Principal Crise cardiaque

Pourquoi cela peut faire mal sous l'œil et que faire?

Une sensation de douleur désagréable sous les yeux peut signaler des problèmes survenus dans le corps. Si le patient ressent une douleur dans la cavité sous-orbitaire, dans l'os du visage, alors cela indique la nécessité de consulter un médecin spécialiste: dentiste, chirurgien, neuropathologiste, spécialiste ORL.

Diverses causes provoquent des douleurs sous l'œil. Selon la nature de la douleur, une affection est déterminée et en conséquence, il est décidé quoi faire pour éliminer les sensations désagréables.

Dommages mécaniques

Si la douleur dans la zone des yeux a été précédée d'un coup à la surface, la cause des sensations désagréables réside dans les dommages mécaniques résultant du contact du visage avec un objet pointu ou dur. De plus, des signes externes apparaissent: un hématome, les tissus mous gonflent. Si le coup était fort, une fracture osseuse ou une fissure est possible. Il est nécessaire de prendre une radiographie afin d'avoir une image complète de la nature des dommages.

Pour éliminer les poches, il est conseillé de mettre de la glace ou un objet froid sur le site de l'impact. En cas d'abrasion hémorragique - traiter l'endroit avec du peroxyde d'hydrogène, ce qui exclut l'infection.

Fatigue musculaire des yeux

S'asseoir longtemps près d'un ordinateur, regarder la télévision ou lire des livres - entraîne une surcharge des muscles oculaires. En conséquence, les patients reçoivent des plaintes concernant la douleur qui en résulte, la douleur dans les yeux et l'état de fatigue d'une personne.

Pour éviter l'apparition de lésions oculaires ou pour corriger la situation actuelle, il est nécessaire de respecter les règles d'hygiène visuelle:

  1. Un long séjour à l'ordinateur doit être interrompu pour un court repos. Asseyez-vous quelques minutes les yeux fermés. Faites de la gymnastique: déplacez votre regard d'un sujet proche vers un sujet éloigné. En fermant les yeux, essayez de dessiner un cercle, un carré, une ligne.
  2. Observez le régime de la journée - vous avez besoin d'un sommeil complet, car c'est la nuit que les yeux reçoivent la récupération maximale.
  3. Éclairage adéquat pour le lieu de travail. Pour les écoliers, la lumière doit tomber à gauche pour les droitiers et à droite pour les gauchers.

Les patients portant des lunettes ou des lentilles de contact sont sujets à des douleurs oculaires. La raison en est des produits mal sélectionnés:

  • Puissance de l'objectif insuffisante ou excédentaire.
  • Le matériau des lentilles utilisées n'est pas adapté et provoque une irritation..
  • Le diamètre du produit ne correspond pas.
  • Une allergie ou une infection s'accompagne d'une inflammation de la muqueuse.

Période postopératoire

Un état inconfortable se produit toujours après une chirurgie de la cataracte. L'œil blessé fait souvent mal, des picotements et des démangeaisons sont ressentis. Si les recommandations du médecin sont suivies et que la période postopératoire disparaît sans complications, les symptômes cesseront après 2-3 jours.

La correction de la vue au laser ne va pas non plus sans conséquences. Mais puisque l'opération est réalisée sous anesthésie locale et avec un minimum de dommages à la muqueuse, l'inconfort passe dans les 2-3 heures.

Maladies

Cela fait mal sous l'œil, dans l'os du visage - cela signifie une inflammation purulente ou un problème de névralgie. Tout dépend de la nature de la douleur, de sa localisation et de sa manifestation: lorsqu'elle est pressée ou existe simplement.

Inflammation des sinus paranasaux

L'apparition du processus inflammatoire dans les sinus du nez provoque des douleurs sous les yeux. Les provocateurs de l'inflammation sont les bactéries et les virus. Staphylococcus aureus est particulièrement dangereux. Elle se développe lorsque les voies respiratoires sont infectées ou que le patient a des problèmes dentaires avancés: caries profondes, parodontite.

Les patients à risque peuvent développer une sinusite:

  • Septum nasal incurvé.
  • Anomalies congénitales de la structure des fosses nasales.
  • Blessures au nez.

Ce qui peut provoquer l'apparition d'un processus inflammatoire dans la cavité nasale:

  1. Allergie. Une maladie qui affecte chaque année de plus en plus de personnes. Les allergènes deviennent: poussière, laine, pollen, produits chimiques ménagers, peluches, aliments.
  2. Sinus déformé. À la suite de dommages mécaniques, il y a une courbure du septum nasal, un déplacement de la mâchoire, une fusion anormale des os du crâne. Malformation congénitale de la concha nasale.
  3. Virus. Avec la pénétration des virus dans les sinus, du liquide est libéré, les canaux se rétrécissent et un gonflement apparaît. L'apparition de bactéries supplémentaires entraîne une non-réponse au traitement antibiotique.
  4. Les champignons s'installent dans les sinus, ils sont donc obstrués. Il y a une maladie - la mycose. Différents types de champignons provoquent une gravité différente de la maladie..
  5. Air froid. La réponse des vaisseaux sanguins à une baisse de la température ambiante est un rétrécissement. En conséquence, moins d'oxygène pénètre dans les yeux. Il y a de la douleur sous l'œil. Des particules de poussière et de gaz dans l'air provoquent des douleurs autour des yeux.
  6. Avitaminose. Le manque de vitamines dans l'organisme entraîne une diminution des fonctions protectrices. Par conséquent, les rhumes se produisent si souvent en hiver et au printemps. Le corps ne peut pas résister à l'infection, il y a un nez qui coule et, par la suite, des complications.
  7. Hypothermie. Le sous-refroidissement entraîne une diminution de la fonction de protection. Les infections attaquent les organes qui sont incapables de résister longtemps - la respiration. Avec un rhume constant, le nez d'une personne se bloque et une rhinite se produit, qui s'aggravera en automne et en hiver, lorsqu'il fait froid.

La sinusite (inflammation des sinus paranasaux) est divisée en plusieurs types qui ont leurs propres symptômes:

  • Rhinite. Le nez est bouché, une fuite d'un liquide clair est observée. Suie et démangeaisons dans le nasopharynx. Rougeur des yeux, larmoiement et éternuements.
  • Ethmoïdite. La maladie s'accompagne de douleurs dans l'arête du nez avec pression, sécrétion d'un liquide visqueux vert jaunâtre par le nez, avec une odeur désagréable de pourriture. Les paupières gonflent, des douleurs apparaissent sous l'œil. Le patient a des vertiges, des larmoiements. Fissure palpébrale rétrécie à travers laquelle il est douloureux de regarder la lumière.
  • Frontite. Des douleurs dans les tempes, les yeux et le front apparaissent le matin. Il est difficile pour le patient de respirer, un liquide épais est libéré par le nez. La température corporelle augmente, le gonflement des paupières augmente et le gaz se fait sentir.
  • Sphénoïde. Le patient est préoccupé par des douleurs à l'arrière de la tête et au sommet de la tête. La prise d'analgésiques n'aide pas. Il peut être douloureux sous l'œil lorsqu'il est pressé, la vision baisse. Faiblesse, malaise. Gêne dans la gorge et le nez.

Ostéomyélite

Une maladie associée au développement d'un processus purulent dans l'os et la moelle osseuse affectant les tissus environnants. Les agents responsables de la maladie sont des bactéries pyogènes qui s'accumulent dans la région du sinus maxillaire. Le patient note l'apparition de symptômes désagréables douloureux et douloureux, s'étendant aux pommettes et à la zone proche de l'oreille. Problèmes associés à une cavité buccale enflammée: dents et gencives, processus d'inflammation du nerf dentaire, caries des dents de la mâchoire supérieure.

L'ostéomyélite de la mâchoire supérieure est traitée après consultation du dentiste et sous sa surveillance.

Troubles vasculaires

Les problèmes avec les vaisseaux autour des yeux provoquent des symptômes de douleur. Ils se concentrent non seulement sous l'œil, mais aussi dans la zone des sourcils, se plaignent souvent de douleurs coupantes. Cela est dû à un manque de tissus normaux et d'approvisionnement en oxygène..

Le glaucome survient avec une augmentation de la pression intraoculaire. Sensation de douleur dans les yeux, état inconfortable près des organes de vision. La douleur irradie vers la partie occipitale et la partie temporale de la tête. Il y a des plaintes de nausées, de faiblesse et de vision trouble. Pendant cette période, la sensibilité du globe oculaire est augmentée, il est nécessaire de le protéger des irritants.

Processus infectieux

Le corps humain est disposé de manière à ce que tous les organes soient interconnectés. Cela s'applique aux globes oculaires et aux sinus paranasaux. Pourquoi l'œil fait-il mal sans raison apparente? Une maladie inflammatoire, une fois dans la cavité nasale, a librement accès aux organes de la vision, et des douleurs de nature pulsante et pulsatoire apparaissent. Si des agents pathogènes pénètrent dans la paroi arrière, cela fait mal de bouger les yeux. La raison en est la présence de terminaisons nerveuses dans cette zone..

La dacryocystite phlegmoneuse est une maladie infectieuse qui se manifeste par des douleurs dans le coin interne de l'œil. Elle s'accompagne d'une inflammation et d'un gonflement du nez. Lorsque vous appuyez sur un foyer purulent, une douleur aiguë se produit. La tumeur peut se déplacer vers l'autre œil. Le patient a de la fièvre, une céphalée et une perte d'appétit.

2-3 jours suffisent pour que le pus s'accumule sous la peau en un seul endroit et que la peau devienne jaune. L'abcès est ouvert, le problème disparaît. Reste de cicatrice ou de fistule.

Démodécose

Avec la démodécie, la peau autour des yeux souffre. L'agent causal de la maladie est un acarien acarien. Il s'installe dans les follicules pileux, les glandes sébacées et les glandes meibomiennes situées sur les paupières.

La névralgie du trijumeau

Le patient se plaint de douleurs aiguës. Le plus souvent, les femmes après 40 ans tombent malades. Une gêne peut survenir sous forme de problèmes avec les dents. Une douleur intense donne dans la mâchoire supérieure et inférieure.

Tous les mouvements: rire, parler, se brosser les dents - provoquer des crises de douleur.

La névralgie du trijumeau entraîne un engourdissement de certains muscles. Des troubles des expressions faciales sont observés, une asymétrie du visage se produit, une sécheresse et une douleur sont ressenties dans les organes visuels. La paupière supérieure gonfle.

Les arcades sourcilières contiennent un grand nombre de vaisseaux sanguins. La violation des artères entraîne une douleur oculaire. La migraine est un excellent exemple de problèmes vasculaires. Lorsque la douleur, commençant au front, diminue progressivement jusqu'à la zone des sourcils et atteint les yeux.

Tendinite temporale

Le processus inflammatoire qui se produit dans les tendons reliant l'os temporal et la mâchoire inférieure. La tendinite temporale se caractérise par une douleur terne et devient aiguë, ce qui ne peut être toléré.

Sinusite et nez qui coule

Sinusite - la douleur est concentrée dans le nez et autour des yeux. L'odorat du patient disparaît, le pus est sécrété par le nez, parfois avec un mélange de sang. Si la sinusite n'est pas traitée, il existe un risque de processus inflammatoires se déversant dans la cavité crânienne et pouvant affecter le cerveau.

La sinusite aiguë se manifeste par les symptômes suivants:

  • Mal de crâne;
  • Sinus du nez, des yeux;
  • Sensation désagréable et pression sur les dents;
  • Le retour de la douleur à l'arrière de la tête crée un semblant de migraine, pire le soir;
  • Les narines se bouchent et respirent fort;
  • Température élevée, gonflement des pommettes, des paupières, faiblesse et fatigue.

Traitement

Le diagnostic et le traitement sont effectués par un médecin. Une tentative de combattre indépendamment la douleur dans le contour des yeux entraîne une aggravation de la condition et l'apparition de complications ou la mort.

Pour le traitement des maladies infectieuses, les médecins prescrivent des solutions antibactériennes, des antibiotiques, une exposition au foyer de l'inflammation avec une thérapie ultra haute fréquence, ainsi qu'une couleur bleue sur la zone endommagée.

La douleur oculaire causée par d'autres causes qui ne sont pas liées à des maladies, par exemple, la pénétration d'un objet étranger, vous pouvez le faire avec des moyens improvisés. Rincez la muqueuse à l'eau claire, puis goutte à goutte les médicaments sous forme de gouttes à effet antibactérien: Lévomycétine, Albucide. Dois-je consulter un médecin généraliste? Cela vaut la peine si le patient ne peut pas décider de la cause exacte de la douleur. Ensuite, le thérapeute proposera de passer des tests et de subir un examen général, après quoi il dira: «consulter un spécialiste» et indiquer le médecin spécifique.

Douleur aux yeux

L'appareil visuel humain est une structure complexe. Les sensations douloureuses dans les yeux ne peuvent pas être ignorées, car elles peuvent se révéler être le premier symptôme de pathologies dangereuses. En ophtalmologie, le pronostic de nombreux diagnostics dépend de la rapidité du traitement. Si vous vous adressez à un spécialiste à temps, dans la plupart des cas, vous pouvez maintenir l'acuité visuelle. Cependant, pour poser un diagnostic, il est nécessaire de procéder à un examen complet et de déterminer la cause de la douleur.

Causes possibles de douleur oculaire et leurs symptômes

L'inconfort et la douleur dans les yeux sont fréquents. Ce symptôme peut être rencontré après une utilisation prolongée du moniteur, une lecture dans de mauvaises conditions d'éclairage ou lorsque des particules étrangères pénètrent. La douleur peut être aiguë ou douloureuse, apparaître à l'avant ou à l'arrière du globe oculaire, survenir spontanément ou à un certain moment de la journée. Avec des pathologies plus graves, elle s'accompagnera d'une diminution de l'acuité visuelle et pourra entraîner sa perte complète..

Contact avec un corps étranger

Une douleur dans la zone des yeux peut survenir, y compris chez une personne en bonne santé. Les membranes du globe oculaire sont très sensibles et l'ingestion d'un corps étranger sur la conjonctive provoque ses dommages. Cela peut être déterminé par des signes caractéristiques:

  • douleur aiguë dans un ou les deux yeux;
  • larmoiement abondant;
  • rougeur conjonctivale.

Lorsqu'un corps étranger pénètre, un larmoiement abondant commence généralement. Il s'agit d'un mécanisme de protection réflexe - il est nécessaire de laver les petites particules qui ne peuvent pas être éliminées mécaniquement. Dans ce cas, il est recommandé de rincer l'œil avec beaucoup de liquide, en faisant attention de ne pas irriter la muqueuse.

Syndrome de l'œil sec

Une autre cause de douleur oculaire est une diminution de la sécrétion des glandes lacrymales. Normalement, le fluide se forme constamment et protège la muqueuse du dessèchement. Le syndrome de l'œil sec se manifeste par une rougeur de la conjonctive, une sensation de douleur et de douleur, une gêne et une diminution de l'acuité visuelle. Ce phénomène peut survenir chez toute personne, mais il existe plusieurs catégories à risque:

  • les employés de bureau qui passent des heures de travail derrière le moniteur;
  • les personnes âgées;
  • ceux qui travaillent avec des machines à souder;
  • personnes vivant dans des climats chauds, forte pollution par les poussières ou les gaz.

Pour le traitement du syndrome de l'œil sec, des médicaments sont prescrits - analogues d'une larme naturelle. Ils ont une composition chimique similaire et sont disponibles sous forme de collyre. Ils peuvent être utilisés au besoin tout au long de la journée. De plus, la gymnastique sera utile.

Érosion cornéenne

La cornée est la couche externe de la coque externe de l'œil. Il s'agit d'un mince film transparent dans lequel se produit la réfraction primaire des rayons. Il peut être blessé par irritation par des moyens mécaniques ou chimiques, ainsi que par des processus inflammatoires. D'autres facteurs qui peuvent provoquer ce symptôme sont une mauvaise croissance des cils et des lentilles de contact inappropriées..

L'érosion cornéenne est sa zone endommagée. Elle peut être déterminée par la rougeur caractéristique, l'apparition de douleurs intenses aux yeux, le larmoiement et la photophobie. Le taux de guérison de l'érosion dépend de sa profondeur et de sa taille. Dans la plupart des cas, il passe sans conséquences, mais peut également entraîner une perte de vision..

Orge

L'orge (gordeolum) est une inflammation du follicule pileux des cils, parfois des glandes sébacées ou méibomiennes. Un joint douloureux apparaît sur la paupière, la peau devient rouge, un gonflement peut se produire. La principale cause de cette maladie est une infection pathogène associée à d'autres facteurs (affaiblissement de la défense immunitaire, refroidissement des yeux). Dans la plupart des cas, l'agent pathogène devient un staphylocoque.

Le chalazion est un type d'orge qui se manifeste par une inflammation du canal de la glande de Meibomian. Il est également appelé orge interne ou froide, ainsi qu'un kyste de Meibomian. La maladie se caractérise par une évolution lente (1-2 mois), se produit avec une inflammation du cartilage oculaire et l'apparition d'un gonflement dense. Il peut disparaître de lui-même, mais dans certains cas (s'il appuie sur le globe oculaire), il est recommandé de le retirer lors d'une opération simple.

Glaucome

Le glaucome est une augmentation de la pression intraoculaire. Elle survient en cas de violation de la circulation du liquide dans les cavités oculaires et de son accumulation. Il en résulte un risque de lésion du nerf optique, de perte d'élasticité des membranes et de perte de vision progressive. Cette maladie s'accompagne de douleurs pressantes dans le contour des yeux et de défauts du champ visuel. Au fil du temps, cela peut conduire à une cécité complète. Une attaque aiguë de glaucome est un globe oculaire dur dont la pupille ne répond pas aux stimuli lumineux. Il y a aussi un mal de tête pressant sur les yeux..

Blépharite

La blépharite est une inflammation des paupières. Le processus peut être associé à des dommages mécaniques aux tissus, ainsi qu'à l'action de la microflore fongique ou bactérienne. Selon la cause, plusieurs types de blépharite sont distingués:

  • simple (aseptique, non purulent);
  • séborrhéique - se développe sous l'influence d'un champignon, tandis que la paupière est couverte d'écailles, de croûtes, d'ulcères;
  • staphylocoque - blépharite ulcéreuse;
  • démodécique - une tique sous-cutanée devient son agent causal, l'inflammation s'accompagne de démangeaisons sévères;
  • allergique - se produit souvent de manière symétrique (si l'allergie est causée par des gouttes pour les yeux ou un détergent - une réaction à sens unique est possible);
  • blépharite rosacée (acné) - la peau des paupières est couverte d'une éruption cutanée. rempli de contenu purulent.

Avec la blépharite, la peau de la paupière est enflammée, enflée et une douleur apparaît, irradiant vers l'œil. Dans la forme aiguë de la maladie, elle peut se produire sous forme d'orge ou avec la formation de kystes sous-cutanés. Chez certains patients, une blépharite prolongée peut entraîner une diminution de l'acuité visuelle. Le traitement est prescrit individuellement, en fonction de la cause de l'inflammation..

Conjonctivite

La conjonctivite est une inflammation de la muqueuse de l'œil (conjonctive). Il peut se développer avec des maladies fongiques, virales, bactériennes ou avoir une origine non infectieuse. Il existe plusieurs types principaux de conjonctivite:

  • bactérienne - souvent causée par le streptocoque doré, accompagnée d'une rougeur des yeux, d'un écoulement abondant de larmes et de photophobie, de petites hémorragies apparaissent sur la muqueuse;
  • adénovirus - procède à la libération de pus, à la formation de petits follicules;
  • hémorragique - en plus de la douleur oculaire, les hémorragies (hémorragies) sur la conjonctive et la paupière deviennent un symptôme;
  • fongique;
  • allergique - peut s'accompagner de signes cliniques supplémentaires et d'une inflammation de gravité variable.

Selon la forme du cours, on distingue les conjonctivites aiguës et chroniques. Dans le premier cas, il se développe soudainement, commence par une douleur intense dans le contour des yeux. La phase aiguë ne dure pas plus d'une semaine. L'évolution chronique est prolongée, accompagnée d'inconfort, de rougeur des muqueuses, d'une sensation de présence d'un corps étranger dans l'œil.

Kératite

La kératite est une inflammation de la cornée de l'œil. Le processus peut avoir une origine bactérienne, fongique, virale, se développer avec des blessures et des dommages mécaniques à la membrane. Si la cornée est normalement transparente et peut transmettre des rayons de lumière, avec l'inflammation, son opacification est observée. L'évolution prolongée la plus dangereuse de la kératite - elle peut entraîner une vascularisation de la cornée, c'est-à-dire la germination des vaisseaux sanguins à travers elle. Une telle pathologie s'accompagne d'une diminution de l'acuité visuelle. La kératite provoque une douleur aiguë à l'avant de l'œil, une photophobie, un larmoiement.

Douleur oculaire avec inflammation du nerf optique

L'inflammation du nerf optique est une pathologie dangereuse qui conduit à une perte de vision rapide. Le processus s'accompagne d'une démyélinisation des fibres nerveuses, c'est-à-dire de la destruction de la gaine de myéline et de la perte de la capacité du nerf à conduire des impulsions. Par conséquent, les objets visuels ne peuvent pas être analysés dans le cerveau..

Les causes de la névrite optique peuvent être:

  • maladies inflammatoires des méninges;
  • intoxication aiguë;
  • maladies des membranes internes de l'œil;
  • maladies infectieuses systémiques (grippe, amygdalite, variole, paludisme et autres);
  • les maladies systémiques non transmissibles (pathologies hématopoïétiques, diabète, goutte et autres);
  • sclérose en plaques;
  • blessures.

Avec la névrite optique, une douleur pressante aiguë dans les yeux apparaît, dont l'objectif principal est situé derrière le globe oculaire. Les sensations s'intensifient sous la pression de lui. Il y a aussi un rétrécissement du champ de vision. Le traitement a lieu dans un hôpital, visant à éliminer les causes de la névrite et à restaurer la conduction nerveuse. Son efficacité dépend de la rapidité des soins médicaux..

Migraine

La migraine est une crise de maux de tête. Elle commence brusquement, elle peut durer de plusieurs heures à plusieurs jours. Les sensations douloureuses sont souvent localisées dans la partie frontotemporale de la tête, mais peuvent s'étendre à toute sa surface. La cause exacte de ce phénomène est inconnue, mais il existe une relation entre la migraine et les traumatismes crâniens, les troubles nerveux et endocriniens, et une prédisposition génétique est également déterminée..

La migraine classique commence par des symptômes supplémentaires (aura). Avant qu'un mal de tête ne se produise, une gêne se produit également dans le contour des yeux. Photophobie, une déficience visuelle peut être observée..

Méthodes de diagnostic

Afin de se débarrasser de la douleur dans les yeux, il est nécessaire de subir un examen. L'Institut Clinique du Cerveau a toutes les conditions pour un diagnostic complet des maladies de l'appareil visuel. Un ophtalmologiste examinera le fond d'œil, collectera du matériel pour l'analyse de la microflore infectieuse.

Il existe plusieurs méthodes de base pour diagnostiquer la douleur oculaire:

  • ophtalmoscopie - examen du fond d'œil et évaluation de la transparence des structures oculaires à l'aide d'un ophtalmoscope;
  • mesure de la pression intraoculaire - peut être effectuée en évaluant les empreintes de petits poids sur la rétine ou en utilisant des tonomètres;
  • biomicroscopie - examen des structures internes et externes et des membranes de l'œil en utilisant la réfraction de la lumière sous différents angles;
  • microscopie confocale cornéenne - une étude matérielle de cette membrane;
  • Test de couleur du gilet - utilisé pour étudier la perméabilité des canaux lacrymaux;
  • diverses méthodes pour l'étude des champs visuels;
  • Échographie du globe oculaire;
  • étude des grattages des paupières au microscope pour exclure la démodécie et autres.

Si un mal de tête presse sur les yeux, l'état du cerveau et de ses membranes est également examiné. Le diagnostic se fait par IRM ou TDM - les moyens les plus précis pour obtenir une image tridimensionnelle des structures internes. Une radiographie des sinus, des tests sanguins et d'autres tests peuvent également être nécessaires..

Traitement de la douleur oculaire

Le traitement des maladies oculaires doit être supervisé par un spécialiste. Des médecins de profils étroits et larges travaillent dans notre clinique, dont les qualifications nous permettent de poser rapidement le bon diagnostic et de prescrire un traitement efficace. Le cours de la thérapie est sélectionné individuellement et dépend des résultats du diagnostic. Il peut comprendre les étapes suivantes:

  • prendre des médicaments (antibiothérapie, anti-inflammatoires, vitamines, médicaments symptomatiques - analogues des larmes et autres médicaments, si indiqué);
  • gymnastique pour renforcer les muscles du globe oculaire;
  • traitement chirurgical, y compris les méthodes modernes de correction de la vision.

La douleur oculaire se développe souvent avec un surmenage de l'organe visuel. Cela est dû au travail monotone derrière le moniteur, au manque de vitamines et de minéraux dans l'alimentation, à une mauvaise sélection des moyens pour corriger la vision (lunettes ou lentilles). Pour la prévention des maladies de l'appareil visuel, il est recommandé d'effectuer une gymnastique simple et de subir des examens réguliers. Les médecins de l'Institut clinique du cerveau seront en mesure d'identifier les pathologies dangereuses dans les premiers stades et d'aider à maintenir l'acuité visuelle à tout âge.

Douleur oculaire: causes et traitement

La douleur dans les yeux peut être causée par diverses raisons, et sa nature est étroitement liée au lieu de localisation. Ainsi, la douleur peut être ressentie dans les muscles des yeux, des muqueuses, des paupières et même dans le globe oculaire. En règle générale, la douleur est un signe d'inflammation. En fait, l'inflammation du globe oculaire sera discutée ci-dessous. Pourquoi s'accompagne-t-il de douleur, à quoi est-il lié et quelles mesures doivent être prises pour l'éliminer?

Causes de la douleur oculaire

Douleur musculaire

Une telle douleur est généralement ressentie lors du mouvement du globe oculaire, mais elle peut également être une réaction à un certain irritant, par exemple un flash. La douleur musculaire est tiraillante et très similaire à la fatigue, dont la manifestation, dans la plupart des cas, est.

La faiblesse musculaire, associée à la douleur, apparaît généralement après une fatigue oculaire élevée prolongée. À titre d'exemple, vous pouvez prendre un long travail devant un ordinateur avec des textes ou des programmes qui nécessitent une grande précision et une fatigue oculaire prolongée ou une conduite prolongée (les douleurs musculaires, en particulier, sont constamment observées par les camionneurs lorsqu'une personne reste en concentration constante pendant une longue période).

Éliminer les douleurs musculaires est assez facile. Pour cela, il existe des exercices simples basés sur la forte tension intentionnelle des muscles oculaires, suivis de leur relaxation complète. Les exercices oculaires sont le meilleur moyen de détendre les muscles oculaires surchargés en raison d'une surcharge de vision prolongée. Il existe également des gouttes spéciales qui soulagent la douleur et l'inflammation. Ils sont vendus gratuitement dans le réseau de pharmacies, mais avant de les utiliser, vous devez consulter un ophtalmologiste.

Infections et inflammation des yeux

La deuxième cause la plus fréquente de douleur dans les yeux est considérée comme une inflammation infectieuse. Une variété d'agents pathogènes provoquent une infection du globe oculaire, qui peut pénétrer de l'extérieur ou à travers le système interne du corps. Les inflammations causées par elles sont généralement subdivisées en fonction du lieu de localisation du processus - conjonctivite (conjonctive), kératite (cornée), uvéite (choroïde), iritis (iris). Très souvent, l'inflammation infectieuse du globe oculaire est causée par le virus de l'herpès, ainsi que par des formes chroniques d'amygdalite et de sinusite..

De plus, le globe oculaire peut s'enflammer en raison d'une autre maladie systémique, devenant sa conséquence ou sa complication. Par exemple, l'inflammation du nerf trijumeau peut s'accompagner d'une inflammation du globe oculaire et de fortes douleurs.

Pression intraocculaire

Ne pas confondre avec artérielle, bien que l'augmentation de la pression artérielle puisse également provoquer des douleurs dans le contour des yeux. Une pression oculaire élevée est appelée glaucome et elle se manifeste souvent par des accès de douleur intense dans le bloc oculaire et la zone autour des yeux. En plus de la douleur, les signes de glaucome comprennent:

  • Déficience visuelle, l'apparition de son flou.
  • Maux de tête concentrés dans le dos et les zones temporales à caractère paroxystique.
  • Faiblesse générale, nausées, vomissements.
  • Dilatation de la pupille, sans réaction à la lumière (seul un médecin peut déterminer ces symptômes, il est donc très important de consulter un spécialiste à temps).
  • Le globe oculaire est compacté et avec une légère pression sur lui, de fortes douleurs aiguës se produisent.

Syndrome de l'œil sec

Ce syndrome détermine l'état des muqueuses de l'œil et du globe oculaire dans son ensemble. Il existe plusieurs causes du syndrome de l'œil sec, mais le complexe de symptômes en même temps est toujours le même. Il doit y avoir une légère douleur dans les yeux, une gêne se produit lors du déplacement des yeux, il y a une sensation constante de sécheresse.

En règle générale, le syndrome de la «sécheresse oculaire» est observé chez les personnes qui passent longtemps sur des écrans d'ordinateur ou effectuent des travaux à courte distance sous un éclairage artificiel. Souvent, les travailleurs de l'industrie photo souffrent lorsqu'ils doivent se fatiguer les yeux dans diverses conditions environnementales défavorables. Une telle maladie est bien connue des employés de bureau, dans lesquels un travail visuel prolongé devant un ordinateur est associé à une situation dans une pièce avec un éclairage artificiel et de l'air sec climatisé.

Dans ce cas, pour soulager les symptômes de l'inflammation, il est préférable d'utiliser des gouttes oculaires spéciales qui lubrifient et enveloppent l'œil avec une solution dont la composition est similaire à une larme humaine naturelle. La solution aide à maintenir la microflore intraoculaire, hydrate la muqueuse. Ces gouttes sont vendues en pharmacie sans ordonnance et, sur recommandation d'un ophtalmologiste, elles devront être sélectionnées de manière indépendante.

Navires

Le globe oculaire est traversé par les plus petits vaisseaux, qui servent de voies de transport pour l'apport continu d'oxygène à l'œil et aux substances nécessaires à la vie. En cas de problèmes avec les vaisseaux oculaires, une douleur désagréable se produit. Souvent, ces douleurs font mal et durent longtemps. Cette condition est bien connue des personnes atteintes de diabète et de celles qui souffrent de maladies vasculaires chroniques. Pour se débarrasser de la maladie, il est nécessaire de prendre un ensemble de mesures que le médecin doit prescrire après un examen médical complet et des procédures de diagnostic pour l'étude du système vasculaire des yeux.

Impact mécanique

L'inflammation du globe oculaire provoque très souvent ses dommages mécaniques - un traumatisme. En général, les yeux sont l'un des organes les moins protégés et sensibles. Tout dommage causé par la pénétration de corps étrangers ou des contraintes mécaniques est très dangereux. Ils peuvent entraîner une altération grave de la fonction oculaire, pouvant aller jusqu'à une détérioration et une perte complète de la vision. Par conséquent, si vous recevez une blessure à l'œil ou une pénétration de corps étrangers, il est urgent de demander une aide qualifiée.

Très souvent, les brûlures chimiques provoquent des lésions oculaires. En raison d'une mauvaise utilisation des produits chimiques ménagers, le globe oculaire peut être endommagé. Si des produits chimiques pénètrent dans les yeux, en tant que premiers soins, il est nécessaire de rincer les yeux avec une grande quantité d'eau courante froide. Après cela, vous devez vous rendre immédiatement chez l'ophtalmologiste. À son tour, pour éviter les brûlures chimiques domestiques, il est préférable d'utiliser des lunettes spéciales lorsque vous travaillez avec des produits chimiques.

Traitement de la douleur oculaire

Pour le traitement compétent de l'inflammation du globe oculaire, il est nécessaire de trouver la cause de la douleur. Cela ne peut se faire que d'une seule manière: rendre visite à un ophtalmologiste et subir un examen diagnostique..

En règle générale, avec les maladies infectieuses des yeux, les spécialistes prescrivent des solutions antibiotiques (lévomycétine, albucide, pénicilline).

Pour le glaucome, on utilise toujours des miotiques, des sympathomimétiques, des prostaglandines (pilocarpine, épinéphrine, Xalatan, etc.). L'attaque du glaucome à angle fermé nécessite une hospitalisation d'urgence du patient dans un hôpital spécialisé.

Les lésions oculaires mécaniques nécessitent l'utilisation de médicaments antibactériens et anti-inflammatoires dans les gouttes et les onguents.

Pour soulager les symptômes de l'inflammation du globe oculaire, des remèdes populaires sont souvent utilisés - teintures à base de plantes et décoctions. Le plus efficace à cet égard est le lavage des yeux avec une décoction de feuilles d'aloès. Pour ce faire, les feuilles de la plante sont broyées et versées avec un verre d'eau bouillante. Après cela, le bouillon doit refroidir et infuser pendant une demi-heure.

Pour des remèdes populaires assez efficaces, vous pouvez également inclure des lotions avec du bouillon de chélidoine et du miel. Pour ce faire, une cuillère à soupe d'herbe chélidoine est versée avec un verre d'eau chaude, mise sur une cuisinière et laisser mijoter environ 5 minutes. Ensuite, le bouillon est laissé à refroidir et à infuser pendant 20-30 minutes. Après, ajoutez une cuillère à café de miel et la solution pour les lotions est prête.

La chose la plus importante - s'il y a une douleur dans la région du globe oculaire, consultez un médecin en temps opportun. Le spécialiste déterminera avec précision la cause de l'apparition de la douleur, établira un diagnostic et effectuera un traitement rationnel et efficace..

Douleurs oculaires et maux de tête

Douleurs oculaires et maux de tête

Les oculaires sont-ils toujours associés à une maladie oculaire?

Non, d'autres maladies peuvent provoquer des douleurs dans les yeux ou autour d'eux..

Dans quels cas les causes de la douleur oculaire peuvent-elles être cachées dans d'autres parties du corps?

L'œil est un organe riche en nerfs, dont la sensibilité est fournie par le nerf trijumeau, qui fournit une sensibilité dans la zone du cuir chevelu, de la paupière supérieure, de la glande lacrymale, de la cornée et de la membrane muqueuse de l'œil, à la racine du nez, des sinus frontaux et également dans la partie de la membrane du cerveau - dans sa couche externe et dans les vaisseaux sanguins. L'une des manifestations de la maladie de ce nerf peut également être une douleur oculaire, bien que l'œil, en tant qu'organe, soit en bonne santé..

Nerf trijumeau (V) et ses branches

L'un des noyaux trijumeaux est situé dans la région cervicale, où ses fibres sensibles interagissent avec le XI cérébral ou le nerf accessoire, ainsi qu'avec les voies nerveuses dans la partie supérieure du cou, apportant ainsi la douleur qui est apparue dans le cou à la tête, y compris aux yeux.

Les noyaux du nerf trijumeau en forme de V dans la région cervicale

La douleur oculaire peut également être causée par une névrite optique, ainsi que par une névralgie occipitale ou une maladie nerveuse qui survient dans la région des première et deuxième vertèbres cervicales..

Anatomie du nerf optique

Quelles maladies provoquent des douleurs oculaires et des maux de tête?

Migraine ou maladie caractérisée par de graves maux de tête. Les manifestations de la maladie peuvent également être une hypersensibilité à la lumière et au son, des nausées et des vomissements, des étourdissements, des douleurs dans les yeux ou derrière les yeux, une vision floue, des changements de champ de vision (points flous flottants, éclairs lumineux), etc..

La migraine est divisée en deux types - la migraine avec ou sans aura. Dans le cas d'une migraine avec aura, avant une crise de migraine, des symptômes sont ressentis qui indiquent une crise imminente. Une crise de migraine peut durer de plusieurs heures à plusieurs jours et se produit généralement en plusieurs étapes. Malgré cela, chaque patient a une attaque individuelle..

Il y a aussi la migraine oculaire, quand en cas d'attaque les principales plaintes sont associées à des changements de vision, un flou.

Migraine et maux de tête groupés

Les céphalées en grappe (faisceau) sont l'un des maux de tête les plus graves. Habituellement, il commence soudainement, sans aucun symptôme d'avertissement, et se poursuit, sous forme de douleurs épisodiques qui réapparaissent périodiquement. Les attaques durent généralement de 6 à 12 semaines et peuvent être saisonnières. Lors d'une attaque, la douleur survient généralement quotidiennement et parfois plusieurs fois par jour. La durée d'une crise de douleur peut durer de 15 à 180 minutes, de plus, la douleur se produit à chaque fois à la même heure de la journée, le plus souvent la nuit, 2 à 3 heures après l'endormissement. La douleur est généralement atroce, dans la plupart des cas localisée autour des yeux, mais peut également être transmise au visage, à la tête et même au cou et aux épaules. La douleur est unilatérale, elle peut également être accompagnée de rougeur de l'œil, de larmoiement, de gonflement et parfois même de chute de la paupière supérieure.

La névralgie occipitale (névralgie occipitale) est un type courant de maux de tête. Ces maux de tête sont causés par des dommages au niveau des gros ou des petits nerfs occipitaux, qui commencent dans le cou, près des deuxième et troisième vertèbres occipitales. Les causes de la douleur peuvent être des tumeurs, des blessures, des infections, des hémorragies ou des maladies systémiques telles que l'arthrose, des changements dégénératifs de la colonne cervicale, du diabète et de la goutte. La névralgie occipitale peut également être déclenchée par un séjour prolongé dans une position avec la tête baissée. En règle générale, la douleur commence dans le cou, puis se propage vers le haut et se reflète dans les orbites oculaires, l'occiput, le front et les tempes. La douleur est vive, pulsatoire, comme un choc électrique.

La trochléite est une inflammation du muscle oblique de l'œil qui provoque une douleur au-dessus du globe oculaire ou dans le coin interne. La trochléite peut être causée par des maladies inflammatoires auto-immunes du tissu conjonctif, telles que la maladie de Behcet, la granulomatose avec polyangéite, le lymphome, le syndrome de Tolosa-Hunt et les maladies rhumatismales - polyarthrite rhumatoïde, lupus érythémateux disséminé ou inflammation des sinus, tumeurs. Dans le cas de la trochléite, la douleur est longue, son intensité peut varier de sourde à sévèrement exprimée. Diverses études suggèrent également que la trochléite peut déclencher une exacerbation des crises de migraine chez les patients souffrant déjà de migraines..

Anatomie du nerf trochléaire

LASH est un type de mal de tête très rare qui s'exprime de deux manières. Dans le premier cas, les manifestations de la maladie sont épisodiques et se caractérisent par des épisodes de maux de tête à court terme et fréquents, accompagnés de symptômes tels que conjonctivite, larmoiement, prolapsus de la paupière supérieure et écoulement nasal. Une attaque dure de 2 à 45 minutes. Dans le deuxième cas, LASH apparaît comme un mal de tête unilatéral léger ou modéré, prolongé, au cours duquel des crises de type migraineux avec un syndrome douloureux encore plus prononcé apparaissent. Dans les deux cas, la localisation de la douleur peut également être derrière le globe oculaire..

La névralgie du trijumeau est une maladie chronique qui affecte le nerf trijumeau, auquel cas la moindre irritation du visage peut provoquer une crise de douleur aiguë. La douleur peut être causée en souriant, en parlant, en touchant le visage, en buvant des boissons froides ou chaudes, en se rasant la barbe, en se brossant les dents, etc. Initialement, les crises peuvent être courtes et légères, progressant progressivement, à la fois en durée et en intensité. La douleur est coupante et semblable à une décharge électrique, la cause de leur apparition est complètement inconnue..

La névrite optique est une inflammation démyélinisante du nerf optique, dans laquelle le nerf optique perd la fibre de myéline, ce qui entraîne une transmission altérée des informations visuelles vers et depuis le cerveau. Cette inflammation est caractérisée par une déficience visuelle et une douleur, qui sont aggravées par le mouvement des yeux. Habituellement, les changements dans la perception des couleurs sont également courants. La douleur est souvent la première manifestation de la névrite optique. Les causes de cette inflammation sont souvent des maladies systémiques, telles que la sclérose en plaques et la neuromyélite..

La névralgie post-herpétique survient chez 7% des patients atteints de zona, dont l'évolution de la maladie a également affecté les yeux. Après la récupération, le patient peut ressentir une douleur épisodique ou même constante pendant des mois, voire des années, y compris la zone autour des yeux. La plus grande chance de développer une névralgie post-herpétique survient chez les personnes âgées, ainsi que chez les personnes dont l'herpès commence par un prodrome, des symptômes similaires au rhume.

Une maladie des sinus paranasaux est une inflammation ou un gonflement des sinus qui peut survenir à la suite d'une exposition à divers virus, bactéries, champignons ou allergènes. L'inflammation crée un blocage de ces sinus, qui se traduit par des symptômes caractéristiques - écoulement nasal, douleur au visage, y compris autour des yeux, maux de tête, fièvre, faiblesse, cervicalgie et toux.

Douleur réfléchissante. La douleur oculaire se produit également avec une douleur dans le lobe frontal, reflétant la douleur du lobe frontal dans l'œil, avec des dommages à l'arrière du cerveau, ainsi qu'avec une cervicalgie ou une douleur dans le cou.

Le philosophe déjà célèbre Socrate, qui a vécu avant notre ère, a déclaré: «Comment ne pas commencer à traiter l'œil sans penser à la tête, ou traiter la tête sans penser à tout le corps, on ne peut pas guérir le corps sans guérir l'âme. "Bien que la médecine moderne soit extrêmement hautement spécialisée dans divers domaines médicaux, il convient de rappeler que le corps humain est une entité intégrale qui doit être examinée à plus grande échelle..

Que faire si les yeux font mal

Si vous ne faites pas attention à certains symptômes, vous pouvez perdre à jamais la vue.

Quand vous devez voir un médecin de toute urgence

Allez à un rendez-vous avec un optométriste dès que possible ou, selon ce que vous ressentez, appelez une ambulance en cas de douleur oculaire:

  1. Une douleur aiguë s'est produite immédiatement après avoir scié un arbre, du métal poli ou effectué une autre action qui pourrait entraîner un corps étranger pointu dans votre œil..
  2. Une douleur intense était le résultat d'un traumatisme. Par exemple, vous êtes tombé sur un objet dur ou avez été touché dans l'orbite.
  3. La douleur s'accompagne d'une vision floue et / ou d'une sensibilité accrue à la lumière, ainsi que de distorsions visuelles - par exemple, vous voyez des cercles arc-en-ciel autour des sources de lumière. Il peut s'agir de symptômes de glaucome, une maladie irréversible qui provoque une atrophie optique..
  4. En plus de la douleur, vous ressentez des nausées et des vomissements..
  5. Peu de temps avant le début de la douleur, vous avez subi une chirurgie ophtalmique.
  6. L'œil blessé fait non seulement mal, mais devient également rouge, enflé, quelque chose se détache de lui.
  7. La douleur est sévère, est apparue soudainement et en même temps, lors des examens de dépistage antérieurs, l'ophtalmologiste avait déjà supposé que vous aviez un risque de développer un glaucome..
  8. Il est difficile pour vous de déplacer l'œil affecté ou vous ne pouvez pas le garder ouvert.

De plus, plusieurs symptômes suffisent pour contacter immédiatement un médecin: il existe un risque de perte de vue rapide.

Heureusement, les situations nécessitant des soins médicaux d'urgence ne sont pas si courantes. Dans la plupart des cas, la douleur oculaire a des causes moins dangereuses. Ce qui, cependant, ne doit pas être toléré non plus..

Pourquoi mes yeux me font mal et que faire à ce sujet

1. tension musculaire

C'est l'une des causes les plus courantes de fatigue oculaire. Peut-être que vous êtes trop long et que vous regardez activement l'écran d'un ordinateur portable ou d'un smartphone, que vous travaillez trop soigneusement avec des papiers ou que vous devez garder les yeux sur un objet au loin. Dans ce cas, les muscles responsables du travail de l'œil sont constamment dans la même position tendue. Ils accumulent de l'acide lactique et cela se transforme en douleur.

Que faire

Tout d'abord, rappelez-vous que les yeux ont également besoin de repos. Lorsque vous travaillez avec des documents ou que vous «collez» des gadgets, n'oubliez pas de faire une pause de 5 à 10 minutes au moins une fois toutes les heures et demie. La gymnastique pour les yeux soulagera efficacement les tensions musculaires: il suffit d'effectuer des exercices au moins une fois par jour.

2. Refus de points

Beaucoup de gens perdent la vue avec l'âge, mais tout le monde n'est pas capable de reconnaître ce moment. La myopie ou l'hypermétropie, non ajustée par des lunettes ou des lentilles, provoque à nouveau une tension des muscles oculaires. Et pour cela, il n'est même pas nécessaire de travailler avec des documents ou sur un ordinateur. Regardez le monde qui vous entoure..

Que faire

Vérifiez régulièrement votre vision (au moins une fois par an). Si nécessaire, sélectionnez des lunettes ou des lentilles de contact avec un ophtalmologiste.

3. Sécheresse de la cornée

La cornée est la membrane transparente externe de l'œil. C'est un tissu étonnant: il n'y a pas de vaisseaux sanguins et les larmes lui donnent des nutriments et de l'oxygène. Pas les crocodiles, bien sûr, mais la petite quantité de liquide sécrétée par les glandes lacrymales dans des conditions normales.

Alors que la cornée est lavée avec une quantité suffisante de liquide lacrymal, tout est en ordre. Mais si l'humidité ne suffit pas, la coquille devient mal à l'aise. Elle manque d'oxygène et de nutrition et souffre, et nous ressentons de la douleur, des brûlures, des douleurs oculaires.

Les médecins appellent cette condition le syndrome de l'œil sec. Diverses raisons peuvent en être la cause. Peut être:

  • Autour de l'air trop sec. En conséquence, le liquide lacrymal s'évapore, n'ayant pas le temps de donner les.
  • Vous êtes trop concentré et oubliez de cligner des yeux. Cela se produit souvent lorsque vous travaillez avec des gadgets..
  • Vous prenez des médicaments qui modifient la composition du film lacrymal, ce qui le fait sécher plus rapidement. Ces médicaments comprennent certains antidépresseurs et contraceptifs oraux..
  • Vous portez des lentilles de contact tous les jours.
  • Vous avez une maladie chronique (condition) qui affecte la composition du liquide lacrymal. Cela, par exemple, le diabète, la ménopause, la blépharite (inflammation chronique des paupières).

Que faire

Pour commencer, installez un humidificateur dans la pièce où vous passez la majeure partie de la journée. Apprenez à être régulièrement distrait des gadgets pour clignoter correctement.

Si la douleur et la brûlure dans les yeux se font encore sentir, assurez-vous de consulter un ophtalmologiste. Le médecin analysera votre santé, votre style de vie, vos médicaments et d'autres facteurs et vous fera des recommandations qui réduiront la sécheresse de la cornée. Par exemple, prescrire des gouttes avec une larme artificielle.

4. Sinusite

Dessiner la douleur derrière et au-dessus des yeux dans le contexte de la sinusite, de la sinusite frontale ou d'autres types de sinusite (inflammation des sinus paranasaux) est un phénomène naturel de douleur oculaire: quelles sont les causes. L'infection provoque un gonflement des muqueuses, elles pressent les globes oculaires de l'intérieur, provoquant des douleurs.

Que faire

Traitez la sinusite. Naturellement, sous la supervision d'un thérapeute.

5. Brûlure cornéenne (photokératite)

Des douleurs, des brûlures, une sensation de sable dans les yeux peuvent apparaître après une journée passée sur une plage ensoleillée ou une pente enneigée. Eh bien, ou après avoir osé regarder la soudure.

Que faire

Les sensations désagréables passent assez rapidement d'elles-mêmes. Pour l'avenir: assurez-vous de porter des lunettes de soleil lorsque vous sortez au soleil et ne négligez pas les règles de sécurité lors du soudage.

6. Abrasions, rayures, corps étrangers sur la cornée

Une rafale de vent apporte facilement de la poussière, de la saleté et de minuscules particules étrangères dans vos yeux. Ils peuvent laisser des écorchures, des rayures sur la cornée ou s'y coller pendant un certain temps, provoquant une douleur oculaire qui devient plus prononcée en clignotant.

Que faire

La plupart des abrasions et des rayures guérissent d'elles-mêmes en un jour ou deux, et les particules étrangères sont éliminées aussi rapidement avec du liquide lacrymal. Pour accélérer ce processus, essayez de vous rincer les yeux avec de l'eau propre ou des gouttes avec une larme artificielle..

Mais si la douleur dure plus de quelques jours, vous devez consulter un ophtalmologiste: il existe un risque qu'une infection se développe dans l'œil.

7. Infections oculaires

Selon ce qu'elle a enflammé, les infections oculaires sont divisées en:

  • blépharite - inflammation de la paupière;
  • kératite - inflammation de la cornée;
  • conjonctivite - inflammation de la conjonctive (protéine);
  • iritis - inflammation de l'iris;
  • endophtalmie - inflammation de l'intérieur de l'œil.

Ces conditions provoquent des virus, des bactéries, des champignons, qui pénètrent dans l'organe visuel soit de l'extérieur (à travers les plus petites rayures), soit avec une circulation sanguine de l'intérieur.

Que faire

L'infection s'accompagne non seulement de douleur, mais également de démangeaisons, de larmoiement, de rougeur et de gonflement de l'œil affecté (ou des deux), d'écoulement purulent. Si vous soupçonnez une inflammation, consultez un médecin dès que possible. L'automédication est dangereuse!

8. Névrite du nerf optique

C'est ce qu'on appelle l'inflammation du nerf, qui transfère les informations du globe oculaire directement au cerveau. La névrite du nerf optique est l'une des causes les plus courantes de névrite nerveuse optique de déficience visuelle soudaine chez les jeunes et les personnes d'âge moyen. Elle accompagne souvent le développement de la sclérose en plaques.

La douleur de ce type augmente avec le mouvement des yeux d'un côté à l'autre. De plus, elle s'accompagne nécessairement d'une diminution de la vision et d'une violation de la perception des couleurs..

Que faire

Contactez un ophtalmologiste plus rapidement. Avec un traitement rapide, la névrite peut être vaincue et la vision peut être restaurée presque complètement.

Douleur oculaire

Des maux de tête dans les yeux et le front peuvent survenir occasionnellement chez une personne en parfaite santé. Assez de comprimés analgésiques - et le problème sera résolu. Cependant, dans certains cas, la douleur frontale et oculaire est un signe de perturbation grave du fonctionnement du corps humain. Une évaluation de la situation est nécessaire, en tenant compte des signes supplémentaires qui accompagnent une telle douleur, afin de prendre la bonne décision..

Causes d'occurrence

La relation entre un traumatisme crânien et l'apparition ultérieure de maux de tête dans la région frontale est compréhensible et évidente. Quelles sont les autres causes de ce type de maux de tête? Il y en a beaucoup, en fonction de l'âge, de l'état de santé initial et de la dynamique du développement de la maladie, on peut s'attendre à la prévalence de l'une ou l'autre espèce, mais les plus courantes sont les suivantes:

  • grippe et autres infections virales respiratoires aiguës;
  • processus inflammatoire aigu ou chronique dans les sinus paranasaux (sinusite frontale, rarement sinusite et ethmoïdite);
  • migraine;
  • hypertension artérielle;
  • une attaque de glaucome aigu;
  • céphalées de tension;
  • méningite et / ou méningo-encéphalite;
  • processus tumoraux de diverses parties du cerveau;
  • dystonie végétovasculaire;
  • diverses maladies mentales.

Si une attaque de maux de tête dans la zone frontale est unique, vous ne devriez pas penser aux troubles de santé profonds. Cependant, en présence de douleurs prolongées et persistantes qui ne s'arrêtent pas avec des analgésiques, il est nécessaire de consulter un thérapeute ou un neurologue.

Grippe et autre SRAS

Pendant la saison froide, protégez-vous de l'exposition aux agents microbiens viraux. Leur nombre et leur variété énormes ne peuvent qu'affecter même la personne la plus stable, d'autant plus que l'immunité après la plupart des infections virales respiratoires aiguës est spécifique et de courte durée. De plus, les soi-disant groupes à risque sont assez étendus, c'est-à-dire le contingent de personnes plus sensibles aux infections virales aiguës:

  • personnes atteintes de pathologie chronique du cœur, des poumons:
  • les personnes atteintes d'une immunodéficience congénitale ou acquise;
  • patients atteints de processus oncologiques;
  • femmes enceintes;
  • les enfants de moins de deux ans;
  • les personnes dont l'activité professionnelle implique des contacts avec un grand nombre de personnes (enseignants, ouvriers du commerce et de la restauration, chauffeurs des transports publics).

Les agents responsables des infections virales aiguës sont transmis par aérosol, c'est-à-dire par éternuements, toux, conversation normale. Même un bref contact avec une personne malade suffit pour être infecté.

Parmi les premiers symptômes (notamment la grippe), les maux de tête sont typiques. L'apparition d'un mal de tête dans la région frontale, combinée à des sensations désagréables dans les deux yeux, est le premier symptôme d'un début de maladie infectieuse. Il se caractérise également par une augmentation des sensations désagréables dans les yeux lorsqu'ils se déplacent et se ferment. Les céphalées frontales sont associées à des signes d'intoxication générale (léthargie, fatigue, fièvre). Ensuite, des phénomènes catarrhaux apparaissent: toux, mal de gorge et écoulement nasal. Dans ce cas, le diagnostic d'infections virales respiratoires aiguës ne fait aucun doute..

Méningite ou méningo-encéphalite

Dans certains cas, le SRAS peut être compliqué par le développement du processus inflammatoire des méninges (méningite) et de la matière cérébrale (encéphalite). Il est également possible le développement de ce processus inflammatoire à la suite de la pénétration d'autres agents microbiens dans la cavité crânienne. Les agents pathogènes infectieux peuvent pénétrer dans la cavité crânienne par les voies respiratoires ou par voie hématogène (avec circulation sanguine). Les agents causaux les plus courants de la méningite et / ou de la méningo-encéphalite sont les agents bactériens et viraux suivants:

  • méningocoque;
  • staphilo- et streptocoques, Proteus et Pseudomonas aeruginosa;
  • bacille tuberculeux;
  • virus de l'encéphalite à tiques;
  • agents responsables des infections dites "d'enfance" (rougeole, rubéole, épiparotite);
  • virus herpétiques (tous types);
  • toxoplasma;
  • Virus du SIDA;
  • tréponème pâle (agent causal de la syphilis).

Le tableau clinique de la méningite de diverses étiologies présente un certain nombre de différences caractéristiques, mais le début de ce processus inflammatoire est toujours typique. Il s'agit d'une combinaison de trois signes principaux, la soi-disant triade méningée:

  • un mal de tête localisé dans la région frontale ou couvrant toute la tête; non amovible par les analgésiques, ayant un caractère pulsatoire ou éclatant;
  • augmentation de la température;
  • les vomissements d'origine centrale, c'est-à-dire, ne sont pas associés à l'alimentation, ce qui n'apporte pas de soulagement et n'est pas associé à des nausées antérieures.

Avec l'encéphalite, divers changements dans la conscience et le comportement, des troubles moteurs et sensoriels sont notés. En cas de combinaison de ces trois signes, vous devez immédiatement consulter un médecin, le traitement n'est possible qu'à l'hôpital.

Inflammation des sinus

Dans le corps humain, ou plutôt le crâne, il y a des cavités remplies d'air. Ils sont nécessaires pour résonner lors d'une conversation, ainsi que pour réchauffer l'air. L'ingestion d'un agent microbien (généralement des bactéries pyogènes) provoque le processus inflammatoire de ces sinus. Les manifestations cliniques de la sinusite sont:

  • maux de tête prolongés;
  • écoulement séreux-purulent des voies nasales;
  • aggravation de l'état général (faiblesse et changement de température corporelle).

L'apparition d'un mal de tête au niveau du front et des yeux est observée avec une sinusite frontale (inflammation du sinus frontal), une ethmoïdite (inflammation du labyrinthe dans l'os ethmoïde), une sphénoïdite (atteinte du sinus de l'os sphénoïde). Si le nez qui coule a duré plus d'une semaine, vous devriez consulter l'oto-rhino-laryngologiste. Le traitement de toute sinusite nécessite des soins et une certaine durée, car l'infection peut pénétrer dans la cavité crânienne et développer une inflammation appropriée (méningite ou méningo-encéphalite). La thérapie complexe comprend des antibiotiques, des décongestionnants et des antihistaminiques.

Migraine

Il s'agit d'une maladie vasculaire, basée sur un spasme prolongé de la microvascularisation et une altération du métabolisme de la sérotonine. La principale manifestation de la migraine est un mal de tête grave et prolongé, souvent dans la région frontale ou la moitié de la tête, qui apparaît la nuit ou le matin. La douleur survient après une courte aura (sensation d'odeurs ou de sons inexistants). Il se développe progressivement en sensations insupportables, associées à des nausées et des étourdissements, amplifiés par des sons, une odeur et une lumière vive. Pour les migraines, un mal de tête persistant ou lancinant est typique..

Afin de choisir le bon médicament pour le traitement d'une crise de migraine, vous devriez consulter un médecin, car les analgésiques conventionnels n'apportent pratiquement pas le soulagement souhaité. La sumatriptine, normalisant l'échange de sérotonine, est utilisée pour éliminer la crise et le traitement de la migraine.

Hypertension artérielle

Souvent, un changement de pression artérielle est indiqué par l'apparition d'un mal de tête au front, aux yeux et aux tempes. Un tel syndrome douloureux se caractérise par une intensité croissante, une combinaison de nausées et de faiblesse, parfois avec des mouches noires vacillantes devant les yeux, du bruit et du bourdonnement dans les oreilles. En règle générale, une augmentation de la pression artérielle est observée après un effort physique intense, un stress émotionnel, des changements météorologiques. La mesure de la pression artérielle à l'aide d'un tonomètre élimine les autres causes de maux de tête frontaux. Pour arrêter une crise d'hypertension artérielle, de la nitroglycérine, de la drotavérine ou des inhibiteurs de l'ECA à courte durée d'action (énalapril, captopril) peuvent être utilisés..

Céphalée de tension

Ce type de maux de tête se développe à la suite de perturbations métaboliques lors d'un séjour prolongé dans une position (travail devant un ordinateur, assemblage de petites pièces, etc.). La détérioration du flux sanguin cérébral entraîne une violation du métabolisme tissulaire, auquel le corps humain réagit en cas de maux de tête. Souvent, une personne est préoccupée par la douleur dans la région frontale d'un personnage éclatant ou douloureux. Aucun changement général n'est observé. Pour éliminer un mal de tête frontal douloureux, il suffit parfois de faire une courte pause dans le travail et de prendre l'air. Si l'aération, un simple entraînement physique, un auto-massage du cou et de la tête ne vous aident pas, vous pouvez prendre des comprimés de tout médicament contre la douleur.

Crise de glaucome aigu

Une augmentation de la pression intraoculaire (c'est-à-dire le glaucome) peut être l'une des manifestations de plusieurs dizaines de maladies oculaires, elle peut être congénitale ou acquise. Parfois, le glaucome se développe progressivement et presque imperceptiblement pour une personne jusqu'à l'apparition de taches claires dans le champ de vision et une diminution de l'acuité visuelle. Cependant, une évolution paroxystique plus typique du glaucome.

Lors d'une attaque de glaucome, une personne ressent une douleur pulsatoire aiguë dans la région frontale et les yeux, une diminution significative et soudaine de l'acuité visuelle, l'apparition de taches claires dans le champ de vision. Ces symptômes locaux sont souvent associés à des nausées et des vomissements..

Des symptômes spécifiques (absence de réponse à la lumière, dureté du globe oculaire, congestion de la tête du nerf optique) ne peuvent être détectés que par un ophtalmologiste. Le traitement d'une crise aiguë de glaucome et le traitement préventif doivent être effectués sous la surveillance d'un médecin.

Processus tumoraux de divers tissus cérébraux

De nombreux processus néoplasiques de la substance du cerveau et des méninges sont malheureusement caractérisés par des symptômes spécifiques aux stades avancés de la maladie, lorsque la chirurgie n'est plus possible.

Aux premiers stades, le seul symptôme peut être un mal de tête, avec une localisation tumorale appropriée - dans la région frontale. Cette variante de la douleur est généralement caractérisée par une intensité modérée et une durée considérable, parfois de nature presque constante. Souvent, une personne ressent non seulement un mal de tête constant, mais aussi une faiblesse, une motivation non motivée et une fatigue passagère. De plus, des symptômes plus spécifiques se conjuguent: changements de comportement, troubles de la mémoire et de l'attention, coordination motrice et troubles sensoriels.

Le diagnostic final et les options de traitement possibles ne sont établis que par les résultats d'un examen spécial (imagerie par résonance magnétique ou calculée).

Dystonie végétative

Une maladie du système cardiovasculaire, la plus courante parmi les représentants de la belle moitié de l'humanité d'un jeune âge. Les causes de la maladie ne sont pas entièrement comprises. Cette maladie se caractérise par une évolution chronique, qui s'aggrave périodiquement..

Les plaintes et sensations d'une personne souffrant de dystonie végétovasculaire sont nombreuses et variées. Cela peut être un mal de tête frontal de caractère terne, une sensation de manque d'air et de rythme cardiaque, des nausées et un seul vomissement, des douleurs abdominales d'intensité et de localisation diverses, des douleurs dans les muscles et les articulations.

Malheureusement, il n'existe pas aujourd'hui de méthode cardinale pour traiter la dystonie végétovasculaire. Seuls les traitements symptomatiques sont indiqués, en fonction de la présence de symptômes spécifiques..

Lisez À Propos De Vertiges