Principal Tumeur

Quelle douleur dans différentes parties de la tête parle: 5 signaux

De quoi parle la douleur dans différentes parties de la tête? 5 Signaux d'avertissement La tête fait probablement mal périodiquement à tout le monde. Parfois, nous sommes nous-mêmes les coupables du mal de tête. Une bonne fête est connue pour gâcher facilement le lendemain..

Mais qu'en est-il lorsque la douleur apparaît comme si elle venait de nulle part? Maux de tête, comme ses autres formes, comme s'il essayait de nous dire: «Hé, arrête. Il me manque quelque chose... " Alors, quel est ce «quelque chose»? La douleur dans différentes parties de la tête:

1. Douleur soudaine et augmentant rapidement dans les tempes ou dans la couronne

Cette douleur fait le plus peur, car elle apparaît soudainement et s'intensifie très rapidement. C'est comme tomber sur toi.

Il est important de faire attention à un tel mal de tête et de consulter un médecin, car il peut être un indicateur de nombreux problèmes de santé, y compris l'hémorragie sous-arachnoïdienne, qui est lourde de vie humaine.

2. Douleur après une blessure

Si vous avez un traumatisme crânien, n'oubliez pas de consulter votre médecin de temps en temps. Souvent, les traumatismes crâniens ne passent pas inaperçus et peuvent éventuellement se manifester par des maux de tête fréquents.

3. Maux de tête le matin

Si vous vous réveillez et ressentez un terrible mal de tête - c'est un signe clair que vous devez consulter immédiatement un médecin.

Selon l'Institut national de neurologie, une telle douleur est un signe certain de graves problèmes de santé. Il peut s'agir d'hypertension artérielle, d'apnée nocturne ou même d'une tumeur cérébrale.

Voir aussi: TYPES DE MAUX DE TÊTE EN IMAGES DE LEURS CAUSES ET LEUR TRAITEMENT

4. Douleur dans ou autour d'un œil (douleur en grappe)

Les céphalées en grappe, également appelées «céphalées suicidaires», sont si graves que de nombreux scientifiques pensent qu'il s'agit de la douleur la plus intense qu'une personne puisse ressentir..

5. Maux de tête accompagnés de nausées, de problèmes de vision

Assurez-vous de consulter un médecin si les maux de tête s'accompagnent de changements de vision, de nausées, d'irritations, de douleurs au cou, de mauvaise humeur.

Voir aussi: UTILISATION DE VASELIN, DONT BEAUCOUP NE SAIT PAS: MODE D'APPLICATION

Bref rappel

Si vous ressentez une douleur dans les pommettes ou au-dessus des yeux, alors la cause est peut-être une sinusite.

Si vous ressentez une douleur à l'arrière de la tête et du haut du cou, le problème peut être dans le cou (distorsion, ostéochondrose).

Les migraines se caractérisent par une douleur lancinante, des nausées, des changements de vision.

Avec une pression accrue, la douleur serre souvent la tête sur toute la circonférence. Dépêchez-vous de partager de précieux conseils avec des amis, ne les privez pas de la possibilité de le découvrir..

Causes des maux de tête sévères, traitement et prévention

Raisons pour lesquelles votre tête peut vous faire mal

Les causes de maux de tête sévères peuvent être différentes. Mais en même temps, on peut affirmer sans équivoque qu'avec ce symptôme, s'il n'est pas possible de réduire ou d'éliminer le syndrome de la douleur avec des analgésiques ou des remèdes populaires, vous devez consulter un médecin.

Toutes les maladies infectieuses peuvent provoquer de graves maux de tête. En particulier, la grippe ou le SRAS commence toujours par une attaque de maux de tête sévères et ce n'est qu'alors que d'autres symptômes apparaissent. La céphalée s'accompagne de sinusite, amygdalite, sinusite.

Un mal de tête sévère accompagne une crise de migraine. Sa particularité est que la douleur est localisée dans la moitié de la tête. Dans le contexte de la pathologie, des nausées et des vomissements se produisent souvent. La photophobie peut se produire, ainsi que le rejet des sons forts et des odeurs piquantes.

Une douleur intense, qui survient périodiquement, mais en même temps augmente constamment, peut indiquer des pathologies cérébrales. Ceux-ci peuvent être des néoplasmes, des anévrismes, des kystes, diverses anomalies vasculaires.

D'autres pathologies peuvent entraîner de graves maux de tête:

  • Ostéochondrose.
  • Maladies oculaires.
  • Maladies dentaires.
  • Blessures à la tête et à la colonne vertébrale.
  • Processus inflammatoires.
  • Maladies endocriniennes.
  • Troubles hormonaux.

Très souvent, les situations stressantes deviennent la cause d'un mal de tête sévère. Les facteurs déclenchants sont l'insomnie, la malnutrition, l'hypotension, l'effort physique important.

La nature des maux de tête sévères

Des maux de tête graves peuvent se manifester de différentes manières. Elle peut être:

  • tranchant. Dans ce cas, la douleur apparaît soudainement et est localisée à un endroit spécifique de la tête. Très souvent, ce type de douleur peut prendre un caractère croissant;
  • douloureux. Il survient souvent en cas de surmenage, ainsi qu'en présence de maladies concomitantes;
  • épicé. Une telle douleur, si elle augmente, est très dangereuse, car elle peut indiquer un accident vasculaire cérébral, une pathologie vasculaire grave, une lésion cérébrale traumatique;
  • stupide. Une telle céphalalgie se concentre sur les processus indésirables survenant dans le corps. Et même s'ils ne constituent pas une menace sérieuse, ils doivent être diagnostiqués et éliminés;
  • éclatement. Ce type de douleur peut être causé par diverses pathologies, mais dans la plupart des cas, il est associé à des problèmes vasculaires;
  • battement. Une telle douleur est le plus souvent causée par diverses causes domestiques, telles que l'insomnie, le surmenage, le stress. Mais cela peut également indiquer le développement de diverses pathologies vasculaires..

Symptomatologie

La douleur peut survenir à divers endroits de la tête. La localisation aidera le médecin à établir un diagnostic plus précis et à attribuer correctement une étude matérielle pour le clarifier..

Douleur occipitale

Une douleur intense dans la partie occipitale de la tête indique souvent le développement d'un processus pathologique dans la partie cervicale de la colonne vertébrale. Habituellement, une telle douleur est un symptôme d'ostéochondrose..

De plus, la douleur à l'arrière de la tête peut être la conséquence de telles maladies:

Hypertension. Une douleur intense et éclatante indique une crise hypertensive. Très souvent, la douleur est prononcée le matin. Dans le contexte d'une aggravation de la condition, le pouls augmente et une faiblesse survient.

Haute pression intracrânienne. Un symptôme supplémentaire est une douleur accrue due à une lumière vive et à des sons forts. Dans ce cas, les maux de tête peuvent être accompagnés de vomissements..

La myosite cervicale est une inflammation du tissu musculaire du cou. La maladie peut être causée par une hypothermie, une exposition prolongée à une position inconfortable. La douleur dans ce cas peut être terne, mais s'intensifier en tournant la tête.

Myogelosis Pour cette pathologie, la formation de joints musculaires cervicaux est caractéristique. Ce sont eux qui exercent une pression sur les terminaisons nerveuses et provoquent de graves maux de tête dans le cou. La survenue périodique de vertiges sévères est caractéristique.

Névralgie. Ces maux de tête sont généralement associés à l'hypothermie. Ces douleurs sont très vives et aiguës, elles sont difficiles à supporter. Tout mouvement du cou aggrave la condition.

Anomalies vasculaires. Un mal de tête à l'arrière de la tête se produit souvent avec un vasospasme pour diverses raisons. Cette douleur augmente considérablement au milieu du stress.

Maux de tête sévères au front

Une douleur intense au front peut survenir pour diverses raisons:

  • Blessures à la tête. La céphalée de cette localisation se produit sur un fond de front meurtri et de commotion cérébrale. Dans le premier cas, un hématome sous-cutané apparaît souvent, dans le second cas, les nausées et les vomissements sont des symptômes supplémentaires.
  • Maladies infectieuses. La douleur au front et aux yeux se produit dans le contexte du développement de la sinusite, de la sinusite frontale, de la méningite, de la grippe et d'autres maladies infectieuses. La douleur est plus intense le matin. Elle s'accompagne de malaises généraux, de faiblesse, de fièvre. Avec la méningite, une douleur intense peut entraîner une perte de conscience et le développement de divers symptômes neurologiques..
  • Pathologies du système cardiovasculaire, qui entraînent un changement de la pression intracrânienne. Avec son augmentation, des douleurs pulsatoires, des étourdissements se produisent, le pouls s'accélère, des nausées et des vomissements apparaissent. La diminution de la pression est caractérisée par la survenue de douleurs dans la ceinture, affectant non seulement le front, mais également les tempes et l'arrière de la tête. Il y a souvent une forte faiblesse et un évanouissement est enregistré.
  • Maladies du système nerveux - migraine, céphalées en grappe, névralgie du trijumeau.
  • Pathologie de l'œil. La cause la plus courante de douleur dans ce cas est le glaucome. Mais parfois, une douleur intense peut être causée par une fatigue oculaire.
  • Processus tumoraux. Une caractéristique est que dans ce cas, de graves maux de tête surviennent lorsque le néoplasme atteint une grande taille.

Maux de tête, nausées et vomissements

Très souvent, des maux de tête sévères s'accompagnent de nausées et de vomissements. Tout d'abord, une combinaison de ces symptômes est caractéristique de la migraine. Une sensation de malaise peut persister plusieurs jours..

De plus, une combinaison de maux de tête sévères, de nausées et de vomissements peut indiquer d'autres pathologies:

  • Hypertension.
  • Augmentation de la pression intracrânienne.
  • Intoxication alimentaire.
  • Blessures à la tête.
  • Tumeurs cérébrales.
  • Méningite.

Douleur très intense dans les tempes

Les maux de tête dans les tempes peuvent être principalement associés à la migraine. Une caractéristique est la localisation de la douleur d'une part. Les céphalées en grappe sont également le plus souvent localisées dans la région temporelle..

Un mal de tête très intense dans les tempes, de nature pulsatile, peut également être le signe d'autres maladies:

  • angioedème cérébral, qui se caractérise par une violation du ton des parois des vaisseaux. Accompagné d'un engourdissement à court terme des doigts, des étourdissements et une faiblesse;
  • haute pression intracrânienne. Il s'agit d'une pathologie dangereuse qui entraîne une altération du fonctionnement de certaines parties du cerveau;
  • l'athérosclérose. Avec un rétrécissement de la lumière des vaisseaux cérébraux dans le contexte de douleurs sévères survenant périodiquement dans les tempes, des troubles de la mémoire, une irritabilité non motivée et de la fatigue sont notés.

Maux de tête pendant la grossesse

Les maux de tête pendant la période de portage d'un enfant chez les femmes surviennent très souvent. Leur principale raison est la restructuration hormonale. Habituellement, une douleur périodique non nette au premier trimestre est considérée comme la norme. Et les douleurs d'intensité accrue sont souvent causées par une pression artérielle basse. Mais déjà au cours des deuxième et troisième trimestres, la situation change et de graves maux de tête peuvent provoquer une pression artérielle élevée.

Pendant la grossesse, une femme devient plus vulnérable aux effets négatifs de divers facteurs externes. Par conséquent, même un changement de temps peut provoquer de graves maux de tête en elle. La céphalée se produit souvent à partir d'odeurs piquantes, de bruits forts, d'une lumière vive et d'autres irritants externes. Pour minimiser les risques de maux de tête sévères, pendant la grossesse, il est nécessaire de surveiller le mode de vie et la nutrition, d'éviter les efforts physiques intenses et le stress.

Maux de tête et autres symptômes

Le vertige est le symptôme le plus courant qui accompagne un mal de tête sévère. Ceci est généralement associé à une céphalée secondaire, qui se produit dans le contexte du développement d'un accident vasculaire cérébral, d'une ostéochondrose, d'une méningite, d'une artériosclérose cérébrale.

Très souvent avec des maux de tête sévères, une faiblesse générale se produit. Un tel symptôme est caractéristique de la céphalée, à la fois primaire et secondaire. Par conséquent, dans le diagnostic, ce n'est pas indicatif.

Une augmentation de la température accompagnée d'un mal de tête sévère indique le développement d'un processus infectieux et inflammatoire dans le corps humain. Un symptôme supplémentaire dangereux s'évanouit. Elle survient souvent avec un AVC, une méningite, une crise hypertensive, une insuffisance cardiaque et d'autres maladies graves..

Diagnostique

Si un mal de tête survient fréquemment ou n'est pas soulagé par des analgésiques, il est impératif de poser un diagnostic afin d'en établir la cause. Ce n'est qu'alors que le traitement peut être prescrit.

En règle générale, le diagnostic est établi à l'aide de la recherche sur le matériel moderne. Mais d'abord, un neurologue doit clarifier les informations sur la nature de la douleur et sa durée. Il doit être examiné par des spécialistes dans divers domaines, par exemple un oto-rhino-laryngologiste, un dentiste, un ophtalmologiste, etc. Les tests de laboratoire nécessaires sont effectués pour détecter les infections.

Les principales méthodes de recherche sur le matériel qui vous permettent d'évaluer l'état du cerveau:

Électroencéphalographie. Avec son aide, les principales fonctions du cerveau sont évaluées, des anomalies vasculaires sont détectées, des signes indirects de la présence de néoplasmes et d'hématomes sont détectés.

Roentgenography Grâce à elle, il est possible de détecter des traumatismes crâniens, une hydrocéphalie, une sinusite.

Imagerie par résonance magnétique. Il est conçu pour détecter les tumeurs, les accidents vasculaires cérébraux et d'autres maladies..

Scanner. Il vous permet de détecter des tumeurs, des kystes, des anévrismes, des traces d'hémorragie, des changements dans la structure des tissus et des vaisseaux cérébraux.

Électromyographie. Avec son aide, les maladies du système neuromusculaire sont diagnostiquées, des lésions nerveuses sont détectées..

Diagnostic échographique. Il vous permet de détecter l'athérosclérose, les anomalies vasculaires, les anévrismes.

Comment se débarrasser d'un mal de tête sévère

Si le mal de tête est causé par une surcharge ou un stress, vous devez essayer de vous détendre complètement. Mais, afin qu'un mal de tête sévère n'interfère pas avec cela, il est recommandé de prendre un anesthésique ou d'utiliser l'une des méthodes folkloriques. Efficace contre les maux de tête est un massage de la région temporale, le pont du nez et du cou. Il favorise la relaxation et si après cela la douleur commence à diminuer, vous pouvez refuser le médicament contre la douleur.

Vous pouvez utiliser d'autres méthodes populaires bien connues pour soulager les maux de tête..

Pour les maux de tête sévères, vous pouvez essayer:

  • Attachez une feuille de chou frais au sommet de la tête et aux tempes, elle doit être changée en séchant.
  • Attachez des cercles de betteraves fraîches aux oreillettes.
  • Attachez des tranches de citron aux tempes.

En règle générale, ces méthodes aident à réduire les maux de tête en moins de 20 minutes. Mais si cela ne s'est pas produit et que les analgésiques n'ont pas aidé, il est préférable de consulter un médecin pour un diagnostic et un traitement..

Comprimés pour maux de tête sévères

Les médicaments suivants peuvent aider à soulager un mal de tête grave:

  • anti-inflammatoires non stéroïdiens. Ce type de médicament aide non seulement à soulager la douleur, mais aussi l'inflammation. Les médicaments de ce groupe comprennent l'ibuprofène, le nimésulide, Movalis, l'indométhacine et d'autres;
  • analgésiques qui ont des propriétés analgésiques et antipyrétiques - Paracétamol et Analgin;
  • antispasmodiques pour soulager les maux de tête causés par le vasospasme. Il s'agit de Spazmalgon, Spazgan, No-shpa;
  • des antidépresseurs qui peuvent combattre avec succès la douleur liée au stress. Ils sont également prescrits pour soulager le syndrome dépressif, qui est souvent la cause de la céphalée..

Remèdes populaires pour les maux de tête

Les huiles essentielles de lavande, de menthe, de citron ou de camomille sont des remèdes populaires largement utilisés pour soulager rapidement les maux de tête. Vous pouvez utiliser un seul outil ou mélanger différentes huiles essentielles dans la même proportion. Une gouttelette du produit doit être frottée pendant plusieurs minutes dans les zones temporales, ainsi que dans le nez. Pour soulager un mal de tête, vous pouvez faire des compresses avec des huiles essentielles, les ajouter au bain, respirer par paires à l'aide d'une lampe aromatique.

Pour soulager les maux de tête causés par une pression artérielle basse, vous devez boire du thé fort, du café et également manger un morceau de chocolat noir. Un verre d'eau salée aidera à stabiliser la condition. Si un mal de tête survient souvent, le miel doit être inclus dans l'alimentation, s'il n'y a pas d'allergie à ce produit naturel..

La prévention

Les méthodes alternatives peuvent non seulement soulager un mal de tête grave, mais aussi l'empêcher. Tout d'abord, après un surmenage émotionnel ou un grand effort physique, vous devez absolument prendre un bain chaud, qui détendra et apaisera. Vous pouvez prendre une douche de contraste.

Soulage la tension nerveuse et aide à prévenir le stress des maux de tête.

Parmi les combinaisons de plantes médicinales suivantes, vous devez préparer du thé:

  • Menthe, origan et millepertuis.
  • Renouée et calendula.
  • Tilleul, ortie et renouée.
  • Busserole, aubépine, valériane et agripaume.

Pour éviter les maux de tête, vous devez mener une vie saine et faire de l'exercice. Il est très important de bien manger. Cette approche améliorera les défenses de l'organisme et résistera avec succès aux effets négatifs du stress..

Douleur dans la tête avec ostéochondrose cervicale

La douleur physiologique est un mécanisme de défense inhérent à tout être vivant. Le signal de douleur reflète des dommages aux tissus organiques ou le début d'une condition pathologique. Cependant, parfois, la gravité d'une sensation désagréable vous oblige non seulement à prêter attention à l'organe. Dans de tels cas, la douleur est incluse dans la structure du processus de la maladie, causant des dommages au corps.

La céphalée, ou maux de tête, est un symptôme non spécifique caractéristique de nombreuses pathologies et maladies. Les maux de tête se réfèrent généralement à des douleurs à la tête et au cou. En termes scientifiques et médicaux, les maux de tête sont un syndrome céphalique indépendant.

Le syndrome des maux de tête reflète un état douloureux du corps à divers degrés: il apparaît à la fois dans des conditions pathologiques légères (manque de sommeil) et dans des violations graves des fonctions, par exemple, avec une tumeur au cerveau.

Les gens croient à tort: ​​si la tête fait mal, alors le cerveau fait mal. C'est une fausse déclaration: il n'y a pas de nocicepteurs (récepteurs de la douleur) dans le cerveau, donc la matière grise et blanche ne peut pas faire de mal. La céphalée est une douleur dans les membranes du cerveau, provoquée le plus souvent par des troubles vasculaires.

Le fait est que le ton des vaisseaux du cerveau affecte mécaniquement la membrane. Si le ton diminue et que les vaisseaux se dilatent - ils écrasent les méninges. Si le ton monte, le réseau vasculaire «recouvre» les membranes cérébrales en les serrant.

Tout sauf le cerveau fait mal au crâne: nerfs, artères, tissus mous, muscles et fascia, muqueuses.

Il est important de se rappeler que la céphalée ne peut être tolérée et doit être éliminée dès son premier signe. La douleur dans la tête donne lieu à un cercle vicieux. Les sensations désagréables provoquent une montée d'adrénaline dans le sang, ce qui provoque des spasmes dans les vaisseaux. Un fort spasme des artères provoque des douleurs. Un cercle vicieux se forme. Autrement dit, la céphalée qui en résulte est la cause d'une céphalée plus sévère.

Les raisons

En médecine, il est extrêmement difficile de déterminer la cause des maux de tête, il est donc le plus souvent guéri. Cependant, pour comprendre l'origine de la céphalée, vous devez vous familiariser avec ses causes. Le mal de tête est fondamentalement divisé en primaire et secondaire à la maladie sous-jacente.

Un mal de tête primaire est celui qui n'a pas de cause évidente et ne survient pas à la suite d'une maladie de fond. Dans ce cas, la céphalée agit comme un syndrome presque indépendant sans signes supplémentaires. Cela comprend la migraine, la névralgie du trijumeau, les céphalées en grappe, les céphalées de tension.

Des douleurs secondaires surviennent en raison de pathologies de la tête, du cou et d'autres parties du corps, par exemple, avec une ostéochondrose de la colonne cervicale. C'est-à-dire que lorsqu'une pathologie, par exemple une tumeur, provoque un mal de tête, cette céphalée est dite secondaire (par rapport au néoplasme). Causes de la douleur secondaire:

  1. Traumatisme crânien: douleur post-traumatique, coup de fouet cervical, hémorragie traumatique dans le tissu cérébral.
  2. Perturbation de la circulation sanguine dans le cerveau: accident vasculaire cérébral ou attaque ischémique transitoire, néoplasmes vasculaires, inflammation artérielle, thromboembolie, infarctus cérébral.
  3. Modifications de la pression intracrânienne: excès de liquide céphalorachidien, petite quantité de liquide céphalorachidien, inflammation non infectieuse du cerveau, tumeur intracrânienne, crise d'épilepsie.
  4. L'utilisation de substances ou leur abolition brutale: oxyde nitrique, phosphodiestérase, monoxyde de carbone, alcool, cocaïne, haschich, antibiotiques, analgésiques. La douleur survient lorsque la caféine, les hormones sexuelles féminines, les opiacés et la testostérone sont annulés.
  5. Infection: méningite et encéphalite d'origine bactérienne et virale, inflammation purulente, intoxication systémique causée par des virus et des bactéries, SIDA et VIH, avec une augmentation rapide de la température corporelle.
  6. Violation des processus physiologiques internes: un long séjour en montagne, une plongée en profondeur, un mal de tête aigu pendant l'effort physique.
  7. Pathologies spécifiques: phéochromocytome (tumeur des glandes surrénales), crise hypertensive, hypertension artérielle, éclampsie, insuffisance ou excès d'hormones thyroïdiennes, famine du corps.
  8. Maladie cardiaque: maladie coronarienne, insuffisance cardiaque.
  9. Pathologie du système musculo-squelettique: hernie et tumeur de la moelle épinière, arthrose, altérations dégénératives des vertèbres. Comment les symptômes de l'ostéochondrose apparaissent-ils dans la région du cœur et des omoplates?.
  10. Maladies du crâne: glaucome, otite moyenne, pharyngite, inflammation de la muqueuse nasale, maladies dentaires.
  11. Troubles mentaux: dépression somatique, troubles psychotiques.

Comme vous pouvez le voir, un mal de tête accompagne presque toutes les maladies du corps.

Types de douleur

Les types de maux de tête suivants existent:

Céphalée de tension

La douleur provient du haut de la tête, de l'arrière de la tête ou de la région pariétale de la tête. Cette céphalée prend également naissance dans toutes les autres parties du crâne où se trouvent des muscles: yeux, bouche, front, joues, cou, à l'arrière de la tête. Les céphalées de type stress représentent jusqu'à 90% de tous les cas de maux de tête.

Le tableau clinique de la pathologie. Parmi les symptômes, la douleur pressante prédomine. Souvent, les patients décrivent leurs sensations comme s'ils avaient mis sur la tête un casque étanche qui serre progressivement le crâne. Ce symptôme a été appelé le «casque du neurasthénique». La douleur compressive, en règle générale, est symétrique, apparaît uniformément et également des deux côtés. Intensité: légère et moyenne, moins souvent - forte. Une douleur brûlante indique également une céphalée de traction..

La variante de tension apparaît souvent comme une conséquence des états mentaux limites: trouble anxieux, dépression, névrose. De plus, le développement de céphalées de tension contribue à:

  • hypoglycémie;
  • manque de sommeil;
  • Déséquilibre hormonal;
  • stress;
  • une alimentation pauvre et irrégulière;
  • stress neuro-émotionnel lors des examens, de l'accouchement, des discours, des rencontres avec les supérieurs.

Le type de traction a une évolution épisodique. La durée moyenne d'une attaque atteint 4-5 heures.

Migraine

La maladie est causée par un trouble de la circulation sanguine du cerveau et de ses membranes..

Il existe deux options pour le cours de la migraine:

  1. Premièrement: migraine avec aura. L'aura est une affection pré-douloureuse caractérisée par l'apparition de brouillard devant les yeux, des hallucinations auditives et visuelles, des étourdissements et de la stupeur avant l'épisode..
  2. La deuxième option: migraine sans aura. Ce sont des maux de tête d'une durée moyenne de 10 heures. La pathologie se distingue des autres types de céphalées par le signe principal: la douleur est présente d'un côté, par exemple, dans la partie frontale à gauche.

Comme cela se manifeste: les épisodes de migraine s'accompagnent de photophobie, d'irritabilité à tout son et d'aversion aux odeurs. Dans les cas graves, des nausées, des vomissements, des étourdissements, une somnolence ou une agitation soudaine sont observés. La douleur constante lancinante est une autre caractéristique de la migraine.

  • Syndrome de l'artère vertébrale ou migraine cervicale. La douleur dans la tête et le cou apparaît en raison de troubles circulatoires dans les vaisseaux de la vertèbre. Une douleur vagabonde dans la tête est le principal signe de migraine cervicale..
  • Migraine épileptique. Apparaît avant une crise d'épilepsie et se caractérise par le même tableau clinique..
  • Maux de tête en grappe.

Cela se produit soudainement et irrégulièrement. Parfois, la sévérité de la douleur est si forte que les malades essaient de se suicider pour se débarrasser de l'inconfort.

La céphalée en grappe est caractérisée par des épisodes en série plusieurs fois par jour pendant plusieurs semaines ou plus. Une attaque dure jusqu'à 15 minutes et s'accompagne de douleurs intolérantes aiguës. Les patients ont décrit leurs sensations comme si leurs yeux étaient percés d'une aiguille épaisse et longue chauffée au rouge..

L'attaque commence par un blocage de l'oreille, une douleur derrière l'oreille, puis une douleur ennuyeuse dans l'œil se développe. Le sang se précipite sur le visage puis devient rouge, la transpiration s'intensifie. Habituellement, une attaque en grappe affecte un côté du visage, mais elle peut aller à toute la tête.

Certains patients décrivent que la douleur est aiguë à court terme, mais ces attaques mineures se répètent tout au long de l'épisode..

Mal de crâne

Apparaît de l'utilisation constante d'analgésiques. L'état pathologique est provoqué par une utilisation excessive de médicaments visant à soulager les maux de tête. L'effet est cumulatif si le patient fume et boit simultanément du café. La douleur douloureuse est le principal signe de céphalée abusive.

Dans le tableau clinique, on observe également une irritabilité, une faiblesse générale, un malaise et des troubles du sommeil. Un état douloureux altère la concentration et la mémoire.

Douleur d'hypertension

La pathologie éclate. Raison: augmentation de la pression intracrânienne due à des néoplasmes. Avec la céphalée hypertensive, une douleur aiguë peut survenir en se levant lorsque la pression à l'intérieur du crâne est redistribuée.

Habituellement, cette sous-espèce dépend de la position de la tête. Les épisodes occasionnels entrent souvent dans une évolution chronique, avec une prédominance de la douleur au sommet de la tête. Le complexe de douleur hypertensive comprend des vomissements, des étourdissements et une vision trouble. La localisation de la douleur dépend directement de l'emplacement de la tumeur. Donc, si le cancer est localisé dans les lobes frontaux, le front fera mal; si dans les temples - une céphalalgie temporale se développera.

Diagnostique

Pour déterminer l'origine de la douleur, un diagnostic complet avec la participation de spécialistes connexes est montré. Dans le diagnostic impliqué:

  1. Thérapeute. Surveille la pression artérielle.
  2. Ophtalmologiste. Il étudie les troubles vasculaires du fond d'œil.
  3. Endocrinologue. Regardez la dynamique du fond hormonal.
  4. Neurologue. Explore les troubles du système nerveux central.
  5. Psychiatre. Surveille l'état mental du patient.

Méthodes de recherche instrumentale:

  • Imagerie par résonance magnétique et calculée. Identifie un site tumoral possible.
  • Ponction lombaire. Détecte les changements du liquide céphalo-rachidien.
  • Électroencéphalogramme.

Traitement

Les médicaments consistent à prendre des anti-inflammatoires non stéroïdiens. Quelles pilules contre les maux de tête soulagent:

Analgin aide également à soulager les maux de tête, mais avant utilisation, vous devez lire le mode d'emploi: le médicament a de nombreuses conséquences et avertissements. Il faut savoir qu'en médecine occidentale, l'analgine est interdite et n'est utilisée que par les équipes d'ambulance.

La prévention

La céphalgie peut être évitée en respectant les recommandations suivantes:

  • Dormez suffisamment.
  • Éviter le stress.
  • Mangez équilibré.
  • Santé mentale: pensée positive.
  • Enquêtes annuelles programmées.

Les principaux types de maux de tête

Les maux de tête peuvent provoquer beaucoup d'émotions et de problèmes négatifs. Surtout si elles deviennent régulières ou prolongées. Il est important de consulter un médecin en temps opportun, car tout inconfort peut avoir un prérequis sérieux nécessitant un traitement urgent. Assurez-vous de connaître les types de maux de tête et les causes de leur apparition, ainsi que la façon de les traiter. Cela vous aidera à déterminer avec plus de précision avec quelle urgence vous devez consulter un médecin et s'il est possible de le faire avec des remèdes maison..

Types de douleur, causes et caractéristiques du traitement

Une répartition claire des types de maux de tête avec laquelle toutes les organisations médicales seraient d'accord n'a pas encore été reçue. Néanmoins, environ 150 espèces ont été identifiées, dont plus de 10 sont très communes et nécessitent une attention particulière. Si vous les connaissez, vous pouvez gagner beaucoup de temps et vous protéger contre d'éventuelles conséquences négatives. Les types de maux de tête suivants et les causes possibles de leur manifestation sont courants.

Traction

Le type de douleur le plus courant dans le monde est tensionnel. Le deuxième nom est «douleur de tension». Elle est étudiée par la neurologie moderne. Presque tout le monde était confronté à un tel malaise, et il a acquis une forme chronique dans seulement 3% des cas. Cela peut durer d'une demi-heure à une semaine. Dans ce cas, la caractéristique de la douleur est décrite comme une constriction et une propagation à toute la tête, mais souvent elle ne peut se concentrer que dans une partie de celle-ci (occipitale, frontale, pariétale).

Elle a l'impression que les muscles de son front et de ses orbites étaient trop tendus. Les employés de bureau, les chauffeurs et les autres personnes dont les activités sont liées à un mode de vie sédentaire souffrent d'un tel problème. De plus, ceux qui subissent régulièrement un stress psycho-émotionnel peuvent le rencontrer..

Il est très difficile de déterminer la cause d'une telle douleur. En règle générale, les médecins laissent ce moment sans attention particulière, car le problème est presque toujours lié au stress et à une faible activité. Parfois, les blessures musculaires du cou ou de la tête, l'ostéochondrose cervicale, l'intoxication et la MVV deviennent la cause.

La lutte contre une telle maladie nécessite un examen complet. Si aucune blessure n'a été détectée, le patient ne peut qu'établir son mode de vie, augmentant le niveau d'activité physique et réduisant la quantité de stress ressentie. De plus, vous pouvez suivre un cours de thérapie manuelle, qui peut avoir un effet positif. En cas de douleur prolongée, vous pouvez prendre les analgésiques habituels pour la tête.

Post-traumatique

Toute blessure à la tête et à la colonne vertébrale, y compris de légères ecchymoses, peut entraîner des conséquences négatives sous forme de maux de tête. Ils peuvent apparaître immédiatement, et parfois même après un an. La localisation dépend uniquement de l'endroit qui a été blessé. On dirait que la douleur peut être faible, douloureuse et parfois assez vive. Ça dépend de nombreux facteurs..

Puisque la cause est des blessures passées, le traitement d'une telle douleur n'est pas nécessaire. Souvent assez de physiothérapie normale, un style de vie actif, un bon sommeil, une bonne nutrition, un massage régulier.

Si la blessure était récente, vous devriez consulter un médecin pour éviter d'éventuelles complications.

Migraine

L'un des types de douleur les plus graves et les plus courants. Il est régulièrement répété et peut durer de 2 heures à 3 jours. Se sent onduler avec une augmentation constante de l'intensité. Se concentre sur un seul côté de la tête, s'intensifie avec les mouvements. Les symptômes comprennent des étourdissements, une intolérance à la lumière et au bruit, des nausées, une transpiration excessive, des frissons, une hypersensibilité à l'odorat. Peu de temps avant une attaque, les personnes peuvent présenter des anomalies visuelles sous la forme de divers anneaux. Les femmes les plus âgées de 25 à 35 ans sont les plus touchées par ce problème.

Les causes de la migraine sont encore inconnues. Des études à long terme ont montré que le malaise est associé à une altération des fonctions cérébrales et est complètement indépendant de l'état mental du patient. Il est à noter que lors des attaques, les vaisseaux à l'intérieur de la tête se dilatent, et parallèlement à cela, une activité électrique apparaît sur le cortex cérébral, ce qui n'est pas la norme.

Une douleur semblable à la migraine survient souvent avec l'anémie. Cependant, ils peuvent se propager à n'importe quelle partie de la tête..

Certains patients subissent une autre attaque après un contact avec un stimulus externe spécifique (odeur, son, fumée, etc.). Il est recommandé de tout mettre en œuvre pour déterminer les causes du problème et éviter à l'avenir tout contact avec un objet «dangereux». Une telle maladie n'est pas complètement traitée, mais une méthode pathogène de traitement est utilisée, pour laquelle des médicaments (triptans) sont prescrits, qui au fil du temps commencent à montrer de moins en moins d'efficacité, ce qui est associé à la dépendance. Pendant les attaques, il est important de créer les conditions les plus calmes et confortables pour la personne.

Sinus

Ce type de douleur est également très désagréable. Son lieu de localisation est la région des pommettes, du front ou du nez. Les sensations durent longtemps, accompagnées de congestion nasale, fièvre, enflure sévère du visage. Pendant l'attaque, les sensations ne changent pas et persistent pendant toute action..

En règle générale, la cause du phénomène est l'inflammation des sinus nasaux. C'est avec de telles douleurs qu'elles surviennent avec une sinusite. Les procédures thérapeutiques doivent viser spécifiquement à éliminer le processus inflammatoire. Ceux-ci peuvent inclure des pilules régulières, des injections quotidiennes ou des types spéciaux de thérapies diverses, y compris la chirurgie.

Grappe

Une douleur intense est ressentie par ceux qui sont confrontés à leur forme de cluster. Les attaques sont de courte durée, de 15 minutes à une heure et demie, mais peuvent être répétées plusieurs fois dans la journée, et parfois même plusieurs jours. En règle générale, les sensations douloureuses sont concentrées sur un côté du front près de l'œil. En même temps, une pulsation est ressentie, qui peut être accompagnée d'une rougeur des yeux, d'un nez qui coule, de larmoiements et d'une ruée de sang vers le cerveau. Elle peut survenir à la même heure de la journée à intervalles égaux (d'une fois par semaine à une fois tous les six mois). Dans des cas particuliers, l'intensité de la douleur peut atteindre un niveau tel que le patient ne peut ni parler ni bouger, et l'activité cérébrale diminue fortement. En règle générale, les hommes souffrent d'une telle douleur.

Les raisons de leur apparition sont inconnues. Un grand nombre d'études n'ont pas réussi à identifier les causes de l'apparition d'un tel problème chez l'homme. Il est impossible de guérir une personne présentant de tels symptômes.

Dans les cas extrêmes, lorsque les crises sont retardées de plusieurs heures, les médecins peuvent recourir à l'oxygénothérapie ou prescrire des injections de drogue.

Infectieux

La nature du mal de tête infectieux peut être complètement différente. Tout dépend du type d'infection. Si un enfant ou un adulte a contracté une infection virale respiratoire aiguë ou la grippe, la douleur ne sera pas forte et se concentrera sur le front, les tempes ou les orbites. Avec des infections plus graves, la douleur peut être très forte et lancinante. Par exemple, une méningite se manifeste. Les symptômes supplémentaires peuvent inclure un nez qui coule, une toux, de la fièvre, des vomissements, une vision trouble et bien d'autres qui correspondent à une infection spécifique que le patient a rencontrée..

Dans de telles situations, vous devez vous débarrasser de l'infection. Ils sont traités différemment. Dans les cas bénins, le repos au lit et le thé fort au citron suffisent, et dans les cas graves, le patient peut nécessiter une hospitalisation urgente avec un traitement sérieux à long terme.

Hypertonique

Des sensations douloureuses peuvent apparaître sur toute la surface de la tête et, dans certains cas, se propager à la zone des orbites et à l'arrière de la tête. Une personne ressent des sensations d'éclatement à l'intérieur de la tête, tandis que des nausées avec une légère intolérance peuvent apparaître, comme avec les migraines.

Que signifie un mal de tête de cette nature? En règle générale, il se manifeste par une forte augmentation de la pression intracrânienne. Non seulement l'hypertension en souffre, mais aussi des personnes en bonne santé qui, pour une raison quelconque, ont augmenté leur tension artérielle. Vous pouvez également le rencontrer après des blessures, une grossesse, un accouchement.

C'est le problème de la pression qui doit être traité. Pour cela, les médecins prescrivent des médicaments spéciaux qui la réduisent, ainsi que des vitamines qui aident à renforcer l'ensemble du corps dans son ensemble. L'hypertension disparaîtra progressivement, mais pourrait réapparaître à l'avenir.

Avec une pression réduite, la tête peut également faire mal, mais très légèrement.

Hormonal

Des sensations de nature ambiguë peuvent survenir lors de la restructuration des hormones. En règle générale, les femmes sont confrontées à cela. Les douleurs peuvent être d'intensité variable, mais se concentrer soit dans la partie supérieure de la tête ou des tempes, soit se propager immédiatement partout.

La raison en est le changement habituel des niveaux hormonaux. Cela se produit souvent pendant les menstruations, la grossesse, la ménopause ou la prise de médicaments puissants qui affectent les hormones. Une telle situation ne nécessite aucune intervention médicale..

Tumeur

La douleur ne peut survenir que le matin et s'accompagner de vomissements sévères. Au début, les manifestations sont périodiques, mais avec le temps, la fréquence et leur force augmentent. En même temps, des convulsions convulsives peuvent apparaître, le poids peut chuter fortement sans raison particulière et la psyché peut changer..

Leur origine réside dans l'augmentation de la pression, causée par le développement de la tumeur. Il appuie sur certaines parties du cerveau, ce qui ralentit la circulation sanguine. Plus la tumeur se développe, plus les symptômes apparaissent.

La méthode de traitement des tumeurs est toujours individuelle. S'il est bénin et qu'il n'y a aucune raison de s'inquiéter, des préparations faibles peuvent être prescrites. Cependant, dans les situations difficiles, il n'y a que de l'espoir pour la chirurgie.

Causée par un saignement intracrânien

Les douleurs commencent soudainement, augmentent progressivement, accompagnées de violations importantes de l'acuité visuelle, de l'appareil vocal, de la coordination, ainsi que de nausées et de troubles de la personnalité. Les zones d'un tel mal de tête peuvent être différentes, y compris le whisky, le front, la nuque, la couronne, le visage entier.

Ils peuvent indiquer une rupture du vaisseau. Cela peut se produire en cas de blessure, d'anévrisme ou d'amincissement sévère des parois. Après la pause, plusieurs heures peuvent s'écouler, après quoi le saignement commencera.

Des symptômes similaires peuvent provoquer un accident vasculaire cérébral ou une épilepsie. Cependant, ils peuvent varier en fonction de la nature du problème..

Une intervention médicale urgente est nécessaire. L'ablation chirurgicale du sang du crâne sera nécessaire pour que les cellules du cerveau ne subissent pas de dommages. Immédiatement après cela, la cause profonde du saignement est clarifiée et des mesures spéciales sont prises pour l'arrêter. Le patient aura besoin d'une hospitalisation, d'un traitement médicamenteux à long terme, de changements de style de vie. Par conséquent, appelez une ambulance dès que possible.

Lésion du trijumeau

Une douleur courte (5 à 10 secondes), caractérisée par une gravité extrêmement sévère, peut apparaître non seulement dans la tête, mais également sur le visage lorsque vous mangez ou parlez. D'autres symptômes, en règle générale, ne sont pas observés..

Ce sont des signes de dommages au trijumeau. Cela peut survenir suite à une carie dentaire, une stomatite, une sinusite ou une malocclusion. Le traitement doit viser à éliminer la source, ce qui peut nécessiter des médicaments ou même une intervention chirurgicale.

Secondaire

La plupart des médecins ont tendance à isoler les maux de tête secondaires comme un type distinct. Ils signifient des situations rares qui ne nécessitent pas de traitement, provoquant des sensations désagréables dans la tête. Le plus souvent, ils incluent les types de maux de tête suivants et leur traitement spécial:

  • Empoisonnement. Elle peut être causée par des aliments de mauvaise qualité, de l'alcool, des poisons et des toxines. Il est traité avec des absorbants, des analgésiques, des médicaments nettoyants pour l'estomac.
  • Prendre des médicaments. De nombreux médicaments provoquent un effet secondaire sous forme de douleur dans la région de la tête. Pour résoudre le problème, vous devez arrêter de prendre des médicaments.

Cela peut inclure de nombreux autres types de malaise, s'ils ne s'appliquent pas à ce qui précède.

Diagnostic et conclusion

Si vous ressentez des maux de tête sévères ou sévères avec des symptômes sévères, vous devez absolument vous rendre à l'hôpital. Le médecin prescrira tous les examens nécessaires qui donneront une réponse précise à ce qui arrive à la tête du patient. Dans la plupart des cas, les méthodes de diagnostic suivantes sont utilisées:

Après cela, le patient pourra obtenir une réponse à sa question et commencer la procédure de traitement.

La chose la plus importante est de remarquer les changements dans votre corps en temps opportun et de consulter immédiatement un médecin. Même si une personne se sent bien, vous devez mener une vie saine, faire du sport et aussi visiter régulièrement l'air frais afin de prévenir le développement de toute maladie..

Signaux dangereux pour les maux de tête - il est IMPORTANT de savoir!

Les maux de tête sont l'une des plaintes les plus courantes dans la pratique médicale. Pour en découvrir les causes, une grande connaissance et expérience sont nécessaires. C'est l'un des symptômes les plus courants de diverses maladies..

Malgré sa douleur, la plupart des maux de tête ne sont pas des maladies graves. Mais si vous craignez des maux de tête prolongés et récurrents, vous ne devez pas négliger une visite chez le médecin, ainsi qu'un examen médical, car des maux de tête intenses et chroniques peuvent être les précurseurs de tout trouble grave dans le corps. Nous allons essayer de comprendre brièvement et de manière compréhensible les mécanismes des céphalées vertébrogènes (associées aux troubles de la colonne cervicale). Ensuite, nous énumérerons dans quelles autres conditions qui ne sont pas directement liées aux problèmes vertébraux, un mal de tête peut survenir et comment cela menace le patient..

Céphalées vertébrogènes

Pour comprendre le mécanisme des maux de tête en cas de problèmes cervicaux, vous devez imaginer comment tout cela fonctionne.

Dans les processus transversaux de presque toutes les vertèbres cervicales, il y a des trous à travers lesquels les artères vertébrales passent sur les côtés droit et gauche. Avec des relations normales entre elles, les vertèbres cervicales forment ensemble un canal osseux semi-ouvert dans leurs processus transversaux. Ce canal peut être comparé à un tunnel de métro..

  • Si tout est normal, le tunnel est droit et rien n'interfère avec le passage du sang dans l'artère.
  • Et si vous imaginez que le tunnel s'enroule ou que sa déformation se produit. Il y aura des problèmes avec le mouvement du "train".

Ces vaisseaux sont très importants pour le corps. Ils fournissent l'approvisionnement en sang au cervelet. Avec un manque de circulation sanguine, beaucoup de soi-disant troubles autonomes ou dysfonctionnements autonomes peuvent se produire en eux. Peut-être que le principal symptôme est le vertige, un compagnon inchangé de la soi-disant insuffisance vertébro-basilaire (VBI).

Les principaux symptômes et syndromes courants:

  • changements dans la pression artérielle, accompagnés de vertiges;
  • étourdissements avec vomissements;
  • nausée avec vertiges;
  • étourdissements et accès de faiblesse;
  • étourdissements fréquents;
  • accès de vertiges très graves;
  • vertiges légers;
  • étourdissements accompagnés de maux de tête;
  • étourdissements persistants;
  • nausées avec vertiges et faiblesse apparente;
  • étourdissements en position couchée.

Les artères vertébrales et leurs branches alimentent également le tronc cérébral, une structure dans laquelle se concentrent les centres vitaux de la circulation sanguine et de la respiration. Le savoir est important pour comprendre le mécanisme d'apparition des symptômes de l'ostéochondrose cervicale..

Dans une plus large mesure, les problèmes de manque d'approvisionnement en sang ne surviennent pas à cause de la compression mécanique des artères vertébrales, mais à cause de leur spasme réflexe. Le corps protège les vaisseaux importants.

La protection comprend une certaine quantité de tissu adipeux autour des artères et un réseau de fibres nerveuses sympathiques, comme la protection de l'artère autour du périmètre. La fibre sert de tampon spécifique pour éviter la pression externe sur l'artère, et les plexus nerveux signalent instantanément au cerveau une éventuelle compression ou toute autre menace mécanique à l'artère.

Le nerf qui protège les artères vertébrales est appelé nerf de Frank. Il s'écarte du nœud sympathique "étoile" inférieur, qui est situé dans la jonction cervicothoracique au niveau de la 7e vertèbre cervicale et de la première côte. Souvent, la dystonie autonome est associée précisément à des problèmes de la colonne vertébrale dans la zone de transition de la colonne cervicale au thoracique.

Comment ça se passe?

En présence d'instabilité du rachis cervical ou de croissances osseuses avec ostéochondrose et spondylarthrose, les structures modifiées ont un effet mécanique sur l'artère vertébrale. Son chemin ne devient pas rectiligne, mais sinueux. Ainsi, l'artère s'adapte à de nouvelles conditions avec le développement d'une ostéochondrose.

Lorsque le tampon du tissu adipeux devient insuffisant, le périmètre de l'artère vertébrale devient irrité, comme nous l'avons vu ci-dessus. Une irritation des nerfs francs se produit et, en réponse, un spasme réflexe des parois des vaisseaux. Il rétrécit, pour ainsi dire, et son diamètre diminue. Par conséquent, moins de sang peut traverser le vaisseau. Mais le cœur continue de fonctionner et comme compensation - le débit sanguin à travers le vaisseau peut augmenter.

Dans le même temps, les patients parlent souvent du bruit apparent dans la tête lorsqu'ils tournent ou penchent la tête en arrière. Ce bruit se produit lorsque le flux de sang tourbillonne dans les artères alambiquées, plutôt que même,..

Non seulement cela, nous avons remarqué que les artères vertébrales fournissent du sang au tronc cérébral, où se trouve le centre vasomoteur. Un réflexe de spasme vasculaire est également observé dans cette zone..

Le centre vasomoteur «voit» le problème, il manque d'oxygène et de nutrition. Et il prend des mesures, donne le commandement à tous les vaisseaux, régulant ainsi la microcirculation dans tout le corps, ce qui affecte invariablement la pression artérielle.

Et puis tout dépend du type de système nerveux humain. Qui est-il? Sympathique ou parasympathique. Quel système prévaut, une telle réaction à l'irritation des artères vertébrales sera. Ou leur spasme ou vice versa. Les deux peuvent provoquer des maux de tête..

Nous sommes souvent confrontés à une situation où l'irritation de l'artère vertébrale se produit d'un côté. En règle générale, l'artère est comprimée entre l'arc anormal et les muscles du cou. Cela se produit avec certaines positions de la tête ou une tension excessive des muscles cervicaux. Cela se produit avec les soi-disant blocages fonctionnels des articulations intervertébrales de la région cervicale supérieure, où il existe des caractéristiques anatomiques du passage des artères vertébrales.

Par exemple, irritation des artères par un muscle spasmodique tendu dans la région C1; C

Des anomalies de développement se retrouvent également à la confluence des artères vertébrales en une seule basilaire. La soi-disant anomalie de Kimmerly - une arcade osseuse supplémentaire de la première vertèbre cervicale, peut comprimer les artères vertébrales qui alimentent le cerveau en sang.

Ou dent haute de la deuxième vertèbre cervicale.

L'instabilité de la colonne cervicale (une sorte de jeu entre les vertèbres) peut conduire à un formidable état de glissement d'une vertèbre d'une autre (listese). Cette condition peut également survenir après une blessure à la colonne cervicale..

Il faut se rappeler que presque jamais l'instabilité n'est isolée. Toujours avec une instabilité dans la colonne cervicale, il y aura une restriction de la mobilité dans la colonne vertébrale thoracique ou la transition thoracique cervicale. Tout d'abord, un traitement est nécessaire en l'absence de mouvements. Sinon, il ne sera pas possible de redistribuer la charge motrice, ce qui est excessif pour les vertèbres cervicales et est le principal facteur dommageable pour la colonne cervicale. Elle entraîne un vieillissement précoce des structures vertébrales, une ostéochondrose, une arthrose, une tension musculaire et, par conséquent, des maux de tête et des étourdissements..

Quelque chose comme ça, simplifié et ressemble à un mécanisme pour l'apparition de troubles dans les céphalées vertébrales.

Parmi d'autres anomalies anatomiques sont connues:

  • Anomalie d'Arnold-Chiari - perte d'une partie du cervelet dans le foramen occipital trop large;
  • Congestion des vertèbres cervicales ou syndrome de Klippel-Feil (Klippel-Feil) - la fusion de deux ou trois vertèbres cervicales entre elles, conduit souvent à une compression des artères vertébrales, à une surcharge et à des lésions des disques intervertébraux supérieurs et inférieurs;
  • Impression basillaire - "vissage" des bords du foramen occipital dans la cavité du crâne;
  • Platibasia - un défaut congénital dans l'os occipital, conduit au déplacement du cervelet;
  • L'assimilation de l'Atlantide - un incrément de la 1ère vertèbre cervicale à l'os occipital, peut provoquer une compression des artères vertébrales lors de la rotation de la tête;
  • Proatlant - une 1ère vertèbre cervicale supplémentaire, souvent instable, souvent déplacée et portant atteinte à la moelle épinière et aux artères vertébrales.

Signaux de maux de tête dangereux

Un mal de tête aigu soudain, ou un mal de tête modéré augmentant rapidement en intensité, indique souvent une maladie grave. Cela peut être:

  • hémorragie sous-arachnoïdienne (AVC),
  • méningite,
  • tumeur pulpaire,
  • un certain nombre d'autres processus.

Les maux de tête constants ou récurrents pendant longtemps ne sont pas si dangereux, ils ne menacent pas la vie, mais ils indiquent que les processus de vieillissement des structures vertébrales et les réactions vasculaires, en conséquence, le sont et il faut y prêter attention.

Quand vous devez "sonner l'alarme"?

1. Un symptôme très redoutable est un mal de tête aigu et aigu du type «coup à la tête». Une telle douleur est un signe presque sûr d'hémorragie sous-arachnoïdienne. Dans ce cas, vous devez appeler immédiatement une ambulance.

2. Si la douleur est modérée et croît en position horizontale (allongée), passe en une demi-heure en position verticale - ce symptôme peut être le signe d'une maladie grave associée à une diminution de l'écoulement du liquide céphalorachidien et à une augmentation de la pression intracrânienne (tout d'abord, il est nécessaire d'exclure une tumeur cérébrale, mais ce symptôme peut également être une manifestation d'autres maladies, par exemple liées aux conséquences d'une grave lésion cérébrale traumatique).

3. Même si un mal de tête modéré s'accompagne d'une perte de conscience ou d'un comportement inapproprié, l'incapacité à se lever et à maintenir une position verticale du corps - c'est le signe d'une maladie grave et nécessite un appel d'urgence immédiat.

4. Si un mal de tête est soudainement apparu dans un contexte de température élevée et augmente avec le temps. Si une photophobie ou une douleur musculaire au cou a rejoint ces symptômes, cela peut être un signe de méningite. Et même si ce n'est pas le cas, il vaut toujours mieux jouer prudemment et consulter un médecin.

Causes de maux de tête

Les causes des maux de tête aujourd'hui peuvent être d'environ 46 maladies et conditions pathologiques. De plus, bon nombre de ces maladies ne sont pas directement liées à la tête. Tout processus inflammatoire dans le corps humain, comme une augmentation de la pression artérielle, peut provoquer des maux de tête..

Si un mal de tête a une maladie «causale» qui en est la cause, c'est un mal de tête symptomatique.

Cependant, le plus souvent, la cause du mal de tête est les processus qui se produisent directement dans la tête ou à sa surface, et qui n'ont aucun fondement sous la forme d'une maladie spécifique. Dans ce cas, un mal de tête est une maladie indépendante et est appelé un mal de tête primaire..

Les causes les plus courantes de maux de tête:

1. Un spasme des muscles de la tête. Le crâne est entouré de muscles le long du «périmètre»: il y a des muscles sur le front, la nuque et les tempes. Ces muscles étirent le «casque tendineux», qui est situé juste en dessous du cuir chevelu. De plus, ils participent à la formation des expressions faciales, et les muscles temporaux participent à la mastication, aidant les muscles masticateurs.

2. Spasme des vaisseaux de la tête. Pour la survenue d'un mal de tête, il n'est absolument pas nécessaire que les vaisseaux cérébraux soient spasmodiques. Assez de spasmes des vaisseaux situés à la surface du crâne.

3. Compression des méninges. Elle peut être causée par une tumeur, une hémorragie, une augmentation de la pression intracrânienne, un gonflement des méninges elles-mêmes à la suite du processus inflammatoire, etc..

4. Violation de la "nutrition" du cerveau. Cela peut être dû à son apport sanguin insuffisant, à une pression réduite, à un blocage des vaisseaux qui alimentent le cerveau, à des maladies des poumons ou du cœur, etc..

5. Empoisonnement à l'alcool, aux drogues, aux drogues ou empoisonnement aux produits endogènes résultant de processus inflammatoires dans divers tissus.

Les maux de tête surviennent en raison d'une irritation des terminaisons nerveuses des vaisseaux de la tête ou des méninges. Selon sa cause, il a ses propres caractéristiques:

  • En cas de maladies vasculaires, elle est plus souvent pulsatoire; elle est aggravée par le surmenage, l'alcool, le tabagisme et l'exposition à des irritants aigus (bruit, odeurs, lumière vive).
  • Les patients souffrant d'hypertension sont souvent perturbés après le sommeil par une lourdeur dans la tête et une douleur éclatante à l'arrière de la tête. Dormir dans une pièce ventilée et une gymnastique légère le matin ont tendance à réduire cette douleur..
  • La douleur paroxystique, localisée dans la moitié de la tête, survient avec la migraine.
  • Un mal de tête compressif peut survenir en raison de la tension dans les muscles de la tête en cas de maladie du rachis cervical (ostéochondrose), d'une surcharge des muscles du cou et d'une position incorrecte de la tête pendant le travail.
  • Un mal de tête peut également être un surmenage de la vision, par exemple en cas de mauvais éclairage, une déficience visuelle qui n'est pas corrigée par des lunettes ou une maladie des yeux, comme le glaucome.
  • Des douleurs «tirantes», «déchirantes» ou «brûlantes» au visage et à l'arrière de la tête se produisent avec une névralgie des nerfs trijumeaux et occipitaux..
  • Des maux de tête sévères avec vomissements et confusion sur fond de fièvre élevée se produisent avec une inflammation du cerveau et de ses membranes.
  • Très souvent, un mal de tête persistant est associé à des maladies inflammatoires des sinus.
  • Les maux de tête peuvent être le résultat d'une lésion cérébrale traumatique et sont souvent accompagnés de maladies infectieuses, d'intoxications, de troubles névrotiques, de maladies des organes internes.

Pour les maux de tête persistants, il est nécessaire d'être examiné par un médecin pour déterminer leur cause..

L'utilisation indépendante à long terme d'analgésiques qui n'éliminent pas les causes peut avoir des effets néfastes sur la santé..

Avec un accès rapide à un médecin, le traitement de la maladie sous-jacente prescrite par lui, en règle générale, élimine ou réduit les maux de tête.

Dans le diagnostic des symptômes d'étourdissements et de maux de tête, un examen par un médecin qualifié aidera à examiner la biomécanique de la colonne cervicale. Le tonus musculaire, l'amplitude des mouvements, la position des vertèbres au repos et pendant le mouvement (radiographie avec tests fonctionnels), l'échographie vasculaire, la dopplerographie, la rhéovasographie et l'IRM en angiographie seront déterminés.

L'ostéochondrose, l'instabilité de la colonne cervicale, l'athérosclérose des artères vertébrales et l'insuffisance vertébrobasilaire qui en résulte nécessitent une approche systématique du traitement. En vigueur:

  • thérapie manuelle et massage de la colonne vertébrale thoracique et de la zone du col;
  • physiothérapie (SMT, UHF, DDT, galvanophorèse avec enzymes);
  • ostéopathie;
  • réflexologie (acupuncture, auriculothérapie);
  • gymnastique médicale (thérapie par l'exercice) strictement selon les instructions du médecin;
  • dosé avec un corset de cou (pneu Schantz);
  • médicaments (nootropiques, vasculaires, chondroprotecteurs, anti-arthritiques et réparateurs);
  • procédures locales - compresses et meulages
Lisez À Propos De Vertiges