Principal Blessures

Œdème cérébral: causes, conséquences et alcool comme facteur de risque

Un œdème cérébral peut se développer avec l'alcoolisme chronique ou un empoisonnement aux toxines alcooliques. Le patient a mal à la tête, une psychose se développe, des troubles visuels, une coordination apparaît. Pour le traitement, il est simultanément nécessaire de se débarrasser du liquide céphalo-rachidien accumulé et de la dépendance.

L'abus d'alcool entraîne toujours une altération du fonctionnement de tous les organes. Les dommages au cerveau se manifestent par l'apparition de delirium tremens, de délire, de perte de vision et de mémoire.

Quelles sont les causes de l'œdème cérébral dans l'alcoolisme

L'effet de l'alcool sur la fonction cérébrale est néfaste, ce qui peut être observé pendant l'intoxication. Une personne ne perçoit pas la réalité, la coordination est altérée, un discours illisible apparaît.

Il faudra 1-2 jours pour restaurer les cellules nerveuses chez une personne en bonne santé. En ce qui concerne l'alcoolisme chronique, les neurones peuvent non seulement ne pas récupérer, mais des complications plus graves sont observées après avoir bu de l'alcool. Pendant le delirium tremens, un délire (trouble mental) est observé, dans lequel des hallucinations, un délire, une altération grave de la conscience sont observés.

L'œdème cérébral dû à l'alcool survient en raison d'une intoxication par des toxines et des poisons. En outre, une personne peut développer une réaction allergique à l'alcool, le choc anaphylactique est une condition extrême.

Autres causes d'œdème causées par la dépendance à l'alcool:

  • accident vasculaire cérébral;
  • hémorragies cérébrales;
  • augmentation de la pression intracrânienne;
  • insuffisance rénale, hépatique et cardiaque;
  • ecchymoses et blessures dues à des chutes.

En raison de l'utilisation constante d'alcool, le corps humain est affaibli. Les fonctions de protection sont réduites et la récupération de l'œdème prend plus de temps.

Symptômes d'œdème chez les personnes buvant

Une perméabilité accrue des parois des vaisseaux de tête entraîne une rétention d'eau. Il s'accumule, la pression intracrânienne augmente, la circulation sanguine dans le cerveau est perturbée, ce qui provoque de nombreux troubles.

Les principaux symptômes de l'œdème cérébral:

  • maux de tête sévères, vertiges;
  • nausée et vomissements;
  • perte de conscience;
  • hallucinations;
  • troubles de la mémoire, de la vision, troubles de l'élocution;
  • crises d'épilepsie;
  • faiblesse, somnolence;
  • respiration difficile.

À l'extérieur, un œdème toxique peut être observé par des poches du visage, une pâleur et une peau sèche. Le patient perd du poids, les membres sont minces et l'estomac est gros et gonflé. Des ecchymoses, des hématomes de couleur rouge et cyanotique apparaissent sur la peau.

Parfois, même de petites concentrations d'alcool provoquent une grave réaction allergique. Dans ce cas, l'enflure se développe rapidement, accompagnée d'une perte de conscience ou d'un coma. L'utilisation de 0,5 l d'alcool à 90%, même pour une personne en bonne santé, peut être une dose mortelle.

Traitement de pathologie

L'œdème cérébral, qui survient avec l'alcoolisme ou est provoqué par d'autres causes, nécessite une hospitalisation urgente. Le traitement de l'empoisonnement toxique et de ses conséquences est effectué dans le service de toxicomanie. Pour éliminer l'excès de liquide, les médicaments et procédures chirurgicales suivants sont prescrits:

Ventriculostomie. Une intervention chirurgicale qui élimine l'excès de liquide du cerveau. L'écoulement est effectué vers d'autres systèmes corporels ou le fluide est complètement éliminé.

Hypothermie. Pour réduire l'œdème et empêcher son développement, la température corporelle est artificiellement réduite.

Oxygénothérapie. Pour améliorer la circulation sanguine et l'écoulement du liquide céphalorachidien, le sang est saturé d'oxygène par inhalation. La méthode est efficace, en particulier aux premiers stades de la maladie.

Prendre des médicaments. On prescrit au patient des médicaments hormonaux et diurétiques. Pendant la période de récupération, il est nécessaire de prendre des sédatifs, des nootropiques et des neuroprotecteurs.

Administration intraveineuse de médicaments. En fonction du degré d'œdème et des facteurs de son développement, le patient se voit prescrire un antibactérien, hémostatique. Une solution est introduite avec Furosemide, Dexamethasone, Mannitol.

Après l'élimination des poches, la lutte contre l'alcoolisme commence nécessairement. Prescrire des médicaments qui restaurent et soutiennent le foie, les reins et le cœur. L'accumulation de liquide céphalorachidien dans le cerveau nécessite un traitement à long terme et, dans les cas extrêmes, une intervention chirurgicale est prescrite. Il est interdit au patient d'utiliser des produits qui retiennent le liquide dans le corps et l'alcool.

Les conséquences de l'œdème

L'œdème cérébral alcoolique se développe rapidement et est difficile à traiter. Le plus souvent, cela conduit au coma et à la mort. Les conséquences d'un traitement intempestif sont les suivantes:

  • Perte de mémoire partielle ou totale.
  • L'échec progressif de tous les systèmes vitaux.
  • Augmentation de la pression intracrânienne, ce qui entraîne des hémorragies, des convulsions, des hallucinations.
  • Paralysie, perte de conscience, coma.
  • La mort des neurones cérébraux, qui entraîne des conséquences irréversibles: démence, perte de conscience.

Une personne alcoolique ne peut pas évaluer correctement la situation. Le plus souvent, les premiers symptômes de la pathologie ne sont pas remarqués. Une coordination altérée, un manque de fonctions cognitives, des maux de tête sont pris pour intoxication ou gueule de bois. Par conséquent, pour prévenir l'œdème cérébral, il est recommandé d'abandonner l'alcool.

Si des symptômes de gonflement apparaissent, consultez un médecin. Si des signes de pathologie se développent rapidement, appelez une équipe d'ambulance. La rétention d'eau entraîne la mort des neurones. En conséquence, une personne reste invalide à vie ou tombe dans le coma et meurt rapidement.

Lisez À Propos De Vertiges