Principal Les cliniques

La démence vasculaire

Qu'est-ce que la démence vasculaire? Pourquoi surgit-elle? Quels sont les symptômes, comment reconnaître la maladie à temps? Méthodes de diagnostic Existe-t-il un traitement efficace? Combien de temps vivent-ils avec une démence vasculaire??

Chez les gens, la démence a un nom plus grossier - «démence». Ce terme fait référence à un ensemble de troubles cognitifs: troubles de la mémoire, réflexion, capacité d'apprentissage.

La démence n'est pas seulement une, mais plusieurs maladies différentes. Sa forme la plus courante est la maladie d'Alzheimer. La deuxième place est la démence vasculaire. Selon certains rapports, il laisse 15 à 20% de tous les cas de démence chez les personnes âgées.

Toutes les cellules de notre corps ont besoin d'un apport constant d'oxygène et de nutriments. À cet égard, le cerveau est peut-être l'organe le plus consommateur de ressources. Après un arrêt cardiaque, le système nerveux peut vivre pendant 5 à 7 minutes, après quoi les neurones meurent de manière irréversible.

La gravité et le taux de progression de la démence vasculaire dépendent de la rapidité avec laquelle le flux sanguin dans le cerveau est perturbé. Parfois, les symptômes surviennent de façon aiguë et aiguë, dans d'autres cas, ils augmentent progressivement, au début, ils ne font même pas attention à eux.

En raison du fait que la maladie est si multiple, certains médecins et scientifiques suggèrent d'abandonner le terme de «démence vasculaire» et de le remplacer par «déficience cognitive vasculaire»..

Les causes de la maladie

La démence vasculaire se développe à la suite d'une altération du flux sanguin dans le cerveau, ce qui la rend semblable à un accident vasculaire cérébral. Elle se développe souvent après un AVC. Dans d'autres cas, la maladie est le résultat de multiples micro-dysfonctionnements «silencieux» dans le cerveau. Séparément, ils ne donnent pas de symptômes, mais au fil du temps se chevauchent..

Le principal facteur de risque de la maladie est l'âge. Le plus souvent, la démence vasculaire survient chez les personnes âgées. Autres conditions qui augmentent les chances de tomber malade:

  • Diabète;
  • fumeur;
  • hypertension artérielle
  • alimentation malsaine: beaucoup de graisses animales, peu de fruits et légumes;
  • surpoids;
  • manque d'activité physique;
  • l'amour de l'alcool;
  • l'athérosclérose;
  • le lupus érythémateux disséminé;
  • artérite temporale;
  • antécédents d'accidents vasculaires cérébraux et de crises cardiaques;
  • fibrillation auriculaire.

La meilleure prévention des troubles cognitifs vasculaires, de la maladie d'Alzheimer, des accidents vasculaires cérébraux, des crises cardiaques et d'autres maladies cardiovasculaires est d'éliminer ces facteurs de risque et de mener une vie saine..

Les symptômes de la démence vasculaire

Signes caractéristiques de la maladie:

  • Problèmes de mémoire. Le patient ne peut pas reconnaître les visages familiers, ne se souvient pas de ce qu'il a fait aujourd'hui, peut se perdre dans sa propre maison, sur le chemin du magasin.
  • Difficultés de mise en œuvre des actions habituelles. Par exemple, un pêcheur passionné ne peut pas se rappeler comment utiliser une canne à pêche. Un homme qui a travaillé comme chauffeur toute sa vie ne sait pas quoi faire ensuite, quand il conduit une voiture.
  • Durée d'attention réduite. Une personne ne peut se concentrer sur rien, reste périodiquement dans un état de confusion.
  • Problèmes de réflexion. Le patient ne peut pas prendre de décision pendant longtemps, n'est pas en mesure d'organiser ses pensées et de planifier des actions.
  • Troubles émotionnels. Une personne sans raison, dans la mauvaise situation, commence à pleurer ou à rire.
  • Problèmes d'élocution. Il peut être difficile pour un patient de choisir des mots, son discours devient pauvre.
  • Allure altérée. Elle devient précaire.
  • Violation du contrôle de la vessie. Mictions fréquentes, incontinence urinaire.
  • Hallucinations et délires.

Des symptômes tels qu'une altération de la mémoire des événements récents, un changement de discours et une désorientation dans une zone familière signalent les premiers stades de la démence vasculaire.

Il existe deux formes spécifiques de la maladie:

  • La démence post-AVC se développe après un AVC et a un lien clair avec elle..
  • La démence mixte est une condition dans laquelle la déficience cognitive vasculaire est combinée avec d'autres formes de démence, le plus souvent avec la maladie d'Alzheimer..

Évolution de la maladie

Le plus souvent, la démence vasculaire sénile se déroule par étapes. Pendant un certain temps, l'état du patient se stabilise, puis la détérioration s'installe. Progressivement, de plus en plus de zones du cerveau sont impliquées dans le processus..

Parfois, la maladie survient de manière aiguë, les troubles dès le début sont très prononcés. Cela se produit généralement après un accident vasculaire cérébral grave. Si l'accident vasculaire cérébral était léger ou s'il s'agissait d'un mini-accident vasculaire cérébral, les troubles cognitifs augmentent progressivement, lentement. En général, il est de coutume de distinguer trois étapes pendant la démence:

  1. Stade précoce. À ce stade, les proches ne remarquent souvent pas que leur proche est malade. L'oubli survient, une personne perd souvent des choses, ne peut pas toujours dire quel temps est perdu dans des endroits familiers. Il y a périodiquement des difficultés avec la sélection des mots lors d'une conversation.
  2. Stade intermédiaire. Une personne ne se souvient pas d'événements récents, ne reconnaît pas des personnes familières, éprouve de graves difficultés de communication, se perd dans sa propre maison, pose de temps en temps les mêmes questions, a besoin de soins externes.
  3. La dernière étape (négligée). Le patient cesse complètement de naviguer dans le temps et l'espace. Il ne peut pas reconnaître ses proches, ne peut pas prendre soin de lui et effectuer des actions simples. Beaucoup de patients changent de comportement, ils deviennent agressifs.

Quelles méthodes de diagnostic un médecin peut-il prescrire?

Aucune étude ou analyse de ce genre ne pourrait diagnostiquer immédiatement avec précision la démence vasculaire. À l'aide de tests spéciaux, le médecin peut identifier le patient atteint de démence, puis vous devrez en déterminer les causes. Le diagnostic doit être complet. Il est important pour un neurologue de savoir quelle est la déficience cognitive du patient, s'il a subi un accident vasculaire cérébral, une crise cardiaque ou souffre d'athérosclérose, d'hypertension ou d'autres maladies cardiovasculaires..

Tests neuropsychologiques

Au cours des tests neuropsychologiques, le patient est invité à effectuer certains tests et tâches, sur la base desquels un certain nombre d'indicateurs sont évalués:

  • Dans quelle mesure une personne parle, écrit et comprend ce qui a été dit.
  • Dans quelle mesure elle peut gérer les nombres, effectuer des calculs arithmétiques, déterminer la date et l'heure.
  • Comment se souvient bien des nouvelles informations et apprend.
  • Savoir comment planifier leurs actions et mettre en œuvre leurs plans.
  • Comment réagit-il aux situations hypothétiques que le médecin propose.

Examen neurologue

Avant d'examiner une personne malade, un neurologue l'examinera certainement, vérifiera les réflexes, les mouvements, la sensibilité, la force et le tonus musculaire, la vision, le toucher, le sens de l'équilibre, la coordination des mouvements.

Balayage de la tête

Afin de comprendre les causes de la démence, le médecin peut prescrire les méthodes de diagnostic suivantes:

  • La tomodensitométrie est capable de détecter des traces d'accidents vasculaires cérébraux passés, d'attaques ischémiques transitoires, de troubles vasculaires, de tumeurs intracrâniennes.
  • L'imagerie par résonance magnétique montre approximativement la même chose, seulement, en comparaison avec la TDM, fournit au médecin des informations encore plus détaillées..

Tests en laboratoire

Un test sanguin pour le cholestérol et le sucre aide au diagnostic des causes de la démence. Parfois, vous devez vérifier le niveau d'hormones thyroïdiennes et d'autres substances.

Traitement de la démence vasculaire

Tout d'abord, la thérapie doit viser les causes de la maladie qui se trouvent dans le système cardiovasculaire. Les objectifs suivants devraient être atteints:

  • Maintenir la pression artérielle au niveau optimal avec des antihypertenseurs.
  • Contrôle du cholestérol sanguin. Pour le réduire, des statines prescrites.
  • Normaliser la coagulation sanguine et prévenir les caillots sanguins. La mesure la plus simple que les médecins prescrivent à de nombreux patients est l'aspirine quotidienne.
  • Si un patient souffre de diabète de type II, il est nécessaire de contrôler la glycémie et de prendre des médicaments spéciaux.

Pour le traitement de la démence vasculaire, les mêmes médicaments sont prescrits que dans la maladie d'Alzheimer. Les inhibiteurs de la cholinestérase (galantamine, donépézil, rivastigmine) et la mémantine sont utilisés. Tous les patients suivent un cours de rééducation auquel participe une équipe de différents spécialistes..

Qu'est-ce que la démence vasculaire sous-corticale?

Un autre nom pour la maladie est la maladie de Binswanger. Il s'agit d'un sous-type de démence vasculaire, dans laquelle la lésion est localisée dans les structures du cerveau situées sous le cortex. Les symptômes associés aux troubles cognitifs comprennent:

  • fatigue;
  • diminution des performances;
  • maux de tête;
  • les troubles du sommeil
  • difficulté à prononcer les mots et à avaler (syndrome pseudobulbaire);
  • incontinence fécale et urinaire;
  • violation de la marche (abasia).

Pronostic: Combien de temps vivent-ils avec une démence vasculaire??

Bien que l'expression «les cellules nerveuses ne sont pas restaurées» sonne très souvent, néanmoins, des processus de récupération se produisent dans le cerveau. Si un accident se produit dans l'un des navires, des solutions de contournement peuvent être incluses. Cependant, il y a une limite à tout. La démence vasculaire peut être malade pendant de nombreuses années, mais dans tous les cas, elle réduit l'espérance de vie. Les accidents vasculaires cérébraux répétés et les crises cardiaques ne font qu'exacerber la situation..

La qualité de vie souffre également énormément, en particulier dans les derniers stades de la démence: elle peut difficilement être qualifiée de satisfaisante lorsqu'une personne ne se souvient pas de lui-même ou des autres, ne peut pas répondre à quelle date est aujourd'hui, quel jour de la semaine, à quelle heure, est incapable de se servir, est perdue, s'éloignant à peine de la maison.

Un traitement opportun et approprié aide à ralentir la progression de la maladie, à maintenir plus longtemps la capacité de travailler et la capacité de prendre soin de soi.

La démence vasculaire entraîne-t-elle un handicap??

Pour qu'une personne soit reconnue handicapée, trois conditions doivent être remplies:

  1. Il doit y avoir une violation persistante des fonctions du corps.
  2. Cette violation devrait conduire au fait qu'une personne ne peut pas se servir, travailler, étudier, contrôler son comportement, naviguer de façon indépendante, se déplacer, communiquer. En un mot, les fonctions nécessaires à toute personne pour une vie normale dans la société doivent être violées.
  3. Une personne a besoin de réadaptation et de protection sociale.

Le schéma qui se produit avec la démence vasculaire correspond à ces critères. Pour obtenir un groupe de personnes handicapées, vous devez subir un examen médical et social (UIT). Un psychiatre lui donne des directives.

Un accident vasculaire cérébral peut-il provoquer la maladie d'Alzheimer


Bonjour, je m'intéresse: un accident vasculaire cérébral peut-il provoquer la maladie d'Alzheimer? Après un AVC, la mémoire de ma mère a commencé à se détériorer et elle peut généralement se perdre n'importe où. Il y avait des problèmes avant l'AVC, mais ils ne se manifestaient pas aussi clairement..

Irina, bon après-midi!

Malgré le fait qu'il s'agit de deux maladies différentes, un accident vasculaire cérébral dans la maladie d'Alzheimer peut affecter de manière négative. Le type de démence d'Alzheimer aux premiers stades ne s'accompagne pas de troubles du comportement graves et un accident vasculaire cérébral antérieur aggrave l'évolution de la maladie. La maladie d'Alzheimer n'exclut pas l'hypertension, les modifications athérosclérotiques des vaisseaux sanguins et le diabète sucré. Des troubles vasculaires, même sous la forme d'un accident vasculaire cérébral, peuvent bien survenir chez un patient atteint d'Alzheimer et aggraver l'évolution de la maladie.

Démence après un AVC: causes, premiers signes, traitement et prévention

Dans le monde moderne, le troisième taux de mortalité le plus élevé après l'oncopathologie et les maladies du système cardiovasculaire est occupé par un accident vasculaire cérébral aigu (accident vasculaire cérébral). Les patients survivants retrouvent une activité physique et mentale dans 20% des cas, les 80% restants ont un risque incroyablement élevé de développer une démence dans la période post-AVC..

Donnée statistique

Selon les données épidémiologiques, il y a 3 cas d'AVC pour 1000 habitants en Fédération de Russie. Comme indicateurs, les situations avec un tableau clinique effacé ou de petites manifestations ne sont pas prises en compte - un micro-AVC (crise ischémique transitoire), car les patients arrêtent eux-mêmes l'attaque à domicile.

Dans un accident vasculaire cérébral, les dommages à la matière cérébrale avec des troubles cognitifs typiques (aphasie de la parole, dysgraphie, dyslexie et autres) sont naturels..

Si les structures sous-corticales sont affectées, il est habituel de dire qu'il s'agit de démence après un AVC, le pronostic et le traitement dépendent directement de la prévalence du foyer pathologique et du moment des soins médicaux d'urgence.

Il y a un phénomène de séparation - une violation de la transmission d'une impulsion nerveuse et de la connexion entre les structures cérébrales.

Le risque de démence après un accident vasculaire cérébral (accident vasculaire cérébral) augmente à 70%, la probabilité d'une catastrophe cérébrale récurrente au cours des cinq premières années est de 25%. Les troubles cognitifs et la démence post-AVC, qui sont diagnostiqués dans les trois premiers mois suivant la lésion, sont considérés comme de véritables manifestations..

Important! Selon les observations des scientifiques, la démence post-AVC est en corrélation avec le lieu de l'AVC cérébral, le degré de dommages, l'âge et le sexe du patient. Remarqué: le risque de vaincre les hommes atteints de démence est plus élevé que les femmes.

Selon Henon, la fréquence de la démence après un AVC est de 20% et la fréquence dans le monde est de 31%, ce qui prouve la présence de démence dans 11% des cas avant un AVC. Sur la base d'une méta-analyse, on peut conclure qu'en moyenne, le risque de démence après un accident vasculaire cérébral aigu est compris entre 7% et 41%.

La relation de l'AVC et de la démence

Traditionnellement, les manifestations cliniques après le début d'une catastrophe cérébrale sont associées à un déficit neurologique.

Concrètement, une plus grande attention leur est accordée lors de la thérapie afin d'éviter le risque de handicap et d'améliorer la qualité de vie du patient.

Cependant, les changements focaux sont presque toujours combinés avec des troubles mentaux et cognitifs. Adaptation domestique, sociale et professionnelle supplémentaire requise.

La démence vasculaire après un AVC est causée par une violation du flux sanguin normal et de l'apport sanguin aux vaisseaux sanguins. Les zones «stratégiques» du cerveau souffrent d'un manque de nutriments, de vitamines, de macro et microéléments. Une relation causale prouvant un risque élevé de démence après un AVC:

  • les jeunes (jusqu'à 40-45 ans) après un seul ou plusieurs cas de catastrophe vasculaire, où la probabilité de maladie d'Alzheimer est réduite à zéro;
  • les propriétés cognitives ont été préservées avant l'AVC et ont été altérées immédiatement après la pathologie, en outre, les 3-6 mois suivants continuent de progresser;
  • selon les résultats d'un examen clinique, d'une résonance magnétique ou d'une tomodensitométrie, le foyer est situé dans une zone stratégiquement significative (zones du cerveau sous le cortex);
  • une histoire de vasculopathie a été diagnostiquée.

Le risque de démence dépend de nombreux prédicteurs.

Facteurs de risque de démence: âge, mode de vie, sexe, faible niveau d'éducation, hypertension artérielle non traitée et diabète sucré, maladies cardiaques et vasculaires.

De plus, le risque de démence post-AVC augmente avec des crises cérébrales répétées, des lésions sévères et étendues, en particulier une localisation affectant des structures extrêmement importantes.

Important! Dans la plupart des cas, il existe une combinaison de facteurs de risque et d'une influence mutuelle accrue, mais pas leur sommation..

La démence chez les personnes âgées après un accident vasculaire cérébral à l'âge de 60-70 ans se développe dans 16-17% des cas, chez les patients de la tranche d'âge de 70-80 ans, le risque de complications est de 29-30%, plus de 80 ans - 37-40%.

Le mécanisme de développement de la déficience cognitive

La démence et l'accident vasculaire cérébral s'accompagnent inextricablement à divers degrés de gravité clinique. Il existe deux principaux liens pathogénétiques dans les accidents vasculaires cérébraux aigus:

  1. À la suite du blocage de la lumière d'un vaisseau sanguin par une plaque athérosclérotique, un thrombus ou des masses athérosclérotiques, un manque de sang vers le cerveau apparaît et un accident vasculaire cérébral ischémique se forme, une démence de type vasculaire dans 30% des cas.
  2. Avec un affaiblissement de la paroi, l'apparition d'une protrusion (anévrisme) et une augmentation de la pression artérielle ou intracrânienne, le risque d'accident vasculaire cérébral hémorragique avec rupture de la membrane hémovasculaire est élevé.

La démence après un AVC hémorragique ou un infarctus cérébral ischémique présente un risque extrêmement élevé lorsqu'elle affecte plus de 50 ml du volume cérébral. Les troubles cognitifs sont aigus, les 3 à 6 premiers mois sont visibles. L'évolution des changements après six mois peut être attribuée à un autre type de démence.

Pertinence clinique

Après un accident vasculaire cérébral, les troubles cognitifs peuvent ne pas changer de gravité, mais dans certains cas, il y a une lente décoloration. Un cours par étapes est typique et a souvent les mêmes facteurs de localisation, de gravité et d'étiologie.

Les personnes de plus de 60 ans peuvent éprouver les soi-disant coups «silencieux» avec l'emplacement dans la substance blanche du cerveau.

Se manifeste étiologiquement dans le contexte d'une forte diminution de la pression artérielle (collapsus), de maladies du cœur et des vaisseaux coronaires et d'autres pathologies somatiques graves.

Elle est perçue comme une démence sénile, se manifestant cliniquement par un oubli, une incapacité à s'habiller de façon indépendante, une marche insensée prolongée, une incapacité à reconnaître un parent proche la première fois, etc..

Lorsque la démence après un AVC, combien ils vivent est directement liée à des épisodes répétés d'accident vasculaire cérébral aigu. Mortalité élevée après un AVC répété après 3-6 mois. Le risque de décès chez 2-3 patients.

Options de débit

Les observations épidémiologiques montrent que le risque de démence augmente avec des AVC répétés. La déficience cognitive post-AVC est hétérogène. On note l'hétérogénéité des caractéristiques neurologiques, psychologiques et dynamiques naturelles après une catastrophe cérébrale aiguë.

Options de déficience cognitive post-AVC Cause Description

Coup simpleLa défaite des zones dites «stratégiques» et le fort développement de la démence après l'ONMK ne sont enregistrés que dans 5% des cas du fait d'une cause mono. Une telle option rare est caractérisée par des caractéristiques neuropsychologiques lorsqu'elle affecte une certaine zone:

  • tubercule visuel - manque d'initiative, hallucinations, perte de mémoire jusqu'au syndrome de Korsakov (amnésie fixatrice). Il est difficile pour le patient de se souvenir des événements récents tout en préservant partiellement le passé;
  • la tête du noyau caudé est une image typique du syndrome hyperkinétique-hypotonique: mouvements involontaires et diminution du tonus musculaire;
  • corps calleux - trouble de la coordination, sphère émotionnelle, anxiété constante;
  • sections de l'hémisphère gauche - manque d'orientation dans son corps, en particulier du côté de la paralysie (autotagnose), perte de capacité d'écriture (agraphie), troubles de la lecture (alexie), impossibilité de compter et de compter les opérations (acalculie).
Décompensation de la démence vasculaire existanteLe plus souvent, ce type de démence est enregistré, 40% de tous les cas après un AVC se produisent, le pronostic de la maladie est relativement favorable. Avec des mesures de réadaptation supplémentaires, il est possible de maintenir les fonctions vitales et cognitives. Cliniquement - ralentir la parole motrice et les réactions mentales.
Lésion dégénérative vasculaire mixteLes fonctions cognitives sont opprimées en combinaison, il est souvent difficile de reconnaître le processus neurodégénératif. La version mixte progresse rapidement, les troubles mnémoniques sont perceptibles comme dans la maladie d'Alzheimer (inadaptation, dysmnésie, amnésie, confabulation *), diminution de la productivité intellectuelle, apathie.

* confabulation - remplacer les lacunes de mémoire par des actions fictives.

Traitement

Avec une pathologie telle que la démence après un AVC, le traitement est prescrit immédiatement avec une sélection individuelle de médicaments. Comprend la thérapie vasculaire, de substitution et neurométabolique, ainsi que des mesures préventives secondaires pour réduire le risque de récidive.

Une condition préalable est la correction du mode de vie et le traitement des maladies du système cardiovasculaire:

  1. Sélection personnelle de médicaments antihypertenseurs.
  2. Prescription d'agents antiplaquettaires (clopidogrel, acide acétylsalicylique, pentoxifylline).
  3. Anticoagulants (warfarine).
  4. La correction lipidique réduit le risque de formation de plaque athérosclérotique: Lovastatine, Rosuvastatine.
  5. Médicaments vasoactifs: Vazobral, Tanakan, Cinnarizine.

Pour réduire le risque de démence, une thérapie neurométabolique avec l'utilisation de nootropiques est indiquée: Piracetam (Nootropil), Actovegin, Cerebrolysin. Les médicaments ont une faible toxicité et une biodisponibilité élevée pour les organes et les tissus. Les médicaments anticholinestérases ralentissent les processus destructeurs (galantamine, rivastigmine).

Démence vasculaire (multi-infarctus, après un AVC): définition, symptômes et causes de la maladie, diagnostic et traitement

Cette maladie appartient à la catégorie d'âge et affecte principalement les personnes âgées d'environ 60 ans et plus..

La démence vasculaire se traduit par des troubles de la mémoire et des changements de personnalité, mais dans les cas graves, cette condition peut se manifester sous forme de démence et, à bien des égards, ressemble à une autre maladie caractéristique des personnes âgées - la maladie d'Alzheimer.

Définition

Cela conduit à la mort des neurones du cerveau et, par conséquent, à un dysfonctionnement du cerveau.

Les zones touchées peuvent être relativement petites ou étendues. Plus les lésions sont grandes, plus les signes de démence et de destruction de la personnalité exprimés pour la démence sont brillants..

  • Une personne peut simplement cesser de percevoir des informations externes et se comporter calmement, mais de manière non naturelle, mais il peut également y avoir des situations inverses lorsque le patient manifeste des sautes d'humeur soudaines, une violation du contexte émotionnel et même des attaques d'agression.
  • Dans tous les cas, une personne devient incapable de travailler, car elle ne peut pas percevoir correctement la réalité et être responsable de ses actes..
  • De plus - le plus souvent, les patients dans de telles situations ne peuvent même pas se servir (préparer la nourriture, naviguer dans la rue).
  • La pire chose dans la démence est l'irréversibilité des processus pathologiques qui peuvent être ralentis, mais vous ne pouvez pas retourner une personne à son ancienne vie.

Classification des maladies

La démence vasculaire est classée par type (ou cause), stades et localisation des processus pathologiques.

Il y a des maladies qui surviennent dans le contexte des accidents vasculaires cérébraux et de l'ischémie chronique.

Si la démence vasculaire est survenue après un accident vasculaire cérébral, puis en raison de la formation de grandes lésions, la maladie progresse rapidement..

Dans l'ischémie chronique aux premiers stades de développement, la pathologie peut ne pas être aussi perceptible, car les perturbations s'intensifient avec le temps, tandis que les cellules cérébrales survivantes parviennent à assumer les fonctions de neurones morts.

Les violations peuvent être localisées dans différentes parties du cerveau, ce qui nous permet de classer la maladie en fonction du lieu d'apparition des premiers foyers:

  • dans le mésencéphale;
  • dans le cortex cérébral;
  • dans les lobes frontaux;
  • dans les noyaux sous-corticaux;
  • dans la région temporelle.

Quel que soit le type, le développement de la démence se produit par vagues et parfois le patient s'améliore même, mais c'est un phénomène temporaire.

La pathologie passe par plusieurs étapes de développement:

  1. Prédisposition à la maladie. Il s'agit de la principale condition caractéristique des personnes à risque de développer une démence vasculaire ou d'avoir une maladie du système vasculaire. Toutes les manifestations cliniques de la maladie ne peuvent être vues qu'avec une IRM ou un scanner..
  2. Stade initial. Le patient présente une légère altération de la conscience, mais jusqu'à présent, ils sont à peine perceptibles par les autres, et ces troubles peuvent être détectés principalement par des spécialistes après une série de tests psychologiques.
  3. Déficience cognitive prononcée (altération de la conscience). Les symptômes de la démence se manifestent clairement, mais une personne peut toujours percevoir objectivement la réalité et même elle-même comprend que quelque chose ne va pas avec elle.
  4. Démence sévère. En plus des troubles neuropsychologiques prononcés, le patient commence des processus irréversibles dans les tissus des vaisseaux. C'est la dernière étape qui se termine par la mort..

Les spécialistes mettent également en évidence la démence multi-infarctus, qui apparaît dans le contexte de plusieurs AVC.

Il s'agit d'une forme grave de la maladie dans laquelle les patients ont un trouble mental prononcé: parler constamment à haute voix, ce qui n'a souvent aucun sens (automatisme oral), troubles de l'élocution, pleurs ou rires sans cause, léthargie.

Les raisons

La démence vasculaire survient à la suite de la mort des neurones cérébraux. Cela se produit avec des accidents vasculaires cérébraux (à la suite d'hémorragies cérébrales, les neurones meurent en endommageant les parois des vaisseaux sanguins) et les crises cardiaques.

  • Dans l'insuffisance cardiaque, lorsque l'organe ne peut normalement pas distiller le sang, le risque de démence augmente également, car lorsqu'une quantité insuffisante d'oxygène pénètre dans le cerveau, les tissus meurent.
  • Selon les statistiques, une telle maladie affecte souvent les hommes, mais quel que soit le sexe, la maladie menace principalement les personnes âgées.
  • Le risque de développer une démence vasculaire augmente avec les facteurs prédisposants suivants:
  • mauvaise hérédité;
  • faible activité des neurones cérébraux, qui se produit chez les personnes ayant de faibles capacités mentales;
  • tabagisme et abus d'alcool;
  • Diabète;
  • hypertension chronique;
  • varices;
  • Troubles métaboliques;
  • malformations cardiaques (acquises et congénitales);
  • néoplasmes et tumeurs dans le cerveau.

Mais les personnes qui mènent une vie saine et ne courent aucun risque ne sont pas à l'abri de la démence.

Une telle pathologie peut se développer avec des lésions cranio-cérébrales si des hémorragies cérébrales graves se produisent lorsqu'une tête est endommagée.

Symptômes de la maladie

  1. Les symptômes de la démence vasculaire peuvent varier considérablement en fonction des caractéristiques individuelles et du stade de développement de la maladie, ainsi que de la taille des lésions..
  2. La phase facile se caractérise par de subtiles déviations de comportement qui ne gênent pas les autres, tandis que le patient lui-même ne représente aucune menace pour lui-même ou pour d'autres personnes et peut toujours être engagé dans des activités de travail.
  3. Possible sautes d'humeur sans cause, parler à haute voix et un certain détachement.

Au stade intermédiaire, des troubles de la personnalité et une perte de mémoire partielle sont possibles. Les compétences pratiques du ménage sont perdues et une personne a besoin de soins ou d'aide pour effectuer des tâches simples.

  • Pour une étape sévère, la désintégration complète de la personnalité est caractéristique, une personne ne peut plus comprendre et percevoir correctement les informations, contrôler ses actions et communiquer pleinement.
  • Le patient a besoin de soins et d'une surveillance particuliers, car souvent ces patients peuvent nuire aux autres et à eux-mêmes (les instincts innés de peur, de danger et de honte disparaissent).
  • Vous pouvez découvrir quelle est l'espérance de vie d'un patient atteint de démence vasculaire, si le handicap est associé à cette maladie, ici.

Méthodes de diagnostic

Les symptômes de la démence vasculaire sont évidents, mais si de tels signes sont détectés, un diagnostic approfondi est nécessaire pour différencier la pathologie de la maladie d'Alzheimer, qui se caractérise par une symptomatologie générale similaire.

La gamme de mesures pour le diagnostic de la démence vasculaire comprend:

  1. Test psychologique SAGE (examen gérocognitif auto-administré ou test de maîtrise de soi et d'adéquation de la pensée). Pendant le test, le candidat doit remplir ses données de passeport sur un formulaire spécial en 15 minutes, répondre à quelques questions simples (par exemple, comparer les deux éléments ou calculer combien la monnaie lui sera remise à partir d'un certain achat) et dessiner certains objets.
  2. De plus, le psychologue attribue à chaque réponse un certain nombre de points, selon la façon dont la tâche est correctement ou précisément accomplie, et plus le nombre total de points est faible - plus la propension du patient à une déficience cognitive est grande.
  3. Échographie des principaux vaisseaux cérébraux. Réalisé pour détecter les zones endommagées et identifier les foyers d'hémorragie dans le cerveau.
  4. Tomographie par émission de positrons. Une étude qui vous permet de déterminer le taux de processus métaboliques dans le cerveau dans lesquels le glucose est impliqué: si pour une raison quelconque, le glucose commence à être absorbé moins bien, les troubles cognitifs s'intensifient.
  5. Imagerie par résonance magnétique. Elle est réalisée sans faute, elle vous permet d'évaluer le flux sanguin local du cerveau. L'IRM permet de différencier la démence vasculaire de la maladie d'Alzheimer, dans laquelle l'apport sanguin à la région pariéto-temporelle du cerveau diminue: dans la démence vasculaire, de tels troubles surviennent dans les lobes occipitaux.

Pronostic de traitement

  1. La démence vasculaire est irréversible: les cellules cérébrales et les neurones morts ne sont pas restaurés.
  2. À cet égard, le traitement est symptomatique et vise à améliorer la qualité de vie du patient et à ralentir les processus pathologiques.
  3. Tout d'abord, des mesures sont prises pour rétablir la circulation sanguine dans le tissu cérébral.
  4. Pour ce faire, des médicaments sont prescrits qui ne permettent pas aux plaquettes de coller et de créer des «bouchons» dans les vaisseaux, des médicaments neuroprotecteurs, ainsi que des médicaments qui améliorent le métabolisme dans les cellules et les tissus cérébraux.
  5. Dans le schéma thérapeutique, qui est toujours développé individuellement pour chaque patient, il existe le plus souvent des médicaments:
  • Quinton (améliore la circulation sanguine);
  • Cebreprosin (neuroprotecteur);
  • Rivastigmine ou Memantine (améliorer la concentration et stabiliser la psyché);
  • sédatifs (avec développement de dépression ou d'anxiété dans le contexte de la pathologie).

Malheureusement, il n'existe aucun moyen de lutter contre la démence vasculaire aujourd'hui. Les spécialistes ne peuvent que pousser l'approche du stade final de la maladie, mais cela dépend beaucoup du patient.

Aux premiers signes d'une telle maladie, vous devez immédiatement demander l'aide de médecins et pour réduire le risque de développer une maladie, vous devez abandonner les mauvaises habitudes, ajouter des légumes et des fruits frais à l'alimentation et mener une vie active (exercice, promenades quotidiennes).

Démence après un AVC: symptômes et traitement

On peut affirmer avec certitude qu'une maladie telle qu'un accident vasculaire cérébral provoque la confusion chez tout le monde. Le but de cet article est d'informer pleinement les lecteurs sur les différents risques d'un phénomène tel que la démence après un AVC.

Le pire n'est pas seulement le fait d'un accident vasculaire cérébral, mais quelles conséquences sont observées après celui-ci. Après de tristes statistiques, il peut s'agir de troubles moteurs, de mictions incontrôlées, de neuropathie périphérique, de paralysie et de démence..

Qu'est-ce que la démence après un AVC et quelles en sont les causes?

La démence vasculaire (démence) est un phénomène médical dans lequel une personne perd ses capacités mentales après la destruction des vaisseaux cérébraux.

La démence vasculaire survient dans des cas d'AVC assez fréquents en tant que complication. Les statisticiens citent des données selon lesquelles environ 10 à 40% des patients y sont sensibles..

Les raisons pour lesquelles la démence se développe est la localisation des foyers de la maladie dans les parties du cerveau responsables de l'activité mentale. Ils sont tous situés sur le côté gauche du cerveau..

Le risque de développer une démence après un AVC survient dans les cas suivants:

  • la présence de mauvaises habitudes qui affectent considérablement la santé (tabagisme, alcoolisme);
  • faible intelligence;
  • un coup du côté gauche du cerveau;
  • problèmes cérébraux dus à d'autres maladies.

Une raison importante peut être considérée comme la présence d'une personne et d'autres maladies graves qui affectent également le corps (diabète, insuffisance cardiaque, athérosclérose, hypertension, etc.).

Symptômes de démence vasculaire acquise

Les complications après un accident vasculaire cérébral peuvent être assez facilement remarquées. Comme dans d'autres cas de démence, une personne a d'importants problèmes d'activité mentale, de motricité et de mémoire. Il est extrêmement important de remarquer les signes du développement de la maladie à temps afin de commencer le traitement en temps opportun.

Les symptômes les plus courants de la démence après un AVC:

  • le développement d'un trouble de l'activité intellectuelle humaine et de sa pensée;
  • orientation du problème dans l'espace, de ce fait, le patient peut changer radicalement la direction de son mouvement;
  • problèmes d'élocution, de lecture et de perception de l'information;
  • sclérose progressive;
  • l'agnosie, une personne perd la capacité de reconnaître un objet et son identification;
  • le patient perd complètement ou partiellement la capacité de se déplacer de façon autonome;
  • la personnalité d'une personne change radicalement, son humeur devient instable, des crises fréquentes d'agressivité et de névrose sont possibles;
  • le patient cesse d'être un membre à part entière de la société, un grand nombre de personnes peuvent provoquer une crise de panique;
  • maladie cérébrospinale;
  • les délires et les hallucinations sont possibles.

Il est important de remarquer l'apparition de la maladie à un stade précoce de son développement, cela aidera non seulement à commencer le traitement en temps opportun, mais aussi à faciliter la vie du patient, car une maladie telle que la démence affecte de manière significative la personnalité d'une personne, la détruisant simplement.

Examen d'une personne atteinte de démence vasculaire

Afin d'étudier pleinement les manifestations de cette maladie, il est nécessaire de mener une étude approfondie avec une variété de spécialistes.

  • examen par un neurologue, psychiatre et psychothérapeute;
  • l'imagerie par résonance magnétique et calculée est nécessaire, ce sont elles qui vous permettent de déterminer le plus précisément le nombre et la localisation des foyers de nécrose;
  • Échographie et angiographie - elles déterminent l'état des artères carotides et cérébrales;
  • électroencéphalographie;
  • analyse sanguine générale et biochimique;
  • diagnostic complet de l'état du système cardiovasculaire.

Le principal problème est que le patient dans les premiers stades ne remarque pas de signes de démence ou ne veut pas le faire, par conséquent, une surveillance étroite par des parents et amis est extrêmement importante.

Traitement de la démence post-AVC

Malheureusement, aujourd'hui, la médecine ne peut pas proposer de médicaments pour le traitement de la démence après un AVC, car ils n'ont pas encore été développés. L'objectif principal du cours de réadaptation est d'atténuer les symptômes de la démence et d'arrêter son développement. Le cours de traitement n'est prescrit que par un spécialiste de ce domaine de la médecine, en aucun cas l'automédication d'une telle maladie ne doit être utilisée.

Les médicaments à prendre par le patient ne sont prescrits par un neurologue et un psychiatre qu'après un examen complet. Les médicaments les plus couramment utilisés peuvent être appelés: donépézil, rivastigmine, mémantine et galantomine.

Une personne ne prend pas un seul type de drogue. Un système spécialement conçu est utilisé qui combine les médicaments.

  • des psychostimulants qui agissent sur le système nerveux central, augmentant ainsi sa stabilité sous charges réelles;
  • médicaments nootropes, ils sont pris pour améliorer l'activité mentale et améliorer la mémoire. Ils sont également des moyens d'influencer l'agression incontrôlée, en réduisant la fréquence de son apparition;
  • des médicaments pour améliorer l'apport sanguin au cerveau, empêchant ainsi l'expansion des sites de nécrose.
  • antidépresseurs et préparations vitaminées qui améliorent l'état général du patient.

En résumé, nous pouvons dire que la démence vasculaire est une maladie très dangereuse, qui est une complication après un AVC. Ne négligez pas votre propre santé et la santé de vos proches et de vos proches.!

Troubles mentaux ou démence après un AVC

L'AVC fait référence à une maladie qui se développe en raison d'un manque de circulation sanguine adéquate vers le cerveau. C'est une conséquence de troubles cérébrovasculaires. Apparaît assez rapidement, avec des symptômes vifs et entraîne toute une gamme de complications, y compris des troubles mentaux.

Facteurs de risque et causes des troubles mentaux

Les principales raisons sont les troubles métaboliques principalement dans les tissus cérébraux et les vaisseaux sanguins, un mode de vie sédentaire, ainsi qu'une mauvaise nutrition.

L'admission de médicaments à une dose toxique, de produits chimiques, de fumées de gaz toxiques peut se refléter négativement. Prédisposition héréditaire possible.

Il y a deux raisons principales pour le développement d'un accident vasculaire cérébral: spasme des artères cérébrales et obstruction du vaisseau. Le premier dépend du travail du système nerveux autonome. S'il y avait une défaillance dans la transmission de l'impulsion, un stress sévère affecté, la couche musculaire du vaisseau est fortement réduite.

Un blocage du vaisseau peut être le résultat du développement de lésions athérosclérotiques à la fois dans la tête et ailleurs dans le corps. Au fil du temps, la plaque athéroscléreuse s'ulcère, un thrombus se forme à sa place. Il est capable de se détacher de la paroi artérielle, par exemple du membre inférieur et d'atteindre le cerveau.

La compression du vaisseau de l'extérieur par une formation maligne ou bénigne en développement ne peut pas être exclue des causes.

Le tableau clinique de la démence

Les troubles mentaux après un AVC peuvent être divisés en plusieurs groupes:

  • Asthénique;
  • Explosif;
  • Apathique;
  • Euphorique.

Selon le moment de l'événement, précoce, survenant plusieurs mois après le développement de la pathologie et tardif.

Le type de trouble mental asthénique se caractérise par un faible intérêt pour le monde extérieur, une sensibilité accrue aux stimuli externes et une capacité de travail réduite. Il y a un trouble de la mémoire, de la pleine conscience, un retard de la parole.

La démence peut être attribuée au type asthénique - une forte diminution des capacités cognitives et la perte de compétences acquises, en d'autres termes la démence. Dans la démence, les patients se plaignent de dépression constante, de vertiges, de malaise général, de faiblesse.

Le stade extrême de la maladie oublie votre propre nom, lieu de résidence, date de naissance, noms des choses les plus élémentaires.

Les psychopathies explosives sont l'opposé émotionnel de l'asthénie. Les patients sont très excités, coléreux, agressifs, peuvent faire du bruit pour la moindre raison. Après une crise émotionnelle, une personne se sent beaucoup mieux, décrivant la situation actuelle comme une «perte de maîtrise de soi».

L'apathie diffère des deux autres types de troubles avec une totale indifférence au monde. Le patient ne ressent ni agression, ni tristesse, ni joie.

L'absence d'émotions s'accompagne d'une perte d'appétit, d'une somnolence constante, d'une paresse.

Dans le contexte de l'apathie, la schizophrénie peut se développer - un trouble de la pensée et de la perception du monde en combinaison avec le délire, les idées maniaques, la paranoïa et les hallucinations.

L'euphorie est un trouble mental peu fréquent. Une personne est dans un état détendu, de bonne humeur sans raison particulière. Dans le même temps, le patient est légèrement inhibé, éprouve des sentiments de déréalisation, connaît une poussée périodique de force et d'énergie. Dans un contexte d'euphorie, l'asthénie et l'apathie peuvent se développer, en raison de l'épuisement des réserves de l'organisme.

Diagnostique

Le diagnostic des troubles mentaux sur fond de troubles cérébrovasculaires se fait sur la base des plaintes des patients, de la présence d'un accident vasculaire cérébral expérimenté, d'études objectives du médecin lui-même et d'une confirmation instrumentale.

Instrumentalement, vous ne pouvez que confirmer la présence d'un AVC et d'un accident vasculaire cérébral. A cet effet, imagerie par résonance magnétique et tomodensitométrie, échographie Doppler, examen du fond d'œil.

Dans un test sanguin biochimique, une diminution de la quantité de lipides est possible.

Traitement

Après avoir posé un diagnostic et déterminé le type de troubles mentaux, le médecin doit d'abord prescrire des médicaments qui améliorent la circulation cérébrale. Il s'agit notamment de "Vinpocetine", "Sermion", "Phenylin".

Avec la probabilité de développer des caillots sanguins, il est nécessaire d'utiliser des anticoagulants, par exemple de l'aspirine avec une surveillance constante de l'INR. Recommandé pour le traitement de nootropiques tels que "Piracetam", "Aminalon", "Pantogam".

Dans le cas des psychopathies explosives, une thérapie avec des somnifères, des médicaments anti-anxiété et des médicaments sédatifs est nécessaire: Valocordin, bromures, agripaume, millepertuis et comprimés de valériane.

Avec l'asthénie et l'apathie, les adaptogènes ont un bon effet: ginseng, eleutherococcus, radiola rose, citronnelle. Dans certains pays, des doses de charge de vitamines B sont utilisées..

Le traitement de la démence comprend non seulement l'utilisation de médicaments, mais également la psychothérapie. Vous devez parler avec le patient, écouter ses expériences personnelles, calmer, rassurer, expliquer quoi. Des méthodes psychothérapeutiques sont appliquées, notamment l'entraînement autogène, l'hypnose, la psychanalyse..

La prévention

La prévention de la pathologie est le diagnostic et le traitement en temps opportun de l'AVC, la surveillance constante d'une personne malade. Il est important d'expliquer au patient comment contrôler ses propres émotions. Toutes les activités physiques devraient être éliminées et un mode de travail et de repos adéquat établi..

En cas d'accident vasculaire cérébral, il faut régulièrement faire des recherches, consulter un cardiologue, un neurologue, un thérapeute et en présence des premiers symptômes de troubles mentaux d'un psychiatre.

Il est très important de suivre un régime alimentaire visant à réduire l'utilisation des graisses, du sel. Cela aide à prévenir la croissance de la plaque athérosclérotique et la survenue d'un AVC répété..

Le patient doit constamment effectuer un test sanguin général et biochimique, vérifier régulièrement le niveau de pression artérielle, surveiller la fréquence de la respiration et des battements cardiaques, exercer une thérapie physique et passer plus de temps à l'air frais.

Démence après un AVC: diagnostic, traitement, pronostic

Démence post-AVC - démence acquise avec invalidité partielle ou complète, survenant dans environ 30% des cas après un AVC. La démence s'accompagne d'un changement du côté négatif de la parole, de la mémoire, de la pensée, l'indépendance humaine en souffre.

Les troubles vasculaires, qui peuvent être causés par de nombreuses maladies, provoquent une hypoxie du tissu cérébral (GM), entraînant un AVC ischémique. Si une rupture de vaisseau s'est produite, un tel accident vasculaire cérébral est appelé hémorragique.

Cela entraîne la mort des cellules nerveuses et des troubles irréversibles du système nerveux central. Il existe également une attaque ischémique transitoire (AIT) - hypoxie à court terme du tissu cérébral, dont la différence sera la réversibilité des processus pathologiques.

Cependant, un AIT qui est survenu une fois est une raison obligatoire pour contacter un spécialiste, car au fil du temps, il peut se transformer en accident vasculaire cérébral ischémique. L'ischémie GM permanente ou le colmatage d'un vaisseau avec un caillot de sang est une bombe à retardement qui doit être éliminée avant qu'un irréparable ne se produise.

Pour ce faire, vous devez prendre soin de votre santé et traiter en temps opportun les comorbidités existantes..

Facteurs de développement

  • Prédisposition génétique;
  • Maladie cardiovasculaire (hypertension, athérosclérose, maladie coronarienne);
  • Maladies endocriniennes (hypothyroïdie, diabète sucré);
  • Le rhume a un effet négatif sur le lit vasculaire;
  • Attaques ischémiques transitoires récurrentes;
  • Abus d'alcool, tabagisme, consommation de drogues;
  • Vieillesse et âge sénile;
  • Stress;
  • Médicaments irrationnels;
  • Faible niveau de bien-être social, économique et environnemental.

Pathogénèse

Un accident vasculaire cérébral ne surgit jamais de zéro, les conditions nécessaires sont nécessaires à sa formation. Le «sol» de la maladie est une maladie chronique, en particulier le système cardiovasculaire et endocrinien.

Un métabolisme lipidique altéré conduit à la formation d'une plaque athérosclérotique, qui ferme la lumière de l'artère et provoque un tableau clinique caractéristique. Pour la formation et la fixation d'un thrombus, des dommages locaux sont nécessaires.

C'est intéressant, mais même après des infections virales respiratoires aiguës, dans certains cas, il y a une "fragilité" des vaisseaux sanguins, qui résulte de l'accumulation d'une grande quantité de toxines dans le corps.

Le moment de la formation de la démence post-AVC est purement individuel pour chaque personne et dépend des fonctions protectrices et adaptatives du corps, de la présence d'une pathologie chronique et de la nature des lésions cérébrales.

En moyenne, 3 à 6 mois après une crise suffisent à la formation de démence. En règle générale, son développement est précédé d'une violation du régime nécessaire.

La démence après un AVC ne se développe pas toujours, un traitement approprié et la mise en œuvre de toutes les recommandations du médecin traitant réduisent le risque de développer cette condition plusieurs fois.

Symptômes

La démence après un AVC présente le tableau clinique suivant:

  • Déficience de mémoire;
  • Distraction;
  • En fonction de l'emplacement du foyer pathologique - troubles de la vision, de la parole, du manque de sensibilité à la douleur, etc.
  • Imperfection de la motricité fine;
  • Difficulté à effectuer des tâches simples;
  • Diminution de la capacité mentale;
  • Trouble de la miction;
  • Une personne apprend de nouvelles connaissances plus mal, lit et compte avec difficulté;
  • Au début, la critique de son état persiste, une personne se rend compte qu'elle est malade. De plus, il n'y a aucune critique;
  • Changement de personnalité - irritabilité, conflit;
  • Troubles de la marche, dans certains cas, incapacité à marcher - paralysie.

Il convient de noter que les signes ci-dessus sont exprimés à des degrés divers chez toutes les personnes ayant subi un AVC. Quelqu'un arrive au premier plan des troubles du comportement, tandis que quelqu'un a des troubles neurologiques.

La persistance des symptômes dépend de la taille du foyer ischémique, de son emplacement et de la durée de l'AVC. Sous réserve d'un mode de vie sain et d'un traitement avec les médicaments nécessaires, le tableau clinique peut être lissé, mais malheureusement, la démence est une maladie chronique évolutive.

La thérapie vise à maintenir une vie adéquate et à réduire le nombre de complications possibles..

Diagnostic différentiel

La démence post-AVC est différente de celle d'Alzheimer. Dans le premier cas, il y a un lien direct avec l'AVC, la maladie survient soudainement dans le contexte du bien-être général.

Avec la maladie d'Alzheimer, le tableau clinique se développe progressivement et un symptôme de mémoire selon la loi de Ribot sera considéré comme le principal symptôme..

Les foyers de destruction cérébrale sont caractéristiques de la maladie d'Alzheimer, et s'ils se trouvent en plus d'une ischémie ou d'une hémorragie à l'IRM pour un AVC, cela indique une forme mixte de démence destructrice-vasculaire.

La difficulté réside dans le fait qu'une personne ayant subi un AVC ne développe pas toujours une démence. La peur d'une nouvelle attaque est très caractéristique de ces personnes, ce qui peut entraîner le développement d'un trouble anxieux généralisé ou d'une dépression..

Dans ce cas, un psychiatre et un neurologue peuvent aider à poser le bon diagnostic. L'automédication dans ce cas est inacceptable.

Si vous soupçonnez un début de démence, vous devez effectuer un examen complet et commencer le traitement dès que possible.

Diagnostique

La démence après un AVC nécessite un diagnostic approfondi par un neurologue et un psychiatre, car elle peut simuler un certain nombre d'autres maladies. Un historique complet est fait par le médecin, les plaintes sont entendues, un médecin compétent doit suspecter la démence si moins d'un an s'est écoulé depuis l'accident vasculaire cérébral.

Les manifestations de la démence sont parfois si peu spécifiques qu'elles peuvent ressembler à une fatigue ordinaire, particulièrement caractéristique des personnes âgées. Pour le diagnostic, une IRM du cerveau est nécessaire. De plus, un test sanguin général et biochimique, un test sanguin pour les hormones sont prescrits.

La démence post-AVC nécessite un ECG et un ECHO-KG, car dans la grande majorité des cas, l'AVC est la conséquence de maladies du système cardiovasculaire.

Traitement

La thérapie de cette condition pathologique doit être effectuée sous la supervision de votre médecin traitant.

Avec la démence qui en résulte, en raison d'un traitement inapproprié d'un accident vasculaire cérébral, la pharmacothérapie vise à lisser le tableau clinique.

Les médicaments sont prescrits pour améliorer la circulation cérébrale (Curantil), les psychostimulants (Mesocarb), les nootropiques (Piracetam), les complexes de vitamines à haute teneur en vitamines B, les tranquillisants (Phenozepam), les antidépresseurs (Elice, Amitriptyline, Fluoxetine). Les médicaments sont combinés les uns avec les autres en fonction des manifestations cliniques de la maladie.

Il convient également de prêter attention aux maladies concomitantes pour prévenir un accident vasculaire cérébral à l'avenir. Pour la formation à la mémoire, il est recommandé de lire des livres et de résoudre divers puzzles. Tricoter ou jouer du piano aide à améliorer la motilité de la main..

La nutrition doit être équilibrée, compenser les oligo-éléments manquants - l'utilisation obligatoire de produits laitiers, de poisson, de noix, de fruits et de légumes. Un psychothérapeute peut aider à faire face à la maladie et, pour maintenir sa vitalité, vous devez vous adonner périodiquement à votre passe-temps préféré, faire de l'exercice et vous promener au grand air tous les soirs..

Prévoir

Le pronostic de la démence après un AVC dépend de nombreuses raisons: de l'âge, des caractéristiques du corps, de la présence d'une prédisposition génétique et de la gravité des maladies concomitantes.

Le tableau clinique peut également varier considérablement en fonction du nombre d'AVC subi par le traitement. Le pronostic de la démence est généralement satisfaisant..

La dégradation totale de la personnalité est assez rare, et la mise en œuvre régulière de toutes les recommandations du médecin pourra prolonger la vie pendant de nombreuses années.

Premiers secours

Les premiers signes d'un accident vasculaire cérébral sont un visage déformé, des étourdissements, une vision trouble, une sensation de faiblesse, la parole cesse d'être compréhensible pour les autres..

Si vous reconnaissez les symptômes ci-dessus, vous devez appeler une ambulance, mais la personne a besoin de votre aide maintenant. Avant l'arrivée de l'ambulance, vous devez:

  • Offrez au patient une tranquillité totale, aidez-le à se coucher pour que sa tête soit sur une plate-forme surélevée;
  • Ouvrez les évents de la pièce, si nécessaire - donnez de la teinture de valériane pour réduire légèrement la peur.

À l'hôpital, une IRM du cerveau est immédiatement réalisée, qui révélera la nature de l'AVC, qu'il soit hémorragique ou ischémique. Dans le premier type, vikasol, gordox est prescrit. Dans le deuxième - trental, l'héparine. Dans certains cas, une intervention chirurgicale est indiquée, en particulier, en présence d'un hématome, comprimant le tissu cérébral.

Les changements d'AVC sont réversibles si les procédures médicales ont été effectuées dans les 4 heures suivant le début de l'attaque.

La prévention

Les mesures préventives visent principalement à éliminer le facteur causal qui peut conduire à un AVC. Conseillé:

  • Prenez des médicaments en temps opportun si vous avez une pathologie concomitante;
  • Pour subir un examen médical. Si vous savez que vous avez un fardeau d'hérédité, consultez régulièrement votre médecin;
  • Menez une vie saine, renoncez aux mauvaises habitudes;
  • Mangez bien, limitez l'apport de tous les salés, gras, fumés. Ces produits ont un effet négatif sur le lit vasculaire, en particulier pour les personnes souffrant d'hypertension;
  • Exercice régulier, et la charge doit être modérée;
  • Perdre du poids. Si vous avez un excès de poids, vous devez le réduire, car cela réduira la charge sur le cœur;
  • Passe-temps favori. La clé de la santé est la bonne humeur, si vous faites au moins un peu attention tous les jours - cela améliorera votre compréhension de la vie et aidera à faire face aux problèmes accumulés.

Négligence des recommandations médicales, le refus de traiter les maladies existantes entraîne toujours de graves conséquences, alors écoutez votre santé plus attentivement!

Démence après un AVC: quelle est cette maladie, ses causes, ses symptômes et son traitement

La démence après un accident vasculaire cérébral se manifeste en raison de la mort massive de neurones dans une zone limitée du cerveau lorsque le vaisseau se brise. Un homme commence soudain à sourire de travers et à peine bouge la langue, comme s'il était ivre. En même temps, il ne sent pas du tout l'alcool.

Démence après un AVC: quel genre de maladie

Après un AVC, seulement 10 à 30% des personnes souffrent de démence. De plus, la démence post-AVC survient 4 à 12 fois plus souvent que la dégradation de l'esprit due à un apport chroniquement insuffisant d'oxygène aux cellules du cerveau.

Un flux sanguin chroniquement insuffisant conduit à une démence progressant lentement. Après un AVC, la démence peut survenir soudainement et instantanément. Cela est particulièrement visible si le vaisseau éclate dans la partie du cerveau responsable de la fonction mentale..

Un accident vasculaire cérébral résulte d'une obstruction d'une artère avec un caillot de sang ou des voies respiratoires. Le vaisseau se rompt, une hémorragie cérébrale se produit. Les cellules cérébrales manquant de nutrition meurent.

Stades de développement et espérance de vie

La démence après un AVC entraîne rarement une dégradation totale de la personnalité. Si des violations sont visibles immédiatement après une rupture inattendue d'un vaisseau sanguin, elles passent progressivement. Surtout si une ambulance a été appelée immédiatement et que les médecins ont rapidement aidé une personne.

Des médicaments en temps opportun et une surveillance attentive, la réduction des problèmes vasculaires améliorent le pronostic de récupération.

Peu de temps après un AVC, les patients meurent trois fois plus souvent avec des signes de démence. Ceux qui ont souffert d'une hémorragie à la tête mais n'ont pas perdu la tête vivent plus longtemps. Ils récupèrent avec succès si les vaisseaux sont activement traités..

Que faire aux proches

Lors d'un accident vasculaire cérébral aigu, les proches doivent amener le patient à l'hôpital dès que possible ou appeler le «03». Là, il recevra les premiers soins. Dans quelques jours, le saignement sera arrêté à l'hôpital et une lente récupération commencera.

Un membre de la famille n'est peut-être toujours pas en bon état. Les membres peuvent être méchants, partiellement paralysés, affaiblis. Un individu peut à peine parler, se souvient mal des événements de la journée où un coup lui est arrivé.

Symptômes et traitement de la démence chez les enfants et les adultes

Progressivement, les vaisseaux sont restaurés. Au cours d'une année, de nouveaux navires ont germé à l'endroit de l'éclatement. La première fois après l'hôpital, les proches devraient s'occuper du patient et l'aider à se rappeler comment ils gardent une cuillère pendant qu'ils mangent. Peu à peu, une personne deviendra indépendante et vivra heureuse pour toujours.

Dans les cas les plus rares, si l'AVC était étendu, une démence progressive peut commencer. Si une dégradation grave de la personnalité se développe, les proches devraient fournir des soins et une supervision complets à une personne sans défense. Dans ce cas, le patient peut mourir dans les deux ou trois ans. Il y a des moments où un AVC se termine immédiatement par la mort.

La prévision est complètement individuelle. Combien de malades vivent? Une personne vit encore 20-30 ans après un AVC, l'autre seulement deux jours. Une troisième personne peut être paralysée et alitée pour le reste de sa vie.

Important! L'amour et les soins prolongent la vie des patients victimes d'un AVC.

Les causes de la démence après un AVC

La dégradation vasculaire de l'esprit résulte de deux mécanismes de troubles circulatoires du cerveau: aigu et chronique. Parfois, ces troubles sont combinés dans la nature, se produisent à tour de rôle, ils se renforcent mutuellement et conduisent à une progression notable des signes.

Un accident vasculaire cérébral ne peut pas se produire dans des vaisseaux parfaitement sains. Une diminution des capacités mentales se produit après la mort du foyer cérébral dans lequel l'hémorragie s'est produite. Si la partie endommagée du cerveau est responsable de l'activité mentale, la démence survient.

L'AVC, à son tour, se produit en raison de l'hypertension artérielle ou du diabète, chez ceux qui fument beaucoup et boivent des boissons gazeuses.

Les symptômes de la démence post-AVC

Les signes individuels d'une altération de la fonction cérébrale ne sont pas considérés comme une démence. Mais la présence de tout un ensemble de signes, les neurologues appellent la dégradation mentale due à un AVC.

La démence post-AVC est marquée par des symptômes:

  • aggravation de la mémoire;
  • démarche lente et chancelante;
  • névralgie manifeste;
  • il est difficile pour une personne de compter;
  • difficile à parler et à lire;
  • troubles de la pensée;
  • difficile à analyser;
  • tristesse, envie;
  • dépérissement progressif de la personnalité;
  • incapacité à fonctionner avec connaissance.

Symptômes et traitement de la démence lacunaire

Diagnostic de la maladie

Un neurologue et un psychiatre mènent une entrevue, selon ses résultats déterminent la gravité de la destruction de l'esprit du patient.

Des photos de coupes minces de tissu cérébral obtenues par IRM révèlent toutes les anomalies et kystes résultant d'une hémorragie cérébrale.

Traitement de la démence post-AVC

Une pathologie aussi grave doit être traitée sous l'œil vigilant des médecins de l'hôpital ou souvent des médecins visiteurs. Une personne récupère si les navires sont restaurés.

Les préparatifs

Il n'y a aucun remède pour la démence elle-même. La plupart des médicaments réduisent les symptômes de la pathologie..

Des médicaments de différents groupes sont utilisés:

  • les psychostimulants augmentent la stabilité du système nerveux central (caféine, mésocarbe);
  • les nootropiques activent le cerveau, améliorent la mémoire (piracétam, oxycytes);
  • l'acide glutamique, le cavinton améliorent le métabolisme cérébral;
  • arbiflex, les carillons améliorent la circulation cérébrale;
  • complexe de vitamines;
  • le mezapam et le phénazépam soulagent la peur et le désir.

Méthodes folkloriques

Une teinture d'alcool de la racine d'un zamaniha est utile si une personne ayant une pensée affaiblie a de l'anxiété et un état de doute de soi.

Préparez une solution dans un pourcentage de 1:10. Prenez 20 gouttes trois fois par jour. L'alcool choisit 70% de la forteresse.

L'insomnie chez un patient est traitée avec une décoction de menthe poivrée. Une cuillère à soupe de feuilles de menthe séchées est versée avec 200 ml d'eau bouillante. La composition est bouillie pendant 10 minutes, filtrée, refroidie. Buvez un demi-verre pour le déjeuner et le soir.

Les décoctions et les infusions à base de plantes sont prises après l'approbation des médecins.

Nutrition, alimentation

Le régime alimentaire doit être respecté de manière diverse, mais pauvre en sel et en matières grasses. Les vitamines naturelles des légumes et des fruits ne peuvent être remplacées par quoi que ce soit. Le poisson, les produits laitiers, l'huile d'olive, les noix et les pommes de pin aideront les gens à récupérer plus rapidement.

Des exercices

Des massages et des exercices physiques légers restaurent la motricité. La charge et la marche soulagent l'apparition de plaies de pression sur le corps et d'une pneumonie congestive dangereuse.

La psychotechnique, la musique, la danse lente, la mémoire du train, créent une humeur positive, une pensée abstraite. La lecture d'une littérature agréable et légère sur la pêche, par exemple, améliore l'état du sujet..

Symptômes et traitement de la sénilité

La prévention

La principale prévention devrait être de se débarrasser de la maladie vasculaire à l'origine de l'AVC. Il est nécessaire de surveiller constamment la pression artérielle, d'arrêter de fumer, de boire.

Des exercices de lumière quotidiens, divers jeux intellectuels, une vie riche et intéressante, vous éviteront le risque de souffrir de démence pour toujours.

Lisez À Propos De Vertiges