Principal Migraine

Que faire si la partie gauche de la tête me fait mal

La condition lorsque la tête fait mal sur le côté gauche peut indiquer la présence de processus pathologiques ou de maladies. Le syndrome céphalique est souvent causé par la fatigue physique, le stress, la surexcitation émotionnelle. Si la céphalalgie est associée à une maladie grave, des complications dangereuses pour la santé et la vie peuvent survenir..

Les principales causes de douleur

Un mal de tête localisé sur le côté gauche de la tête est un symptôme non spécifique de plus de 50 maladies. La douleur est associée à une irritation des nerfs crâniens et des récepteurs de la douleur. Structures intracrâniennes, dont les dommages provoquent des douleurs dans la tête:

  1. Vaisseaux sanguins.
  2. La moelle (la zone des parois des sinus veineux).
  3. Nerfs crâniens.
  4. Racines nerveuses cervicales.
  5. Tissus mous recouvrant les os crâniens (peau, tendons, tissus musculaires).

La nature de la douleur, les circonstances et l'heure de survenue, la durée des attaques sont d'une grande importance pour identifier les raisons pour lesquelles la tête fait mal du côté gauche. De par la nature de la manifestation, un mal de tête localisé dans la tête sur le côté gauche est lancinante, lancinante, douloureuse, pressante, terne ou aiguë.

Ostéochondrose

Si le côté gauche de la tête fait mal dans les zones occipitales et pariétales, cela peut indiquer le développement d'une ostéochondrose cervicale, qui est due à des changements dégénératifs-dystrophiques dans les disques vertébraux. Les sensations douloureuses sont causées par une compression aiguë ou chronique (compression) des racines nerveuses par les structures osseuses de la colonne vertébrale.

Souvent, la pathologie est en corrélation avec une position incorrecte du corps pendant une longue période - assis devant un écran d'ordinateur ou conduisant une voiture. Les facteurs contribuent au développement de la maladie: un lit inconfortable, un mode de vie sédentaire, une violation de la posture, une prédisposition génétique. Chez les patients âgés, l'ostéochondrose survient souvent en association avec des pathologies telles que l'arthrose ou la spondylose.

Le syndrome de l'artère vertébrale est un signe typique d'ostéochondrose de la colonne cervicale, qui se manifeste par un fort mal de tête lancinant, souvent localisé dans les parties inférieures (occipitales) du côté gauche ou droit de la tête. Des sensations douloureuses peuvent irradier vers les zones temporales et pariétales.

Le syndrome survient à la suite de la compression de l'artère, ce qui conduit à l'arrêt du flux sanguin. Symptômes supplémentaires à considérer: étourdissements, vision trouble, étourdissements, acouphènes, évanouissement à court terme. Il y a souvent une faiblesse générale, une fatigue accrue, un engourdissement des membres.

Migraine

Si le côté gauche de la tête est périodiquement douloureux paroxystiquement, il peut s'agir d'une migraine. Les céphalées de ce type surviennent avec une fréquence de 120 cas pour 1 000 personnes. Pour la céphalée migraineuse, les pulsations sont caractéristiques dans la moitié de la tête (droite ou gauche). L'attaque s'accompagne souvent de nausées, d'une sensibilité accrue aux stimuli lumineux et sonores. Après l'attaque, le patient devient léthargique et somnolent. La durée du paroxysme est de 4 à 72 heures. Facteurs provoquant:

  • Manque de sommeil excessif.
  • Des situations stressantes.
  • Surmenage physique.
  • Manger certains aliments (aliments gras, noix, chocolat).

Les perturbations du travail du système antinociceptif (altération de la production de neurotransmetteurs, principalement des peptides opioïdes) jouent un rôle de premier plan dans la pathogenèse. Les substances nociceptives excitent les fibres nerveuses du trijumeau, ce qui provoque des douleurs. En réponse, les processus périvasculaires (vaisseaux environnants) du nerf trijumeau produisent des substances vasoactives, ce qui conduit à l'expansion rapide de la lumière vasculaire.

En conséquence, la perméabilité des parois des vaisseaux augmente, ce qui conduit à la libération de substances nociceptives (sérotonine, prostaglandine, histamine), qui tombent dans le lit vasculaire. L'histamine provoque le rétrécissement des grandes artères et artérioles, tout en provoquant également l'expansion des petits capillaires. Ensemble, le mécanisme décrit active le système trigéminovasculaire, qui se compose de fibres sensibles qui innervent densément les vaisseaux cérébraux.

Dans l'enfance, les crises de migraine sont associées à l'hyperactivité, à la labilité émotionnelle (sautes d'humeur fréquentes), à la fatigue, au manque d'attention et au désir de leadership. En grandissant chez les garçons, les paroxysmes régressent progressivement; chez les filles, ils s'intensifient, ce qui est en corrélation avec un changement des niveaux hormonaux et l'apparition de menstruations. Symptômes de migraine abdominale - pâleur de la peau, vomissements, diarrhée, douleur lancinante dans l'abdomen.

Blessure à la tête

Les dommages mécaniques aux structures osseuses, aux tissus mous de la tête et aux tissus cérébraux sont l'une des raisons pour lesquelles le côté gauche du crâne fait mal. Selon la classification mondiale, la céphalalgie post-traumatique est considérée comme une sensation douloureuse dans la région du crâne, qui apparaît dans les 14 jours suivant le moment de la blessure.

Les formes aiguës durent généralement 8 semaines, les formes chroniques durent plus de 8 semaines. Le rôle de premier plan dans la formation de sensations douloureuses est joué par l'état du système nerveux central et les qualités émotionnelles-volitives du patient. L'intensité et la durée de la céphalée ne dépendent souvent pas de la gravité de la blessure.

Dans la structure de la céphalalgie post-traumatique, plusieurs types de douleur sont distingués - le stress (associé à un stress sévère) et les manifestations de type migraineux. Symptômes concomitants: labilité émotionnelle, altération des performances, dysfonctionnement du système nerveux autonome, troubles du sommeil, signes de neurasthénie et dépression de type névrotique.

Tumeur au cerveau

Pour savoir pourquoi l'hémisphère gauche du crâne fait mal, il est nécessaire d'exclure la présence de processus pathologiques volumétriques à l'intérieur de la tête, principalement des foyers d'hémorragie et de tumeurs. Il convient de prêter attention aux symptômes qui l'accompagnent, qui indiquent le développement du processus tumoral:

  • Trouble progressif de la parole.
  • Coordination motrice altérée.
  • Vertiges, évanouissements.
  • Hallucinations auditives, visuelles, olfactives.

Sensations douloureuses dans une tumeur avec localisation dans le tissu cérébral - pression, intensité moyenne ou élevée, s'intensifiant le matin après le réveil. La douleur dans la tête est de nature chronique, ne peut pas être arrêtée par les analgésiques traditionnels. L'attaque est aggravée par la toux, l'effort physique, un basculement rapide de la tête ou du corps.

Accident vasculaire cérébral

La cause d'un mal de tête aigu dans la partie gauche de la tête peut être une violation aiguë du flux sanguin cérébral - un accident vasculaire cérébral de type ischémique ou hémorragique. Dans le premier cas, une perturbation circulatoire se produit en raison d'un blocage du vaisseau cérébral, dans le second - en raison de dommages à l'intégrité de la paroi vasculaire et de l'entrée de sang dans le cerveau.

Chez les patients qui ont subi un AVC ischémique, des maux de tête, en tant que symptôme, sont détectés dans 60% des cas. L'intensité des sensations douloureuses varie considérablement - de la douleur intense à moins intense et moins prononcée. La survenue du syndrome céphalique est corrélée à la localisation du foyer d'ischémie:

  • Avec la thrombose carotidienne, la céphalée est détectée dans 31% des cas.
  • Avec embolie (blocage) de l'artère cérébrale moyenne - dans 21% des cas.
  • Avec thrombose d'éléments vasculaires dans le système vertébrobasilaire - dans 44% des cas.

La tête entière fait rarement mal. Chez certains patients, la céphalée se développe à l'arrière du crâne, chez d'autres à l'avant. Douleur bilatérale dans 60% des cas, unilatérale (du côté du foyer d'ischémie) - dans 33% des cas. La localisation de la céphalée dépend de la localisation du processus ischémique:

  • Avec des dommages aux artères du bassin vertébrobasilaire - une douleur apparaît constamment dans la région occipitale-cervicale gauche ou droite et dans les zones derrière l'oreille.
  • En cas de lésion vasculaire dans le bassin de l'artère carotide - des douleurs surviennent dans les zones fronto-orbitales et temporopariétales.
  • En cas de lésion de l'artère cérébrale moyenne - des douleurs se forment dans la partie fronto-orbitale, la partie supérieure du crâne dans un hémisphère de la tête.

L'intensité du syndrome céphalique est corrélée à la taille du site de lésion cérébrale ischémique. La douleur dans la tête peut précéder un accident vasculaire cérébral, survenir lors d'une perturbation aiguë du flux sanguin cérébral ou après. La nature de la douleur est sourde (35%), aiguë (20%), pressante (30%), lancinante (8%), brûlante (4%).

Rhumes

S'il n'est pas clair pourquoi le côté gauche de la tête fait mal, vous devez faire attention aux symptômes qui l'accompagnent. Le syndrome céphalgique est souvent associé à l'apparition d'une infection virale respiratoire (grippe, SRAS). Ensuite, en conjonction avec des sensations douloureuses dans la zone du crâne, des signes apparaissent:

  • Phénomènes catarrhaux (congestion nasale, souvent avec écoulement muqueux des voies nasales, mal de gorge, gonflement, hyperémie du nasopharynx).
  • Une légère augmentation de la température corporelle (jusqu'à 38 ° C).
  • Lacrimation, rougeur des yeux.
  • Atteinte générale à la santé.

Dans ce cas, la douleur disparaît après récupération. Faire face rapidement à une attaque de céphalée aiguë aidera des médicaments tels que Coldrex, Fervex, Teraflu, qui sont destinés au traitement symptomatique du rhume.

Autres raisons

Les principaux types de céphalalgies surviennent à la suite d'un surmenage physique et nerveux. Les formes secondaires sont en corrélation avec des blessures à la tête et au cou, des pathologies vasculaires, des processus infectieux, une hémostase altérée (autorégulation - maintien de l'état liquide du sang, arrêt des saignements en cas de lésion de la paroi vasculaire). Violations du système vasculaire, qui peuvent provoquer une condition lorsqu'il y a des douleurs aiguës dans la tête du côté gauche:

  1. Maladie cérébrovasculaire aiguë de type ischémique.
  2. Hématome intracrânien.
  3. Hémorragie sous-arachnoïdienne.
  4. Malformations vasculaires.
  5. Artérite cérébrale (inflammation des parois des artères) et vascularite (inflammation des parois des artères avec atteinte subséquente à leur intégrité).
  6. Thrombose veineuse, lésions thrombotiques des artères vertébrales et carotides.
  7. Hypertension artérielle.

Les raisons pour lesquelles le côté gauche du crâne fait mal peuvent être associées au développement de processus pathologiques volumétriques (hémorragies, tumeurs) ou à des dommages aux structures de la tête - sinus, dents, yeux, oreilles. D'autres causes incluent l'intoxication (chronique, aiguë), les processus infectieux et inflammatoires de toute localisation et étiologie, l'hypotension artérielle.

Diagnostique

L'anamnèse est la principale méthode de diagnostic pour identifier les causes d'une condition lorsque l'hémisphère gauche du cerveau fait mal. Le médecin précise l'intensité et la nature des sensations, l'heure de survenue, la durée et la fréquence des crises, la localisation exacte, la présence de facteurs provoquants et les symptômes associés.

Des études instrumentales au format IRM, TDM, échographie permettront d'identifier les pathologies des structures internes de la tête, du cou et d'autres parties du corps. Une étude au format EEG (électroencéphalographie) permet de différencier un accident vasculaire cérébral d'une crise d'épilepsie. L'analyse du sang, de l'urine, du liquide céphalorachidien est effectuée afin d'identifier les processus infectieux, le statut hormonal et d'autres indicateurs importants caractérisant l'état de santé.

Méthodes de traitement

Que faire si la partie gauche de la tête fait mal, le médecin traitant le dira, en fonction des résultats de l'examen diagnostique. Le traitement des conditions en cas de maux de tête aigus dans l'hémisphère gauche de la tête est effectué en tenant compte des facteurs étiologiques. Pour éliminer le syndrome céphalique de type secondaire, la cause des violations est identifiée et la maladie primaire est traitée.

Des formes primaires qui ne sont pas liées à des pathologies graves surviennent dans 80% des cas. Indiquent plus souvent un surmenage physique, un surmenage mental (stress), le début d'une maladie virale respiratoire. Pour éliminer la douleur du type primaire, appliquez des méthodes:

  1. Prendre des analgésiques (No-Shpa, Citramon, Ibuprofen).
  2. Aérez la pièce pour fournir de l'air frais.
  3. Promenade dans la rue (parc, jardin).
  4. Classique ou acupression de la tête, du cou et des épaules.
  5. Boire du lait chaud avec du miel.
  6. Boire du thé noir avec des épices (clous de girofle, cannelle), citron, miel ou sucre.
  7. Douche contrastée et rafraîchissante.
  8. Bain chaud avec ajout d'huiles aromatiques (bois de santal et lavande, romarin et menthe, bois de rose, marjolaine), qui ont des effets analgésiques, relaxants, calmants.

Les produits pharmaceutiques et autres traitements sont prescrits par votre médecin. Les pathologies telles que les accidents vasculaires cérébraux, les tumeurs cérébrales, les traumatismes crâniens nécessitent un traitement médical et une sélection individuelle de médicaments.

Si la douleur survient souvent dans la moitié gauche du crâne, il est préférable de consulter un médecin et de subir un examen diagnostique. Le diagnostic aidera à identifier les causes des violations afin de traiter efficacement la pathologie qui provoque des crises de céphalées..

Maux de tête dans les tempes - causes et traitement

Options pour la douleur temporelle

La douleur dans les tempes peut rendre la vie insupportable. Les patients demandent souvent à quoi cela peut être associé et comment y faire face. Cependant, une telle douleur a plusieurs options cliniques et les causes de leur apparition sont différentes. Le traitement dépend de la cause du syndrome douloureux..

Le temple gauche fait mal

Lorsque la tempe gauche fait mal et que la douleur survient fréquemment ou constamment, un diagnostic doit être posé..

Causes dangereuses de douleur:

  • Artérite de l'artère temporale. Cette pathologie survient le plus souvent chez les personnes de plus de 50 ans. Parfois, un symptôme supplémentaire est une forte détérioration de la vision..
  • La névralgie du trijumeau. Cette pathologie est facilement reconnaissable, car la douleur se manifeste sous la forme d'un "lumbago" aigu dans la région temporale.
  • Augmentation de la pression intracrânienne.
  • Tumeur cérébrale localisée dans la région temporale du côté gauche.
  • Glaucome (augmentation de la pression intraoculaire).
  • Blessure à la tête.

Douleur dans le temple droit

La douleur dans le temple droit peut survenir pour les mêmes raisons que dans le temple gauche. De plus, il a été noté qu'un symptôme de douleur d'une telle localisation se produit souvent avec une intoxication. Pour beaucoup de gens, le bon temple commence à faire mal lors de l'abus d'alcool.

Dans le contexte des chocs nerveux et de la dépression, des douleurs pulsatoires peuvent survenir. Une douleur légère et douloureuse peut indiquer un surmenage. Les symptômes supplémentaires dans ce cas sont une irritabilité et une anxiété accrues.

Les deux tempes font mal en même temps

Lorsque les deux tempes font mal en même temps, cela est le plus souvent un signe du début du développement d'une maladie infectieuse, par exemple, la grippe ou le mal de gorge.

En outre, la douleur peut survenir à la suite des problèmes suivants:

  • Insuffisance hormonale pendant la période prémenstruelle chez la femme.
  • Changements endocriniens chez les femmes ménopausées.
  • Changements de pression intracrânienne.
  • Intoxication du corps, notamment due à l'abus d'alcool.
  • Tumeur au cerveau.

Très souvent, la douleur dans les tempes provoque une arthrite temporale ou mandibulaire. Dans le contexte du développement de la maladie, des troubles auditifs et des étourdissements peuvent être observés. Une douleur lancinante ou pressante dans les tempes se produit avec une anémie dans un contexte de faiblesse générale.

Maux de tête dans les tempes et malades

Lorsqu'un mal de tête dans les tempes et des vomissements, il est le plus souvent associé à l'influence de facteurs négatifs externes.

Parmi eux, les principaux sont à noter:

Surmenage physique ou émotionnel.

Différences de pression atmosphérique.

Manque d'oxygène en permanence dans un endroit mal ventilé.

Abus d'alcool et tabagisme.

Passion pour les boissons énergisantes, le café et le thé fort.

Médicaments non contrôlés.

De plus, diverses maladies infectieuses peuvent provoquer des nausées en combinaison avec des maux de tête dans les tempes. En particulier, c'est l'un des symptômes de la méningite. Un symptôme similaire peut également indiquer le développement de tumeurs cérébrales..

Maux de tête - front et tempes

Les maux de tête dans les tempes et sur le front peuvent avoir un caractère différent. Il peut être tranchant, terne, éclatant, serrant, paroxystique.

Les causes les plus courantes d'une telle douleur:

  • maladies infectieuses;
  • empoisonnement par des aliments et des substances toxiques;
  • Pression artérielle faible;
  • perturbations hormonales;
  • famine;
  • manque de sommeil.

Si la douleur s'intensifie au fil du temps et se propage sur toute la tête, cela peut indiquer le développement d'un accident vasculaire cérébral ou d'autres pathologies nécessitant une intervention médicale urgente. Par conséquent, il est urgent de contacter un médecin ou d'appeler une ambulance.

Whisky et l'arrière de la tête

Selon les experts, la douleur dans les tempes et la nuque de nature contractuelle indique le plus souvent la présence de problèmes vasculaires. Des étourdissements, une accélération du rythme cardiaque et des nausées peuvent en outre indiquer un vasospasme..

Les maladies infectieuses peuvent également être à l'origine de ce symptôme: sinusite, amygdalite, sinusite, etc..

Causes possibles de maux de tête dans les tempes

Lors d'un mal de tête dans les tempes, les raisons peuvent être très différentes. La douleur peut être primaire et secondaire. Dans le premier cas, le traitement principal vise à arrêter la douleur et dans le second, il est nécessaire de traiter la cause profonde de l'inconfort.

Douleur en grappe

Les céphalées en grappe se produisent généralement d'un côté. Ils sont si forts que les gens ont envie de se suicider. Le plus souvent, ce type de maux de tête est observé chez l'homme. Les crises de courte durée, qui durent rarement plus d'un quart d'heure, se manifestent par une augmentation progressive de la douleur, parfois pulsatoire. Progressivement, la douleur peut capturer toute la région temporelle et se propager aux yeux et aux joues..

Migraine

Les migraines sont souvent affectées par les femmes. Une telle douleur, le plus souvent, est localisée dans le temple gauche ou droit. Les attaques peuvent durer de plusieurs heures à plusieurs jours. Pendant ce temps, la douleur dans le temple peut faiblir légèrement, puis s'intensifier à nouveau. Dans les cas graves, la migraine s'accompagne de nausées et de vomissements. De plus, la photophobie et le rejet des sons forts sont souvent un signe supplémentaire. Les migraines sont difficiles à traiter.

Angioedème cérébral

L'œdème de Quincke cérébral, qui se caractérise par une violation du tonus des vaisseaux cérébraux, provoque des maux de tête prolongés dans les tempes. Dans ce contexte, des vertiges sont observés, il y a une sensation de lourdeur dans la tête. Étant donné que la douleur est constamment présente, cela provoque de l'insomnie. Dans les cas graves, des troubles de la mémoire, de la vision et de l'audition sont observés..

Intoxication corporelle

L'intoxication est associée à l'impact négatif sur le corps humain de toute substance toxique. Cela provoque très souvent des douleurs dans la région temporale. Les symptômes supplémentaires dans ce cas sont des nausées et des vomissements, et une diarrhée est possible avec une intoxication alimentaire. Après avoir nettoyé le corps des substances toxiques, la douleur disparaît.

Dysfonctionnement végétatif

Avec la dystonie végétovasculaire, des maux de tête sévères se produisent. Habituellement, la douleur se développe le matin et s'accompagne d'un fort sentiment d'anxiété. Pendant la journée, l'intensité de la douleur peut varier et pendant le sommeil, la douleur diminue. Dans les cas graves, une altération de la fonction auditive et visuelle peut survenir..

Haute pression intracrânienne

Avec une pression intracrânienne élevée dans les tempes, une douleur éclatante se produit. Dans le même temps, le whisky commence à faire mal juste après le réveil d'une personne. Pendant la journée, il y a une somnolence accrue, de la fatigue, des nausées surviennent périodiquement. Dans les cas graves, une forte détérioration du bien-être se produit, ce qui entraîne des évanouissements.

Hypertension artérielle

La pression artérielle peut augmenter pour diverses raisons, par exemple, des conditions météorologiques défavorables provoquent très souvent une telle pathologie. Le signe le plus évident d'hypertension artérielle est un mal de tête dans les tempes. Il est de nature brutale et éclatante et s'accompagne souvent de nausées. Parfois, dans le contexte d'une pression accrue, des acouphènes se produisent.

Artérite temporale

L'artérite temporale est caractérisée par une inflammation des parois de l'artère temporale. Un symptôme de cette pathologie est toujours l'apparition périodique de douleurs dans les tempes. Dans le contexte du développement de la maladie, une hyperémie des tissus faciaux se produit et le soulagement des vaisseaux sanguins augmente. Un signe supplémentaire de cette maladie est une forte détérioration de la fonction visuelle..

La névralgie du trijumeau

Avec la névralgie du trijumeau, un syndrome de douleur lancinante se produit dans la région du temple. Les patients la comparent très souvent à une décharge électrique. La durée de l'attaque ne dépasse jamais 15 secondes, mais la douleur est si intense qu'elle immobilise complètement la personne. Il existe de nombreux facteurs déclenchants, par exemple, il peut s'agir d'un certain mouvement lors de la mastication ou du lavage. Lumbago peut se produire lors d'une conversation.

Athérosclérose

L'athérosclérose se caractérise par une détérioration du flux sanguin et affecte tous les vaisseaux sanguins, y compris le cerveau. En plus d'un mal de tête, les patients se plaignent d'acouphènes, de l'apparition de "mouches" devant les yeux. Avec le développement de la pathologie, des nausées et des vomissements sont observés et, dans les cas graves, des problèmes de mémoire, d'élocution et de coordination surviennent.

Phéochromocytome

Le phéochromocytome est une maladie assez rare, une tumeur de la médullosurrénale. Mais il faut noter qu'il y a pas mal d'enfants parmi les patients avec ce diagnostic. Le principal symptôme d'une formation pathologique est une augmentation de la pression artérielle, ce qui provoque un mal de tête dans la région temporale.

Maladies infectieuses

La douleur dans les tempes lors du développement de maladies infectieuses (virales ou bactériennes) est éclatante ou pulsatoire. Un autre symptôme est la fièvre et la faiblesse. Des maux de tête aigus surviennent toujours avec l'encéphalite et la méningite..

Surmenage, surmenage et insomnie

Les douleurs sourdes dans les tempes sont un symptôme de surmenage, de tension et d'insomnie. Dans ce cas, les patients se plaignent que la tête "bourdonne". Si vous ne faites pas attention à votre santé et ne normalisez pas votre style de vie, la prise de médicaments ne peut qu'aggraver la condition et entraîner des conséquences imprévisibles pour le corps dans son ensemble..

Que faire en cas de douleur intense dans la partie temporale de la tête

Pour ignorer, une douleur se produisant périodiquement dans la partie temporelle de la tête est impossible. Et, bien sûr, il n'est pas recommandé d'utiliser des analgésiques de manière incontrôlable. Ils cesseront d'aider au fil du temps et, de plus, peuvent faire beaucoup de mal..

Visite chez le médecin, diagnostic, traitement

Lorsque vous contactez un médecin, vous devez vous rappeler quand et comment la douleur dans les tempes est apparue pour la première fois, à quelle fréquence les attaques sont observées et comment leur intensité change. Les médecins peuvent être intéressés par d'autres informations, par exemple, le facteur héréditaire, la santé générale, etc. Sur la base des données reçues, le médecin prescrit des tests de laboratoire et des tests de matériel.

Le traitement d'un mal de tête dans la région temporale dépend du fait que le syndrome douloureux soit primaire ou secondaire. Dans le premier cas, des recommandations sont données sur l'utilisation des médicaments nécessaires et la normalisation du mode de vie. Dans le second cas, tous les efforts du médecin visent à lutter contre une pathologie spécifique.

Remèdes populaires à la maison

Soulagez rapidement les principaux maux de tête dans les temples en utilisant des remèdes populaires. Au début de l'attaque, vous devez boire un verre d'eau tiède. Après cela, il est recommandé de se coucher et d'essayer de dormir..

Soulagez la douleur dans les tempes avec un léger massage. Il doit être fait en position couchée avec une lumière tamisée. Cela vous aidera à vous détendre. Efficaces sont également considérés comme des compresses d'eau froide, ainsi que l'aromathérapie. Les huiles essentielles ont un effet calmant sur le corps..

La prévention

Pour la prévention des maux de tête, il faut tout d'abord normaliser le mode de vie. La fatigue excessive de la physique et émotionnelle doit être évitée, le stress doit être minimisé. Il est important de s'efforcer d'être toujours d'humeur positive. Prévention des maux de tête secondaires dans les temples - traitement rapide des maladies chroniques.

Les principales causes de douleur dans le temple gauche

Les maux de tête sont l'une des plaintes les plus courantes concernant une variété de douleurs symptomatiques et la perte des articulations et des maux de dents. Il n'y a personne sur le globe qui pourrait se vanter de ne pas savoir ce qu'est un spasme dans la tête, une douleur dans la tempe à gauche ou à droite, une douleur à l'arrière de la tête et juste un mal de tête.

De nombreuses personnes éprouvent parfois des maux de tête dans leurs tempes, ce qui peut être difficile à soulager même avec l'aide d'antispasmodiques puissants. Sous l'influence de drogues, la douleur devient sourde, moins prononcée, mais ne lâche finalement pas, continuant à palpiter. Plus souvent, le temple gauche fait mal aux gens, beaucoup attribuent cela à l'emplacement du cœur et aux problèmes vasculaires. Quelles sont les vraies causes de douleur dans le côté gauche de la tête, du point de vue de la médecine moderne?

Causes possibles de spasme

Du point de vue des travailleurs médicaux, plusieurs raisons peuvent entraîner des spasmes aigus ou flous dans la tempe gauche. Les psychothérapeutes affirment que le principal facteur contre lequel il y a une forte douleur dans la partie temporale gauche de la tête est le stress nerveux et le stress psycho-émotionnel.

En plus de la base neurogène du spasme dans la tête, les spécialistes identifient plusieurs autres maladies possibles, dans le contexte desquelles il y a un mal de tête fréquent dans le temple gauche.

  1. Les maladies vasculaires s'accompagnent de douleurs lancinantes et de piqûres dans la partie temporale gauche de la tête. Avec une forte diminution de la pression, la partie gauche de la tête tire et «fait mal», les symptômes s'accompagnent de vertiges et de nausées. Augmentation de la pression ascendante accompagnée de spasmes de pulsations et de coutures.
  2. Les pathologies inflammatoires des sinus maxillaires, des oreilles et de la cavité buccale peuvent s'accompagner d'une douleur tirante dans la région de la tempe gauche, qui coule doucement dans le front et les joues.
  3. Les lésions d'intoxication du corps peuvent provoquer des symptômes de traction et de tir dans le lobe temporal: à gauche - plus souvent qu'à droite. Cela se produit lorsque la fumée, le gaz, les substances toxiques et toxiques sont inhalés fortement..
  4. Le déséquilibre hormonal chez la femme s'accompagne souvent d'un inconfort localisé dans une certaine partie de la tête. Causes de déséquilibre: grossesse, syndrome prémenstruel, ménopause liée à l'âge, puberté chez les adolescents.
  5. Les blessures et les changements pathologiques des articulations sont accompagnés de douleurs et de fortes douleurs dans la tête du temple. Il s'intensifie la nuit, avec un état détendu des muscles du visage et du cou.

Facteurs associés

En plus des principales causes-provocatrices de l'attaque et du syndrome qui accompagnent les crampes dans la tempe gauche, les experts identifient des facteurs liés. Dans le contexte de ces facteurs, l'état pathologique progresse:

  • un changement brutal des conditions météorologiques, en particulier chez les personnes dépendantes des conditions météorologiques;
  • stress nerveux et stress psycho-émotionnel;
  • dépendance à l'alcool et au tabac à fumer;
  • l'utilisation de nitrites avec des aliments de mauvaise qualité;
  • apport régulier de phényléthylamine avec l'utilisation d'édulcorants et d'édulcorants chimiques dans les aliments;
  • ingestion de glutamate de sodium dans le corps avec des produits instantanés.

Étant donné la prédisposition constitutionnelle actuelle à des maux de tête fréquents dans le contexte de causes provocatrices, les facteurs concomitants agissent comme un «éléphant de guerre» qui fait avancer les crampes douloureuses.

Cause héréditaire de douleur pathologique

Les experts appellent la migraine une cause fréquente de douleur brutale dans la partie gauche de la tête et la région temporale. Cette condition pathologique survient le plus souvent dans le contexte d'un facteur héréditaire et n'est pas sujette à une guérison définitive. Un mal de tête lors d'une crise de migraine est généralement localisé alternativement de droite à gauche. Mais la manifestation la plus courante de l'attaque est toujours un spasme du côté gauche.

SymptômesLocalisation de la douleurTraitement symptomatique
Crise de paniqueMaux de tête dans le temple gauche ou droitAntidépresseurs
PhotophobieIl y a de la douleur dans la région temporale, avec une exposition à la lumière qui se propage dans toute la têteAntispasmodiques
Sédatifs
Vertiges, nauséesUne douleur aiguë dans la tête à gauche ou à droiteSédatifs
Antiémétiques
Hypersensibilité au bruitLocalisation de la douleur à gauche dans la zone du temple avec une propagation progressive à la zone des yeux, occiputAntidépresseurs
Sédatifs
Antispasmodiques
Hypersensibilité aux odeursUne ondulation aiguë de douleur dans la tête à droite et à gauche
Gonflement de la muqueuse nasale
Lavages nasaux
Antihistaminiques
Sédatifs

Parfois, le patient confond les crises de migraine avec une autre pathologie moins courante appelée phéochromocyte des tempes. La différence dans les conditions pathologiques est qu'un spasme dans lequel un mal de tête se produit dans la région du temple gauche ou droit, avec migraine, peut tourmenter le patient jusqu'à deux semaines avec de courtes pauses. Le syndrome douloureux avec phéochromocyte des tempes dure de 5 minutes à 5 heures et pas plus. Comprendre correctement pourquoi un mal de tête à gauche ou à droite fait mal, seul un spécialiste vous aidera, qui analysera la progression des symptômes et établira le bon diagnostic, prescrira le traitement approprié.

Techniques de contrôle des spasmes

Ayant ressenti les premiers symptômes d'une attaque imminente, une personne qui a rencontré à plusieurs reprises une situation où une partie de la tête commence à faire très mal sait quoi faire dans son cas particulier et comment atténuer la condition.

Les médecins recommandent de respecter des règles simples qui aideront à faire face à une attaque en combinaison avec une pharmacothérapie d'une condition pathologique..

On pense que le symptôme le plus efficace quand il fait mal dans la tempe sur le côté gauche est la méthode d'auto-massage:

  • du bout des doigts, cliquez sur les points de la partie de la tête où la douleur est la plus prononcée;
  • le massage est effectué dans le sens horaire jusqu'à disparition de la tension dans la partie temporale de la tête.

Les conditions d'efficacité du massage pour les spasmes de la tête sont des facteurs qui doivent accompagner la procédure et être respectés par la personne elle-même.

  1. Il est impératif de s'éloigner de tous les facteurs pouvant gêner: lumière vive, bruit, odeur âcre. Il est conseillé de prendre sa retraite et d'être seul pendant un certain temps.
  2. Pour le massage, il est conseillé d'utiliser des huiles essentielles et des baumes médicaux sur fond de substances antivirales actives.
  3. Après la fin de la procédure de massage, le patient doit passer au moins un quart d'heure en décubitus dorsal.
  4. Dans une situation où il y a des maux de tête dans le temple gauche, il est conseillé de faire également des exercices oculaires.

Thérapie symptomatique à domicile

N'oubliez pas également que la sagesse populaire a accumulé un riche arsenal de traitement des maux de tête localisés avec des moyens domestiques et improvisés. C'est l'utilisation de boissons médicinales, de thés, de décoctions et d'infusions d'herbes, de compresses et d'une douche de contraste.

  1. Une alternative à l'auto-massage avec une attaque sévère de spasme dans la tête peut être une compresse: chaude ou froide. Si la tête fait tellement mal que la personne ne trouve pas la force de masser la zone douloureuse, il est préférable de le coucher et d'appliquer la méthode des compresses contrastées pendant un quart d'heure.
  2. Le café noir peut agir comme un assistant efficace, économisant d'une pulsation dans la tête. Une tasse d'une boisson fraîchement préparée sera suffisante pour soulager et minimiser la douleur, vous pouvez également ajouter une tasse de thé vert et du chocolat.
  3. Le thé à la camomille peut être préparé indépendamment, peut être acheté à la pharmacie. Le thé chaud des fleurs aidera à soulager un spasme pulsatoire aigu dans les tempes, si vous buvez une tasse et que vous vous allongez pendant une heure et demie.
  4. Un verre de jus frais d'oranges avec du jus de citron a longtemps été considéré comme une boisson thérapeutique pour les maux de tête: vous pouvez améliorer l'effet en utilisant des comprimés de vitamine C.

Il est important de garantir l'accès de l'air frais à la pièce où se trouve le patient souffrant d'une crise de maux de tête. La température dans la pièce ne doit pas non plus être trop élevée, il est préférable que la pièce soit fraîche, le patient doit être recouvert d'une couverture chaude.

Prévention des exacerbations et des convulsions

Dans le cas où une personne souffre de fréquents épisodes récurrents de maux de tête dans la région temporale gauche, elle devrait certainement consulter un médecin pour obtenir des conseils, un diagnostic et un traitement..

  1. Si des douleurs régulières sont causées par un rhume, surviennent dans le contexte d'une infection virale, alors, très probablement, les maladies ORL sont leur cause. Dans ce cas, vous devez vous dépêcher pour un rendez-vous avec l'oto-rhino-laryngologiste.
  2. Il est important de vérifier si vos dents présentent des gencives malades et enflammées et des caries carieuses. S'il y en a, les dents peuvent être une cause possible de douleur - vous devriez vous dépêcher chez le dentiste.
  3. Les maux de tête accompagnés de maux de dos sont probablement causés par des pathologies vertébrales - un ostéopathe aidera.
  4. La migraine est traitée par un neurologue, c'est ce spécialiste qui sélectionnera et ajustera la thérapie en fonction des caractéristiques individuelles du corps du patient.
  5. Les maux de tête d'étymologie inconnue sont traités par un psychologue ou un psychothérapeute, car la cause de leur apparition est des troubles nerveux et des troubles émotionnels.

Il n'est pas nécessaire d'ignorer un mal de tête dans la zone temporale gauche, l'automédication avec de tels symptômes est également dangereuse. Les crampes peuvent être de nature différente, avec différents degrés de gravité, mais avec leur répétition périodique, elles devraient "sonner l'alarme" et prendre rendez-vous avec le médecin..

Le temple sur le côté gauche fait mal

La douleur dans le temple gauche est une condition avec laquelle les gens viennent le plus souvent chez un neurologue. Des études montrent que près de 75% de la population des pays hautement développés souffrent d'une telle douleur. Mais cet indicateur élevé ne caractérise pas pleinement la situation actuelle. Beaucoup de gens ne vont tout simplement pas chez le médecin, considérant ce symptôme comme insignifiant. Certains s'appuient sur des méthodes non conventionnelles, tandis que d'autres ne se tournent pas vers des spécialistes de peur de découvrir une pathologie grave. L'administration incontrôlée d'analgésiques pour les maux de tête entraîne le développement d'effets secondaires: manifestations allergiques, dysfonctionnements des reins, de l'estomac et du foie.

p, blockquote 2.0,0,0,0 ->

Symptômes de la maladie

La douleur dans la tempe gauche survient spontanément. La migraine apparaît d'abord dans la région temporale. Dans certains cas, la douleur ne se propage que dans une partie de la tête.

p, blockquote 3,0,1,0,0 ->

Dans les cas où une attaque survient en raison d'un surmenage, la migraine peut être présente tout au long de la journée. Si la cause de la douleur dans la tempe gauche est le mauvais fonctionnement des vaisseaux, la pathologie apparaît le matin. Dans ce cas, la personne ressent une pulsation dans la région temporale, des nausées, une faiblesse, des acouphènes.

p, blockquote 4,0,0,0,0,0,0 ->

Dans certains cas, la douleur matinale dans la tempe gauche est causée par une mauvaise posture pendant le sommeil. Les troubles circulatoires se rétablissent rapidement et les maux de tête disparaissent.

p, blockquote 5,0,0,0,0 ->

Des attaques graves surviennent souvent après une blessure à la tête. Les symptômes sont différents. La douleur peut survenir d'abord dans la région temporale, puis remonter à l'arrière de la tête. Une chose reste inchangée: la douleur est forte, chronique, disparaît avec le début de la rémission.

p, blockquote 6,1,0,0,0 ->

L'inflammation des nerfs est indiquée par une douleur dans la partie temporale de la tête, passant dans le cou. Ces migraines nécessitent une visite chez le médecin et le strict respect de ses recommandations..

p, blockquote 7,0,0,0,0 ->

Le diagnostic correct peut être établi à l'aide d'un journal dans lequel toutes les crises de maux de tête doivent être enregistrées..

p, blockquote 8,0,0,0,0 ->

Ce n'est qu'après consultation d'un spécialiste que vous pouvez recourir à un traitement médical. Les sédatifs peuvent éliminer la douleur pendant une longue période.

p, blockquote 9,0,0,1,0 ->

Le plus souvent, avec une douleur lancinante dans la tempe gauche, les gens ressentent:

p, blockquote 10,0,0,0,0 ->

  • pulsation dans la partie temporelle de la tête;
  • inconfort sourd;
  • fortes douleurs aiguës.

Étiologie de la douleur temporelle

p, blockquote 11,0,0,0,0 ->

La douleur dans la tempe gauche est le résultat de l'innervation des terminaisons nerveuses cervicales ou maxillaires. Le surmenage du nerf provoque des maux de tête. Les maladies infectieuses peuvent également provoquer un état pathologique.

p, blockquote 12,0,0,0,0 - - p, blockquote 13,0,0,0,1 ->

Les principales causes de douleur dans la tempe gauche:

  • violation du ton des vaisseaux sanguins de la circulation sanguine;
  • haute pression intracrânienne;
  • dysfonctionnement autonome;
  • hypertension artérielle;
  • surcharge physique;
  • tension émotionnelle;
  • changement de temps;
  • l'athérosclérose cérébrale;
  • maladies infectieuses;
  • intoxication;
  • manque de sommeil;
  • faible pression intracrânienne;
  • phéochromocytome surrénalien;
  • troubles psychogènes;
  • cycle menstruel. Pour la première fois, les femmes ressentent des douleurs dans la partie temporale de la tête pendant la puberté. Pendant la grossesse, les symptômes disparaissent et après l'accouchement, beaucoup cessent de souffrir de maux de tête.
  • troubles hormonaux;
  • l'artérite temporale est une maladie rare qui provoque des douleurs dans la tempe gauche;
  • dysfonctionnement des nerfs spinaux;
  • pathologie de l'articulation mandibulaire. La douleur est localisée dans la tempe gauche, les omoplates, la nuque. Le patient a un grincement incontrôlé des dents, un serrement des mâchoires. Les maux de tête sont forts et durables. Les médecins les prennent souvent pour des maladies du cerveau..
  • produits alimentaires. Certains aliments peuvent déclencher des crises de douleur. La nourriture la plus dangereuse à cet égard est le glutamate. On le trouve dans la plupart des aliments transformés. On pense que l'agent aromatisant provoque des maux de tête, un essoufflement et une transpiration accrue. Le glutamate se trouve dans:
  • noix grillées;
  • sauces;
  • assaisonnements;
  • épices;
  • frites;
  • viande en conserve;
  • Hot-dog.
  • les nitrites ne sont pas moins dangereux pour la santé. Ils sont contenus dans:
  1. jambon en conserve;
  2. saucisses;
  3. viandes fumées;
  4. bœuf salé.
  • Le chocolat est un autre produit qui peut déclencher un mal de tête. Cette propriété est due à la présence de phényléthylamine, un rétrécissement des vaisseaux sanguins, de la caféine et d'une grande quantité de sucre.
  • Certains facteurs externes provoquent des maux de tête:

    Les maux de tête doivent être traités strictement individuellement. Il est nécessaire de prendre en compte la présence de maladies, les caractéristiques de l'attaque, les causes qui l'ont provoquée, l'âge du patient.

    Vous pouvez arrêter la douleur avec les médicaments prescrits par votre médecin, ainsi que d'autres méthodes. Les maux de tête ne peuvent être guéris à la maison qu'avec une approche intégrée.

    Après avoir maîtrisé la technique de massage et avoir appris les points particuliers, vous pouvez éliminer les attaques en peu de temps. Cette méthode est très efficace. Du fait qu'il est permis de le faire dans toutes les conditions, il deviendra un outil indispensable.

    Si la tempe gauche de la tête fait mal, vous devez vous allonger et masser doucement la zone touchée. Elle doit être réalisée depuis le front et couvrir progressivement toute la tête. Après la procédure, vous devez vous reposer, si possible, puis dormir.

    Un bain chaud est un autre bon moyen de soulager un symptôme. Une douche de contraste doit être prise quotidiennement. Il forme des navires dont le renforcement aura un effet positif sur la santé.

    Avec un stress constant, le meilleur traitement consiste à renforcer le système nerveux. Méditation, auto-entraînement, préparations à base de plantes - tout cela affecte parfaitement les nerfs.

    Si la cause de l'inconfort était une crise de migraine, vous devriez trouver la cause qui l'a provoquée. Cette condition peut être causée par un stimulus externe, éliminant ce qui, il est facile de se débarrasser des symptômes.

    La maladie disparaîtra si vous faites des promenades quotidiennes, aérez souvent la pièce, observez la routine quotidienne et normalisez le régime alimentaire.

    Diagnostics à la clinique

    Que faire si le temple fait mal? La première étape consistera à contacter un spécialiste qui vous recommandera un examen.

    Dans les cas où les sensations désagréables durent longtemps, les médecins prescrivent un examen complet du système cardiovasculaire et nerveux, de la colonne vertébrale, de la tête, des vaisseaux.

    L'examen permet d'identifier une maladie qui entraîne des symptômes désagréables. Ensuite, une thérapie complexe est prescrite, ce qui permet d'augmenter la période de rémission.

    À des fins préventives, différentes méthodes sont utilisées. La condition de leur utilisation doit être l'approbation complète d'un spécialiste et la régularité d'utilisation.

    Traitement et prévention

    Dans les cas où les attaques sont permanentes et le temps entre elles est réduit, vous devez contacter des spécialistes. Il existe plusieurs méthodes de traitement d'une pathologie, selon sa nature..

    Avec les migraines, la cause de leur apparition doit d'abord être identifiée et éliminée. Cela réduira considérablement le nombre de saisies. Si votre tête vous fait mal, vous pouvez utiliser des analgésiques. Mais cela n'aide pas toujours. Complètement guéri, vous ne pouvez établir que la cause première.

    Largement utilisé dans la lutte contre l'état pathologique et les médicaments non stéroïdiens. Ils doivent être utilisés au tout début de l'attaque..

    Un autre groupe de médicaments est celui des analgésiques. Ils peuvent créer une dépendance avec une utilisation prolongée, par conséquent, sans consulter un spécialiste, il n'est pas recommandé de les utiliser.

    Si le temple fait mal du côté gauche, il est permis d'appliquer:

    • Solpadein;
    • Codelmix
    • Unispaz
    • Caffetine;
    • No-rods;
    • Pentalgin;
    • Sedalgin;
    • Ibuprofène;
    • Nurofen Plus;
    • Ibuklinbrustan;
    • Novigan
    • Métamizole sodique;
    • Voltaren;
    • Aspirine.

    Tous les médicaments doivent être pris uniquement selon les instructions d'un spécialiste. L'utilisation incontrôlée de médicaments entraîne l'accumulation de produits chimiques, le développement de complications et d'effets secondaires.

    Le meilleur remède pour toute condition pathologique est la prévention. Les experts conseillent:

    • mode de vie sain;
    • rejet des mauvaises habitudes;
    • régime équilibré;
    • faire du sport;
    • promenades fréquentes;
    • refus de plats contenant des additifs alimentaires, boissons contenant de la caféine;
    • bon repos.

    À des fins préventives, vous pouvez utiliser des herbes médicinales, des teintures et des décoctions. Les bains avec une petite quantité d'huiles aromatiques sont très efficaces..

    Pourquoi le temple fait-il mal? Il peut y avoir plusieurs raisons à cette condition. Seul un appel à un spécialiste et un examen complet du corps aideront à comprendre.

    Date de publication: 10.21.2016

    Neurologue, réflexologue, diagnostiqueur fonctionnel

    Expérience 33 ans, catégorie la plus élevée

    Compétences professionnelles: diagnostic et traitement du système nerveux périphérique, maladies vasculaires et dégénératives du système nerveux central, traitement des maux de tête, soulagement des syndromes douloureux.

    Pourquoi un mal de tête dans la zone du temple: causes et méthodes de traitement

    Une journée bien remplie, la fatigue, les longs vols provoquent des douleurs dans les tempes. Son apparence est associée à une dystonie végétative-vasculaire, des blessures, des infections. Souvent, il est caractérisé par des pulsations, des pressions. Avec des sensations douloureuses dans les tempes, des nausées apparaissent, des tensions dans les yeux, du bruit dans la tête.

    Douleur au temple

    La région temporale est définie comme la partie de la tête située entre la zone frontale et l'oreille. La peau ici est mince, sous elle se trouvent deux muscles de l'oreille et du temporal, une oreille, une veine et une artère temporales, des vaisseaux lymphatiques et une artère carotide. Elle est riche en nerfs. Ici passe l'oreille et le zygomatique, les branches et le nœud du trijumeau, les processus du glossopharynx et du vagus. De l'intérieur, la zone temporale du cerveau se rapproche du tissu osseux.

    Les maux de tête dans les tempes sont dus au fait qu'avec l'inflammation, les dommages, les récepteurs qui se trouvent dans le tissu sous-cutané et musculaire, les vaisseaux sanguins, le périoste, les yeux et les sinus sont irrités. Il n'y a pas de terminaisons nerveuses dans les os.

    Les raisons

    Il existe de nombreuses raisons pour lesquelles la douleur se produit dans les tempes. Ils peuvent être externes et internes. Externes comprennent des raisons, à l'exclusion desquelles, une personne revient à la normale. Ils ne sont pas associés à des lésions organiques, et s'ils y conduisent, alors seulement après une exposition prolongée.

    1. Intoxication. La douleur survient en raison d'un empoisonnement avec des substances toxiques contenues dans les jouets, les matériaux de décoration, les produits. La forte odeur provoque des douleurs pressantes dans la tempe, elles se propagent au front et à l'arrière de la tête, s'intensifient en raison de l'irritation des yeux, des tissus du larynx, du nez. Un séjour prolongé à proximité d'une source de substances toxiques entraîne une douleur constante, une sensation de gonflement dans la tête, une perturbation du fonctionnement du système respiratoire, du cœur.
    2. Changement des conditions environnementales. Lors d'un voyage dans des endroits au climat différent, dans les hautes terres, avec de longs vols, des douleurs temporelles apparaissent, qui disparaissent peu de temps après le retour à la maison. Ils sont souvent observés chez les personnes sujettes à une dystonie végétative-vasculaire ou à des pathologies vasculaires..
    3. Famine. Il provoque une douleur dans la région temporelle, un rejet de faiblesse de certains aliments ou des aliments entiers.
    4. Surmenage. La pression dans les tempes est le résultat d'une fatigue excessive, d'un fort stress mental et de troubles du sommeil. En plus du temple, la douleur capture souvent le contour des yeux. Oedème, cercles sous les yeux, distraction, nervosité indiquent une fatigue..
    5. Aliments. Les frites, les épices, le chocolat, les viandes fumées, les produits à haute teneur en glutamate monosodique provoquent le développement de sensations douloureuses. Des spasmes faciaux peuvent survenir en même temps..

    La liste des causes internes est plus impressionnante. Ce sont principalement des maladies liées au cerveau.

    Migraine

    La maladie est de nature neurologique, est considérée comme primaire. Il se produit indépendamment et non dans le contexte d'une maladie. Certains chercheurs l'associent cependant à des lésions du nerf trijumeau. La douleur apparaît d'une part, décrivez-la comme lancinante.

    Il est si fort qu'une personne perd sa capacité de travailler, devient très irritable, léthargique, déprimée. Il ne tolère pas les sons forts, la lumière vive, préfère être dans une pièce sombre. Une intolérance à certaines odeurs peut apparaître..

    La douleur augmente avec le mouvement, le surmenage, le stress, la malnutrition, le sommeil. Souvent accompagné de nausées. L'attaque dure quelques jours.

    Douleur en grappe

    Si la migraine apparaît plus souvent chez les femmes, alors la douleur en grappe chez les hommes. Il n'y a aucune condition anatomique et physiologique pour cela. Parfois, il est en corrélation avec les troubles du rythme biologique, le tabagisme et le surpoids. Le nom vient de la nature de la douleur - il apparaît en série.

    Le nombre d'attaques à court terme peut atteindre trois par jour. De plus, ils peuvent survenir plusieurs mois de suite. Après quoi une longue pause est possible. La durée d'une attaque est de 15 à 60 minutes.

    La douleur est très forte, parfois difficile à supporter. Le début d'une attaque est associé au fait que l'oreille repose d'un côté, par exemple à gauche. La douleur aiguë dans le temple et derrière l'œil suit immédiatement. Peut-être sa propagation sur le front. Des vaisseaux éclatés provoquent une rougeur de la sclérotique. Il y a des larmes. S'il y a une douleur dans la tempe gauche, le nez gonfle de ce côté, des difficultés respiratoires se produisent. Le sang se précipite sur le visage, la transpiration augmente.

    Les attaques sont souvent répétées à l'automne et au printemps. Une douleur intense peut provoquer des tentatives de suicide.

    Douleur de tension

    Une tension prolongée dans le tissu musculaire du cou et de la tête, causée par une posture uniforme, conduit à des douleurs dans les tempes. Une autre raison est le stress. Des douleurs pressantes apparaissent des deux côtés. L'attaque dure parfois six heures.

    Avec la tension musculaire tous les jours, la douleur devient chronique.

    Hypertension artérielle

    Avec une augmentation répétée de la pression artérielle aux indicateurs 140/90 et plus, l'hypertension artérielle est diagnostiquée. Il y a un rétrécissement des vaisseaux sous l'influence de l'adrénaline, en raison de caillots sanguins, de plaques athérosclérotiques. Les néoplasmes, les hématomes peuvent les comprimer. L'intensification de la douleur dans les tempes est provoquée par des émotions fortes, le changement climatique, la congestion, le bruit, le surmenage. Dans le même temps, il y a des sensations douloureuses à l'arrière de la tête, du bruit dans la tête, des troubles du sommeil, des mouches devant les yeux. La douleur est caractérisée comme si quelque chose pressait des deux côtés du whisky.

    Lisez aussi sur le sujet

    Souvent, la maladie se développe d'elle-même et résulte d'une dérégulation du tonus vasculaire. Dans certains cas, il apparaît à la suite d'une maladie rénale, du système endocrinien, de blessures. La pression augmente en raison de la ménopause, de la grossesse, de l'excès de poids, de l'inactivité physique.

    Hypertension intracrânienne

    Une augmentation de la pression dans la cavité crânienne est généralement associée à la formation d'une quantité excessive de liquide céphalorachidien, à une circulation altérée et à une accumulation dans certaines zones. Les néoplasmes, les hémorragies, les hématomes, les processus inflammatoires, l'oedème conduisent à cette condition..

    La douleur pressante s'accompagne de troubles de la conscience, de la vision, de cécité temporaire, de parésie. Parfois, des convulsions se produisent, la respiration est perturbée, une personne est malade. La douleur augmente après un long séjour en position horizontale. Se propager à d'autres parties de la tête.

    Athérosclérose

    La pathologie est associée à l'apparition de plaques graisseuses à l'intérieur des vaisseaux. Au fil du temps, ils conduisent à un rétrécissement des vaisseaux affectés, interférant avec la libre circulation du sang, réduisant la nutrition cérébrale.

    L'intellect, la mémoire, l'attention sont perturbés, des changements mentaux sont observés. Les membres deviennent plus froids en raison de spasmes, la peau devient pâle.

    Blessures à la tête

    Dommages à l'os temporal, commotion cérébrale entraîne des douleurs, un gonflement des tissus internes, des nausées, des pathologies de la vision, de l'ouïe. Elle s'accompagne de vertiges, dans les cas graves - amnésie, perte de conscience, convulsions. Il est principalement unilatéral. Si le côté droit est affecté, il y a de la douleur dans la tempe droite.

    L'intensité et la durée de la douleur dépendent de la gravité de la lésion. Parfois, les tremblements sont de nature retardée, peuvent survenir après plusieurs mois.

    Artérite temporale

    Avec cette maladie, une inflammation de l'artère, située dans la région temporale, se produit. Le plus souvent vu chez les personnes âgées. La douleur est très intense, perçante, pulsatoire. Renforce lorsqu'une personne parle, mâche, touche sa tempe, dort. La raison principale est appelée hérédité et infections..

    Inconfort d'appétit, hyperthermie, douleurs articulaires, dépression, augmentation de la transpiration complique l'inconfort.

    Angine de poitrine

    La douleur dans le temple à gauche est un signe d'angine de poitrine. Elle s'intensifie avec la tension. Les principaux symptômes sont une gêne thoracique.

    Cela ressemble à de la compression. La douleur donne à la mâchoire, aux omoplates. Il y a des brûlures d'estomac.

    Maladies infectieuses

    À la suite de l'entrée de bactéries ou de virus dans le corps, il est intoxiqué par les déchets des micro-organismes. Dans certains cas, une douleur dans la tête apparaît en raison de la propagation des toxines dans le sang. Ainsi, par exemple, se produit avec la grippe ou le SRAS. Dans d'autres situations, les micro-organismes se déposent sur la muqueuse du cerveau et provoquent une inflammation. Dans ce dernier cas, une méningite est diagnostiquée..

    La douleur, selon la pathologie, sa gravité est douloureuse, lancinante. Les processus se déroulant directement dans le cerveau sont caractérisés par de très fortes sensations de douleur qui conduisent à une perte de conscience.

    Les symptômes supplémentaires incluent des nausées, des douleurs musculaires, de la fièvre et des étourdissements. Les processus inflammatoires sévères, alourdis par des pathologies supplémentaires, s'accompagnent de convulsions.

    Maladies ORL

    Avec la forme avancée de sinusite, des douleurs au front et dans les tempes sont enregistrées. Ils sont décrits comme pulsés, intenses, unilatéraux. Avec une inflammation à gauche, la douleur se produit dans la tempe gauche. Il est impossible de les retirer avec des analgésiques.

    Au fil du temps, ils se sont propagés à la région occipitale, le visage. Ils sont provoqués par la pression de cavités gonflées de pus remplies de sinus. Renforcé par inclinaison. Maladies accompagnées de nez qui coule, faiblesse. La voix devient nasillarde. Le patient décrit son odorat.

    Les céphalées temporales provoquent une otite moyenne. Ses symptômes sont la fièvre, l'inconfort en appuyant sur l'oreille, la congestion nasale, la décharge de pus et la perte auditive. Avec une inflammation de l'oreille droite, la tempe droite fait mal.

    Névralgie

    Serrant, l'inflammation cause des dommages au nerf trijumeau. Le processus s'accompagne de douleurs intenses, de maux de dos. Il a la nature d'attaques aiguës qui surviennent soudainement, durent quelques secondes et se répètent après un certain temps. Les attaques se produisent plusieurs fois par jour, ça arrive, leur nombre atteint une centaine.

    Les tempes ne font mal que d'un côté - si le nerf affecté est à droite, le temple à droite fait mal. Il se transmet aux yeux, aux joues. Pendant l'attaque, le patient ne peut rien faire. Dans certains cas, un nerf comprimé provoque des spasmes du muscle facial.

    Lisez aussi sur le sujet

    Phéochromocytome surrénalien

    Le néoplasme est situé à l'intérieur ou sur les glandes surrénales. Il améliore la libération d'adrénaline et de noradrénaline - hormones qui provoquent un rétrécissement des vaisseaux sanguins, augmentent la pression artérielle, accélèrent le rythme cardiaque.

    Le résultat est une douleur lancinante à l'arrière de la tête et des tempes. Elle s'accompagne de nausées, de blanchiment de la peau, de spasmes des muscles du mollet, de peur panique. La durée de l'épisode peut aller jusqu'à deux heures, à la fin des symptômes disparaissent.

    Trouble de l'articulation temporo-mandibulaire

    Les maladies de l'articulation qui régule le travail de la mâchoire inférieure comprennent les blessures, les troubles dégénératifs, le placement incorrect des obturations, l'inflammation et la malocclusion. Dans ce cas, la douleur apparaît dans les tempes, la nuque, donne aux oreilles, aux omoplates et aux épaules, principalement d'un côté. La tempe gauche de la tête fait mal lorsque l'articulation est endommagée de ce côté.

    Lorsque vous essayez de déplacer votre mâchoire, un clic apparaît. Les patients grincent souvent des dents, serrent la mâchoire. Son ouverture complète est limitée. Un gonflement et une rougeur apparaissent dans la zone articulaire.

    Symptômes

    Rarement, un mal de tête dans les tempes vient seul. Habituellement, il est complété par des nausées, une faiblesse, des douleurs dans une autre partie de la tête, de l'insomnie, des larmoiements, une augmentation de la salivation. Étourdi, un son apparaît dans la tête, les doigts s'engourdissent.

    Les patients ont noté des troubles de la mémoire et des odeurs, des pieds et des mains froids. La douleur s'accompagne souvent d'allergies..

    Diagnostique

    La détermination de la raison pour laquelle la douleur temporelle se produit est basée sur les données des analyses de sang et des examens instrumentaux..

    Les indicateurs d'analyse généraux vous permettent de voir des signes d'inflammation, de maladies infectieuses, d'anémie. Les données biochimiques indiquent des signes d'athérosclérose, d'artérite temporale et de maladies rénales provoquant une hypertension artérielle. Le coagulogramme vous permet de détecter les caractéristiques du processus de coagulation sanguine, ce qui nous permet de conclure qu'il existe un risque de thrombose, d'hémorragie.

    Les méthodes de diagnostic instrumentales comprennent:

    1. Roentgenography Elle est réalisée principalement pour exclure l'inflammation dans les sinus, les blessures, les néoplasmes.
    2. IRM Les données obtenues aident à voir et à évaluer les structures cérébrales, la densité tissulaire, la présence de tumeurs, la nécrose, l'hématome, la thrombose et l'état vasculaire. Peut être administré aux jeunes enfants et aux femmes enceintes. Bébés sous anesthésie.
    3. Scanner. À la suite d'une étude en couches, une image plate ou tridimensionnelle est obtenue, ce qui permet de détecter une inflammation, des tumeurs, des hémorragies. L'étude permet de voir les néoplasmes, le schéma vasculaire, en particulier les os du crâne, les méninges, les traumatismes, les hématomes.
    4. Angiographie. Il s'agit d'un type spécial de radiographie avec l'introduction d'un agent de contraste, vous permettant de voir le schéma des vaisseaux sanguins, des anévrismes, de l'expansion.
    5. Échographie de la tête. Selon les résultats de l'étude, les lésions organiques sont évaluées, les perturbations de forme, la taille vasculaire, les régions cérébrales individuelles sont identifiées.
    6. Électroencéphalographie. Preuve d'épilepsie.
    7. Ponction vertébrale. Le spécialiste prélève un échantillon de liquide céphalo-rachidien, analyse les changements de composition, évalue la pression intracrânienne.
    8. Surveillance de la pression artérielle. Pour clarifier le diagnostic d'hypertension artérielle ou d'hypotension, une surveillance quotidienne de la pression à l'aide d'un capteur spécial est présentée.

    En cas de suspicion d'augmentation de la pression intracrânienne, une consultation oculiste est recommandée. La survenue simultanée de douleurs dans l'articulation et la tempe nécessite une visite chez le dentiste. Suspicion d'hypertension artérielle, de phéochromocytome surrénalien - une indication pour consulter un néphrologue.

    Premiers secours

    Pour soulager la douleur dans les tempes, il est recommandé de s'allonger dans la paix et la tranquillité, de préférence dans une pièce où le soleil ne pénètre pas. Vous pouvez vous faire un massage dans la fosse temporale. Il suffit d'appuyer sur les doigts à droite, en cas de douleur dans la tempe droite, dans les 10 secondes ou d'effectuer de légers mouvements circulaires. Les mêmes mouvements sont effectués d'autre part. Le thé à la camomille aidera à se calmer.

    Il est recommandé d'appliquer d'abord une compresse froide sur les tempes, et après quelques minutes une compresse chaude.

    Traitement

    Vous pouvez soulager un seul mal de tête en prenant un analgésique, par exemple, Nurofen, Aspirin, Paracetamol. Cependant, pour une douleur persistante et croissante, le traitement doit être prescrit par un médecin en fonction des résultats du diagnostic..

    Médicaments utilisés, physiothérapie, méthodes folkloriques, massage. Avec des pathologies vasculaires sévères, des tumeurs, une intervention chirurgicale est effectuée.

    À la maison, l'utilisation de l'aromathérapie aide. L'huile de lavande est frottée dans le whisky, inhalée. Il peut être utilisé pour faire des bains..

    Conclusion

    Diverses maladies provoquent un mal de tête dans les tempes, il s'intensifie avec le surmenage, le stress mental. Il provoque une gêne, perturbe la capacité de travailler. Ses manifestations uniques sont supprimées avec des analgésiques. Si la douleur est permanente, s'aggrave, accompagnée de nausées, d'évanouissements, consultez un médecin pour déterminer le diagnostic et le traitement.

Lisez À Propos De Vertiges