Principal Les cliniques

Causes de la douleur lancinante dans la tempe gauche

La douleur dans le temple gauche peut être le symptôme de plus de quarante maladies différentes. Ce peut être le seul symptôme qui inquiète le patient, varie en gravité, se produit avec des fréquences différentes et varie en durée. Pourquoi apparaît-elle, ses causes, symptôme de la maladie, ne peuvent être déterminées que par un neuropathologiste expérimenté.

La région temporale comprend la peau, les muscles, les artères, les veines, les nerfs, les os, la partie temporelle du cerveau et les méninges. En cas d'irritation des récepteurs, une douleur peut survenir dans n'importe quelle partie de cette zone, selon la cause de la maladie..

Pathogenèse de la douleur

  1. Irritation des récepteurs de la peau;
  2. les changements dans le diamètre des artères (rétrécissement, expansion) affectent les récepteurs dans leurs parois et conduisent à des sensations douloureuses;
  3. tension du muscle temporal due à des processus inflammatoires, œdème, accumulation de toxines, troubles de la circulation sanguine;
  4. les changements pathologiques dans l'os temporal et les articulations contribuent à la douleur.
Il est recommandé de subir un examen médical urgent pour une telle douleur..

Maladies accompagnées de douleurs dans la tempe gauche:

  • L'hypertension artérielle peut se manifester par une pulsation douloureuse à l'arrière de la tête, qui irradie vers la tempe, accompagnée de lourdeur dans toute la tête, d'arythmie, de picotements dans le cœur.
  • L'hypotension artérielle est une maladie plus bénigne que l'hypertension, mais ses manifestations perturbent également la vie des patients. Plus souvent, elle survient chez les filles et les femmes à un jeune âge, se manifestant par des maux de tête diffus d'intensité modérée, parfois avec une localisation dans le temple à gauche. Accompagné d'évanouissements, de vertiges et de faiblesse..
  • L'athérosclérose des vaisseaux cérébraux s'accompagne de dépôts sur les parois des artères des plaques athérosclérotiques et d'une diminution de la lumière. Le symptôme le plus courant et typique est un mal de tête. Les manifestations concomitantes sont des troubles de la mémoire, de l'ouïe, de la vision, de la coordination et des capacités motrices.
  • Avec la migraine, la douleur est unilatérale, paroxystique, peut être localisée dans la région temporale, orbitale ou frontale. Souvent, les filles et les jeunes femmes tombent malades. La migraine y survient 4 fois plus souvent que chez l'homme. Le début d'une attaque chez 50% des patients est souvent précédé des symptômes suivants de la période prodromique: irritabilité accrue, fatigue intense, faiblesse. La période d'aura ne se développe pas chez tout le monde, ne dure pas plus d'une heure, se manifeste par une déficience visuelle sous la forme d'éclairs de lumière, de points, de taches, de lignes et de troubles auditifs. La phase des maux de tête est la plus douloureuse et la plus longue, elle dure jusqu'à trois jours. Il s'accompagne de nausées et de vomissements, de tachycardie, de fièvre, fortement amplifiés par une lumière vive et des sons forts.
  1. Aliments contenant des tyramines, des nitrites, du glutamate, de la caféine;
  2. changements soudains de la météo;
  3. stress et activité physique excessive;
  4. violation du régime, mauvais sommeil;
  5. l'utilisation de glaces froides et de boissons.
  • La dystonie végétative-vasculaire, qui survient chez les adolescentes à la puberté et chez les jeunes femmes jusqu'à 30-40 ans, se manifeste par des douleurs dans la tempe gauche, des picotements dans le cœur, un essoufflement et une tachycardie. VVD est accompagné de multiples symptômes de tous les organes internes.
  • Les maladies infectieuses (infections virales respiratoires aiguës, grippe, amygdalite, toutes infections) sur fond de syndrome d'intoxication sévère se manifestent dans la tête par des sensations douloureuses irradiant vers la tempe gauche, sont plus souvent bénignes. Avec une récupération complète et l'absence de complications, le symptôme passe sans laisser de trace.
  • Les intoxications (empoisonnement au monoxyde de carbone, alcool, nitrates, produits chimiques) s'accompagnent de nausées, de vomissements, de fièvre, de symptômes d'empoisonnement et de douleurs dans la tête ou de douleurs dans la tempe. Avec l'intoxication alcoolique, la cause de la douleur est l'œdème. En cas d'intoxication au monoxyde de carbone, la cause est une hypoxie sévère..
  • Les douleurs aux rayons sont 6 fois plus susceptibles de survenir chez les hommes dans la fleur de l'âge. Une douleur extrêmement vive est localisée dans la région orbitale, irradiant vers la tempe gauche, accompagnée de rougeur du visage et de larmoiement. La céphalée est intolérante et conduit les patients à penser au suicide. Ses causes ne sont pas définies. L'alcool, les violations du régime, les efforts physiques intenses provoquent des attaques. Leur durée maximale est d'une à deux heures. Les grappes se produisent au même moment de la journée pendant plusieurs jours, mais parfois jusqu'à 5 à 10 grappes peuvent se produire le même jour. La durée de la période du forfait peut aller de plusieurs semaines à plusieurs mois. Il y a ensuite des périodes de rémission de plusieurs années, généralement de trois à quatre ans. Et tout recommence.
  • Le «mal de tête de hot-dog» se manifeste par une forte pulsation dans la tempe gauche ou les deux, une rougeur du visage vingt minutes après avoir mangé de la nourriture avec des nitrites (viande et poisson fumés, saucisses, salami, saindoux, balyk, conserves). Le seul traitement correct consiste à éliminer ou à restreindre sévèrement ces aliments dans votre alimentation..
  • Le «syndrome du restaurant chinois» survient chez de nombreux amateurs de sushis ou de soupes chinoises, qui contiennent une quantité accrue de glutamate monosodique. Ce supplément provoque un mal de tête de type migraine pulsatoire avec une localisation fréquente dans la tempe, un engourdissement dans la bouche, une rougeur du visage, un essoufflement et une sensation de manque d'air. La cause de ce complexe de symptômes est le manque d'enzymes nécessaires dans le corps du patient.
  • Le "syndrome de la tyramine" se produit lorsque vous mangez des fromages et des antidépresseurs - inhibiteurs de la MAO en même temps. Les fromages à pâte dure affinée, âgés de plus de cinq ans, sont les champions du contenu de la tyramine. Cette substance peut provoquer une forte augmentation de la pression systémique et intracrânienne. Cette condition est accompagnée d'une pulsation douloureuse sévère, parfois dans la tempe, d'arythmie, de picotements dans le cœur.
  • Le "mal de tête au chocolat" est un invité fréquent chez les amateurs de chocolat noir. Elle survient en raison de la teneur en tanin, une substance qui spasme les vaisseaux sanguins et provoque des douleurs. Pour la grande joie des amateurs de chocolat, le chocolat blanc est absolument sûr, il n'y a pas de tanin. Et vous pouvez en manger autant que vous le souhaitez.
  • Changements dans le système hormonal, en particulier chez les femmes à la veille et avec la ménopause. Les maux de tête sont un symptôme courant qui dérange les femmes en ce moment. Peut survenir lors d'attaques soudaines dans les zones occipitales, temporales et frontales, bouffées de chaleur, changements d'humeur.
  • Le syndrome prémenstruel peut s'accompagner de manifestations neurologiques et vasculaires. Ses causes sont des changements neuroendocriniens dans le corps à la veille des menstruations. Un de ses symptômes est un mal de tête douloureux, avec une irradiation vers la tempe gauche, une intensité faible ou moyenne.
  • L'artérite temporale (inflammation chronique des artères) affecte souvent les patients après soixante ans, avec la même fréquence, les deux grands-parents. La douleur dans le temple est le principal symptôme. Il est très net et très prononcé, a un caractère pulsé. Parfois, il y a une rougeur près du temple et une tortuosité excessive visible de l'artère temporale. La maladie s'accompagne de fièvre, d'un syndrome d'intoxication sévère, d'une déficience visuelle. Les terribles complications de l'artérite temporale sont la cécité et les accidents vasculaires cérébraux à progression rapide. Par conséquent, il est très important de livrer le patient à la clinique dès que possible lorsqu'une pulsation douloureuse apparaît dans la tempe gauche du patient.
  • Le mal de tête de stress se produit en raison de situations stressantes graves et de surmenage. Un type de douleur pressante est caractéristique, comme si la tête était serrée dans un étau ou qu'elle était tirée avec un cerceau ou qu'un casque était mis. La pulsation temporelle douloureuse est l'une de ses manifestations.
  • Les maladies des nerfs crâniens (névralgie, névrite du trijumeau, nerf facial) s'accompagnent de fortes douleurs d'un côté. Cela ressemble à un choc électrique. La raison en est la compression nerveuse due à des processus pathologiques..
  • L'inflammation du cerveau et de ses membranes (méningite, encéphalite) se produit avec une forte fièvre, une céphalée prononcée, un syndrome d'intoxication sévère.
  • Les maladies de la colonne vertébrale dans la région cervicale (ostéochondrose) provoquent des maux de tête dans 30% des cas. Il se produit initialement à l'arrière de la tête et rayonne dans la région temporale, amplifié par l'inclinaison et la rotation de la tête sur les côtés. Elle se produit en raison du syndrome de l'artère vertébrale, dont le diamètre diminue en raison de l'expansion pathologique des vertèbres cervicales. Par conséquent, la réduction du flux sanguin et l'hypoxie entraînent des sensations douloureuses..
  • Une maladie de l'articulation temporo-mandibulaire se manifeste par une pulsation occipitale et temporelle douloureuse, des douleurs dans les muscles du cou et du haut du dos. La douleur musculaire dans cette pathologie imite les symptômes de la migraine, ce qui complique le diagnostic. Les symptômes concomitants typiques sont des douleurs articulaires lors des mouvements de la mâchoire inférieure, parfois des clics et des craquements dans l'articulation.
  • Une tumeur surrénale provoque une synthèse accrue d'adrénaline. L'hormone provoque un spasme aigu des vaisseaux sanguins et une hypertension artérielle. Pour cette raison, de fortes pulsations douloureuses surviennent dans la tête. Leur durée est de dix minutes à plusieurs heures.
  • Des maux de tête affamés surviennent chez les femmes lorsqu'elles suivent un régime strict. La famine qui dure plus d'une journée, les repas irréguliers une ou deux fois par jour provoquent des douleurs dans la région temporale. Il est de nature pulsatoire et se produit en raison d'une hypoglycémie. Les cellules cérébrales manquent cruellement de glucose, de nutriments, d'oligo-éléments, en particulier de magnésium. Par conséquent, ces patients doivent manger au moins quatre cinq fois par jour, assurez-vous de prendre le petit déjeuner et le dîner afin qu'il n'y ait pas de longues pauses entre les repas..

Puisqu'il existe de nombreuses causes menant à des douleurs dans le temple, seul un neurologue expérimenté peut faire le bon diagnostic. De plus, de nombreuses maladies sont dangereuses et peuvent être mortelles, telles que les tumeurs, l'encéphalite et l'hypertension compliquées par un accident vasculaire cérébral. C'est pourquoi la procrastination à chaque étape doit être exclue. Un diagnostic correct en temps opportun est la principale garantie d'un traitement compétent.

Diagnostique

  • Tests de laboratoire;
  • Ultrason
  • examen du fond d'œil;
  • recherche sur les antécédents hormonaux;
  • Tomodensitométrie;
  • Imagerie par résonance magnétique;
  • angiographie par résonance magnétique;
  • cardiomonitoring;
  • consultations de spécialistes étroits - ophtalmologiste, oto-rhino-laryngologiste, cardiologue, endocrinologue, neurochirurgien.

Symptômes dangereux dans lesquels vous devez consulter d'urgence un neurologue:

  1. maux de tête inhabituels, localisation plus intense et différente, comme jamais auparavant, ou apparition de nouveaux symptômes (vomissements, fièvre);
  2. l'apparition d'une douleur très intense du type "explosion";
  3. la céphalalgie s'accompagne de troubles visuels - taches, voile, obscurité devant les yeux, discours illisible, engourdissement dans la bouche, engourdissement et faiblesse des bras et des jambes;
  4. manque d'effet de la prise d'analgésiques;
  5. l'apparition d'une fièvre de bas grade;
  6. vomissements répétés;
  7. une forte augmentation de la douleur pendant l'effort physique;
  8. douleur et tension des muscles occipitaux.

11 causes d'un mal de tête dans le temple gauche

Beaucoup de gens sont constamment confrontés au problème des maux de tête, dont les causes sont difficiles à expliquer. Souvent, ce problème n'est pas le signe d'une maladie grave, mais parfois des soins médicaux peuvent être nécessaires. Les spécialistes identifient les principales causes de maux de tête dans la tempe gauche, dont la première est la migraine.

Contenu

Les raisons

Il y a 11 raisons.

Migraine

La première place parmi les sources de douleur dans le temple gauche est la migraine. Cette pathologie, en règle générale, est localisée au même endroit et s'amplifie lors des mouvements et des charges de puissance..

À ce jour, les scientifiques ne peuvent pas établir les facteurs de la migraine. Certains experts pensent que la migraine peut se développer chez les personnes éprouvant un stress constant, pendant la puberté, des changements hormonaux, une activité mentale intense, ainsi qu'un surmenage.

Maux de tête en grappe

Si le temple gauche de la tête fait mal, cela peut être un signe de mal de tête en grappe. Elle est quelque peu similaire à la migraine, mais, contrairement au premier, elle n'est localisée qu'à un certain endroit, elle se concentre à un moment donné.

Les maux de tête en grappe sont courants chez les fumeurs de corps lourds et sportifs qui abusent de l'alcool. La meilleure façon de s'en débarrasser est de renoncer aux mauvaises habitudes et de suivre les instructions du médecin, mais tous les adultes ne sont pas prêts à le faire.

Les principaux signes de ce syndrome sont:

  • clignote dans les yeux;
  • localisation dans la zone de l'arc sourcilier ou du temple gauche;
  • Syndrome de Horner;
  • transpiration accrue, congestion nasale et nausées.

La douleur dans la partie temporale gauche de la tête, qui peut être basée sur le surmenage, le stress, ainsi que la pathologie de l'hypothalamus, peut être essayée pour éliminer à la fois indépendamment et en contactant des spécialistes. De plus, la méditation et les promenades en plein air peuvent aider..

Douleur de tension nerveuse

En cas de situation stressante, un signal est envoyé des récepteurs vers la moelle épinière et le cerveau. Le cerveau, à son tour, traite les impulsions envoyées et les interprète, à la suite de quoi la tête fait souvent mal du côté gauche du temple. L'impulsion est transmise avec une fréquence inhabituellement élevée, de sorte que la perception des symptômes de la douleur est également accélérée.

Des sensations douloureuses de tension nerveuse peuvent s'accompagner d'une compression de la tête, localisée en un seul endroit, d'une pulsation, d'une concentration dans plusieurs directions et d'une sensation de plénitude.

Pour éliminer les symptômes dus à la tension nerveuse, il est nécessaire d'utiliser des médicaments sélectionnés par les médecins. En règle générale, dans de tels cas, une thérapie complexe est utilisée, y compris des antidépresseurs.

Ostéochondrose

Avec l'ostéochondrose, une plainte fréquente des patients est un mal de tête. Par exemple, si la tempe gauche de la tête fait mal, la raison peut être de provoquer une violation des processus d'approvisionnement en sang du système nerveux central dans l'ostéochondrose.

Les symptômes de la douleur dans l'ostéochondrose peuvent être causés non seulement par une altération de la circulation sanguine, mais aussi par des fibres nerveuses pincées situées près des vertèbres. Ce type de syndrome ne peut pas être arrêté avec des analgésiques..

Les maux de tête dans l'ostéochondrose ne doivent pas être confondus avec la migraine, car avec la première option, le syndrome peut s'aggraver lorsque la tête est tournée.

De plus, le symptôme peut être permanent ou durer longtemps (10-12 heures). La coordination dans l'espace est également perturbée, l'ouïe est altérée et des étourdissements se produisent.

Il convient de noter que pour soulager la douleur liée à l'ostéochondrose, la source principale doit être éliminée initialement. La chirurgie peut parfois nécessiter une intervention..

Problèmes ou blessures dans l'articulation temporo-mandibulaire

Des problèmes ou des blessures dans l'articulation temporo-mandibulaire peuvent causer de la douleur. Cette articulation est située devant l'oreille et se compose de la mâchoire inférieure et de l'os temporal. À condition que les muscles et les tendons de l'articulation soient sains, une personne ne ressent aucune gêne lors de l'ouverture de la bouche.

Sur ce sujet

17 façons de se débarrasser des maux de tête sans pilules

  • Natalia Sergeevna Pershina
  • 29 mars 2019.

Selon les experts, des problèmes de l'articulation temporo-mandibulaire sont observés chez 40% des personnes, mais toutes ne recherchent pas une assistance médicale qualifiée. Les sources du problème peuvent être:

  • mauvaises habitudes;
  • blessure à la mâchoire;
  • stress;
  • charges de puissance;
  • maladies infectieuses;
  • troubles endocriniens, etc..

Le problème dans ce cas est arrêté par l'utilisation de médicaments, mais il peut réapparaître si la source principale n'est pas éliminée..

Problèmes vasculaires

Les céphalées vasculaires peuvent être diagnostiquées non seulement chez les personnes âgées, mais aussi chez les adolescents. La dystonie des artères et des veines, qui est un signe de dysfonctionnement du système d'approvisionnement en sang, agit souvent comme le coupable d'attaques de douleurs vasculaires.

Le principal signe de VVD est considéré comme une diminution du tonus des vaisseaux sanguins et des artères. La source de douleur dans la dystonie végétative-vasculaire est une forte pression sanguine, qui est fournie au cerveau humain. Compte tenu de cela, afin de se débarrasser d'un syndrome désagréable, il est nécessaire de normaliser la pression et de rétablir des indicateurs stables.

Il convient de noter qu'en cas de VVD, la préférence devrait être donnée aux méthodes de traitement non thérapeutiques: physiothérapie, réflexologie, thérapie par l'exercice, massage, relaxation et rétroaction biologique.

Fluctuations hormonales

Les hommes souffrent moins souvent de sensations désagréables au niveau de la tête que les femmes. La plupart des cas sont associés à des changements hormonaux au cours du cycle menstruel. Les experts notent qu'il existe un certain lien entre la douleur dans la région de la tête et les hormones.

Pourquoi le temple fait-il mal du côté gauche et comment y faire face?

L'expression mal de tête sur le côté gauche chez la plupart des patients est clairement associée au concept d'un sentiment d'éclatement ou d'oppression qui perce toute la nuque, la région des tempes et les arcades sourcilières. Cependant, c'est loin d'être toujours le cas - souvent la douleur qui en résulte est clairement localisée dans la région du temple gauche. La question se pose - pourquoi le temple gauche fait mal et que faire à ce sujet?

Les causes de la douleur dans le temple gauche

Pour commencer, il sera nécessaire de déterminer clairement que la douleur dans le temple gauche n'est pas une nosologie indépendante - cette condition n'est rien d'autre qu'une des manifestations de la maladie sous-jacente. Maux de tête toujours pour une raison quelconque. Même s'ils disent que ça fait mal «par le temps», ce n'est pas tout à fait vrai - pour beaucoup, en raison d'une augmentation de la pression atmosphérique, les barorécepteurs du corps sont activés, c'est pourquoi cette sensation survient.

Un point fondamentalement important, sur la base duquel la tactique de gestion des patients est réellement déterminée - un traitement efficace devrait éliminer non seulement le symptôme (bien que cela soit également très important), mais aussi la véritable cause de la douleur. Alors, quelles maladies peuvent se manifester par un mal de tête dans la région du temple gauche de divers degrés d'intensité (des picotements ordinaires à un point tel qu'il devient visible comment l'artère temporale palpite)?

Crise de migraine

Cette pathologie conduit à des douleurs localisées dans le temple gauche dans la grande majorité des cas. Le mécanisme de développement de cette condition est un spasme à court terme des vaisseaux sanguins, ce qui entraîne une ischémie de la partie du tissu nerveux (cerveau) dont il est responsable..

Veuillez noter que même l'interruption la plus courte de l'approvisionnement en sang et du trophisme cérébral se manifeste par un mal de tête intolérable. Et ce n'est absolument pas surprenant - le corps signale ainsi que l'un des organes vitaux est affecté.

La douleur de la migraine se révèle être clairement localisée et non sujette à l'irradiation. Elle se caractérise par une évolution paroxystique, la durée de l'attaque peut varier de quelques minutes à un jour (dans ce cas, il est d'usage de dire que le patient a un statut migraineux et a besoin d'une hospitalisation immédiate à l'hôpital).

En ce qui concerne quoi faire dans ce cas, personne ne se pose de questions.
En plus de tous les symptômes ci-dessus, la migraine a un autre syndrome pathognomonique (ce qui signifie une condition qui n'est caractéristique que d'un seul type de maladie). Nous parlons d'aura - précurseurs typiques d'une crise de migraine. Ils peuvent se produire à la fois une heure avant son démarrage et un jour - personne ne peut prédire l'écart de temps entre ces deux états. De plus, chez le même patient, ils peuvent apparaître à des moments complètement différents, cela ne dépend de rien.

Cependant, l'intervalle de temps entre une crise de migraine et l'aura qui en résulte n'a pas de signification particulière en termes de clinique. Il est beaucoup plus important d'apprendre à déterminer la manifestation des symptômes - dans le cas où une assistance est fournie à ce stade, il sera possible d'éviter l'apparition d'un mal de tête.

Un temple commence à pulser ou la vue est altérée - prenez immédiatement de l'antimigraine et du nimésulide. Ou toute autre combinaison d'un médicament anti-inflammatoire non stéroïdien et d'un agent anti-migraine spécifique. Si la douleur sera donnée à l'œil ou à la mâchoire, il faudra ajouter Actovegin ou Celtican au traitement, un comprimé deux fois par jour, une semaine de cours.

Dois savoir! Peu importe si la tempe gauche de la tête fait mal aux migraines ou la droite - le point de localisation de la douleur dans cette condition n'a rien à voir avec le choix des tactiques pour gérer le patient.

Mais s'il y a une douleur irradiant dans l'œil, alors vous devriez penser à la nature neurologique de la pathologie. Ce symptôme a une signification clinique, car la douleur peut être battue et irradiée en raison de lésions inflammatoires des nerfs périphériques. En règle générale, le nerf facial, la branche temporale de l'occipital ou du trijumeau est affecté. Avec cette maladie, l'expression du visage est toujours perturbée.

L'hypertension artérielle - une source de maux de tête

Dans la grande majorité des cas, une augmentation de la pression artérielle entraîne une douleur généralisée localisée dans la région pariétale, la région des arcades sourcilières et dans les deux temples. Un mal de tête dans le temple gauche est répandu et il semble qu'il se déplace toujours quelque part (migre).

Si nous prenons en compte le cas où il y a une douleur précisément localisée - dans le temple gauche ou dans toute autre région anatomique), alors il faudra penser non seulement à la crise hypertensive, mais à la complication de l'hypertension. En règle générale, telle est l'insuffisance cérébrovasculaire aiguë (en d'autres termes, un type d'AVC hémorragique, lorsque l'hémorragie se produit dans une certaine partie du cerveau, dans ce cas la zone temporale), mais un anévrisme aortique stratifié peut également se manifester de cette façon.
En termes de diagnostic au stade préhospitalier, la seule chose qui puisse être faite est de mesurer le niveau de pression artérielle et d'évaluer la sécurité des expressions faciales. Dans ce cas, si la pression est augmentée à 160/80 et plus, et qu'il y a également une violation des expressions faciales et de la parole, alors c'est définitivement un accident vasculaire cérébral. L'hospitalisation est nécessaire de manière urgente, tout comme avec un anévrisme aortique stratifié. Dans ce dernier cas, en toute honnêteté, il convient de noter que la prévision est encore plus défavorable, car non seulement elle tire sur le temple, mais elle «se désagrège» également au sens littéral du terme, l'ensemble du vaisseau.

Lésions locales

Un mal de tête, qui n'est situé que dans la région du temple gauche, peut survenir après une lésion cérébrale traumatique - non seulement comme une manifestation immédiate, mais aussi comme un symptôme éloigné. Souvent, un hématome sous-dural survient dans ce cas, qui peut par la suite être à l'origine d'un grand nombre de problèmes très différents. Donc, dans tous les cas, si vous êtes frappé à la tête, vous devrez vous rendre chez le médecin pour exclure la probabilité de problèmes neurologiques.

La douleur à mâcher dans la tempe gauche est un signe clair de myosite faciale.
Une autre cause de maux de tête locaux peut être des symptômes neurologiques. La névrite du nerf facial, trijumeau et occipital, qui peut survenir après une hypothermie banale, peut très bien provoquer des maux de tête dans la tempe gauche. Une condition dans laquelle le temple et les yeux font mal est une véritable confirmation des problèmes avec le système nerveux périphérique.

Symptômes de névralgie du trijumeau

Et enfin, les options les plus défavorables pour le développement de symptômes cliniques sont les manifestations de la douleur temporale du côté gauche due à la formation locale (le plus souvent, les tumeurs le deviennent - dans ce cas, peu importe, bénin ou malin, car même le plus, à première vue, le plus sûr et bénin une tumeur qui ne serait pas dangereuse ailleurs entraînera de graves troubles cliniques). Dans ce cas, la chirurgie sera montrée en parallèle avec la chimiothérapie.

Caractéristiques de la douleur

Dans cette situation, la douleur peut être très différente:

  • De par sa nature, il est paroxystique aigu ou se manifeste à long terme, douloureux;
  • Par durée - courte ou longue;
  • Irradiation possible de la douleur de la tempe gauche vers d'autres zones anatomiques - tête, cœur ou dos.

Autrement dit, il est impossible de dire sans équivoque quelle sera la douleur dans la région du temple droit dans un cas particulier - cela est déterminé non seulement par la maladie, mais aussi par les caractéristiques individuelles du corps.


Ce qui est le plus intéressant - la douleur localisée dans le plan pronostique est beaucoup plus défavorable que courante. Cela peut facilement s'expliquer même par le fait qu'une lésion unilatérale indique en soi une violation de la symétrie bilatérale d'une personne. Ce fait est déjà considéré comme la base pour soupçonner la présence d'une pathologie grave..

Intéressant à savoir! La douleur aiguë dans le temple n'est pas de nature paroxystique est encore plus dangereuse, car les maladies focales (tumeurs, lésions par des kystes helminthes) donnent des symptômes se développant lentement. Compte tenu de l'option dans laquelle l'œil et la tempe gauche sont douloureux en même temps, il faut penser à une infection herpétique qui affecte les nerfs périphériques.

Quelles enquêtes sont affichées?

Afin de déterminer la cause du mal de tête et de choisir les tactiques appropriées de prise en charge du patient, il sera nécessaire de subir les examens suivants:

  • Consultation d'un médecin généraliste, neurologue et chirurgien (ce dernier uniquement si indiqué);
  • Électroencéphalogramme;
  • Examen aux rayons X de la zone touchée;
  • Examen échographique de la zone touchée;

Mesure de la pression artérielle, évaluation des indicateurs de l'analyse générale de l'urine, du sang.
En comparant les données d'état objectives, les plaintes des patients et l'anamnèse avec les résultats des méthodes de recherche instrumentale, il sera possible de conclure quelle pathologie a causé la manifestation d'un symptôme de douleur localisé dans la région temporale gauche.

Soins et traitements d'urgence

Comprenez bien - l'utilité des soins médicaux d'urgence dépend de la façon dont vous diagnostiquez correctement la cause d'un mal de tête dans la tempe gauche. Par exemple, si un AVC antihypertenseur est administré avec des médicaments anti-migraineux, cette assistance ne sera d'aucun avantage. Garde ça en tête. Assurez-vous de faire attention à l'anamnèse. Dans le cas où dans le passé vous deviez faire face à des crises de migraine, vous devrez d'abord penser à la manifestation de cette pathologie.
Donc, en cas d'attaque de maux de tête aigus dans la région du temple gauche, il faudra d'abord mesurer la pression artérielle. Dans le cas où il augmente - il est supérieur à 140/90, il est nécessaire d'introduire du sulfate de magie intramusculaire à 25% dans une dose de 5 ml. Sinon, au moins un comprimé de captopress ou de nifédipine 5 gouttes pour 50 g d'eau. Sous pression normale, administrer immédiatement l'un des anti-inflammatoires non stéroïdiens (ibuprofène ou paracétamol).

Soit dit en passant, ce médicament peut être administré même si vous n'avez pas la possibilité de mesurer le niveau de pression artérielle. Si vous soupçonnez une crise de migraine, il sera approprié d'utiliser le rapimig ou l'anti-migraine - un comprimé une fois.

N'oubliez pas - si le temple fait vraiment mal, alors vous ne devez pas attendre qu'il passe tout seul - cela peut ne pas arriver. Même si vous avez affaire à des manifestations non intenses et prolongées. Supposons - il y avait une douleur à court terme dans la tempe gauche. Il est nécessaire de prendre des médicaments à ce stade.
Le besoin d'hospitalisation doit être évalué sur la base d'une évaluation de l'état général du patient.

Tire sur le temple sur le côté gauche.

Pourquoi le temple sur le côté gauche fait mal?

Qu'est-ce qui cause de telles sensations douloureuses? Qu'est-ce qui fait mal dans le corps si un tel symptôme apparaît? La douleur lancinante dans la tempe gauche est toujours le symptôme d'une maladie. Dans le même temps, il peut céder dans l'œil ou derrière l'oreille, ce qui indique également au médecin exactement ce que vous êtes malade.

Une telle douleur survient pour diverses raisons: en raison de maux de dents ou d'un nez qui coule. Une variété de maladies, dont le symptôme est une douleur dans la tempe gauche, est assez élevée.

Une augmentation de la pression intracrânienne ou dystonie végétovasculaire (VVD) est observée chez un grand nombre de personnes. Elle survient souvent chez des écoliers, des étudiants et des adultes adolescents, dont le travail est étroitement lié à une activité mentale intense et au stress, au moment de sortir du lit, de se pencher ou de se déplacer brusquement..

Dans le cas du VVD, la douleur dans la tempe semble provenir de l'intérieur, a un caractère terne, appuie, tique souvent l'œil d'en haut et donne à la mâchoire.

Migraine

La migraine affecte les femmes et les hommes âgés de 20 à 23 ans et plus. Très souvent, la migraine est observée chez les femmes après l'accouchement ou lors de surtensions hormonales. Les vaisseaux gonflent et causent de la douleur.

La migraine est une maladie vasculaire qui affecte les veines et les artères, qui ne peut pas être guérie, donc seuls les analgésiques qui soulagent les crampes vasculaires devront être sauvés d'une douleur constante..

Une longue douleur dans la tête est la conséquence de problèmes avec les vaisseaux sanguins situés dans la tête. La cause dans ce cas est la tachycardie ou l'insuffisance cardiaque..

Le plus souvent, une douleur périodique causée par une maladie vasculaire, donne dans une tempe et des dents supérieures. Dans ce cas, il est utile de savoir exactement de quelle maladie le patient souffre et, sur la base du diagnostic, de traiter.

Pourquoi y a-t-il une sensation désagréable dans ma tête due aux hormones? Les sauts hormonaux dans le corps peuvent avoir un effet extrêmement négatif sur son état. Souvent, les déséquilibres hormonaux entraînent un certain nombre de problèmes et se manifestent par une sensation qui se propage dans la partie gauche de la tête. Par conséquent, si de tels symptômes sont détectés, un endocrinologue doit être examiné.

Allergies et infections

Tout le temps, une douleur enflée dans la tempe et dans l'œil gauche apparaît si le corps signale une violation du système immunitaire. Dans ce cas, des symptômes secondaires apparaissent également: la narine gauche est bloquée ou on frappe au nez. Si le système immunitaire est affaibli, diverses infections apparaissent: sinusite sinusite et réactions allergiques. Dans ce cas, des tests sont effectués pour les maladies infectieuses et les allergènes..

Le corps donne également un signal d'intoxication sous la forme d'une sensation qui irradie vers la tempe gauche et la pommette gauche. Si la douleur temporelle est aiguë, comme si elle était gonflée, elle ressemble à une ecchymose au toucher et ne veut pas passer pendant plusieurs heures, et il existe des symptômes supplémentaires sous forme de nausées, de vomissements, de vertiges et de faiblesse générale - il est très probable que le corps soit intoxiqué.

Artérite

L'artérite est une inflammation des artères du cerveau. Il s'agit d'une maladie dangereuse qui se solde par un échec. Les parois des artères enflammées deviennent plus minces et faibles et, au stade avancé de la maladie, elles peuvent éclater, provoquant une hémorragie cérébrale interne.

Si vous sentez que vous avez constamment un mal de tête dans la tempe gauche, se transformant en lobe frontal et en pommette gauche, surtout quand ça fait mal d'appuyer sur la tempe, il est préférable de ne pas mettre le cas dans un long tiroir et de consulter immédiatement un médecin pour exclure ou confirmer l'artérite et procéder immédiatement au traitement.

Accident vasculaire cérébral

La douleur dans la partie temporelle de la tête signale des problèmes avec le cerveau et le système cardiovasculaire. Un de ces problèmes est un accident vasculaire cérébral, ou apoplexie.

L'AVC est beaucoup plus dangereux que l'artérite, car il se produit et se déroule à une vitesse fulgurante. Il y a des moments où une ambulance n'a pas le temps de se rendre au patient.

S'il y a une douleur aiguë dans la tempe gauche, vérifiez immédiatement les autres symptômes d'un accident vasculaire cérébral. Il pourrait être:

  • troubles de l'élocution;
  • brûlure accrue de la peau;
  • incapacité à sourire ou à prononcer votre nom;
  • étourdi en se penchant en avant ou en tournant, tout flotte devant vos yeux;
  • l'impossibilité de lever les armes;
  • perte de conscience;
  • forte asymétrie du visage;
  • engourdissement des orteils.

Si au moins un de ces symptômes accompagne une douleur dans la tempe gauche, la première chose que vous ou les personnes proches devez faire est d'appeler une ambulance.

Avec l'ostéochondrose, il peut faire mal n'importe où dans la tête, et la tempe gauche ne fait pas exception. Ces douleurs sont ressenties en bougeant ou en appuyant sur le cou. L'ostéochondrose se manifeste souvent lorsque le cou se refroidit..

Avec l'aide de la médecine moderne, l'ostéochondrose est facilement traitée. Si l'ostéochondrose est la cause de la douleur, le respect des instructions du médecin vous aidera à vous débarrasser de cette condition désagréable..

Même une tumeur bénigne en se développant provoque des sensations de traction désagréables. En grandissant, il commence à exercer une pression sur les nerfs et les vaisseaux sanguins du cerveau, ce qui provoque une sensation douloureuse, y compris sur la tempe gauche, dans le front.

Si vous mangez mal, le corps n'obtient pas la bonne quantité de nutriments nécessaires à son fonctionnement. Ensuite, il donne un signal au cerveau que les nutriments ne sont pas livrés. Ce signal a un caractère différent et entraîne souvent une douleur aiguë dans la région du temple gauche.

Pour savoir de quoi tire la tempe, il est nécessaire de faire un test sanguin, une radiographie du crâne, une IRM et une ponction lombaire. Ce n'est qu'après avoir déterminé le diagnostic exact que le médecin prescrira les médicaments et le traitement nécessaires.

Contrairement au côté gauche, la douleur dans la tempe à droite ne signale qu'une seule affection fréquente - la migraine. Le patient est poursuivi par une douleur pressante ou lancinante. Et les yeux, la nuque, le front et l'arrière du cou souffrent de douleur. Dans les exacerbations aiguës, des acouphènes, un écoulement incontrôlé de larmes, des nausées et parfois des vomissements sont possibles. Lorsque l'attaque s'arrête, la personne se sent bien et à l'aise.

Une personne sent plus fort et entend intensément même des sons calmes. Une violation de coordination se produit.

Parfois, l'inconfort du côté droit du temple provient des raisons suivantes:

  • Stress nerveux dû à des stress fréquents. Si une personne garde également ses émotions en elle, les maux de tête la hanteront souvent.
  • Beaucoup de temps devant l'écran du moniteur. Au travail, une personne passe de 8 à 10 heures, assise au même endroit et tendant la vue. De là, la tête est fatiguée. Après tout, même quelques heures devant l'écran affectent négativement son bien-être.
  • Ostéochondrose de la colonne cervicale. Les tissus des vertèbres changent et resserrent les vaisseaux qui alimentent le cerveau. Lorsque l'artère vertébrale droite est pincée, elle fait mal précisément sur le côté temporal droit.
  • Pression. Lorsque les vaisseaux sont faibles et que la pression est élevée, la douleur dans le temple vous en rend compte. La pression augmente à cause du stress, des changements météorologiques et de l'exercice.
  • La névralgie du trijumeau. La tempe droite, la joue ou les dents en souffrent. Parfois, ces parties de la tête deviennent engourdies. Le patient doit prendre des analgésiques, s'envelopper dans une écharpe chaude et se coucher du «côté» malade.

Beaucoup de gens connaissent la douleur aiguë qui frappe la tempe gauche. Cette nuisance peut être la manifestation d'un grand nombre de maladies diverses, car une quantité importante de muscles, de veines, de terminaisons nerveuses et de récepteurs sont situés dans la région temporale.

Il arrive que la douleur lancinante soit le seul symptôme qui inquiète une personne. Mais parfois, d'autres maux s'ajoutent à ce problème. Dans tous les cas, il est impossible d'ignorer de tels symptômes, car ils peuvent être des signes de troubles graves dans le corps..

Traitement

En raison de la longue liste des causes possibles de douleur dans la partie temporale de la tête, il est nécessaire d'adopter une approche responsable du diagnostic afin de diagnostiquer correctement. La procédure principale est un examen tactile pour déterminer l'état des muscles, des articulations et des ganglions lymphatiques. Un examen du fond d'œil, de la cavité buccale et des réactions des terminaisons nerveuses de la tête sont également effectués. Si nécessaire, le médecin vous prescrira une IRM. Il est recommandé de consulter les spécialistes suivants:

  • neuropathologiste;
  • spécialiste des maladies infectieuses;
  • chirurgien;
  • oncologiste;
  • neurologue;
  • psychothérapeute.

Pour un traitement complet, il est nécessaire d'éliminer la cause profonde de l'inconfort. Si la violation est causée par des facteurs externes, il est nécessaire d'exclure complètement tout contact avec eux. Si la cause est un trouble de santé pathologique, les experts recommandent plusieurs principes de traitement:

  • avec l'aide de médicaments;
  • physiothérapie;
  • méthode chirurgicale;
  • l'utilisation de recettes folkloriques.

Les méthodes de traitement de la douleur dans la tempe gauche de la tête dépendent de la maladie à l'origine de la douleur et de ses symptômes. Dans tous les cas, la méthode doit être choisie par le médecin en fonction des résultats des tests et des procédures de diagnostic. Le traitement peut comprendre:

  • prendre des médicaments - vous permet d'éliminer la douleur, de supprimer les processus inflammatoires et le développement de l'infection, de vous débarrasser des symptômes de la maladie;
  • physiothérapie - l'impact sur le site de la douleur ou de l'inflammation à l'aide de facteurs physiques. Il est utilisé comme méthode supplémentaire ou auxiliaire;
  • massage - l'utilisation de points biologiquement actifs sur le corps humain pour éliminer la douleur;
  • médecine traditionnelle - traitement avec décoctions, onguents, huiles, infusions et thés préparés à l'aide de plantes et d'autres ressources naturelles. Lorsqu'elle est utilisée correctement, cette méthode peut apporter de bons résultats et soulager non seulement la douleur, mais aussi la maladie elle-même;
  • interventions chirurgicales (opérations) - sont utilisées dans les cas où il est impossible d'éliminer la maladie uniquement à l'aide de méthodes médicales et autres.

Il est extrêmement dangereux de se faire plaisir. En présence de tumeurs, des méthodes telles que le massage et le traitement de médecine traditionnelle peuvent contribuer à son augmentation. Et des médicaments inappropriés peuvent rendre la maladie chronique.

Une personne qui a mal à la tête dans le temple gauche devrait consulter un médecin. Sur la base des résultats de l'examen, l'agent de santé diagnostiquera et vous dira quoi faire dans un cas particulier.

Il vaut mieux refuser d'essayer de régler le problème vous-même. Si la douleur n'est pas très intense et que la manifestation est unique, vous pouvez appliquer une compresse fraîche sur la zone à problème ou, à l'inverse, utiliser de la chaleur sèche (sel chauffé enveloppé dans un chiffon). Le frottement d'huile essentielle de menthol ou de menthe poivrée aide également à soulager la douleur temporelle.

La variante d'exposition au corps afin de se débarrasser de la céphalée dépend des causes et des caractéristiques de la maladie. Selon le type de pathologie, le thérapeute, le neurologue, le chirurgien, l'orthodontiste, l'ophtalmologiste, l'ORL et d'autres spécialistes peuvent traiter le symptôme..

La gravité des résultats dépend non seulement de l'expérience de l'agent de santé, mais également des caractéristiques de la maladie. Si l'hypertension artérielle peut être rapidement éliminée à l'aide de médicaments et prévenir les rechutes en ajustant le régime alimentaire, le traitement de la migraine peut prendre des années.

Approches de base dans la lutte contre les céphalalgies temporales:

  • prendre des médicaments - visant à supprimer l'inflammation, à combattre l'infection, à améliorer les vaisseaux sanguins, à éliminer les symptômes;
  • opération chirurgicale - indiquée pour les tumeurs, les abcès, les hématomes, l'accumulation d'un grand volume de liquide céphalorachidien, l'incapacité des canaux sanguins à remplir leurs fonctions;
  • physiothérapie - est utilisé comme méthode auxiliaire pour améliorer l'efficacité du traitement principal;
  • Massage - implique l'impact sur les zones à problèmes ou les points biologiquement actifs afin de soulager la douleur;
  • homéopathie - les médicaments de nature organique sont souvent utilisés dans le traitement des maladies de nature chronique;
  • médecine traditionnelle - peut non seulement réduire la gravité des symptômes, mais aussi éliminer les causes de leur apparition.

Quelle que soit l'approche que préfère une personne en particulier, dans tous les cas, elle doit d'abord consulter un spécialiste. Sinon, des risques inutiles surgissent. La prise de médicaments naturels et le massage avec des tumeurs peuvent accélérer la croissance de l'éducation. L'homéopathie, non convenue avec le médecin, est capable de lisser les signes d'un certain nombre de pathologies, leur permettant de progresser sous une forme cachée.

Les crises de douleur temporelle peuvent assommer le rythme de vie habituel pendant une longue période, même avec le début du traitement en temps opportun. Une prévention simple mais efficace réduira la probabilité de leur développement, réduira la gravité des symptômes. Cela implique le rejet des mauvaises habitudes, la correction du travail et du repos, la transition vers une alimentation saine. De plus, il vaut la peine de travailler sur le renforcement de l'immunité et l'amélioration de la texture des parois vasculaires par le sport et le durcissement..

Les tactiques de traitement sont développées après avoir clarifié la nature de la violation. Un patient peut se voir prescrire un cours médical consistant à utiliser:

  1. Analgésiques.
  2. Vasodilatateurs.
  3. Diurétiques.
  4. Médicaments non stéroïdiens.
  5. Médicaments hormonaux.
  6. Le métabolisme améliore les médicaments.

La physiothérapie, l'homéopathie, la réflexologie ont également une efficacité. Pendant la rémission, des remèdes populaires approuvés par le médecin traitant sont utilisés.

Comprenez bien - l'utilité des soins médicaux d'urgence dépend de la façon dont vous diagnostiquez correctement la cause d'un mal de tête dans la tempe gauche. Par exemple, si un AVC antihypertenseur est administré avec des médicaments anti-migraineux, cette assistance ne sera d'aucun avantage. N'oubliez pas de garder cela à l'esprit..

Assurez-vous de faire attention à l'anamnèse. Dans le cas où vous avez dû faire face à des crises de migraine dans le passé, il faudra tout d'abord réfléchir à la manifestation de cette pathologie. Donc, s'il y a eu une attaque de mal de tête aigu dans la région du temple gauche, alors il faudra d'abord mesurer la pression artérielle.

Dans le cas où il augmente - il est supérieur à 140/90, il est nécessaire d'introduire du sulfate de magie intramusculaire à 25% dans une dose de 5 ml. Sinon, au moins un comprimé de captopress ou de nifédipine 5 gouttes pour 50 g d'eau. Sous pression normale, administrer immédiatement l'un des anti-inflammatoires non stéroïdiens (ibuprofène ou paracétamol).

Soit dit en passant, ce médicament peut être administré même si vous n'avez pas la possibilité de mesurer le niveau de pression artérielle. Si vous soupçonnez une crise de migraine, il sera approprié d'utiliser le rapimig ou l'anti-migraine - un comprimé une fois.

N'oubliez pas - si le temple fait vraiment mal, alors vous ne devez pas attendre qu'il passe tout seul - cela peut ne pas arriver. Même si vous avez affaire à des manifestations non intenses et prolongées. Supposons - il y avait une douleur à court terme dans la tempe gauche. Il est nécessaire de prendre des médicaments déjà à ce stade.La nécessité d'une hospitalisation doit être évaluée sur la base d'une évaluation de l'état général du patient.

Nous traitons le malaise avec des moyens improvisés à la maison

Si une crise de douleur intense a été prise par surprise et qu'il n'y a aucun moyen d'obtenir l'aide d'un médecin, les événements aideront:

  • Sommeil court, tête légèrement surélevée;
  • Reposez-vous dans une position détendue avec des morceaux de glace attachés aux tempes enveloppés dans une écharpe;
  • Une compresse sur la tête, surtout dans les tempes, utilisant la chair d'un citron râpé;
  • Massage léger du cou pour détendre les muscles;
  • Thé sucré chaud au citron;
  • Inhalation d'huiles essentielles de menthe, lavande, citron, basilic, clou de girofle, sauge, eucalyptus; vous pouvez déposer quelques gouttes sur le front et le whisky;
  • Un bain chaud (pas chaud) avec un extrait d'herbes apaisantes ou d'huiles essentielles;
  • Bains de pieds à 40 degrés pendant 15 minutes.

Le maintien d'un mode de vie sain permet de se débarrasser des douleurs de stress pour toujours sans l'aide de médicaments:

  1. Un bon sommeil d'au moins 7 heures avec un vantail ouvert. Il est conseillé de faire une promenade en soirée avant le coucher.
  2. La douche de contraste quotidienne renforce les vaisseaux sanguins, les rend plus résistants au stress.
  3. Maintenir l'équilibre hydrique. Il est recommandé de boire au moins 2 litres de liquide par jour, hors soupes et boissons.
  4. Une nutrition équilibrée et riche en vitamines.
  5. Prendre de grandes quantités d'alcool et fumer entraîne des spasmes des vaisseaux sanguins.
  6. Évitez le stress physique et mental et le stress..
  7. Pendant que vous travaillez à l'ordinateur, faites des pauses toutes les heures; exercices pour les yeux et les muscles de la colonne cervicale.
  8. Activité physique modérée régulière et mode de vie actif.

Mécanisme d'occurrence

La douleur survient en raison de l'irritation des troncs nerveux. Tout d'abord, une impulsion pathologique se forme dans les fibres nerveuses, en règle générale, cela se produit en raison d'un facteur provoquant, de dommages mécaniques ou d'un processus inflammatoire affectant les processus nerveux ou les tissus musculaires.

En conséquence, le processus pathologique affecte la structure des neurones et les fibres nerveuses cessent de remplir la fonction d '«inhibition».

Le résultat est une impulsion de douleur à court terme qui se propage à travers le tronc nerveux. Et une vive douleur survient, qui est souvent accompagnée d'une pulsation.

Il est important de réaliser que la douleur dans la région temporale de la tête n'est pas une maladie indépendante, c'est un symptôme concomitant qui indique des perturbations dans le corps.

Pourquoi le mal de tête dans la tempe gauche fait-il mal et comment éliminer la douleur

Chaque personne éprouve périodiquement des maux de tête. Les raisons sont multiples. Ils peuvent être répartis dans toute la tête ou affecter une zone spécifique. La douleur dans le temple à gauche est un inconfort courant qui apporte de nombreux inconvénients.

Image clinique

Lorsqu'elle ressent de la douleur dans le temple gauche, une personne ne peut pas se concentrer, l'activité mentale et la mémoire fonctionnent mal. Il peut se propager à l'œil, à l'oreille ou au cou. Il s'agit de pulsations, de douleurs, de netteté, de pression ou de netteté. La durée varie de 2-3 minutes à plusieurs heures, selon la durée des crises générales est unique ou chronique.

Si la douleur est causée par des troubles graves, une personne peut être dérangée par l'insomnie, une mauvaise coordination, des oublis, une déficience auditive et visuelle. Avec de tels symptômes, il est urgent de demander conseil à un neurologue pour identifier la cause profonde et prescrire un traitement.

Il n'est pas recommandé de pratiquer l'automédication, car la prise habituelle de médicaments contre la douleur n'apporte qu'un résultat temporaire.

Motifs de violation

Avec de rares manifestations de douleur, les causes peuvent être des facteurs externes:

  • stress prolongé;
  • orages magnétiques;
  • manque de sommeil;
  • surmenage;
  • mauvaises habitudes;
  • processus inflammatoires (ARVI, ARI, amygdalite);
  • changement des conditions météorologiques;
  • malnutrition;
  • blessures à la tête (commotion cérébrale, ecchymose);
  • maladies névralgiques de la colonne vertébrale.

Si la douleur est permanente, vous devez faire attention aux maladies qui peuvent causer un tel inconfort.

Migraine

La migraine est la principale cause de maux de tête persistants. Une douleur intense perturbe généralement l'une des moitiés de la tête, affectant l'arrière de la tête, les tempes et la partie frontale. Il dure longtemps, ne disparaît pas après avoir pris une pilule anesthésiante. Une caractéristique de la maladie est une douleur lancinante dans le temple. Elle s'accompagne d'une réaction désagréable à la lumière, d'une peur des sons forts et des odeurs piquantes. Peut provoquer des nausées ou des vomissements. De plus, il y a de la "chair de poule" dans les yeux, de la faiblesse et de la fatigue. Peut durer 2-3 jours sans s'arrêter.

Pression intracrânienne

Si les indicateurs sont supérieurs à la normale, la personne ressent une douleur constrictive. Étourdissements, surtout avec des mouvements brusques, une vision floue et des nausées. Les symptômes externes se manifestent par des ecchymoses ou des poches autour des yeux, une faiblesse générale des muscles. Le plus souvent, des maux de tête le soir et cela dure longtemps.

Accident vasculaire cérébral

En raison d'un traumatisme des vaisseaux sanguins et d'une hémorragie dans le cerveau, une personne ressent une douleur aiguë dans la tempe, l'oreille, qui redonne. Accompagné de troubles de la coordination, troubles de l'élocution, hyperémie oculaire, parfois perte de conscience ou paralysie.

Maladies du système cardiovasculaire

En raison du fonctionnement instable du cœur et des vaisseaux sanguins, la pression cède à des sauts constants vers des marques anormales. Si la pression artérielle est élevée, la douleur est piquante ou lancinante. S'il est faible, une gêne de traction apparaît, qui est complétée par des étourdissements. À des nombres extrêmement bas, un évanouissement est possible. Causée par une pathologie congénitale, une réaction aux intempéries, au surmenage ou au stress.

Si la pâleur du visage et des membres, une diminution de la mémoire et de l'activité mentale s'ajoutent aux symptômes, il y a une suspicion d'artériosclérose.

Maladies locales

L'inflammation (ARVI, grippe, amygdalite, otite moyenne, rhinite) et les maladies infectieuses (méningite, sinusite) peuvent provoquer des maux de tête dans la tempe gauche. Cela est dû à une augmentation de la température et de l'accumulation de mucus dans certaines parties, qui appuie sur le tissu du crâne avec son volume. La douleur peut déclencher une mauvaise dent ou un flux. Cette symptomatologie est caractéristique des néoplasmes cérébraux. Avec une augmentation du volume de la tumeur, elle appuie sur le cerveau et les vaisseaux sanguins, provoquant des douleurs.

Troubles hormonaux

Cette raison, la douleur dans le temple sur le côté gauche est plus sujette aux femmes. Cela peut se produire pendant la grossesse, avant les menstruations, à l'adolescence, lorsqu'il y a une activité des hormones sexuelles ou pendant la ménopause. Une sécrétion accrue de l'hormone prostaglandine provoque une augmentation des parois vasculaires, ce qui peut provoquer des maux de tête dans la tempe, le cou ou le front.

Ostéochondrose

La douleur peut être causée par un pincement dans la colonne cervicale de l'artère principale, qui transporte le sang vers le cerveau.

Les sels de cette section gênent l'écoulement du liquide céphalo-rachidien vers le cerveau, ce qui entraîne un manque d'oxygène et un déséquilibre du PCI, ce qui provoque divers types de maux de tête.

Intoxication

Si la veille, une personne abusait de l'alcool, le matin, elle souffrira de maux de tête sévères. Cette réaction peut provoquer une intoxication alimentaire ou des effets secondaires liés à la prise de médicaments. En raison d'un long séjour en contact étroit avec des produits chimiques ménagers (peinture, vernis, colle, fumée sur le lieu de travail, produits chimiques ménagers ou essence), il peut faire mal dans la tempe gauche.

Troubles articulaires

Avec une blessure ou un déplacement du disque dans l'articulation temporo-mandibulaire, une tension du tissu musculaire se produit, ce qui provoque une douleur intense dans la tempe, l'oreille, le cou, le cou et même donne à l'épaule. Par nature, il ressemble à des crises de migraine, mais s'accompagne de spasmes de la mâchoire ou de grincements de dents.

Artérite du temple

Bien que la maladie soit assez rare, elle ne vaut pas la peine de l'exclure des causes possibles. En raison de l'inflammation de l'artère qui passe près du temple, une personne ressent une douleur constante dans cette zone. Il s'aggrave lorsqu'il est pressé, peut entraîner une déficience visuelle. Parfois, les attaques sont très fortes. Le temple gauche commence à palpiter. Exposé aux personnes de plus de 50 ans.

Aliments

La consommation fréquente de dîners prêts à l'emploi, dont vous n'avez besoin que de verser de l'eau bouillante et d'autres aliments malsains (craquelins, frites, conserves, sauces et assaisonnements préparés) peuvent provoquer l'apparition d'un mal de tête pressant. Cela est dû au fait qu'ils contiennent un additif nocif - le glutamate monosodique. Le facteur de risque comprend une variété de viandes fumées et de produits à base de viande préparés (saucisse, jambon, bacon), ainsi que des édulcorants, que l'on trouve dans certains sirops de pharmacie et des bonbons «nocifs» (soude, chewing-gums, bonbons). Les attaques commencent 20 à 30 minutes après avoir mangé de tels aliments, accompagnées d'une transpiration abondante et d'une gêne abdominale.

Symptômes d'anxiété

Dans un seul cas, vous pouvez prendre une pilule et ne vous inquiétez pas, mais si le symptôme se produit constamment, vous devez faire attention à l'état général du corps. Les indicateurs suivants déclenchent une alarme:

  • douleur constante dans la tempe gauche, donnant à d'autres parties de la tête;
  • douleur accrue pendant l'activité physique;
  • diminution de la mémoire, altération de la coordination des mouvements;
  • peur de la lumière vive;
  • étourdissements fréquents, accompagnés de nausées;
  • acouphènes ou acouphènes.

Si une situation similaire est observée, il est nécessaire de consulter un spécialiste pour poser un diagnostic précis..

Diagnostic et traitement

En raison de la longue liste des causes possibles de douleur dans la partie temporale de la tête, il est nécessaire d'adopter une approche responsable du diagnostic afin de diagnostiquer correctement. La procédure principale est un examen tactile pour déterminer l'état des muscles, des articulations et des ganglions lymphatiques. Un examen du fond d'œil, de la cavité buccale et des réactions des terminaisons nerveuses de la tête sont également effectués. Si nécessaire, le médecin vous prescrira une IRM. Il est recommandé de consulter les spécialistes suivants:

  • neuropathologiste;
  • spécialiste des maladies infectieuses;
  • chirurgien;
  • oncologiste;
  • neurologue;
  • psychothérapeute.

Pour un traitement complet, il est nécessaire d'éliminer la cause profonde de l'inconfort. Si la violation est causée par des facteurs externes, il est nécessaire d'exclure complètement tout contact avec eux. Si la cause est un trouble de santé pathologique, les experts recommandent plusieurs principes de traitement:

  • avec l'aide de médicaments;
  • physiothérapie;
  • méthode chirurgicale;
  • l'utilisation de recettes folkloriques.

La thérapie est sélectionnée individuellement pour chaque patient, en fonction des caractéristiques de la maladie et des indicateurs personnels d'une personne.

Mesures préventives

La principale prévention de toutes les maladies qui provoquent des maux de tête dans la zone du temple sont les règles généralement acceptées:

  • adhérer à un mode de vie sain;
  • éliminer les mauvaises habitudes;
  • prêter attention à l'activité physique;
  • diversifier les aliments avec des légumes et des fruits frais;
  • marcher plus souvent au grand air;

Si vous respectez les recommandations du médecin et surveillez votre santé, vous pouvez exclure l'apparition de diverses maladies accompagnées de maux de tête. Et avec un inconfort stable, vous devez contacter un spécialiste pour obtenir des conseils dès que possible.

Lisez À Propos De Vertiges