Principal Crise cardiaque

Qu'est-ce que l'angioencéphalopathie cérébrale?

L'encéphalopathie cérébrale est une pathologie caractérisée par des lésions cérébrales organiques dues à des changements dans l'approvisionnement en sang, des blessures, des maladies vasculaires, une intoxication.

La violation est complexe, se développe progressivement, a un impact négatif sur toutes les sphères de la vie humaine. Il n'est pas possible de le guérir complètement, mais le traitement et la prévention commencés à temps réduisent le risque de complications.

La description

L'encéphalopathie du cerveau de genèse complexe est comprise comme une condition pathologique associée à la mort des neurones et à la destruction des connexions entre eux. Il se produit comme un syndrome dans le contexte d'autres pathologies, n'est pas une maladie indépendante. Apparaît principalement chez l'adulte, mais se retrouve également chez l'enfant..

Parfois, les premiers signes apparaissent immédiatement après la naissance. Dans ce cas, ils parlent de pathologie congénitale. L'encéphalopathie résiduelle se développe pendant la grossesse ou l'accouchement. Les médecins peuvent détecter les symptômes de la maladie dès la 28e semaine de grossesse. Cependant, avant la naissance d'un enfant, il n'est pas possible d'établir de manière fiable la présence d'une pathologie.

Le trouble acquis se caractérise par l'apparition de petits foyers de mort cellulaire, la disparition des liens entre eux, un gonflement et une augmentation du volume sanguin dans une certaine zone, une augmentation des cellules gliales.

L'encéphalopathie cérébrale est irréversible, mais certains troubles peuvent être corrigés.

Il existe plusieurs types de pathologie acquise, selon la nature des manifestations et des causes:

  1. Traumatique. Cette forme de pathologie se produit comme une complication à la suite d'un traumatisme craniocérébral lors de l'accouchement, chez les athlètes, les personnes touchées par des accidents.
  2. Vasculaire (discirculatoire). L'angioencéphalopathie se développe à la suite d'une altération du flux sanguin due à des plaques athérosclérotiques, à une pression artérielle élevée constante, à une thrombose, à des accidents vasculaires cérébraux.
  3. Leucoencéphalopathie. Se produit en raison d'une hypertension artérielle et de lésions vasculaires.
  4. Hypoxique (anoxique). Apparaît en raison d'une carence aiguë en oxygène.
  5. Toxique. Il se développe en raison de l'empoisonnement du corps par l'alcool, les drogues, les substances nocives et toxiques. L'intoxication peut être à court terme, aiguë, forte ou à long terme.
  6. Dysmétabolique. Sa survenue est causée par des troubles métaboliques du diabète sucré, des dysfonctionnements hépatiques et rénaux..
  7. Hypoglycémique. Se produit en raison d'un dysfonctionnement de l'hypophyse et des glandes surrénales..
  8. Faisceau. Il est habituel de parler de cette forme lorsque les ions ont coulé sur le corps humain pendant une longue période..
  9. Hépatique Il se développe en raison de maladies hépatiques. Cependant, ses conséquences sont associées à une altération de l'intelligence, à l'apparition de troubles émotionnels, à des changements de personnalité typiques des lésions cérébrales.

Symptômes

Différents types d'encéphalopathie peuvent être caractérisés par des symptômes généraux et individuels. Les maux de tête, la fatigue, la faiblesse, la léthargie, les acouphènes, les chutes de pression sont fréquents. Des phénomènes convulsifs, des troubles de la coordination des mouvements, de la vision, de l'ouïe, des expressions faciales peuvent les rejoindre. La mémoire, la vitesse et la qualité de la pensée s'aggravent, les intérêts se rétrécissent. Certains patients ont une bonne humeur déraisonnable ou, à l'inverse, de l'apathie, de la dépression, de la frustration.

Ces symptômes surviennent au premier stade du développement de la pathologie - le stade de la compensation, lorsque les dommages organiques sont mineurs, et les cellules voisines compensent dans une certaine mesure la fonction des zones touchées.

Au stade de la sous-compensation, la pathologie acquiert un caractère focal, les cellules voisines sont affectées. Les symptômes sont plus prononcés et s'appliquent à tous les domaines de la personnalité d'une personne. Les maux de tête deviennent intolérables et peuvent entraîner des évanouissements. Des crises de panique, des hallucinations et des troubles de la conscience se produisent. Les capacités intellectuelles diminuent, les compétences professionnelles sont perdues, la mémoire et la parole se détériorent. Faiblesse musculaire, leur dystrophie, une démarche stupéfiante apparaît.

Au dernier stade, le stade de la décompensation, il y a une lésion massive des neurones cérébraux, son atrophie. Les processus à ce stade sont irréversibles. La démence, la paralysie se développe, une personne perd ses compétences d'autosoins, des phénomènes convulsifs se joignent.

Encéphalopathie toxique

La symptomatologie la plus distincte se manifeste par une encéphalopathie toxique. Le patient est détecté des mouvements oculaires involontaires, son visage devient engourdi, les membres tremblent. Il est hanté par l'apathie, la dépression, les cauchemars et les hallucinations. Apparition d'une tendance suicidaire.

Les signes d'empoisonnement au mercure comprennent des tremblements radicaux des extrémités, une tachycardie, des yeux fébriles et des selles sanglantes. L'intoxication au plomb s'accompagne d'un goût de métal dans la bouche, de vomissements et d'une faiblesse musculaire. L'inhalation de vapeur de manganèse entraîne une somnolence et une paralysie. Certains troubles métaboliques du corps provoquent des hallucinations, une léthargie et la mort clinique..

Encéphalopathie post-traumatique

Une caractéristique de ce type de pathologie est une longue période de latence, et seulement au fil du temps, des troubles du comportement, de la réflexion, une perte de mémoire sont détectés. Cependant, si la blessure est grave, les manifestations deviennent prononcées.

Encéphalopathie

Les premières plaintes sont associées à une fatigue accrue, à une diminution de l'attention et à des troubles de la mémoire. Plus tard, des troubles émotionnels se joignent, des mouvements chancelants, chancelants et des perturbations de l'activité mentale attirent l'attention. Des épisodes de miction involontaire se produisent.

Lors de la vérification des réflexes, une asymétrie est détectée. L'encéphalopathie vasculaire du troisième stade s'accompagne de convulsions convulsives, de démence, de perte de compétences d'autosoins.

Encéphalopathie congénitale

Un léger degré de trouble périnatal se caractérise par une excitabilité accrue. Le bébé dort un peu, crache après la tétée, ne tète pas bien, pleure souvent, crie, se cambre, rejette la tête, réduit les pupilles.

Le degré moyen se caractérise par des signes de dépression du système nerveux. En témoignent de forts pleurs en colère, une violation des réflexes de succion, des difficultés à avaler, des tremblements, des bras et des jambes tendus et durs. Vous pouvez remarquer un gonflement de la fontanelle, une pâleur de la peau, un strabisme.

Avec des convulsions sévères du troisième degré, des crises d'épilepsie apparaissent, il n'y a pas de réaction aux stimuli externes, au coma.

Les raisons

Quelle que soit la nature de la pathologie - congénitale ou acquise, le mécanisme de son développement en est un. Sous l'influence de divers facteurs, le tissu cérébral est endommagé. Les facteurs à l'origine de ce processus sont:

  1. Hypoxie du cerveau. La famine en oxygène entraîne des troubles circulatoires, provoque un déséquilibre entre l'afflux et la sortie de sang.
  2. Accident vasculaire cérébral. La sortie de sang des vaisseaux sanguins vers la cavité cérébrale se produit généralement chez les personnes âgées.
  3. Débit sanguin altéré. La pathologie provoque une sténose vasculaire. Elle entraîne une hypertension artérielle, l'athérosclérose, le diabète sucré, l'ostéochondrose.
  4. Intoxication. Les substances qui provoquent l'empoisonnement ont un effet néfaste sur le métabolisme des tissus nerveux. Ce sont l'alcool, les gaz, les produits métaboliques qui ne sont pas excrétés de la manière habituelle.
  5. Lésions cérébrales traumatiques. Ce groupe de causes comprend les fractures ouvertes et les commotions cérébrales..
  6. Arrêt respiratoire temporaire. Elle survient à la suite d'opérations, d'une condition pathologique ou d'un moment qui caractérise une maladie particulière, par exemple l'asthme bronchique.
  7. Maladies infectieuses. Un groupe de maladies qui provoquent une encéphalopathie comprennent, par exemple, l'encéphalite, la méningite.
  8. Irradiation.

L'encéphalopathie congénitale se produit en raison de l'effet sur le bébé pendant la période prénatale et pendant l'accouchement. Le stress, la tension émotionnelle, l'anxiété, la consommation d'alcool sont les raisons que la future femme peut prévenir. Une mauvaise circulation placentaire, une exacerbation de maladies chroniques d'origines diverses et l'adhésion de maladies infectieuses conduisent à des troubles cérébraux fœtaux. Ces causes ne sont contrôlées qu'avec des médicaments et pas toujours avec succès..

L'encéphalopathie congénitale se développe également avec une naissance prolongée, rapide ou prématurée, un enchevêtrement du cordon et une longue période anhydre.

Diagnostique

Une étude approfondie est réalisée pour confirmer le diagnostic. Son but est de clarifier les signes et de découvrir les causes de la pathologie.

Au rendez-vous, un neurologue étudie l'anamnèse, teste les réflexes, vérifie les déficiences motrices, la mémoire, l'intelligence, attire l'attention sur l'état émotionnel du patient.

Assurez-vous de mesurer la pression artérielle, des tests sont prescrits. Le test du spectre lipidique vous permet de détecter le cholestérol, les lipoprotéines. Les analyses visant à clarifier les paramètres métaboliques montrent la teneur en glucose, acide lactique, électrolytes, certaines enzymes et ammoniac. Le test d'auto-anticorps détecte les anticorps qui peuvent détruire les neurones et conduire à la démence. En cas de suspicion d'encéphalopathie toxique, la présence d'alcool et de drogues dans le sang est vérifiée..

Un rôle important dans le diagnostic est joué par les méthodes instrumentales:

  • L'échographie Doppler peut détecter des changements structurels dans le cerveau. En utilisant cette méthode, une étude du modèle vasculaire est effectuée, les caractéristiques des parois des vaisseaux sanguins, le niveau de leur résistance, la présence de sténose sont vérifiés. Les caractéristiques du flux sanguin, sa direction, son volume sont précisés.
  • L'électroencéphalographie détecte les signes d'épilepsie, les néoplasmes, les traumatismes crâniens, les maladies inflammatoires, les troubles vasculaires.
  • La rhéoencéphalographie montre l'élasticité, le tonus, la résistance des tissus vasculaires, la présence de caillots sanguins, l'approvisionnement en sang. Il est utilisé pour les troubles circulatoires présumés, l'athérosclérose, les accidents vasculaires cérébraux, les lésions cérébrales traumatiques, l'intoxication, la pathologie vasculaire.
  • Les informations les plus précises sur les caractéristiques des troubles vasculaires anatomiques et fonctionnels fourniront l'angiographie. Il est prescrit lorsque le médecin pense que le patient peut présenter une sténose, un blocage des vaisseaux sanguins, des néoplasmes, un anévrisme.
  • La tomodensitométrie et l'IRM montrent la présence de néoplasmes, de signes d'AVC, de maladies inflammatoires, de sclérose en plaques, de la maladie d'Alzheimer, de Parkinson, de troubles vasculaires.

Sur la base des données recueillies, le diagnostic est déterminé, un traitement est prescrit.

Traitement

Les méthodes de traitement dépendent des causes à l'origine de la pathologie. Décision:

  • thérapie médicamenteuse;
  • traitement physiothérapeutique;
  • chirurgie.

Il est totalement impossible de guérir l'encéphalopathie, la thérapie est menée pendant longtemps.

Dans un état toxique, le rôle principal est joué par le nettoyage rapide du corps des toxines. À l'avenir, des complexes de vitamines et des médicaments qui stabilisent la circulation sanguine sont prescrits.

L'objectif de la thérapie pour l'encéphalopathie vasculaire cérébrale est de ralentir la nécrose tissulaire, de prévenir les hémorragies et de traiter la pathologie sous-jacente. La thérapie comprend des médicaments qui abaissent la pression artérielle, arrêtent la survenue de plaques athérosclérotiques, améliorent le métabolisme, normalisent les propriétés sanguines.

Avec la leucoencéphalopathie, des sédatifs, des médicaments visant à abaisser la pression artérielle, améliorant la perméabilité des parois vasculaires, le flux sanguin, la microcirculation sont prescrits. Avec une pathologie multifocale, le pronostic est mauvais.

Lisez À Propos De Vertiges