Principal Les cliniques

Le temple du côté droit fait mal

Parfois, un mal de tête est caractérisé par une localisation anormale - il ne fait pas de mal à toute la nuque ou à la zone des arcades sourcilières, mais à un point spécifique. Une douleur localisée se produit souvent dans la tempe droite. La question se pose: à quoi ce phénomène est-il lié, comment y faire face et à quel point ce symptôme est-il dangereux dans un plan pronostique? La douleur dans le temple droit peut-elle entraîner des conséquences fatales?

Causes de la douleur dans la tempe droite

Il est très important de comprendre clairement qu'un mal de tête, quel qu'il soit (aigu, constant, douloureux, paroxystique, commun ou asymétrique), est en tout cas un symptôme, pas un diagnostic. C'est-à-dire qu'un mal de tête n'est rien d'autre qu'une manifestation d'une pathologie primaire. Ce qui est le plus intéressant, c'est que les pathologies qui deviennent les causes de douleurs localisées dans la région temporale droite peuvent avoir une origine très différente. Quel que soit le système du corps affecté, le symptôme en question peut se manifester.

Il est logique de supposer que pour le patient (sa perception de la situation, je veux dire), absolument rien n'aura d'importance ce qui lui a causé de la douleur - une question beaucoup plus importante pour le patient sera la caractérisation de cette douleur (aiguë, paroxystique ou chronique). ).

Mais en termes de traitement et de soins d'urgence, ainsi que pour déterminer les tactiques de prise en charge des patients, l'étiologie de la douleur temporelle est très importante. Après tout, comme mentionné ci-dessus, les pathologies considérées peuvent avoir une origine très différente et le traitement qui serait efficace dans un cas pourrait bien conduire à une détérioration de l'état du patient dans un autre. Sans parler de la préservation de la douleur.

Les maladies qui, dans la grande majorité des cas, provoquent des douleurs dans la zone du temple à droite seront discutées ci-dessous.

Migraine

C'est cette maladie dans la grande majorité des cas qui provoque un mal de tête temporal, qui s'explique par le mécanisme du développement de la migraine. Tout est très simple - en raison d'une violation de l'innervation, un vasospasme se produit, ce qui entraîne une ischémie à court terme de la partie correspondante du cerveau.

Étant donné que cet organe, comme le cœur, fonctionne en continu, tout au long de la vie d'une personne, même la violation la plus insignifiante de l'apport d'oxygène et de glucose aux cellules nerveuses provoque des symptômes graves. Le résultat est naturel - un mal de tête sévère, souvent accompagné d'une perte de vision, de vertiges et d'une faiblesse grave après une attaque.

Et le fait qu'il ne fasse mal que d'un côté est également compréhensible - un vasospasme ne peut être qu'à droite (comme, soit dit en passant, à gauche). C'est pourquoi ce symptôme peut servir de critère pour le diagnostic différentiel de la migraine et de l'hypertension, ainsi que de la migraine et de la dystonie neurocirculatoire. Dans ces cas, la douleur sera courante (à condition qu'il n'y ait pas de complications).

Un signe caractéristique de la migraine, qui vous permet également de distinguer cette maladie de toutes les autres pathologies qui manifestent un mal de tête à droite, est la présence de la soi-disant aura - il s'agit d'un complexe de symptômes qui précède une crise de migraine et se manifeste par des étourdissements sévères, une perte de vision (perte de champs ou une diminution de la netteté), et parfois perte de conscience.

Il convient de noter que dans certains cas, la migraine peut ne pas avoir d'aura, mais elle peut avoir une expression très faible, cependant, pour pouvoir la différencier, c'est très important, car si vous commencez le traitement au moment exact de l'aura, vous pouvez alors éviter complètement une attaque mal de crâne. Bien que l'aura elle-même soit souvent bien pire que l'attaque de migraine elle-même.

Maladie hypertonique

Il est très rare qu'une augmentation régulière de la pression artérielle provoque un mal de tête unilatéral localisé dans la tempe droite. De plus, si l'hypertension du patient est maîtrisée et que la pression n'augmente que par temps ou après un fort facteur de stress (tension nerveuse, effort physique).

Mais en cas de crise compliquée (la complication la plus fréquente est une insuffisance cérébrale aiguë de type hémorragique ou ischémique, c'est-à-dire un AVC), la douleur temporale à droite peut être l'un des signes les plus caractéristiques. Les symptômes concomitants dans ce cas seront des problèmes avec les expressions faciales et la parole.

Problèmes anatomiques congénitaux et blessures

Il y a des situations où il y a un blocage des vaisseaux qui alimentent le cerveau en sang. Cette condition peut très bien n'être que d'un côté, de sorte que la probabilité de manifestation du syndrome douloureux situé uniquement dans la région temporale de droite n'est pas exclue. La seule issue dans cette situation ne peut être que la chirurgie. puisqu'un défaut anatomique médical ne peut pas être corrigé.

Pathologie neurologique

Également une condition assez courante qui entraîne des dommages unilatéraux. Névrite du visage, du nerf trijumeau, ainsi que des dommages aux branches droites du nerf occipital - tout cela est à l'origine de douleurs intenses dans la tempe droite. Bien que, pour être honnête, il convient de noter que c'est précisément en raison de maladies neurologiques qu'il y a une douleur douloureuse constante dans la région

Diagnostique

Dans le cas où votre tempe droite fait souvent mal, vous devrez contacter un neurologue pour un rendez-vous, après avoir effectué un électroencéphalogramme - une étude qui vous permet d'identifier les impulsions pathologiques qui surviennent lors de divers types de lésions organiques. De plus, il sera nécessaire de subir toutes les études cliniques générales - un test sanguin, un test d'urine, un test sanguin biochimique avec détermination d'indicateurs complexes rénaux, hépatiques et rhumatismaux.

Dans le cas où vous n'êtes pas sûr de l'origine de la douleur dans la tempe droite, vous devez certainement être examiné aussi complètement que possible - cela permettra à votre médecin de connaître la véritable cause de la maladie et de prescrire le traitement approprié. Après tout, la douleur dans la tempe droite de la tête est un symptôme pronostique défavorable, mais il n'est pas difficile d'établir la cause de son apparition.

Dans ce cas, nous devons parler de la formation du soi-disant cercle vicieux - en position debout, un symptôme du cordon alourdit l'autre. Par exemple, un symptôme de douleur active le système sympatho-surrénalien qui, à son tour, stimule le flux sanguin vers le cerveau en augmentant encore plus la pression artérielle. Ainsi, tous ces processus peuvent être appelés interconnectés et le traitement de l'un conduit automatiquement à l'élimination de toute la chaîne pathologique des symptômes.

Traitement

Dans tous les cas, il est nécessaire de commencer le traitement uniquement avec des anti-inflammatoires non stéroïdiens - le nimésil, l'ibuprofène, le kétoprofène, le dicloberl et d'autres appartiennent à ce groupe de médicaments. Dans tous les cas évoqués ci-dessus, l'utilisation de ces médicaments n'aggravera pas la situation..

Une seule dose de l'un de ces médicaments ne nuira pas même si l'augmentation de la pression artérielle a provoqué des douleurs dans la tempe droite.
De plus, il sera nécessaire de mesurer le niveau de pression artérielle. Après cela, il sera possible de décider de la faisabilité d'un traitement antihypertenseur.

Dans le cas où le patient a des antécédents de crises de migraine, il est logique d'utiliser des médicaments Rapimig ou Antimigren 100 - une dose unique en combinaison avec tout médicament anti-inflammatoire non stéroïdien.

Soins d'urgence

Avec une douleur intense dans la tempe droite, vous devrez utiliser tout AINS qui n'est qu'à portée de main. Dans le cas où une personne souffre de migraine (en règle générale, ces patients connaissent les particularités de leur corps), ils portent toujours un anti-migraine ou un rapimig (anti-migraine 100 est toujours préférable, un médicament plus efficace).

En cas de douleur aiguë et pulsatoire dans la tempe droite, vous devez immédiatement mesurer le niveau de pression artérielle - en règle générale, c'est l'hypertension qui se manifeste par une douleur aiguë en combinaison avec des vaisseaux pulsants.
De plus, dans le cas où un mal de tête de nature paroxystique est noté dans la bonne tempe, vous devez penser à l'ONMK qui apparaît..

Dans cette condition (avec une pression accrue, bien sûr), le patient reçoit un diurétique - furosémide un comprimé et 25% 5 ml de sulfate de magnésium est administré. Ce traitement sera une urgence. Pour le traitement ultérieur d'un patient dont les tempes tremblent et pulsent (droite ou gauche, pas de différence), il est urgent d'être livré au service neurologique pour fournir des soins médicaux spécialisés.

conclusions

Les causes de la douleur dans la tempe droite peuvent avoir une nature complètement différente, sur la base de laquelle il sera nécessaire de sélectionner un traitement efficace. Cependant, les soins médicaux d'urgence ne peuvent pas être refusés - il est tout aussi important

Pourquoi le bon temple fait mal

Si la tempe droite fait mal, l'inconfort peut être déclenché par diverses maladies et dysfonctionnements du corps. Vous pouvez éliminer les sensations désagréables avec des médicaments et des remèdes populaires, mais vous devez d'abord établir la cause exacte de la céphalée.

La douleur dans le temple droit peut être causée pour diverses raisons.

Pourquoi il y avait des douleurs dans le temple droit de la tête?

La douleur dans la région du temple droit avec diverses pathologies diffère par le caractère, le degré d'intensité, donne souvent à l'oreille, aux globes oculaires, au cou, au nez.

Les principales causes de douleur dans le temple à droite:

  • violation du ton des vaisseaux du cerveau;
  • grippe, infections virales respiratoires aiguës, amygdalite - la douleur dans la tête est rarement le matin, pire le soir;
  • tabagisme, abus d'alcool;
  • intoxication grave;
  • migraine;
  • augmentation ou diminution de la pression intracrânienne;
  • chez les personnes d'âge avancé, le temple commence souvent à gémir lorsque le temps change, ce qui peut indiquer une hypertension, une athérosclérose;
  • blessures au cerveau et aux os du crâne;
  • violation des fonctions des articulations de la mâchoire;
  • mauvaise dent, otite moyenne, sinusite, conjonctivite;
  • VVD, manque d'oxygène;
  • stress, surmenage mental et physique - ces facteurs provoquent le plus souvent l'apparition de céphalées chez un enfant.

La congestion des vaisseaux du cerveau provoque des douleurs temporelles

Une gêne régulière dans la tempe et le cou le matin indique une position incorrecte du corps pendant le sommeil, qui peut être causée par un oreiller trop plat ou trop haut, un matelas mou.

Chez les femmes, une douleur sourde dans la tempe droite se produit dans le contexte de changements hormonaux pendant la grossesse, le syndrome prémenstruel, la ménopause, l'inconfort après le sommeil ou le repos disparaissent presque complètement.

La nature de la douleur dans le temple du côté droit et les causes possibles de son apparition

À partir de la façon dont le syndrome douloureux se manifeste exactement dans la région temporale, où il donne, vous pouvez d'abord établir la cause de l'état pathologique.

Caractéristique de la douleur:

  1. Pulsant, compressif - la réaction du corps au stress, au surmenage, un symptôme similaire peut indiquer des changements brusques de la pression intracrânienne, des spasmes vasculaires, des migraines. L'inconfort, qui augmente avec la flexion, peut être le signe d'un abcès du tissu cérébral, accompagné de nausées, de fièvre. Parfois, frappe dans la région temporale avec pulpite droite, otite moyenne.
  2. Tir, couture - une douleur intense et aiguë est souvent un signe de névralgie du trijumeau, un processus inflammatoire dans les artères temporales. Les sensations désagréables s'intensifient lorsqu'elles sont pressées, parlées, peuvent se propager aux zones occipitales et frontales, symptômes supplémentaires - sensibilité accrue de la peau, insomnie, engourdissement de la région temporale.
  3. Douleurs - les sensations désagréables sont d'origine psychogène, caractérisées par une irritabilité, des crises de panique, une fatigue chronique. Parfois, piqûres et douleurs dans la zone temporale droite avec augmentation de la pression intracrânienne.
  4. Terne - une conséquence d'une lésion cérébrale traumatique, est accompagnée de vertiges, de nausées, de perte ou de confusion. Si de telles sensations gênent juste après le réveil, s'intensifient avec un changement de position corporelle, cela peut indiquer une tumeur cérébrale.
  5. Une douleur éclatante et accrocheuse se produit avec les pathologies vasculaires - athérosclérose, hypertension, migraine, accompagnées d'oreilles bouchées, vertiges, taches vacillantes devant les yeux, nausées.
  6. Pressage - indique des problèmes avec la colonne cervicale, l'ostéochondrose, l'arthrose, dans lesquels l'approvisionnement en sang du tissu cérébral est perturbé. Pulsations sévères et douleurs pressantes aiguës associées à des nausées, des épilepsies, une éruption cutanée sous forme d'étoiles, une intolérance à la lumière et des bruits forts sont un signe de méningite.

La douleur pressante indique le développement d'une ostéochondrose cervicale

Important: Les produits à forte teneur en tyramine - fromage, chocolat, légumineuses, vin rouge, bière, kvas et pâtisseries à base de levure peuvent provoquer l'apparition d'une douleur dans la tête. La cause de la céphalée est souvent le glutamate de sodium, les nitrites - ces substances dangereuses sont présentes dans de nombreuses sauces, aliments en conserve, viandes fumées, aliments instantanés.

Quel médecin contacter?

Avec l'apparition fréquente de douleur dans la région temporale droite, il est nécessaire de consulter un thérapeute. Après un diagnostic préliminaire, un traitement supplémentaire peut être effectué par un neurochirurgien, neurologue, dentiste, spécialiste des maladies infectieuses, spécialiste ORL, cardiologue, chirurgien.

Diagnostique

Étant donné que la douleur dans la tempe droite se produit pour diverses raisons, seul un examen approfondi aidera à établir la véritable cause de la pathologie.

Méthodes de diagnostic:

  • tests sanguins généraux, lipidiques et biochimiques;
  • analyse de la détermination des hormones thyroïdiennes;
  • test pour les marqueurs tumoraux;
  • ECG;
  • Examen Doppler des vaisseaux sanguins;
  • IRM, TDM du cerveau, de la colonne vertébrale, électroencéphalographie;
  • radiographie du cou, de la mâchoire.

Lors de l'examen initial, le médecin mesure nécessairement les paramètres artériels, écoute les sons et le rythme cardiaque, invite un ophtalmologiste à évaluer l'état du fond d'œil.

L'IRM de la tête aidera à identifier la cause de la douleur.

Que faire avec la douleur dans le bon temple?

Si la douleur dans la zone temporale droite n'est pas accompagnée de symptômes désagréables supplémentaires, vous pouvez prendre un anesthésique ou un antispasmodique - Ketorol, Ibuprofen, Citramon, Spazmalgon, Nimesil comme premiers soins, vous devez boire tous les médicaments après avoir mangé, boire beaucoup d'eau. Bien aider avec les remèdes populaires d'inconfort mineurs.

Médicament

Le traitement de la céphalée dans la zone temporale droite vise à éliminer la douleur et les pathologies qui ont provoqué son apparition.

Les principaux groupes de médicaments:

  • Clonazépam, phénobarbital - les anticonvulsivants aident à éliminer la douleur intense qui survient avec la névralgie du trijumeau;
  • Sumatriptan, Rapimig - médicaments anti-migraine efficaces, ils doivent être pris simultanément avec des médicaments anti-inflammatoires;
  • Solpadein, Askofen, Pentalgin - analgésiques combinés, arrêtent rapidement le syndrome douloureux de tout degré d'intensité;
  • Arbidol, Tamiflu - agents antiviraux;
  • Lisinopril, Felodipine - une nouvelle génération de médicaments pour le traitement de l'hypertension;
  • Phenotropil, Piracetam - nootropics, aident à normaliser la pression intracrânienne;
  • Torvazin, Klivas - statines, prescrites pour l'athérosclérose;
  • Actovegin, Ascorutin - améliore le tonus vasculaire;
  • Mexidol, Tenoten - aide à éliminer les manifestations de VVD;
  • Persen, Novo-Passit - lutte contre une douleur de nature psychogène;
  • Diclofénac, Finalgel - onguents pour réduire la douleur dans les pathologies de la colonne cervicale.

Arbidol Antiviral

Comme méthodes supplémentaires, le massage, la thérapie par l'exercice, l'acupuncture, la psychothérapie, la physiothérapie et les soins spa sont prescrits.

Pour les douleurs dans le temple droit d'origines diverses, les nutritionnistes recommandent l'utilisation quotidienne de 150 g de choucroute, 15 ml de miel, d'olive ou d'huile de lin.

Traitement avec des remèdes populaires

S'il se casse dans la zone du temple droit, vous devez faire du thé vert ou de la menthe faible, ajouter une tranche de citron et un peu de miel, se détendre parfois pendant 15 à 20 minutes en silence permet de faire face rapidement aux sensations désagréables.

Recettes simples pour faire face aux maux de tête:

  1. Infuser 220 ml d'eau bouillante 1 cuillère à soupe. l mélisse hachée, laisser dans un récipient hermétique pendant une demi-heure, filtrer. Boire à petites gorgées toute la journée.
  2. Versez 400 ml d'eau bouillante 2 c. l origan, après 30 minutes de filtrage, boire 100 ml trois fois par jour.
  3. Dissolvez 15 ml de vinaigre de cidre de pomme dans 1 litre d'eau, buvez un morceau de tissu fin dans la solution, faites une compresse sur le front, maintenez pendant 20 à 40 minutes.
  4. S'il tire dans le temple, vous devez battre légèrement une feuille de chou fraîche, la graisser avec du miel liquide, l'appliquer sur la zone touchée.

Une décoction d'origan aidera à soulager la douleur dans le temple

Un léger massage de la colonne cervicale et des épaules avec de l'huile de romarin ou de menthol aide à éliminer la céphalée. Vous pouvez peigner lentement vos cheveux avec un peigne en matériaux naturels.

La prévention

Pour éviter l'apparition de douleur dans la région temporale est simple, il suffit d'adhérer à un mode de vie sain, de contrôler la posture, de surveiller le poids et la pression, de traiter en temps opportun les maladies des dents, du nez, des oreilles.

Les principales méthodes de prévention:

  • dormez suffisamment, évitez le stress, le surmenage;
  • faire des exercices pour le cou toutes les heures avec un travail sédentaire;
  • bien manger, renoncer aux dépendances néfastes;
  • N'oubliez pas les sports, les promenades quotidiennes, une âme contrastée;
  • le matin avant le petit déjeuner, buvez un verre d'eau avec une tranche de citron.

Un bain chaud, une acupression de la tête, des mains et du cou aideront à soulager la tension après une dure journée, à éliminer la sensation de brûlure et la douleur dans la tête.

Des douleurs périodiques dans la tempe droite surviennent chez presque tous les adultes ou enfants - le sommeil et le repos aident généralement à éliminer l'inconfort. Mais si les crises de céphalées apparaissent souvent, après avoir pris un anesthésique, votre santé ne s'améliore pas, vous devez consulter un médecin pour déterminer la cause exacte de l'état pathologique.

Lisez À Propos De Vertiges