Principal Migraine

Maux de tête ménopause.
Aidez le docteur!

Les maux de tête, comme tout autre, sont une sorte de «rapport», un signal d'une sorte de problème dans le corps. C'est un problème auquel, tôt ou tard, jusqu'à 40% des personnes sont confrontées. Cela crée des difficultés non seulement pour la «victime», mais aussi pour son entourage: la qualité de vie diminue, les relations se détériorent et la capacité de travail diminue.

Les femmes ont plus de prérequis pour l'apparition de la céphalée: il est prouvé que les changements hormonaux dans le corps y sont directement liés. Des études scientifiques montrent qu'après le début de la ménopause, la situation s'améliore progressivement. Cependant, ce n'est pas toujours le cas, et parfois la période de transition, au contraire, ne fait qu'aggraver la situation [1,2]. Pour cela, de nouvelles conditions se créent: bouffées de chaleur, troubles du sommeil, aggravation de l'évolution des maladies chroniques, etc. Il est également prouvé qu'après une ovariectomie (ablation chirurgicale des ovaires), la maladie «se manifeste» davantage et, dans la vieillesse, un type complètement nouveau de manifestations douloureuses quotidiennes peut survenir [3]..

Le traitement des maux de tête pendant la ménopause a ses propres caractéristiques et diffère souvent de celui à un âge plus jeune. Bien sûr, vous n'avez pas besoin de le supporter. Vous devez savoir quoi faire dans une situation spécifique: quand vous pouvez contourner les moyens disponibles et quand vous rendre d'urgence chez le médecin. Pour le succès de la thérapie, il est nécessaire de comprendre l'origine de cette maladie. Les informations contenues dans l'article vous y aideront..

"Données de passeport"

Les médecins divisent la céphalée en primaire (indépendante) et secondaire (en tant que manifestation d'une maladie) [4]. Pour plus de clarté, organisez les informations sous forme de tableau:

PrimaireSecondaire
La migraine est intense, épisodique, principalement unilatérale, lancinante, avec des signes de nausée, une sensibilité accrue au son et à la lumière. Avec ou sans auraUn certain nombre de maladies: hypertension artérielle, fièvre avec inflammation, pathologie vasculaire, traumatisme, tumeurs, etc..
La céphalée de tension est d'intensité moyenne, épisodique ou chronique, bilatérale, pressante, compressive. Associé à une contrainte statique ou à une contrainte.
Grappe - extrêmement forte, strictement unilatérale, d'une durée de 15 minutes à 3 heures, il peut y avoir de longues périodes de rémission
Avec une utilisation excessive de médicaments, de l'abus d'analgésiques

L'option la plus courante pour les céphalées de tension primaire. Il s'agit, par exemple, du domaine d'une journée de travail fatigante ou du stress. Il est décrit comme un type de «ceinture» ou de «casque» compressif. Il arrive qu'il soit associé à de l'insomnie, de l'anxiété, de l'apathie et des manifestations de dépression. Un autre "provocateur" est considéré comme une tension musculaire prolongée (position statique à la table ou au volant d'une voiture). Les épisodes peuvent ne pas durer des heures et parfois durer plusieurs jours, devenant intrusifs..

La chronisation est associée au stress, à la tension ou à l'abus continus d'analgésiques. Ainsi, un "cercle vicieux" se forme. Que faire? Sachez que les analgésiques standard doivent être traités avec des épisodes de douleur s'ils ne surviennent pas plus de 2 fois par semaine. Avec une utilisation plus fréquente des comprimés, il existe un risque supplémentaire de créer un nouveau problème (provoqué déjà par la prise de médicaments). Consultez un médecin qui vous prescrira la bonne thérapie pour éviter que cela ne se produise..

Un mode de vie sain, associant un effort physique modéré, une forme physique ou de la natation, ainsi que des méthodes de relaxation psychologique et musculaire (réaliser la relaxation à l'aide d'exercices, de musique, d'images, de chant, etc.) vous aideront à améliorer la situation par vous-même. N'oubliez pas un sommeil sain pendant au moins 7 à 8 heures par jour.

Migraine

Avec elle, la qualité de vie en souffre sérieusement, car les sensations sont, en règle générale, très fortes. Ils sont de nature paroxystique, d'une part. Il existe d'autres signes: photophobie, nausées, parfois vomissements, vertiges. Elle survient en moyenne de 2 à 4 fois par mois, cependant, la fréquence peut être différente. Le stress, le manque de sommeil, les changements météorologiques, les changements hormonaux et d'autres facteurs, tels que la consommation de certains aliments (comme le chocolat, les agrumes) ou les boissons alcoolisées (vin rouge ou bière) sont provocateurs..

Dans 10 à 15% des cas, l'attaque est précédée d'une aura - troubles visuels («mouches», perte de champ visuel, ligne lumineuse) et de la parole, troubles moteurs (faiblesse, engourdissement des membres). Il faut se rappeler que ces symptômes sont complètement éliminés avec le début d'une crise de douleur et ne devraient pas durer plus de 60 minutes.

Le traitement vise à arrêter l'incident et à prévenir sa réapparition. Si cela ne fait pas trop mal, des analgésiques standard (ou des AINS sont utilisés. N'oubliez pas la possibilité d'abus!), Si de manière très intensive, vous devez contacter un spécialiste (céphalgologue ou thérapeute), il choisira la bonne combinaison de remèdes, thérapeutiques et préventifs. Il est connu que certaines conditions peuvent aggraver le cours de la migraine: dépression et anxiété, ainsi que des troubles gastro-intestinaux, donc la prévention des épisodes répétés dépend également de leur traitement. N'oubliez pas un mode de vie sain et abandonnez vos mauvaises habitudes.

Céphalée secondaire

Comme le montre le tableau, il y a plusieurs raisons à son apparition. Cependant, le problème de l'hypertension artérielle était et reste le plus urgent pour la ménopause. Avec une augmentation des chiffres de pression, il arrive qu'un signal similaire émette du corps, mais n'oubliez pas qu'il est lui-même capable de provoquer une crise d'hypertension. Des sensations douloureuses sont souvent notées dans la région occipitale, mais peuvent avoir n'importe quelle localisation. Symptômes d'accompagnement: nausées, vertiges, faiblesse et autres.

Ces patients doivent être observés par des thérapeutes, des cardiologues, des endocrinologues, parfois des chirurgiens vasculaires et des hématologues. N'oubliez pas de subir les examens nécessaires à temps et de venir à la réception, cela vous évitera de graves attaques et contrôlera la situation. À la maison, vous devez mesurer régulièrement la pression artérielle, car elle est extrêmement sensible à toutes les conditions environnementales changeantes..

Quand vous ne pouvez pas vous passer d'une assistance médicale

Dans le cas de céphalées en grappes et induites par des médicaments (une variété de primaires), sans la participation d'un spécialiste, il n'y a aucun moyen, car il ne fonctionnera pas seul pour faire face à des manifestations insupportables dans le premier cas et une `` sortie '' difficile d'une exposition prolongée aux comprimés. À la réception, vous pouvez obtenir des questionnaires spéciaux pour évaluer et caractériser vos symptômes, ainsi que donner ce que l'on appelle «l'entretien pharmacologique» sur les médicaments pris. Avec leur aide, le médecin analysera la situation et choisira la bonne tactique.

Un appel urgent à l'hôpital nécessite:

  • La survenue d'un mal de tête inhabituel, jamais manifesté auparavant
  • Apparition "explosive" aiguë (peut être un signe de pathologie intracrânienne grave);
  • Si l'aura dure plus d'une heure ou lorsque des symptômes qui ressemblent à une aura apparaissent pour la première fois, lorsque la migraine n'était pas accompagnée auparavant;
  • Avec des maladies concomitantes, par exemple, une hypertension artérielle ou une maladie coronarienne, une athérosclérose vasculaire et une apparition aiguë de douleur intense;
  • S'il survient pour la première fois après 50 ans ou pour la première fois après le début d'un traitement hormonal (par exemple, un traitement hormonal substitutif);
  • Céphalée, non susceptible de traitement standard (absence d'effet de vos comprimés habituels). Y compris si cela ne s'arrête pas avec l'utilisation d'une thérapie standard qui réduit la pression artérielle.

Où obtenir des informations?

De plus en plus d'attention dans le monde est désormais portée au problème que nous avons chanté. Depuis plus de 15 ans, l'International Headache Society et d'autres organisations existent. Dans la nôtre en 2007, une société russe similaire a été créée. Tous publient diverses informations utiles que tout le monde peut lire. Par exemple, sur le site www.headache-society.ru

N'oubliez pas que sous le couvert d'un symptôme inoffensif, bien que des maladies rares et graves puissent être cachées. Visitez régulièrement votre professionnel de la santé et faites-vous tester. Et sois en bonne santé!

Comment faire face aux maux de tête avec la ménopause

Après 40 à 45 ans, chaque femme commence à ressentir une gêne inhabituelle, qui au fil du temps devient plus intense et plus lumineuse. L'ensemble du "bouquet" de ces manifestations est appelé syndrome de la ménopause. Et dans cette liste en premier lieu est un mal de tête.

Le début de la ménopause et sa durée dépendent des caractéristiques individuelles de la femme. La présence de symptômes désagréables peut être de nature différente: d'un léger inconfort à des sensations douloureuses importantes qui affectent la qualité et le rythme de vie.

Relation causale

Les maux de tête avec ménopause surviennent en raison de changements hormonaux dans le corps et dureront toute la période jusqu'à ce que le fond hormonal revienne à la normale (périménopause). Les maux de tête sont inextricablement liés à tous les changements qui ont lieu dans le corps d'une femme:

  • changements vasculaires. En raison du manque d'hormone œstrogène, l'élasticité des parois vasculaires est perdue et les bouffées de chaleur fréquentes provoquent leur rétrécissement et leur expansion. Dans le contexte d'un tel «jeu de vaisseaux sanguins», un mal de tête se produit, même avec une légère ménopause. Des pics de tension artérielle et une diminution du métabolisme de l'oxygène peuvent également se joindre.,
  • les troubles psycho-émotionnels pendant la ménopause se manifestent sous la forme de changements fréquents d'humeur, d'irritabilité, d'exposition au stress, d'états dépressifs et d'insomnie. Toutes ces conditions provoquent un mal de tête appelé psychogène.,
  • changements dans la structure musculaire et osseuse. En raison de l'absence du même œstrogène, la concentration de collagène dans les muscles diminue. Les os souffrent d'un manque de calcium, ce qui affecte l'état de la colonne vertébrale. La posture directe nécessite des efforts. La tension se produit dans le tissu musculaire, en particulier dans le dos et le cou. Le mal de tête est dû au stress et porte le même nom.

En outre, les maux de tête avec ménopause peuvent également être dus à de telles raisons:

  • prédisposition génétique. L'affirmation répandue «chez la maman et la fille» dans ce cas a trouvé une justification scientifique,
  • caractéristiques de la structure anatomique du corps,
  • état général du corps,
  • maladies chroniques, pathologies neuropsychiatriques, utilisation de médicaments hormonaux (y compris les contraceptifs),
  • mode de vie et mauvaises habitudes,
  • routine quotidienne et qualité des aliments.

Tous ces facteurs peuvent répondre à la question de savoir pourquoi le mal de tête avec la ménopause.

Symptômes et caractéristiques des maux de tête

Les maux de tête avec ménopause sont différents de ces maux de tête que chaque personne éprouve à plusieurs reprises tout au long de la vie. La ménopause impose des nuances particulières à ce symptôme:

  • les maux de tête commencent de façon inattendue. Initialement manifestée dans les tempes, l'intensité augmente progressivement et passe dans le front,
  • il y a de l'irritabilité, de l'hostilité envers les autres. Une expression faciale «souffrante» apparaît, les muscles du cou et des épaules se resserrent,
  • les attaques s'accompagnent d'un sentiment de peur sans cause, d'anxiété. Une gorge sèche se fait sentir, une «bosse» apparaît, ce qui semble difficile à avaler, bien qu'il n'y ait pas de raisons somatiques à cela,
  • un assombrissement des yeux est parfois possible et une sensation de lourdeur dans la région occipitale apparaît.

Les maux de tête ont également leurs propres signes caractéristiques qui ne sont inhérents qu'aux manifestations de la ménopause:

  • peut être débilitante et permanente, mais pas forte,
  • il y a des accès périodiques de douleur intense, en particulier dans les tempes et le cou. Ces attaques s'accompagnent de nausées, parfois de vomissements, d'un assombrissement des yeux,
  • douleur douloureuse monotone avec une sensation de compression, de lourdeur,
  • douleur lancinante de la nature des crampes,
  • douleur aiguë avec une «teinte» de couture ou de coupe,
  • il y a une sensation de brûlure avec des attaques ennuyeuses, accompagnées d'un "éclatement" principalement de la partie frontale de la tête.

Mais il existe certains ensembles de symptômes qui indiquent le développement de diverses pathologies:

  • les maux de tête surviennent en raison d'un petit effort physique, après un rapport sexuel ou d'un changement brusque de position corporelle. Peut accompagner les éternuements et la toux.,
  • les maux de tête sont associés à d'autres troubles: altération de la coordination des mouvements pendant les attaques, altération de la conscience, désorientation dans l'espace, altération de la mémoire et de la concentration de l'attention, diminution ou perte totale de sensibilité des membres, bruit et bourdonnements dans les oreilles, vision trouble, changement de goût et sensations olfactives.

Ces complexes de symptômes peuvent devenir des signes avant-coureurs ou des témoins de problèmes survenus dans les organes et les systèmes internes. Contacter un spécialiste doit être immédiat afin de poser un diagnostic à temps et de commencer le traitement du problème..

Comment surmonter un mal de tête

Les céphalées de ménopause ne sont que l'un des symptômes qui font partie de toute une série de manifestations cliniques de la ménopause. Et comme il s'agit d'une composante du «grand processus», vous devez traiter l'ensemble complexe des problèmes.

Mais il existe quelques conseils spécifiques qui vous aideront à gérer directement les maux de tête. Avant de savoir quoi faire, vous devez vous rappeler que le traitement doit être cohérent, complet, persistant et continu. Si vous suivez toutes les recommandations d'un spécialiste et suivez toutes les instructions, un mal de tête et tous les autres symptômes, s'ils ne disparaissent pas complètement, ils deviendront moins intenses et lumineux.

La thérapie complexe comprend les étapes suivantes:

  • médicaments synthétiques et naturels - les hormones et les phytoestrogènes sont utilisés,
  • l'utilisation de recettes de médecine traditionnelle et de préparations à base de plantes d'une pharmacie ou de sa propre préparation,
  • correction de la nutrition et du régime alimentaire,
  • faire du sport dans un cadre raisonnable et avec un effort physique modéré,
  • élimination des situations stressantes, normalisation du régime quotidien, assurant un bon repos et un bon sommeil.

Séparément, en utilisant ces mesures pour lutter contre les maux de tête, le résultat est presque impossible à atteindre. Mais en utilisant une thérapie complexe prescrite individuellement, vous pouvez obtenir un effet positif.

Médicaments

L'utilisation de médicaments à base d'hormones synthétiques et naturelles permet d'éviter d'éventuels troubles pathologiques qui surviennent précisément au cours de cette période. Ils améliorent considérablement la qualité de vie, éliminant les symptômes de la ménopause, qui sont prononcés.

Mais vous devez savoir que l'utilisation de ce groupe particulier de médicaments donnera un résultat si vous commencez le traitement de la ménopause pathologique dans les premiers stades - pendant la préménopause. Après cinq à six ans, ils ne donneront pas l'effet escompté, si du tout leur utilisation est justifiée.

La composition de l'hormonothérapie substitutive comprend les hormones sexuelles féminines - en particulier, les œstrogènes. Ils rétablissent l'équilibre hormonal et arrêtent les symptômes de la ménopause. Parmi les plus efficaces, de nombreux experts notent ce qui suit:

Ce sont des représentants des médicaments hormonaux synthétiques prescrits pendant la ménopause. Mais leur utilisation doit certainement être convenue avec un spécialiste qui prendra en compte toutes les indications et contre-indications, risques éventuels d'effets secondaires.

L'utilisation de médicaments à base naturelle - les phytoestrogènes, est plus bénéfique pour les femmes, car ces médicaments sont plus sûrs pour le corps. Ils n'ont pas autant de contre-indications et d'effets secondaires. Mais vous devez considérer qu'il y en a aussi. L'automédication dans ce cas est une chose inacceptable..

Les préparations à base de plantes suivantes sont parmi les plus populaires:

  • Estrovel - complément alimentaire,
  • Klimadinon contenant de l'extrait de tsimitsifugi,
  • Féminin - à base d'extrait de trèfle rouge,
  • Climactoplan - un remède homéopathique,
  • Remens est un remède homéopathique.

En cas de maux de tête sévères qui accompagnent la ménopause, mais sans causes pathologiques, des médicaments spécifiques sont prescrits qui ne doivent être pris que sous la surveillance d'un médecin.

Remèdes populaires et prévention

La médecine traditionnelle recommande de nombreuses recettes différentes pour les maux de tête. Mais les plus simples et les plus agréables seront les thés d'herbes médicinales, de racines et de fruits. Préparez une telle boisson à chaque fois avant utilisation et buvez avec du miel et une goutte de jus de citron.

Il est recommandé de faire des frais avec de telles herbes:

Il est nécessaire de ne pas prendre plus de deux ou trois herbes dans une même collection. Après une semaine ou deux, la composition peut être modifiée.

Le thé frais de viorne, de rose sauvage et d'airelle rouge donnera de la vitalité, améliorera l'état de la peau, détendra les muscles et soulagera les maux de tête.

Les mesures préventives seront un bon ajout aux mesures thérapeutiques et, au fil du temps, elles peuvent les remplacer complètement:

  • surveillez votre alimentation. Retirez-en les viandes fumées, les aliments épicés, frits et salés. Mangez moins d'aliments en conserve et d'aliments contenant des additifs chimiques,
  • faire du sport, mais avec modération. Il peut s'agir de danse, de natation, de yoga ou de Pilates.,
  • en cas d'insomnie, ne prenez pas immédiatement des somnifères. Essayez de vous promener au grand air avant de vous coucher. Habituez-vous-y par tous les temps. 30 à 40 minutes suffisent pour se calmer et se détendre.

Les maux de tête sont un symptôme désagréable de la ménopause. Mais ce n'est pas un obstacle insurmontable à une vie normale et de qualité.

Céphalées de ménopause: les phytoestrogènes pour aider

Les maux de tête sont une plainte très courante chez les femmes pendant la ménopause. Permettez-moi de vous rappeler que la ménopause physiologique associée à l'âge est l'absence de menstruations (aménorrhée) pendant plus de 12 mois.

Une enquête auprès des femmes fréquentant une clinique de ménopause a montré que 57% des femmes souffraient de maux de tête avec ménopause et 29% signalaient des crises de migraine. Environ un quart des répondants disent que pendant la ménopause, ils ont mal à la tête pour la première fois de leur vie.

La migraine est un type spécial de maux de tête avec deux sous-types principaux: «migraine sans aura» et «migraine avec aura».

La «migraine sans aura» est caractérisée par des maux de tête avec des caractéristiques spécifiques (maux de tête unilatéraux, lancinants, modérés ou sévères, une exacerbation se produit pendant une activité physique normale, il existe un lien avec des nausées et / ou une photophobie (phonophobie)); tandis que la «migraine avec aura» est principalement caractérisée par des sensations étranges qui précèdent ou accompagnent généralement un mal de tête.

Parfois, la douleur est si intense et prolongée qu'une femme perd sa capacité de travailler..

Prévalence de la migraine pendant la ménopause

La douleur épuise et réduit considérablement la qualité de vie d'une femme. Dans 80% des cas, les crises se sont produites plus d'une fois par mois, 75% ont signalé des attaques graves et 50% des femmes ont indiqué que les attaques avaient duré plus d'un jour..

Une autre enquête menée auprès d'un millier de femmes âgées de 29 à 73 ans fréquentant une clinique de ménopause a révélé que 85% des femmes souffraient de maux de tête récurrents; parmi eux, 73% avaient des maux de tête plus d'une fois par mois et 24% avaient des migraines.

Les plaintes les plus courantes surviennent chez les femmes ménopausées plus jeunes, c'est-à-dire dans la période précédant la ménopause. Les femmes ménopausées ont une prévalence de maux de tête plus faible. Selon les critiques, les maux de tête ne deviennent pas si intenses et fréquents.

Les maux de tête sont fatigants et entraînent tout un panache de plaintes concomitantes: dépression, insomnie, anxiété, vulnérabilité, etc..

Causes des maux de tête de la ménopause

Pourquoi la ménopause maux de tête?

Le cycle de vie normal des femmes est associé à un certain nombre de jalons hormonaux: la ménarche, la grossesse, l'utilisation de contraceptifs, la ménopause et l'utilisation d'hormones sexuelles féminines qui sont substituées. La ménarche est le début de la menstruation dans la vie d'une femme et des changements cycliques mensuels conduisant à des changements hormonaux dans le corps. Pendant la grossesse, le fond hormonal ne change pas si radicalement. L'utilisation de contraceptifs oraux hormonaux contraceptifs (OC) pendant l'activité sexuelle active et l'HTS (hormonothérapie substitutive) pendant la ménopause sont des interventions thérapeutiques dans l'équilibre hormonal. HRT et OK modifient les niveaux et la cyclicité des hormones sexuelles. Tous ces événements et interventions peuvent entraîner des maux de tête..

Changement des hormones comme facteur de développement de la migraine ménopausique

Les preuves scientifiques suggèrent un lien entre l'oestrogène et la progestérone, les hormones sexuelles féminines et les migraines.

Le cycle menstruel est le résultat d'une séquence soigneusement organisée d'interactions entre l'hypothalamus, l'hypophyse, l'ovaire et l'endomètre, avec des hormones sexuelles agissant comme stimulants et déclencheurs à chaque niveau.

Les œstrogènes et les progestatifs ont un effet important sur les neurones sérotoninergiques et opioïdes du système nerveux central.

Apparemment, l'une des causes les plus courantes de migraine chez les femmes est associée à une diminution des œstrogènes à différents stades de la vie féminine. Des fluctuations particulièrement visibles des œstrogènes se produisent pendant la ménopause, et cette diminution des œstrogènes provoque un symptôme tel que des maux de tête..

Les maux de tête associés à l'utilisation de l'hormonothérapie substitutive OK ou de la ménopause peuvent être partiellement associés à l'arrêt périodique des préparations d'hormones sexuelles.

Le traitement de la migraine associée à des changements dans les niveaux d'hormones sexuelles est souvent difficile et les patients ne répondent souvent pas au traitement.

La migraine est plus fréquente chez les femmes adultes, se développe le plus souvent au cours de la deuxième décennie et l'incidence maximale survient à l'adolescence (la migraine menstruelle survient principalement pendant les menstruations). La migraine menstruelle peut être associée à d'autres plaintes somatiques qui surviennent avant et persistent souvent pendant les menstruations, telles que nausées, vomissements, étourdissements, maux de dos, troubles du sommeil, changements de tension artérielle, douleurs thoraciques et crampes. Et il semble que ces plaintes liées soient également liées aux hormones. Chez les femmes souffrant de maux de tête menstruels, la condition s'améliore généralement pendant la grossesse, peut-être en raison d'un niveau constant d'oestrogène.

L'évolution de la migraine pendant la ménopause

À ce jour, il existe très peu d'études de grande envergure pour déterminer les véritables effets de la ménopause sur les migraines. Les études disponibles sont principalement basées sur des enquêtes..

Une étude rétrospective évaluant les céphalées ménopausiques a montré:

  • amélioration de 62%;
  • Aggravation de 18%;
  • aucun changement dans 20%;
  • 17% avaient une manifestation de maux de tête (début de maux de tête dû à la ménopause).

En général, selon les preuves scientifiques, la ménopause peut entraîner une amélioration des migraines..

Moins fréquemment, selon des études menées dans des hôpitaux neurologiques, les migraines peuvent rester stables voire s'aggraver après la ménopause.

L'effet de la ménopause spontanée et induite sur les migraines

Il existe des preuves que la ménopause physiologique spontanée est associée à une évolution plus douce de la migraine par rapport à la ménopause "artificielle" après chimiothérapie, radiothérapie (irradiation des organes pelviens) ou ablation chirurgicale des ovaires.

Surtout souvent, un mal de tête est suivi par ceux qui ont eu un mal de tête avant la menstruation.

Lors d'un examen ambulatoire postménopausique, une amélioration de la migraine s'est produite chez 67% des femmes après la ménopause spontanée et chez 33% après la ménopause chirurgicale; en particulier, la migraine s'est aggravée chez 9% des femmes après la ménopause spontanée et dans 67% après la ménopause chirurgicale.

Alors, que faire de la migraine en relation avec le début de la ménopause? Comment traiter la migraine avec la ménopause? Comment se débarrasser des maux de tête?

Traitement des maux de tête pour la ménopause

Le traitement se résume à:

  • changements de style de vie;
  • méthodes non traditionnelles - additifs alimentaires, alimentation, méthodes alternatives de traitement;
  • prescrire des médicaments hormonaux et non hormonaux.

Changements de style de vie

Ce niveau de traitement primaire comporte le moins de risques, bien qu'au contraire il nécessite la plus grande autodiscipline. Souvent, de simples changements de style de vie peuvent avoir d'énormes avantages pour lutter contre les maux de tête et atteindre un niveau de santé global plus élevé. Une alimentation améliorée, un exercice régulier et des habitudes saines peuvent produire d'excellents résultats..

Bien que ces changements aident à soulager les maux de tête, ils n'affectent pas directement le déséquilibre hormonal - la cause la plus courante de maux de tête primaires récurrents, donc un traitement supplémentaire devrait être la solution..

Médecine douce

La médecine alternative s'est avérée être un excellent moyen de traiter les maux de tête associés aux déséquilibres hormonaux, tels que les migraines et les maux de tête induits par la tension, de manière sûre et naturelle..

Les médecines alternatives et les suppléments sont pratiquement à risque et peuvent être un moyen extrêmement efficace de traiter les maux de tête..

Parmi les suppléments à base de plantes, il existe deux types principaux qui peuvent être utilisés: les suppléments à base de plantes phytoestrogéniques et contrôlés par les hormones.

Suppléments à base de plantes phytoestrogéniques

Ces suppléments, tels que les graines de lin ou le soja, contiennent des composants œstrogéniques produits par les plantes qui compensent le faible niveau d'hormone œstrogène dans le corps d'une femme, aidant à atténuer les fluctuations des maux de tête. En introduisant des œstrogènes végétaux dans le corps, ils traitent le déséquilibre hormonal sous-jacent après des maux de tête récurrents tels que les migraines.

Ils sont principalement efficaces pour les femmes ménopausées qui ont un niveau d'oestrogène plus élevé, mais ils ne sont pas toujours efficaces pour les femmes à d'autres stades de la vie, comme la puberté.

Attention: les phytoestrogènes ont leurs contre-indications! Avant de prendre des phytoestrogènes, vérifiez auprès de votre médecin s'ils vous conviennent!

Suppléments à base de plantes régulatrices d'hormones

Ces suppléments, y compris la ménopause Femiwell ou Klimadinon, stimulent la production naturelle d'hormones du corps en nourrissant les glandes pituitaires et endocrines, aidant l'ensemble du système hormonal à produire des hormones plus efficacement. Cela conduit finalement à équilibrer non seulement les œstrogènes, mais aussi d'autres hormones importantes telles que la progestérone.

Ces suppléments peuvent être considérés comme les plus sûrs et les plus naturels dans le traitement des déséquilibres hormonaux sous-jacents dus aux migraines à tout moment et peuvent être pris à vie, car ils soutiennent la production naturelle d'hormones..

En outre, il existe plusieurs autres types de suppléments, y compris les compléments alimentaires et autres suppléments à base de plantes, qui peuvent également soulager les maux de tête récurrents ou au moins les rendre plus faciles à gérer..

Une combinaison d'approches est généralement le moyen le plus efficace. Les changements de style de vie combinés à la médecine alternative sont probablement la meilleure option pour soulager les symptômes de maux de tête récurrents et de migraines. Cependant, pour certaines femmes, les symptômes seront si graves qu'un traitement plus radical sera nécessaire..

Options de traitement pharmaceutique des maux de tête

Les interventions au troisième niveau sont associées aux risques les plus élevés et souvent aux coûts les plus élevés. Tous les traitements ne conviennent pas aux femmes à toutes les étapes de la vie, il est donc fortement recommandé de consulter un médecin agréé avant de commencer tout traitement pharmaceutique pour les maux de tête primaires récurrents ou d'exclure un mal de tête secondaire plus dangereux..

Il existe trois principaux types d'options pharmaceutiques qui peuvent soulager les crises de céphalées primaires récidivantes: les médicaments hormono-régulateurs, les analgésiques et les médicaments spéciaux contre la migraine..

Ces trois approches ne s'excluent pas mutuellement. Une femme peut utiliser différentes approches à différents moments ou n'importe quelle combinaison d'entre elles, selon la durée et la gravité des symptômes. Aujourd'hui, de plus en plus de femmes croient qu'il est préférable d'éliminer les symptômes du déséquilibre hormonal en combinant un mode de vie sain et des méthodes de traitement alternatives..

Effets du médicament: THS ménopausé et migraine

Les femmes atteintes de ménopause précoce jusqu'à 45 ans courent un risque accru pour la santé, y compris un certain nombre de maladies cardiovasculaires prématurées, de mortalité, de parkinsonisme, de mémoire diminuée, d'intelligence diminuée, de dépression, de fatigue musculaire, d'anxiété et de froideur sexuelle.

La médecine officielle recommande de prescrire des hormones à ces femmes tôt afin de réduire les risques et d'atténuer les symptômes de la ménopause..

Le traitement hormonal substitutif a un effet mixte sur les maux de tête. Il existe des preuves d'un risque accru de migraine et de maux de tête chez les utilisateurs de THS. L'utilisation thérapeutique d'hormones exogènes peut affecter le cours de la migraine; l'utilisation régulière de ces hormones peut être associée au développement de la soi-disant «douleur hormonale exogène» causée par les hormones.

Dans un questionnaire tenu à la British Menopause Clinic, les femmes ont été interrogées sur un mal de tête, elles ont été invitées à noter sa gravité sur une échelle visuelle analogique. Si, en général, pendant la ménopause, les maux de tête deviennent moins qu'avant, alors l'IGP peut apporter du succès dans leur traitement, et vice versa, si les douleurs deviennent plus fortes et plus longues, alors c'est probablement un signe de leur intensification lors de la prise d'hormones.

Le THS peut avoir un effet indésirable sur une migraine avec aura. Parmi les femmes ménopausées utilisant des patchs cutanés aux œstrogènes, un tiers a présenté une aggravation de l'AM.

Des doses plus élevées d'hormones de remplacement des œstrogènes pour les hormones sexuelles féminines sont plus susceptibles de provoquer des symptômes d'aura; réduction de la posologie ou passage à un autre médicament, dont l'effet peut entraîner une amélioration des symptômes de l'aura.

Parfois, chez les femmes souffrant de crises migraineuses particulièrement sévères («migraine réfractaire»), il n'est pas du tout possible de choisir un traitement, et il est conseillé de provoquer une ménopause artificielle prématurée. Une telle «induction de la ménopause» chez les patients souffrant de migraine réfractaire entraîne une diminution régulière des fluctuations hormonales..

À l'avenir, on leur prescrit uniquement un traitement anti-migraine avec des œstrogènes.

Quels médicaments peuvent être pris sans nuire à la santé?

Si les maux de tête sont légers, ne provoquent pas de détérioration de la qualité de vie en général, ils peuvent être ignorés et laissés sans traitement ou traités avec des analgésiques conventionnels tels que le paracétamol, le spazmalgin, la citramone, etc..

Mais si les comprimés n'aident pas, que les douleurs s'épuisent et qu'il n'y a aucun contrôle sur eux, alors il n'y a qu'une seule issue - consultez un neurologue. Vous ne devez en aucun cas prendre des hormones pour traiter les maux de tête! Seul votre professionnel de la santé peut vous prescrire ces médicaments..

N'oubliez pas que l'hormonothérapie s'accompagne de graves effets secondaires liés à son utilisation.!

Traitement des symptômes des céphalées ménopausiques

Dans le même temps, le degré de violation du tonus des vaisseaux sanguins et la présence d'autres signes sont pris en compte.

Si les maux de tête sont longs et persistants, une femme reçoit un traitement complexe. Une attention particulière est portée à la correction de l'état général..

Indications médicales

Les gynécologues identifient plusieurs raisons pour lesquelles les maux de tête apparaissent avec la ménopause. L'étiologie du processus dépend du stade de la ménopause. Les médecins distinguent les manifestations précoces et tardives de cette période.

Le processus physiologique considéré viole de manière significative le mode de vie habituel de la femme.

Les maux de tête avec ménopause sont plus susceptibles de se produire en raison d'un équilibre hormonal perturbé, qui assure le fonctionnement des organes génitaux et le déroulement normal des processus métaboliques.

Les problèmes hormonaux sont la raison pour laquelle le système nerveux chez les femmes ménopausées est labile. La régulation nerveuse peut changer dans n'importe quelle direction, ce qui provoque des maux de tête et d'autres symptômes.

Le climax se compose de plusieurs périodes, chacune caractérisée par un changement séquentiel de différents processus dans le corps féminin. S'il n'y a pas d'anomalies, le système nerveux fonctionne normalement..

Chez les femmes, une violation prononcée de l'homéostasie avec ménopause provoque des maux de tête. La tête peut être gravement blessée, accompagnée d'une autre clinique.

Dans cette condition, un diagnostic urgent et un traitement adéquat sont nécessaires..

La période préménopausique est caractérisée par un trouble hormonal de nature centrale. La sensibilité aux œstrogènes diminue progressivement.

Son fonctionnement continu sur le principe de la «régulation inverse» peut être altéré.

Dans le contexte de ces processus, la concentration d'oestrogène n'est pas suffisante, ce qui est nécessaire pour réguler le tonus des vaisseaux sanguins. Cela conduit à leur spasme, qui à son tour entraîne une augmentation de la pression artérielle. Ensuite, les femmes ont mal à la tête.

Par conséquent, les gynécologues pensent que la principale raison du développement de la douleur dans la tête avec la ménopause est un déséquilibre entre les hormones.

Le groupe à risque, lorsque la tête fait souvent mal, comprend les femmes qui souffrent constamment de VSD et sautent de tension artérielle.

Parallèlement, les processus d'excitation et d'inhibition dans le GM sont perturbés. Chez les femmes, l'irritabilité nerveuse augmente, les catécholamines sont libérées, ce qui contribue au spasme des vaisseaux sanguins.

C'est pourquoi les maux de tête avec la ménopause sont souvent constants et forts. Que faire pour éliminer les symptômes de la période en question?

Pour soulager le tableau clinique, un traitement symptomatique et un traitement hormonal substitutif sont indiqués..

Traitement médicamenteux des céphalées avec ménopause

Tolérer la douleur est extrêmement déraisonnable et même dangereux. Que faire pour faire face aux crises de céphalalgie?

La chose la plus importante est de demander une aide médicale en temps opportun. Un spécialiste sera affecté à un examen complet du corps, qui fournira une image claire du développement de la douleur. Le patient peut avoir besoin d'une consultation avec un cardiologue, un neuropathologiste, un ophtalmologiste (en fonction des manifestations accompagnant la maladie).

Le traitement des maux de tête peut combiner plusieurs domaines principaux. En particulier, les médicaments sont utilisés, d'une part, pour éliminer la principale cause du développement de la maladie - un déséquilibre hormonal, et d'autre part, des analgésiques qui soulagent l'attaque. En parallèle, une thérapie doit être effectuée pour d'autres manifestations de la ménopause pouvant provoquer des maux de tête.

Les moyens qui régulent la quantité d'hormones sexuelles féminines dans le corps peuvent être artificiels (THS) ou organiques.

Hormones synthétiques

Les premiers comprennent les médicaments contenant des hormones synthétiques. Il peut s'agir de comprimés (Premarin, Femoston 1⁄5 conti, Proginova), de patchs cutanés (Klimara, Dermestril) et de gels à usage externe (Estrozhel, Divigel). L'utilisation de ces médicaments vous permet de compenser rapidement le manque d'oestrogène et de progestérone, grâce auquel l'état général de la femme est stabilisé, et la maladie cesse progressivement de déranger.

Phytoestrogènes

Le second comprend des médicaments avec des hormones naturelles - les phytoestrogènes, qui ont un effet similaire, mais diffèrent par un effet doux sur le corps féminin, moins de contre-indications et l'absence d'effets secondaires dangereux. Ces fonds ont gagné en popularité auprès des femmes souffrant des effets du syndrome de la ménopause et ont gagné la confiance grâce à des résultats positifs. À titre d'exemple, des médicaments tels que:

  • Qi-Klim;
  • Ménopace;
  • Climadinone;
  • Pour des hommes;
  • Remens;
  • médicament pour la ménopause Estrovel.

Analgésiques

Les anesthésiques à action non stéroïdienne sont utilisés pour réduire la gravité de la douleur, soulager les tensions musculaires et les crampes. Le choix de l'analgésique dépend des causes de la douleur et des symptômes qui l'accompagnent. Les produits pharmaceutiques bien connus peuvent être un exemple de tels médicaments:

  • Analgin;
  • Citramon
  • Pentalgin;
  • Novigan
  • Spazmalgon et autres.

Avec les migraines, le plus souvent, la prise d'analgésiques est complétée par des médicaments du groupe triptan:

Image clinique

Les maux de tête, caractéristiques de la ménopause, diffèrent d'un syndrome similaire se manifestant dans d'autres pathologies. Cela est dû à l'influence constante de l'étiologie en l'absence de traitement.

La tête fait particulièrement mal aux femmes, ce qui s'explique par un vasospasme prolongé, une hypertension concomitante. Les maux de tête apparaissent à partir du moment où une femme se réveille, se manifestant tout au long de la journée.

Le syndrome en question est débilitant, ne se prête pas aux effets des analgésiques. Parfois, la douleur est soulagée par les sédatifs.

Si les femmes présentent d'autres symptômes, un traitement complexe est indiqué. AH ne peut qu'aggraver les maux de tête.

Par conséquent, les patients sujets à cette maladie se voient prescrire des comprimés des groupes pharmacologiques correspondants.

Autres symptômes concomitants du syndrome en question:

  • la nausée;
  • manque d'appétit;
  • vomissement
  • vertiges;
  • la faiblesse.

Les premiers symptômes indiquant une affection grave nécessitant un traitement sont l'apparition d'une douleur qui ne peut pas être soulagée. Souvent, le symptôme apparaît progressivement.

Si la ménopause s'accompagne d'épisodes de bouffées de chaleur, l'irritabilité augmente, le travail du cœur est perturbé. Une arythmie peut se développer..

Si chez les femmes un mal de tête provoque un retard dans la respiration, une privation d'oxygène, une attention médicale urgente est requise.

Traitement

Il est important de comprendre que si une femme a des maux de tête avec ménopause, le traitement peut être complètement différent. Cela dépendra de la cause de l'état pathologique, de la gravité de l'inconfort et des caractéristiques individuelles du corps du patient.

À l'heure actuelle, le THS est le moyen le plus efficace de traiter les maux de tête et d'éliminer de nombreux autres symptômes désagréables de la ménopause. Vous devez commencer à prendre des médicaments hormonaux au début de la ménopause. L'utilisation de médicaments 5 ans après la ménopause ne produira aucun résultat..

La composition des préparations pour THS comprend les hormones sexuelles féminines. C'est avec leur aide que l'équilibre endocrinien se stabilise..

La composition de ces fonds comprend souvent le valérate d'estradiol. Il est capable en peu de temps d'éliminer les maux de tête chez les femmes ménopausées, de normaliser l'état émotionnel, d'améliorer le sommeil, d'éliminer les bouffées de chaleur, les étourdissements, l'irritabilité et les sautes d'humeur.

Comme le montre la pratique, le plus souvent, les spécialistes en THS prescrivent de tels médicaments aux femmes:

Ces fonds sont efficaces et testés depuis des années. Récemment, cependant, les femmes ont de plus en plus préféré les médicaments, qui contiennent des phytohormones - des substances végétales qui ont une structure similaire aux hormones humaines.

Ces médicaments sont également assez efficaces, mais en même temps, ils ont un effet plus doux sur le corps que les médicaments qui contiennent des hormones synthétiques. Ils sont sans danger pour le corps, même en cas d'utilisation prolongée..

Si nous parlons de préparations à base de plantes destinées à faciliter le cours de la ménopause, celles-ci comprennent:

Il vaut la peine de comprendre que tous ces médicaments ont des contre-indications. Par exemple, les maladies oncologiques, la mastopathie, l'endométrite, la présence de saignements utérins d'étiologie inconnue, etc. Ceci doit être pris en compte lors de la prescription.

Renforcer l'effet du traitement pour les femmes peut aider un complexe spécial vitamino-minéral, par exemple, Menopeis.

Médicament

Il est important de comprendre que si la ménopause et les maux de tête sont liés, le traitement peut consister non seulement à prendre des médicaments hormonaux.

Pour éliminer les maux de tête causés par l'hypertension artérielle, les médecins recommandent l'utilisation de médicaments antihypertenseurs. Avec une forte augmentation de la pression, qui s'accompagne d'une tachycardie sévère, vous pouvez prendre le comprimé de Nifedipine. Pour une absorption plus rapide des substances thérapeutiques dans la circulation sanguine, placez le comprimé sous la langue.

Si, avec la ménopause, les maux de tête sont causés par un stress excessif, il est très probablement impossible de les éliminer à l'aide d'analgésiques et de médicaments antispasmodiques. L'amitriptyline (un antidépresseur tricyclique) est idéale dans ce cas. Mais seul un médecin peut prescrire de tels médicaments, ils ont de graves effets secondaires.

Dans les cas où une femme a déjà eu une migraine pendant la ménopause, le médecin peut recommander de tels médicaments:

  • bêta-bloquants;
  • les antagonistes du calcium;
  • antidépresseurs;
  • relaxants musculaires;
  • anticonvulsivants;
  • les antagonistes de la sérotonine;
  • AINS.

Populaire

Pour augmenter l'efficacité du traitement médicamenteux, les médecins recommandent de le combiner en utilisant diverses méthodes folkloriques. Il existe un grand nombre de recettes de médicaments qui peuvent éliminer les symptômes désagréables de la ménopause. Considérez quelques-uns d'entre eux.

Thé à la sauge. La plante doit être séchée et pulvérisée. Après cela, 0,5 l d'eau est porté à ébullition et 2 cuillères à soupe y sont ajoutées. l matières premières cuites. Le produit est bouilli pendant 2 minutes, puis infusé pendant environ une heure. Le médicament fini est divisé en plusieurs portions et bu tout au long de la journée. Grâce à ce médicament, vous pouvez éliminer l'anxiété, améliorer le sommeil et soulager les spasmes..

Boisson à la framboise. Les feuilles de framboise doivent être séchées, puis coupées en poudre. Ces matières premières doivent être ajoutées en petite quantité au thé ordinaire. Même si vous buvez une telle boisson seulement 2 fois par jour, les bouffées de chaleur et les maux de tête avec ménopause s'affaibliront considérablement.

Thé à base de carottes et de menthe. Pour le cuisiner, vous avez besoin de 1 cuillère à soupe. l légumes secs en poudre, mélanger avec 1 c. menthe poivrée. Verser le mélange avec 200 ml d'eau, porter à ébullition et faire bouillir 2 à 3 minutes. Vous devez boire un tel thé tous les jours.

Bouillon de coquille de noix. Un verre de coquilles de noix pré-hachées doit être versé dans 1,5 litre d'eau, porté à ébullition, puis bouilli pendant 15-20 minutes. Une fois le médicament infusé et refroidi, il est filtré à travers de la gaze, plié en plusieurs couches. Prendre une décoction doit être de 50 ml 5 fois par jour. Un tel outil stabilise le fond hormonal. Avec une ménopause légère, ils peuvent même remplacer les médicaments utilisés dans le THS.

Thé d'un mélange de plantes médicinales. Camomille, tilleul, menthe (si vous le souhaitez, peut être remplacé par la mélisse), sécher et broyer en poudre. Vous devez préparer des matières premières prêtes à l'emploi, tout comme le thé ordinaire. Vous devez le boire trois fois par jour pour 200 ml. Cet outil calmera le système nerveux et éliminera la douleur et le bruit dans la tête pendant la ménopause..

Lors d'une crise de maux de tête sévère, une femme peut prendre un bain avec l'ajout de décoctions de menthe et de conifères.

Mode de vie

Assez souvent, les maux de tête pendant la ménopause sont également provoqués par les femmes elles-mêmes, car elles continuent de mener un style de vie qui a été respecté en permanence. De nombreux patients continuent de consommer de grandes quantités de nourriture, travaillent dur sans se reposer ou vice versa - se prélassant toute la journée, se livrant à leur propre paresse.

Pour réduire les manifestations désagréables de la ménopause, les experts recommandent d'établir un style de vie et de changer les habitudes alimentaires.

Minimisez la consommation de sel, d'aliments fumés et gras et d'alcool. Dans ce cas, il vaut mieux privilégier les crudités et les fruits, la viande blanche, le poisson et les produits laitiers. Les fruits de mer peuvent également en bénéficier. Le plus utile dans ce cas sera le hareng.

Vous devez toujours vous rappeler que la malbouffe obstrue les vaisseaux sanguins et interfère avec la pleine circulation. En conséquence, le problème de maux de tête sera aggravé. Mangez de préférence en petites portions 5 fois par jour à intervalles réguliers.

Faire du sport. L'activité physique ne doit pas seulement consister en des devoirs. Après le début de la ménopause, la patiente doit choisir pour elle-même une occupation intéressante, simple mais en même temps plus sérieuse.

Ceux-ci incluent: natation, fitness, danse. Si la tête fait mal avec la ménopause à la suite d'une tension musculaire excessive, alors après quelques cours, elle disparaîtra.

N'abusez pas des somnifères et des analgésiques. Éliminant les symptômes désagréables, ils ne traitent pas la cause et affectent en même temps négativement l'état du foie et du tube digestif.

De plus, les experts recommandent:

  • Normaliser le poids. Si une femme a un excès de graisse corporelle, le problème de maux de tête ne peut qu'empirer en raison de la pression élevée.
  • Dormez au moins 8 heures par jour, assurez-vous que la température et l'humidité dans la chambre correspondent à la norme.
  • Éviter le stress. Si cela ne fonctionne pas, vous devez apprendre à réagir différemment à une situation stressante. Il est également important de ne pas surcharger le travail.
  • Aussi souvent que possible pour être au grand air. Cela vous aidera à vous détendre et à vous endormir plus rapidement le soir. De longues promenades sont particulièrement utiles dans ce cas..

Diagnostic du syndrome

Si la ménopause s'accompagne d'une douleur prolongée qui s'est arrêtée d'elle-même, un traitement professionnel est effectué après un examen approfondi des femmes.

Que faire au premier stade du diagnostic, le médecin décide dans chaque cas individuellement.

Le plus souvent, le diagnostic initial consiste en une prise d'histoire approfondie. Auparavant, le gynécologue recueille des informations sur la nature du flux des menstruations, à partir du retard.

Le médecin peut clarifier le degré de manifestation de la douleur et sa relation avec le stress. Le métabolisme évoluant avec la ménopause, une étude en laboratoire est réalisée.

Parmi les tests généraux, le patient donne du sang, de l'urine. Le gynécologue peut prescrire des tests spécifiques, y compris la détermination de la concentration des principales hormones sexuelles.

Parmi les méthodes instrumentales de diagnostic de la douleur, l'électrocardiographie est indiquée. Il exclura ou confirmera la présence d'une pathologie cardiaque..

Avec la ménopause, l'échoencéphalographie est nécessaire pour établir le degré d'approvisionnement en sang des hémisphères du GM.

Un mal de tête avec ménopause, qui est permanente, nécessite un diagnostic différentiel. Une radiographie de la colonne cervicale est prescrite au patient, une surveillance quotidienne de la pression artérielle.

Les symptômes de la manifestation de la ménopause

La ménopause se caractérise par un mal de tête, qui est quelque peu différent de la douleur habituelle familière à chaque femme. Il a ses propres caractéristiques distinctives, par exemple:

  • Très souvent, la maladie survient de manière inattendue, se localisant initialement dans la région temporale et se déplaçant progressivement vers la partie frontale. Cependant, un tel scénario de la maladie est complètement facultatif et la tête peut faire mal dans n'importe quelle partie;
  • La manifestation de la céphalée s'accompagne d'une tension dans les muscles cervicaux et faciaux. L'hypertonie augmente considérablement l'intensité des sensations et affecte le changement des expressions faciales - l'expression très sombre qui caractérise certaines femmes âgées apparaît;
  • La douleur ménopausique dans la tête s'accompagne souvent d'un assombrissement des yeux, d'une sensation de tension dans la région occipitale, d'une sensation de boule dans la gorge, d'une bouche sèche et d'une difficulté à respirer;
  • Parfois, une femme commence à poursuivre des migraines - des épisodes de douleur épisodique ou systématique intense, localisés dans la moitié de la tête.

Si à un âge reproductif cette maladie était déjà familière à une femme, alors avec la ménopause, l'image de sa manifestation peut être considérablement aggravée.

La nature de la céphalée peut varier. Une femme peut ressentir des sensations pressantes, douloureuses, éclatantes, lancinantes et «lancinantes». Parfois, leur gravité est si élevée que l'intérêt pour la vie est perdu, il n'y a tout simplement pas assez de force pour penser à autre chose.

Climax s'accompagne non seulement de maux de tête. Naturellement, chaque organisme se développe et s'estompe à sa manière. Quelqu'un connaît calmement une période d'involution et d'extinction des fonctions du système reproducteur, presque sans inconfort, et quelqu'un souffre douloureusement des moindres changements hormonaux dans le corps.

Les principaux symptômes de la ménopause comprennent:

  • Échec du cycle menstruel.
  • Pics de tension artérielle.
  • Transpiration intense (surtout la nuit).
  • Trouble du sommeil.
  • Sautes d'humeur.
  • Gain de poids.
  • Mémoire altérée et concentration.
  • Coordination altérée.
  • Respiration fréquente et rythme cardiaque rapide.
  • Miction rapide.
  • Membrane muqueuse sèche dans le vagin.
  • Attaques de céphalées et vertiges.

Il s'agit d'un processus en plusieurs étapes que chaque femme expérimente. Elle dure plusieurs années, pendant lesquelles le corps s'habitue à un nouvel état..

Les changements dans le mode de fonctionnement et la restructuration d'un certain nombre de systèmes commencent chez les femmes, généralement après l'âge de quarante-cinq ans, mais dans des cas exceptionnels, la ménopause survient après trente ans. Tout d'abord, il y a un arrêt complet de la production de nouveaux œufs et les menstruations disparaissent également complètement.

Ces symptômes sont le plus souvent perçus par une femme comme une maladie grave. Néanmoins, la médecine officielle a exactement l'opinion contraire. Les médecins pensent que la ménopause n'est pas une maladie, mais simplement l'une des étapes essentielles de la vie du beau sexe.

Il est important de séparer les autres symptômes qui sont le plus probablement causés précisément par la restructuration du corps pendant la ménopause des autres, indiquant souvent le développement de certaines autres pathologies. La combinaison de plusieurs nuances de malaise devrait immédiatement indiquer la présence d'un problème grave, ce qui est préférable d'aller pour un examen spécialisé.

Les symptômes d'un mal de tête avec ménopause peuvent inclure les variations suivantes:

  • apparition brutale et souvent soudaine d'un état inconfortable avec localisation dans les tempes, qui s'écoule progressivement sur toute la surface du front;
  • une augmentation rapide de l'irritabilité, une sensation de tension dans les parties cervicales et des épaules, ainsi qu'un visage déformé par une grimace douloureuse;
  • éclatement palpable dans la région frontale avec apparition possible de brûlures graves;
  • crampes ou pulsations du syndrome douloureux avec des attaques aiguës probables qui "coupent" littéralement la tête, ainsi que le développement d'un tel inconfort dans les migraines;
  • assombrissement des yeux, combiné à une lourdeur sévère dans la région occipitale;
  • douleur insupportable dans les tempes, provoquant des nausées et des vomissements;
  • l'émergence d'un sentiment de peur insurmontable sans raison apparente de panique, ainsi que l'apparition d'un «coma» persistant dans la gorge;
  • parfois la douleur n'est pas trop forte, mais permanente et débilitante par nature.

En plus des principaux signes caractéristiques, une femme pendant la ménopause est souvent accompagnée de quelques autres. Leur liste est donnée ci-dessous..

  1. Perturbation partielle du système génito-urinaire. Exprimé sous la forme d'une envie trop fréquente d'aller aux toilettes.
  2. Instabilité émotionnelle, sautes d'humeur constantes et irritation permanente. Ces symptômes sont des signes secondaires de l'état climatérique du corps. Habituellement accompagnée de l'apparition d'une panique injustifiée et de pensées anxieuses. En raison de la forte excitabilité, il est difficile de maintenir un sommeil et une veille normaux.
  3. Les bouffées de chaleur avec la ménopause et les maux de tête sont directement liés les uns aux autres. Cette condition est caractérisée par un changement brusque de sensations dans tout le corps - de la chaleur insupportable au froid glacial. Tout cela s'accompagne certainement de douleurs à la tête..
  4. Les différences de pression artérielle sont également caractéristiques de la ménopause. Les raisons de ce phénomène résident dans l'instabilité de l'état de l'ensemble de l'organisme due à sa restructuration continue et intensive. À leur tour, les sauts brusques de la pression artérielle provoquent ces mêmes maux de tête et autres sensations inconfortables dans le corps.

Les symptômes concomitants peuvent simplement être étouffés ou complètement annulés à l'aide d'une thérapie médicale en temps opportun.

Il existe plusieurs types de maux de tête:

  1. Paroxystique - se produit soudainement, accompagné de douleurs monotones douloureuses, qui ne sont pas si visibles dans la position horizontale du corps. Peut provoquer des signes de nausée, des étourdissements et une augmentation du rythme cardiaque..
  2. Tir - amplifié par l'effort physique et les mouvements de la tête. Couvrir la zone des tempes et du lobe frontal du crâne.
  3. Brûlure - provoque une sensation de chaleur répandue dans le cerveau.
  4. Throbbing - accompagné d'une sensation de pouls dans la tête, complétée par des bourdonnements ou des acouphènes, une photophobie et une faiblesse accrues.

Certains maux de tête mettent la vie en danger et peuvent indiquer des conditions mortelles, comme un accident vasculaire cérébral et une crise cardiaque..

Vous devriez immédiatement consulter un spécialiste lorsqu'un mal de tête est complété par de telles manifestations cliniques:

  • nausée et vomissements;
  • étourdissements et bourdonnements dans les oreilles;
  • perte de conscience;
  • opacification de l'esprit;
  • diminution de la fonction visuelle;
  • altération de la coordination des mouvements.


Les étourdissements sont l'un des symptômes accompagnant les maux de tête de la ménopause.
Des pathologies graves peuvent donc se manifester, dont le cours est aggravé dans le contexte de la ménopause.

Thérapies

Le traitement de la douleur dans la tête avec la ménopause est prescrit par un obstétricien-gynécologue ou neurologue. Les patients prescrivent des schémas thérapeutiques et des plantes médicinales.

Les médicaments contre la douleur comprennent la prise de médicaments symptomatiques, de médicaments d'urgence et d'une thérapie à long terme..

La thérapie non médicamenteuse consiste à corriger l'équilibre hormonal et à éliminer la douleur.

Une femme doit oublier ses mauvaises habitudes, éviter les situations stressantes, normaliser son sommeil. Ne refusez pas les mesures d'hygiène.

Dans le même temps, le régime journalier est ajusté, le travail et le repos se normalisent. Pour faire le bon régime, vous avez besoin de l'aide d'un nutritionniste.

Il ne faut pas oublier l'organisation des loisirs avec une activité physique modérée.

Si la douleur est intense, un médicament est indiqué. Pour cela, un traitement hormonal substitutif (THS) est utilisé. Cette technique de traitement est associée à l'utilisation d'AINS, de sédatifs.

Le but de l'hormonothérapie substitutive est de normaliser les niveaux d'oestrogène en stabilisant le tonus des vaisseaux sanguins, le processus d'excitation et d'inhibition dans le NS. On prescrit à une femme des comprimés biphasiques contenant des œstrogènes et de la progestérone.

Méthodes de traitement

Pour déterminer la source des maux de tête, il est nécessaire de subir un examen complet, qui comprend:

  • analyse sanguine générale;
  • étude sur le niveau d'hormones;
  • mammographie;
  • Radiographie de la colonne cervicale;
  • Échographie des vaisseaux sanguins;
  • IRM
  • EEG;
  • cardiogramme.

Il est probable que vous aurez besoin d'une consultation d'un neurologue, cardiologue, optométriste et gynécologue. Avec une étiologie peu claire, des médicaments à action complexe sont prescrits pour réduire la gravité des symptômes du syndrome ménopausique. Souvent, il suffit de stabiliser la sphère émotionnelle, d'éliminer l'irritabilité ou la dépression non motivée, de sorte que l'état général s'améliore et que les crises de migraine deviennent beaucoup plus faciles et apparaissent beaucoup moins souvent..

Préparations à base de plantes

Pour stabiliser le fond hormonal, le plus souvent prescrit:

  • Remens;
  • Qi-klim;
  • Estrowel;
  • Climactoplan;
  • Féminin.

Ils ont un léger effet sédatif et analgésique, ils agissent progressivement immédiatement sur l'ensemble du spectre des troubles de la ménopause. Possédant un effet cumulatif, en 1 à 2 mois, ils équilibrent les systèmes corporels affectés par le chaos hormonal. Les drogues ne créent pas de dépendance et de sevrage.

La thérapie de remplacement d'hormone


Avec la nomination de HRT en attente d'un résultat rapide. Le soulagement se produit en 1-3 jours. Prescrire des médicaments:

Vaut la peine d'être considéré! Seul un médecin a le droit de prescrire ou d'annuler le médicament, de modifier la posologie, l'automédication avec des médicaments hormonaux est inacceptable.

Le traitement des maux de tête avec ménopause avec THS ne convient pas à tout le monde. Il existe un certain nombre de contre-indications graves, notamment une prédisposition héréditaire à l'oncologie, à la thrombose, à l'endométriose, à une maladie du foie, aux saignements intra-utérins et vaginaux d'étiologie inconnue..

Administration symptomatique de médicaments

Pendant la ménopause, les maladies chroniques s'aggravent souvent ou de nouvelles apparaissent. Les maux de tête peuvent bien être un signe secondaire du développement de la maladie. Si un diagnostic est déjà établi, une stratégie de traitement spécifique est développée, qui comprend des médicaments qui éliminent les causes de la céphalée.

  1. En cas de diagnostic d'hypertension, des médicaments qui stabilisent la pression artérielle sont prescrits. La tachycardie est éliminée par un comprimé de nifédipine, placé sous la langue.
  2. Une tension excessive des muscles oculaires nécessite l'utilisation de fonds locaux qui nourrissent et hydratent la cornée. Les vitamines sont prescrites en combinaison avec des sédatifs légers.
  3. L'instabilité émotionnelle nécessite l'utilisation d'antidépresseurs pour soulager le stress interne. En conséquence, la fréquence des crises de migraine diminue progressivement..
  4. La névralgie, la myosite et l'exacerbation de l'ostéochondrose s'accompagnent également de céphalées, qui disparaissent avec le soulagement des symptômes de la maladie sous-jacente.
  5. Les spasmes vasculaires soudains sont soulagés par les antispasmodiques et les analgésiques, que le médecin sélectionne en fonction des caractéristiques individuelles du corps.

Température ménopause

Lorsqu'une migraine est déjà dans l'anamnèse et s'aggrave avec le début de la ménopause, un traitement complexe est nécessaire. Il comprend les relaxants musculaires, les antagonistes de la sérotonine, les anticonvulsivants, les antidépresseurs, les bêta-bloquants.

Comment soulager une crise de céphalée sans médicaments

Souvent avec la ménopause, les pilules n'aident pas à soulager les maux de tête. Elle commence à augmenter dans la comptabilité d'exercice, privant la capacité de travail d'une perception adéquate du monde. Dans les cas graves, un évanouissement est observé..

Pour arrêter une attaque, il est important de trouver son début et de prendre rapidement les mesures adéquates..

Il faut s'en souvenir! Chaque organisme est individuel et un remède efficace pour une personne peut être complètement inutile pour une autre..

Afin de soulager la douleur, vous pouvez vaporiser les jambes et les mains dans un bain en même temps avec l'ajout d'huile essentielle relaxante. La tisane chaude avec la mélisse, la menthe ou l'aubépine, combinée avec une compresse chaude sur la zone de la tête où la douleur et la lourdeur sont concentrées, aide beaucoup. Un bain chaud aux herbes aromatiques aide beaucoup.

Important! La température optimale de l'eau est de 38 degrés, plus chaud peut provoquer une crise cardiaque ou des spasmes répétés des vaisseaux sanguins.

Après les procédures, vous devez créer les conditions d'un séjour confortable, ombrager la fenêtre, éteindre tout l'équipement, boire un sédatif et essayer de dormir.

Noms des médicaments

La douleur est traitée avec Logest. Ce médicament contient du gestagène et de l'estradiol. Il normalise rapidement l'équilibre hormonal. Il est prescrit en gélules.

Logest est accepté dès le début du cycle. La thérapie dure 3 semaines. Le médicament est contre-indiqué si une femme a des problèmes avec le tube digestif.

Triziston fait partie du traitement MH complexe de la douleur pendant la ménopause. Ce produit est disponible sous forme de dragées. Le médicament est utilisé selon un certain schéma pendant une semaine. La thérapie dure 3-6 mois.

Le médicament n'est pas prescrit pour le cancer, l'hépatite. Il a été prouvé que le médicament modifie la tolérance au glucose, ce qui interdit de le prendre dans le diabète.

Si la ménopause s'accompagne de douleurs intenses à la tête, Nootropil est prescrit à la femme. Ce médicament fait partie du groupe pharmacologique des nootropiques utilisés pour traiter la migraine.

Il est également inclus dans le schéma de base du traitement complexe en raison de son effet prononcé sur les vaisseaux GM. Avec Nootropil, la circulation sanguine s'améliore, la pression diminue.

Le médicament améliore la conductivité des influx nerveux. Dans le contexte de son surdosage, des problèmes surviennent dans le fonctionnement du système nerveux central.

Comment soulager les maux de tête sans médicaments?

Si, pour une raison quelconque, il n'y a aucun moyen d'être traité avec des médicaments et que les crises de maux de tête nuisent à une vie saine, il existe d'autres méthodes pour l'affaiblir. Par exemple, au moment de l'attaque, vous pouvez prendre un bain avec de l'eau tiède, dans lequel l'infusion d'aiguilles, de menthe ou de valériane est ajoutée.


De plus, les phytothérapeutes recommandent des coquilles de noix et des bourgeons de pin pour normaliser les niveaux hormonaux..

De telles décoctions réduisent non seulement les symptômes de la ménopause, mais renforcent également l'ensemble du corps.

Pour les douleurs à la tête, vous pouvez boire une décoction de grains d'avoine, c'est un analgésique, la mélisse, la camomille et le tilleul sont également considérés comme efficaces. En pharmacie, il est facile de trouver à la fois des herbes individuelles et des frais pour la préparation de la perfusion.

En plus des médicaments et des plantes médicinales, des remèdes homéopathiques doivent également être envisagés. Malgré le fait que certains experts considèrent leur effet comme insignifiant, dans de nombreux cas, leur traitement n'était pas inférieur à l'utilisation de médicaments conventionnels. Les remèdes homéopathiques courants pour la ménopause sont climactoplan, Remens, Gynecochel.

Les remèdes populaires ne sont pas toujours efficaces: ils sont plus mous que la plupart des médicaments pharmaceutiques, mais plus faibles. Par conséquent, vous ne devez pas les considérer comme une panacée et les remplacer complètement par les options prescrites par les médecins.

Thérapie symptomatique

Les médicaments symptomatiques qui éliminent rapidement la douleur pendant la ménopause ont un effet prononcé si vous les buvez en combinaison avec des médicaments combinés.

Le plus souvent, on prescrit aux femmes des antispasmodiques:

Ces fonds éliminent efficacement la douleur due à une exposition complète. Les opérations pour les maux de tête dans la période sous revue ne sont pas effectuées, car il n'y a aucune indication sérieuse pour leur nomination.

En même temps que la prise de médicaments, il est recommandé de subir une physiothérapie. La thérapie par l'exercice est la natation, l'aérobic. Vous pouvez suivre un cours de magnétothérapie, traitement au laser.

Le régime de traitement complexe comprend l'apport de vitamines de différents groupes. Ils sont également utilisés pour prévenir la clinique de la ménopause..

Thérapie homéopathique

Avec l'aide des médicaments de ce groupe, l'équilibre hormonal est corrigé, l'état normal du tonus des vaisseaux sanguins est rétabli, la clinique du syndrome douloureux diminue.

On peut prescrire aux femmes le climactoplan, qui est un analogue d'un agent phytoestrogène. Le médicament normalise le fond hormonal pendant la ménopause.

Dans le même temps, il prévient AG. Le médicament arrête rapidement les attaques de bouffées de chaleur, normalisant le sommeil.

Le traitement par Climactoplan dure jusqu'à deux mois. Le jour où vous devez prendre 3 comprimés en trois doses. Les fabricants d'effets secondaires au cours de la période d'essai n'ont pas révélé.

Mais le médicament n'est pas indiqué pour une utilisation avec une sensibilité élevée à ses composants.

Un autre remède homéopathique efficace est Remens. Il améliore la microcirculation dans les vaisseaux sanguins du cerveau en régulant les déséquilibres hormonaux..

En même temps, le produit protège les cellules vasculaires et myocardiques des dommages..

Le médicament peut être pris sous forme de comprimés et de solution. La thérapie combinée dure jusqu'à 3 mois. Les études cliniques des effets indésirables n'ont pas révélé.

Remens n'est pas prescrit si le patient a une sensibilité élevée aux composants du médicament.

Parmi les remèdes homéopathiques efficaces combinés, le gynécochel est isolé. Le médicament normalise rapidement la synthèse des œstrogènes et de la progestérone, réduisant ainsi l'effet d'une carence en ces hormones.

L'agent est disponible en gouttes. Effets secondaires du Ginecochel non prouvés.

Mesures préventives

Pour prévenir les maux de tête pendant la ménopause, une prophylaxie non spécifique de toutes les pathologies est indiquée, associée au maintien d'un mode de vie sain.

Il est recommandé d'organiser correctement le programme quotidien, en alternance entre le travail et les loisirs. Une bonne nutrition exclura les maladies du tractus gastro-intestinal, le diabète, l'hypertension.

Le sommeil est une mesure préventive nécessaire. Sa durée est supérieure à 8 heures. De plus, les femmes excluent le stress et les expériences fréquentes. Vous devez faire de l'exercice quotidiennement.

Si vous excluez les mauvaises habitudes de votre vie, vous pouvez prévenir l'hypertension, en surveillant constamment la pression artérielle.

Il n'y a pas de mesures préventives spéciales pour le développement de la migraine pendant la ménopause. Mais en utilisant des méthodes non spécifiques, vous pouvez facilement empêcher le développement des maladies les plus désagréables.

Il est recommandé d'effectuer un THS dès le début de la préménopause. Cela réduira la gravité des manifestations cliniques des symptômes..

L'image considérée pendant la ménopause est caractérisée par des manifestations prononcées, qui violent la performance des femmes.

Si les symptômes sont arrêtés en temps opportun, en différenciant l'étiologie du syndrome douloureux, le bien-être de la femme pendant la ménopause peut être facilité.

Le plus souvent, une thérapie complexe est effectuée. La prévention des manifestations envisagées de la ménopause consiste à demander rapidement l'aide d'un gynécologue et à désigner un THS adéquat..

Lisez À Propos De Vertiges