, de sang ou de pus, de douleurs douloureuses, d'une intensité croissante après l'exercice.
  3. Une crise d'appendicite s'accompagne de nausées, d'un seul vomissement, d'une diarrhée de courte durée.

Empoisonnement:

  1. La nourriture, lors de crampes, des vomissements, parfois des étourdissements perturbent.
  2. Infectieux (avec rotovirus - température, vomissements, faiblesse, toxique - douleur intense, diminution de la pression, diarrhée).
  3. Médicaments, lorsque le patient a soif sur fond de déshydratation; faiblesse et nausées entraînant des vomissements.

En raison de la similitude des symptômes, les symptômes d'intoxication sont souvent confondus avec une réaction allergique à l'utilisation d'une certaine substance ou l'intolérance individuelle d'un produit particulier.

Des nausées et des douleurs dans le bas-ventre sont possibles en raison d'une hernie, des varices du petit bassin, de l'hépatite A ou C, d'une maladie du foie, de la vésicule biliaire et même rarement de maladies des organes du système cardiovasculaire (myocardite, rhumatismes, athérosclérose).

Que faire

Que faire si vous ressentez des douleurs abdominales et des nausées?

Tout dépend de l'intensité de la douleur et des symptômes associés..

En cas de léger inconfort dans l'abdomen et légèrement nauséeux, mais aucun autre symptôme n'est observé:

  • boire du thé fort non sucré, vous pouvez avec du pain rassis ou un verre d'eau minérale;
  • s'allonger et se mettre à couvert avec une couverture chaude;
  • lorsque vous vous reproduisez un malaise, prenez d'abord rendez-vous avec un thérapeute.

Si la douleur est tolérable, des nausées sans vomissements, des selles altérées, il est alors recommandé:

  • prenez un médicament sorbant (par exemple, charbon actif - 1-4 comprimés);
  • prendre une position horizontale;
  • si pire, appelez un médecin à domicile.
  • La douleur et les nausées accompagnent la fièvre, les vomissements:
  • pour atténuer la situation et prévenir la déshydratation, buvez de l'eau à température ambiante (encore)!
  • avec une douleur intense, vous pouvez la réduire avec des analgésiques légers, une action dirigée, par exemple, sans lance;
  • appeler une ambulance, informer les agents de santé des médicaments consommés.

En aucun cas, ne vous auto-médicamentez, ne restez pas seul à la maison lorsque vous ajoutez aux symptômes existants de faiblesse générale, de vertiges et d'étourdissements.

En détail, ce qui ne peut absolument pas être fait avec des douleurs abdominales, vous pouvez le découvrir auprès du chirurgien Bykov Mikhail Andreanovich en regardant la vidéo ici:

Diagnostique

Un traitement spécifique ne peut être prescrit que par un spécialiste sur la base des résultats de l'examen, des examens de laboratoire et des méthodes de diagnostic matériel moderne:

  • Ultrason
  • études radiologiques;
  • endoscopie;
  • ECG
  • laparoscopie, etc..

Ce n'est qu'en étudiant les résultats de l'examen dans un complexe que le médecin traitant a le droit de poser un diagnostic. Auparavant, il ne peut prescrire que des mesures thérapeutiques visant à lutter contre les symptômes.

Lisez aussi
Douleurs du côté gauche dans le bas-ventre chez la femme: causes, diagnostic, auto-assistance
Si vous ne vous sentez pas bien et essayez de savoir pourquoi le bas-ventre fait mal chez les femmes à gauche, ainsi que ce qu'il faut faire dans ce cas.

La prévention

Les règles suivantes doivent être suivies en tant qu'actions d'avertissement de ce type:

  1. Étudiez soigneusement la durée de conservation du produit avant de l'utiliser..
  2. Ne mangez pas d'aliments dont l'apparence est mise en doute.
  3. Prendre des médicaments uniquement selon les directives d'un médecin et conformément à la posologie indiquée dans les instructions.
  4. Habillez-vous en fonction de la météo pour éviter l'hypothermie ou la surchauffe du corps.
  5. Si vous avez toujours un risque de rhume, des mesures préventives doivent être prises immédiatement (bain chaud, thé chaud avec des framboises ou du miel, des vêtements chauds, une couverture).
  6. En présence de maladies chroniques, consultez le médecin traitant en temps opportun.

Il est difficile de nommer la raison pour laquelle le bas-ventre fait mal et est malade sans consulter un spécialiste, ainsi qu'un examen complet prescrit par le médecin traitant. Après tout, ils peuvent être causés par la pathologie d'organes appartenant à différents systèmes du corps. Une chose est sûre, vous ne devez en aucun cas vous auto-soigner. De plus, afin de prévenir la survenue d'une maladie, il convient de suivre les règles préventives énoncées dans l'article.

Tout sur les raisons de tirer l'estomac, les nausées et les vertiges

Chacun de nous, au moins une fois dans sa vie, était ennuyé de savoir pourquoi le bas-ventre fait mal et se sent malade en ce moment, quand il a eu une urgence au travail, une réunion importante a été programmée, vous devez faire vos devoirs avec votre enfant, faire les tâches ménagères, et vous ne savez jamais quoi d'autre. Et en négligeant souvent notre propre santé, nous avalons plusieurs pilules à la fois, juste au cas où dans l'armoire à pharmacie à domicile, et encore une fois nous nous précipitons tête baissée dans le cycle des urgences quotidiennes. Cependant, on ne peut ignorer les signaux alarmants du corps. Il convient de réfléchir sérieusement à la source de leur apparition..

Le mécanisme de la formation du syndrome

La douleur dans le bas-ventre est causée par des signaux provenant des boucles de l'intestin (épais et moins minces), de la vessie, de la prostate chez l'homme, de l'utérus avec des appendices chez la femme. Il a été établi que les structures creuses provoquent des impulsions de douleur pendant la contraction ou l'étirement excessif de la couche musculaire, l'implication de composés cellulaires profonds dans l'inflammation.

Parce qu'il n'y a pas de récepteurs de la douleur dans la muqueuse. Ainsi, la douleur apparaît en cas de dysfonctionnement de la vessie, des intestins. Les organes denses (prostate, utérus, ovaires) ont une membrane séreuse externe avec une abondance de terminaisons nerveuses. Ils sont sensibles à la croissance et au gonflement des organes. La nature de la douleur est constante, non associée à l'alimentation.

Une inflammation lente s'accompagne toujours de la formation d'adhérences externes avec les organes voisins. Leur étirement provoque des douleurs de traction, aggravées par les mouvements.

Un mécanisme spécial se développe avec un inconfort pendant la grossesse.

Une femme sent qu'avec la croissance de l'utérus elle est constamment attirée vers le bas, il y a un désir d'uriner. Ce symptôme est plus prononcé lors de la première grossesse et chez les femmes enceintes non préparées physiquement. Causée par une entorse utérine, une pression sur la vessie.

Les nausées peuvent être décrites comme une sensation de possibilité de vomissements, une augmentation de la salivation. La transpiration apparaît en même temps, la respiration s'accélère, les mouvements de déglutition s'intensifient.


Les impulsions forment des toxines irritantes, produits de leur propre métabolisme, fluctuations hormonales

Elle provoque l'excitation d'un centre spécial dans la moelle oblongue, l'accumulation de neurones est appelée «formation réticulaire». Les signaux de l'appareil récepteur du tractus gastro-intestinal, des organes urinaires et génitaux viennent ici..

Les nausées peuvent être causées par les odeurs, le goût, le dégoût et l'augmentation de la pression intracrânienne. Un exemple des effets des hormones est la nausée pendant la grossesse. Le centre émétique est conçu pour préparer une personne à une action de nettoyage. Il réagit même au souvenir d'événements désagréables, de plats. La propagation de l'excitation vers l'appareil vestibulaire provoque des étourdissements.

À la commande "d'en haut" dans le corps:

Ballonnements dans le bas-ventre

  • le tonus des muscles de l'estomac et du sphincter de l'œsophage diminue;
  • le péristaltisme intestinal s'arrête presque complètement;
  • augmente considérablement le ton du duodénum.

Les impulsions des organes du tractus gastro-intestinal vont au centre le long des fibres sensibles du nerf vague et des nerfs glossopharyngés. Pour savoir pourquoi l'estomac fait mal en dessous et est malade, il est nécessaire de comprendre les causes des perturbations de la signalisation au cerveau. Nous nous familiariserons avec les principales maladies, leurs symptômes.

Problèmes cardiovasculaires


Le cœur et les vaisseaux sanguins participent à l'apport à tous les organes, tissus de nutriments et d'oxygène. Si leur fonctionnement est perturbé, des symptômes tels que maux de tête, nausées peuvent apparaître. Des douleurs abdominales peuvent se rejoindre, des troubles digestifs peuvent apparaître.

  1. Hypertension. Une caractéristique distinctive est que la partie occipitale de la tête fait mal, les membres deviennent engourdis, constamment nauséeux, les palpitations cardiaques.
  2. Hypotension. En plus des symptômes étudiés, une faiblesse, des étourdissements, des troubles gastro-intestinaux (constipation, douleurs abdominales, flatulences) apparaissent. L'attention s'aggrave, la mémoire.
  3. Inflammation de la paroi vasculaire (vascularite).
  4. Changements dans la composition et la consistance du sang (p. Ex. Thrombose).
  5. Myocardite (inflammation de la membrane musculaire du cœur).
  6. Arythmie (bradycardie, tachycardie, asystolie).
  7. Athérosclérose. Une maladie caractérisée par des dommages aux artères et aux dépôts de cholestérol sur la paroi interne des vaisseaux sanguins. En conséquence, ils se rétrécissent et l'approvisionnement en sang des organes internes est perturbé..
  8. Rhumatisme. Il s'agit d'une maladie inflammatoire du tissu conjonctif, qui affecte le plus souvent le cœur et les vaisseaux sanguins. La douleur se développe dans la tête, les articulations, dans le cœur, dans de rares cas dans l'abdomen. Un essoufflement apparaît, des palpitations.

Des médecins tels que thérapeute, cardiologue, neurologue aideront à résoudre le problème. Données nécessaires pour des examens supplémentaires (IRM, ECG, CT).

Ce qui fait mal à l'abdomen inférieur gauche et provoque des nausées?

La région iléale gauche est la zone de projection du sigmoïde et du rectum. C'est une localisation préférée de la diverticulite, de la colite ulcéreuse, du cancer colorectal. Ici, la digestion s'arrête, les substances de scories et les toxines s'accumulent. Avec un retard d'élimination, une atonie ou une obstruction mécanique, ils sont absorbés dans la circulation sanguine et provoquent une intoxication, y compris la moelle oblongue.


Une tumeur maligne se développe à l'endroit où la plus forte concentration de déchets nocifs et toxiques est collectée

  • constipation, suivie de selles molles;
  • la présence dans les fèces de sécrétions de mucus, de sang, de pus;
  • douleurs douloureuses, passant après avoir mangé et activité physique intense;
  • la faiblesse;
  • fièvre modérée.

Les patients refusent de manger en raison d'une augmentation des douleurs abdominales et des nausées, perdent du poids.

Chez les femmes, en plus des intestins, les appendices sont situés en bas à gauche. L'annexite (inflammation des ovaires) provoque une douleur éclatante constante. Ils deviennent acérés en cas de rupture du kyste, de torsion de la jambe, d'apoplexie, de grossesse extra-utérine.

Une irradiation est observée sur le côté gauche, à l'arrière. Ces maladies contribuent aux troubles hormonaux, s'accompagnent de nausées, les femmes notent qu'elles ont des vertiges. Une attaque de douleur peut provoquer un état collaptoïde, un blanchiment.

Diagnostics supplémentaires

Lorsque vous ressentez des étourdissements et des douleurs intenses à l'estomac, ne vous fiez pas aux effets des analgésiques et des antibiotiques. Passivement, vous ne pouvez pas attendre de vous sentir mieux. La seule bonne décision dans cette situation est de subir une série de mesures diagnostiques qui aideront à déterminer exactement ce qui a causé la maladie..

Selon la décision du médecin, cela peut être:

  • ponction lombaire (avec méningite);
  • tests cliniques et biochimiques de l'urine et du sang;
  • des échantillons de vomi (en cas d'empoisonnement);
  • selles bactériennes d'excréments;
  • endoscopie (avec gastrite);
  • ECG;
  • Échographie du tube digestif et du cerveau.

Les méthodes de traitement sont déterminées par les résultats obtenus après les mesures diagnostiques. Ceux-ci comprennent généralement:

  • prescrire des médicaments;
  • mener une opération;
  • la mise en œuvre de procédures physiothérapeutiques;
  • utilisation de remèdes populaires.

Le refus de subir immédiatement un examen et de commencer le traitement peut entraîner une issue fatale de la maladie, alors ne retardez pas le voyage chez le médecin ou ignorez ses prescriptions.

Pour comprendre pourquoi les symptômes se développent, un seul examen clinique ne suffit pas. Il est nécessaire de clarifier la nature et la localisation du processus pathologique, pour lequel le médecin prescrit un examen de laboratoire et instrumental:

  • Roentgenography.
  • Tomographie (résonance magnétique et calculée).
  • Échographie des organes internes.
  • Irrigographie, coloscopie.
  • Tests sanguins et urinaires généraux.
  • Biochimie sanguine (indicateurs de phase aiguë, créatinine, urée, électrolytes, anticorps contre les infections, etc.).
  • Analyse des pertes vaginales, de l'urètre.
  • Coprogramme, semis de matières fécales.

Chaque étude est justifiée par le médecin, en tenant compte de la conclusion préliminaire. Dans les cas diagnostiquement complexes, la consultation de spécialistes apparentés sera requise: neurologue, spécialiste des maladies infectieuses, néphrologue, gastro-entérologue, chirurgien, gynécologue, urologue. Et après avoir reçu toutes les informations sur la maladie, un plan de traitement est élaboré.

Maladies du côté droit

À droite dans la région iliaque chez la femme, des infections génitales unilatérales similaires sont possibles, comme dans le côté gauche. Ici, les personnes des deux sexes ont un appendice vermiforme, une fusion du jéjunum et du caecum. En conséquence, selon la localisation de l'inflammation de la maladie, elles sont appelées appendicite et iléocolite..

Si tout le monde a suffisamment entendu parler d'une crise d'appendicite, l'iléocolite est moins courante, mais elle affecte autant que possible la zone intestinale avec la maladie de Crohn. Une attaque d'appendicite commence par des nausées, un seul vomissement, des douleurs épigastriques, une diarrhée à court terme.

Progressivement, ils se déplacent dans l'abdomen inférieur droit, se développent. La nature palpitante, les frissons, la fièvre indiquent la formation d'un abcès et d'une forme phlegmoneuse-gangreneuse.

Avec l'iléocolite, l'inflammation couvre toute la profondeur de la paroi intestinale et s'introduit dans le péritoine ou les organes voisins. Les douleurs sont très intenses. Peut-être la formation de péritonite locale, d'adhérences, de passages fistulaires. L'intoxication provoque des nausées, de la fièvre.

Premiers secours

En cas de vertiges graves et de maux de tête, pour soulager la condition, vous devez effectuer les étapes suivantes:

  1. Appelle une ambulance.
  2. Essayez de vous calmer, ne bougez pas trop brusquement et ne montez pas au-dessus de votre position.
  3. Asseyez-vous au sol et fixez votre regard sur un point pour calmer les étourdissements.
  4. Une fois que la condition se stabilise un peu, vous pouvez aérer la pièce ou sortir brièvement à l'air frais.

Chez la femme, la grossesse et l'une des phases du cycle menstruel sont ajoutées à cette liste. Pendant les menstruations, de nombreuses femmes sont très étourdies, tournoient leur estomac, il y a des flatulences sévères et même de la diarrhée, et le bas-ventre fait mal et tire.

Si les nausées dérangent avec des douleurs pubiennes?

La zone au centre au-dessus du pubis et au fond de l'urètre est affectée par l'inflammation de la vessie (cystite), chez les hommes atteints d'adénome de la prostate et de prostatite, chez les femmes atteintes de maladies utérines. Ces organes ont une innervation prononcée. La pathologie provoque une douleur atroce constante dans le bas-ventre et des nausées, un malaise général, de l'insomnie.

Une tumeur bénigne de l'utérus (fibromyome) produit des saignements abondants. Par conséquent, avec un long cours sans traitement, les femmes développent une anémie, ce qui renforce encore la faiblesse et les nausées. Dans le même temps, des nodules fibromateux dans les glandes mammaires sont détectés, il devient nécessaire d'exclure une tumeur maligne du sein.

Chez les filles et les femmes, la douleur et les nausées peuvent accompagner les menstruations ou la période d'ovulation (au milieu du cycle). Ils sont causés par la croissance spasmodique d'hormones, un ton fort de l'utérus, souvent donné au bas du dos et au sacrum.

L'endométriose est une maladie grave liée au précancéreux. La croissance de la couche épithéliale dans l'utérus conduit à la formation de "poches", niches dans le muscle avec remplissage et suppuration sanguine. La pression et l'enflure créent les conditions de l'irritation des terminaisons nerveuses, de la douleur et des nausées.


L'endométriose se propage avec plusieurs foyers vers les trompes et les ovaires

Signes similaires chez les filles

L'image des signes ci-dessus chez les filles pourra informer sur la grossesse. Dans ce cas, il est nécessaire de comprendre s'il y a un accroc dans la menstruation, pour faire le test. Lorsqu'il y a des taches supplémentaires sur la douleur et les étourdissements, le style concerne probablement le danger d'une fausse couche. Et lorsque la situation générale de la fille est aggravée, des évanouissements, des nausées sont présents, cela peut être la propriété d'une grossesse extra-utérine. Dans un autre cas, vous devez vous précipiter chez le médecin!

La suppuration des appendices utérins (annexite, salpingoophorite, suppuration des trompes de Fallope) et, en outre, des coliques du tractus gastro-intestinal et des voies urinaires apparaissent ci-dessus..

En plus de toutes les maladies répertoriées, les filles pourront ressentir une douleur similaire lorsqu'un cycle mensuel est interrompu - la dysménorrhée. En tant que loi, la cause profonde de ces maux est la restriction aiguë de l'utérus. La meilleure façon de s'en débarrasser est d'obtenir une contraception hormonale.

Lorsque les symptômes sont considérés comme physiologiques?

Les changements physiologiques sont toujours temporaires, apparaissent rapidement et disparaissent également. Un exemple est la condition des femmes pendant la grossesse ou les menstruations. Un petit processus a été étudié dans le cas du syndrome du côlon irritable. Jusqu'à présent, l'opinion la plus acceptable des scientifiques est qu'elle est causée par une dyskinésie des contractions musculaires..

Cela se traduit par des crampes à court terme le long des intestins, y compris dans le bas-ventre, des diarrhées, des nausées. La condition est observée avec une tension nerveuse, un stress chez les jeunes émotionnels. Ça va tout seul.


L'état de stress est l'une des causes de la pathologie

Il ne faut pas espérer de guérison sans traitement pour aucun syndrome douloureux. La zone située sous le nombril est associée au travail de tous les systèmes corporels, elle nécessite donc une clarification minutieuse de la cause de la lésion..

Comment distinguer l'appendicite des autres maladies

Des nausées, des étourdissements, une faiblesse et des douleurs abdominales dus à une inflammation de l'appendicite se produisent également, et afin de ne pas aller dans le mauvais sens, vous devez connaître les différences entre cette maladie et les autres..

Un assez grand nombre de maladies aiguës et chroniques avec douleur dans l'abdomen sont connues. Mais l'appendicite diffère des autres maladies par la localisation de la douleur.

Il convient de noter qu'au début, il est difficile pour le patient d'indiquer l'endroit qui dégage de la douleur, il se propage dans toute la cavité abdominale, régnant dans le haut de l'abdomen, se concentrant souvent dans le nombril.

Ce n'est qu'après environ sept heures que la douleur s'est concentrée à un endroit particulier et, dans la plupart des cas, c'est la partie iliaque droite, c'est-à-dire juste en dessous de la ceinture du pantalon, à droite.

Bien sûr, il ne faut pas entièrement compter uniquement sur la localisation de la douleur. Dans certains cas, en fonction de la structure anatomique, l'appendice peut être plus élevé, puis la douleur sera transférée aux côtes, ou elle peut être repoussée, et la douleur est localisée dans le bas du dos.

Remarque! Les vomissements, un symptôme si courant d'un grand nombre de maladies et de troubles du corps, contiennent de la bile pendant l'appendicite.

L'empoisonnement peut-il provoquer des nausées et des douleurs?

Habituellement, l'empoisonnement avec des produits de qualité inférieure (aliments), des poisons industriels et ménagers et des médicaments donne une clinique de gastro-entérite. La maladie commence par des nausées et des vomissements répétés, des douleurs à l'estomac.

Puis des crampes douloureuses dans tout l'abdomen, des grondements, des ballonnements et de la diarrhée se rejoignent. La température augmente, l'état général en souffre (faiblesse, malaise, douleurs musculaires, perte d'appétit).

L'intoxication médicamenteuse n'est pas nécessairement associée à des médicaments puissants. Plus souvent, avec des plaintes de troubles des selles, des douleurs dans le bas-ventre et des nausées, une surdose de vitamines est observée. Les gens ne comprennent pas que les vitamines ont également des valeurs acceptables, au-dessus desquelles le corps réagit au besoin de se débarrasser.

Gardez à l'esprit que pour la nomination de vitamines doivent être des indications appropriées. L'option idéale est de découvrir la suffisance du sang de manière laboratoire. Malheureusement, cela n'est pas disponible en raison de la complexité de l'analyse..

Lors de l'achat de médicaments dans une pharmacie, vous devez étudier attentivement la posologie et les contre-indications, lire les effets secondaires. Cela aidera à éviter des problèmes de santé supplémentaires..

En cas de surcharge nerveuse, de troubles, après le stress, il vaut mieux essayer de se passer de médicaments.

La routine quotidienne, les promenades, les loisirs de plein air, l'exclusion des aliments riches en viande, le café, l'alcool, l'arrêt du tabac, une douche de contraste sont utiles. Le fait est que les sédatifs affectent également la digestion et provoquent des nausées. Il est préférable de prendre des remèdes à base de plantes à court terme.


Boire de l'ascorbique uniquement parce que l'hiver ou l'automne s'est mal passé

Ce qui ne peut pas être fait à la maison

Afin de ne pas blesser davantage le patient, vous devez vous rappeler ce que vous ne pouvez pas faire avant l'arrivée du médecin. La liste n'est pas si grande, c'est facile à retenir:

  • Vous ne pouvez pas laisser le patient seul pendant quelques minutes.
  • Ne donnez pas de médicaments, à l'exception des médicaments antipyrétiques ou sans shpa.
  • Vous ne pouvez pas forcer le patient à manger.
  • Ne soudez pas une personne avec des produits laitiers et des jus.
  • Ne tirez pas avec une ambulance si une personne empire.

Les nausées, les vomissements, la faiblesse et les étourdissements peuvent parler de diverses maladies. Dans la plupart des cas, le patient devine la cause de cette condition, dans d'autres cas, un médecin a besoin d'aide pour poser un diagnostic.

La prévention

Afin de ne pas aller à l'hôpital pour un traitement et de ne pas chercher à savoir si le médecin peut soulager le patient de symptômes désagréables tels que des étourdissements et des maux d'estomac, il faut penser à prévenir leur apparition. Aide à oublier la sensation de vertige et de maux d'estomac, mesures préventives éprouvées:

  1. Il est nécessaire de surveiller la nutrition. Les produits doivent être non seulement utiles, mais également propres et, si nécessaire, traités thermiquement. Le magasin doit vérifier la date de fabrication et la date d'expiration. Cela est particulièrement vrai pour les champignons. Il est également important d'observer une modération des aliments et un régime alimentaire.
  2. Il est préférable de renoncer à l'alcool et d'éliminer le tabagisme. Si vous ne pouvez pas enfin dire au revoir aux mauvaises habitudes, il vaut mieux choisir des produits de qualité garantie.
  3. Aide à minimiser le nombre de chocs nerveux et de stress. Besoin d'entrer le moins possible dans les conflits et les situations de conflit.
  4. Des charges de moteur réalisables apporteront de grands avantages. Vous devez choisir un ensemble d'exercices qui ne seront pas difficiles pour la performance quotidienne.
  5. Il est nécessaire de consacrer suffisamment de temps au repos. Tout le travail en une journée est encore impossible à terminer. Et le corps avec une surcharge quotidienne perd beaucoup d'énergie. Plus de temps devrait être consacré au sommeil complet..

La dernière recommandation, si vous ressentez des étourdissements et des maux d'estomac, est la plus fondamentale et obligatoire. Il est nécessaire de garder votre santé sous contrôle constant et de ne pas commencer le développement de maux. Si vous ne vous sentez pas bien, ne vous auto-médicamentez pas, mais consultez un spécialiste.

Après la menstruation

Parfois, cette symptomatologie inquiète les filles et les femmes. Tire le bas de l'abdomen, malade et manifeste une faiblesse souvent après la menstruation.
Tout le monde n'essaie pas d'établir les causes de telles manifestations, en se référant aux caractéristiques individuelles de leur corps.

Mais ces femmes ne réalisent même pas que de tels symptômes peuvent indiquer la présence de maladies gynécologiques - la présence d'endométriose, de vulvite et d'exite et autres.

Mais parfois, des nausées et un ventre tirant passent aussi inopinément qu'ils apparaissent. Par conséquent, il est très important de ne pas ignorer ce phénomène et de consulter un médecin dès que possible.

En effet, en plus des caractéristiques du corps, il peut y avoir de graves violations qui ne peuvent être éliminées qu'avec l'aide de médecins.

  • Il tire le bas de l'abdomen et se sent généralement malade lorsque le fond hormonal du corps féminin échoue. Cela est dû à un déséquilibre du niveau d'hormones (prostaglandines et progestérone). Parfois, l'estomac tire et la nausée souffre en cas de dysfonctionnement de la glande thyroïde. Elle est particulièrement active pendant cette période..
  • On ne peut que considérer la présence de processus inflammatoires et la présence de nombreuses infections infectieuses. Avec des dommages aux organes génitaux externes et internes, tous les symptômes, dans lesquels le bas-ventre tire et la nausée souffre, sont nécessairement présents et indiquent de graves violations.
  • S'il y a eu une période maigre, il peut y avoir des nausées après son achèvement. Ce phénomène est associé à un déséquilibre hormonal..
  • Si vous tirez le bas de l'abdomen et que vous vous sentez malade après la menstruation - c'est un signe de grossesse. En ce moment, l'hormone progestérone est activement synthétisée.

Tout le monde n'essaie pas d'établir les causes de telles manifestations, en se référant aux caractéristiques individuelles de leur corps.

Mais ces femmes ne réalisent même pas que de tels symptômes peuvent indiquer la présence de maladies gynécologiques - la présence d'endométriose, de vulvite et d'exite et autres.

Mais parfois, des nausées et un ventre tirant passent aussi inopinément qu'ils apparaissent. Par conséquent, il est très important de ne pas ignorer ce phénomène et de consulter un médecin dès que possible.

En effet, en plus des caractéristiques du corps, il peut y avoir de graves violations qui ne peuvent être éliminées qu'avec l'aide de médecins.

Inflammation génitale

Seul un spécialiste peut déterminer la nature de la pathologie. Pour ce faire, une femme doit passer certains tests. Le plus souvent, le problème est causé par des bactéries. Dans ce cas, une cure d'antibiotiques est prescrite. Si la raison réside dans une infection virale, des immunomodulateurs sont utilisés. Les médicaments prescrits aux femmes dans ces cas sont: Vilprafen, Azithromycine, Suprax, Isoprinosine, Terzhinan, Klion D et bien d'autres. Ne les prenez pas vous-même!

Chez les femmes

Si une femme n'a ni syndrome prémenstruel ni grossesse, mais en même temps, il y a des nausées et des douleurs douloureuses dans le bas de l'abdomen, ce qui donne à l'intérieur des cuisses, cela peut signaler un processus inflammatoire.

Les maladies courantes des organes génitaux avec douleur abdominale comprennent les pathologies des ovaires et du corps utérin. Étant donné que les ovaires sont situés symétriquement à droite et à gauche et que l'utérus est au milieu, une douleur peut survenir de chaque côté du bas-ventre. Ils donnent au bas du dos, à la région sacrée et parfois au rectum.

En cas de douleur suspecte persistante, vous ne devez pas reporter la visite à un médecin. Pour éviter les complications, il est conseillé de se soumettre à un examen complet dans les plus brefs délais.

frottis du canal cervical et du vagin; test sanguin (général); Analyse d'urine; Échographie des reins, du foie, du bassin; CTG, ECG.

Chez l'homme

Dans la forte moitié de l'humanité, la prostatite est la maladie la plus courante de la région génitale. Dans ce cas, la douleur est ressentie derrière le pubis et au-dessus. La maladie se développe dans le contexte de violations dans la sphère sexuelle, dues à la dépendance à l'alcool et à une position assise prolongée. Des exacerbations peuvent survenir avec l'hypothermie, une consommation excessive d'alcool et des excès sexuels. La douleur s'étend ensuite au périnée, au rectum, au bas du dos et au sacrum.

Dans un état négligé, la température peut augmenter, des nausées, des étourdissements et une faiblesse générale peuvent être ressentis. Sans traitement, cela entraînera l'impuissance, l'infertilité, des troubles du sommeil, la dépression et une diminution de l'activité globale..

Par conséquent, des visites en temps opportun chez le médecin et un traitement approprié sont nécessaires. Cela aidera à se débarrasser de la douleur et n'entraînera pas de tristes conséquences..

test sanguin (général et biochimique); Analyse d'urine; étude de la sécrétion de la prostate; analyse d'un écouvillon prélevé sur l'urètre.

Si une prostatite a été détectée à la suite du diagnostic, l'urologue élabore un programme de traitement complet. Dans le même temps, des antibiotiques, des médicaments qui rétablissent l'immunité et l'équilibre hormonal, des procédures physiothérapeutiques sont prescrits. Il est fortement conseillé au patient de reconsidérer son mode de vie. Dans des situations particulièrement difficiles, ils décident de la chirurgie.

Lorsque l'estomac fait mal et est très malade, les raisons en sont généralement associées aux organes internes situés dans la cavité abdominale. Cependant, ils peuvent être situés dans un endroit complètement différent et être associés à des maladies de l'oreille, de la gorge et du nez. par exemple,

en déplaçant le corps en position verticale, des nausées peuvent être causées par des infections des oreilles. Le réflexe nauséeux qui se produit après avoir dormi le matin peut indiquer une inflammation du nasopharynx.

En cas de problèmes avec l'oreille interne, dans laquelle se trouve la partie périphérique du système vestibulaire, l'appareil vestibulaire commence à souffrir, ce qui provoque des étourdissements constants, des nausées, souvent des vomissements, des changements de la fréquence cardiaque, des sauts de la pression artérielle, qui peuvent à leur tour provoquer des douleurs aiguës dans le haut de l'abdomen.

sinusite (inflammation du sinus maxillaire); rhinite (inflammation de la muqueuse nasale); adénoïdes (amygdales nasopharyngées élargies); otite moyenne (inflammation de l'oreille); eustachite (inflammation du tube auditif); pharyngite (inflammation de la paroi pharyngée postérieure); amygdalite chronique (inflammation des amygdales).

Particulièrement souvent, les maladies des organes ORL s'accompagnent de vomissements et de douleurs abdominales chez les enfants. Dans ce cas, les muscles de la paroi abdominale ne se fatiguent généralement pas. Ensuite, les patients doivent être hospitalisés et examinés des organes abdominaux afin d'exclure le développement d'une pathologie. Dans le même temps, un examen approfondi des organes ORL est effectué et la maladie est diagnostiquée avec précision..

Chez la femme enceinte, on distingue deux types de douleurs abdominales possibles: pour des raisons obstétricales et non obstétricales. Ce n'est pas une cause obstétricale de douleur abdominale pendant la grossesse, c'est une maladie du système digestif et des organes d'autres systèmes qui n'a pas de relation directe avec la fonction de reproduction.

Pour des raisons obstétricales qui peuvent provoquer des douleurs dans le bas-ventre et le bas du dos, les sensations de nausées incluent les maladies des organes reproducteurs, dont l'un des signes est la nausée et le vomissement. Causes des nausées et des douleurs abdominales de nature obstétricale: tonus utérin, menace de fausse couche et d'avortement, surmenage des ligaments qui soutiennent l'utérus, grossesse extra-utérine, décollement placentaire et inapproprié pour une femme qui porte une progéniture, nutrition.

Certaines de ces raisons ci-dessous, nous considérerons / pgt;

Lisez À Propos De Vertiges