Principal Les cliniques

Microangioencéphalopathie cérébrale qu'est-ce que c'est

Microangioencéphalopathie cérébrale qu'est-ce que c'est

Épidémiologie

En raison de la non-spécificité des plaintes, des manifestations cliniques et des changements détectés lors de la neuroimagerie, il est assez difficile de collecter des statistiques. Dans une certaine mesure, la prévalence de l'angioencéphalopathie peut être jugée par le nombre d'AVC. Environ un demi-million de cas de cette maladie aiguë sont enregistrés chaque année en Russie.

Les spécialistes soulignent que les troubles cognitifs, les fonctions cognitives altérées et la fréquence de l'insuffisance cérébrovasculaire chronique sont d'une importance particulière dans l'identification des maladies discirculatoires du cerveau. Mais cela ne montre pas la véritable image de la prévalence de la maladie..

Pourquoi l'encéphalopathie mixte est-elle dangereuse?

L'angioencéphalopathie serait dans une situation où le syndrome psycho-organique se produit dans le contexte d'une violation de l'approvisionnement en sang dans les vaisseaux du cerveau et du cou. Le syndrome est observé principalement chez les adultes et les personnes âgées. A partir de 70 ans, le risque de développer des pathologies vasculaires du cerveau augmente 3 fois.

L'angioencéphalopathie est divisée en plusieurs variétés, selon l'étiologie, le trouble, la maladie ou la pathologie qui ont provoqué le développement du syndrome.

Dans les angioencéphalopathies, il existe:

  • forme athérosclérotique, dans 60% des cas provoquée par l'athérosclérose de l'aorte ou de l'artère carotide;
  • forme hypertonique
  • les pathologies cardiovasculaires (asthme bronchique, maladies du système bronchopulmonaire, accompagnées de stagnation du sang dans les veines jugulaires, ainsi que de thrombose veineuse directe, qui assurent l'écoulement du sang de la cavité crânienne, conduisent au développement d'une encéphalopathie veineuse);

Dans un groupe spécial, l'angioencéphalopathie d'origine mixte doit être distinguée. Un syndrome encéphalopathique d'origine mixte est observé dans l'insuffisance cardiaque chronique, les arythmies, l'ostéochondrose cervicale, le diabète sucré, etc..

Au stade initial de l'accident vasculaire cérébral, des changements d'humeur fréquents, une diminution générale du bien-être, une baisse de la force et des performances sont notés, et un état dépressif est souvent diagnostiqué. L'activité mentale ne souffre guère.

Au deuxième stade du syndrome encéphalopathique d'origine vasculaire, les fonctions cognitives souffrent, une diminution de l'attention, de la mémoire, une réflexion logique est notée, des problèmes de coordination commencent.

La troisième étape s'accompagne de démence, de douleurs somatiques, d'une diminution marquée des fonctions cognitives, de troubles mentaux graves, d'une perte de capacité de travail, des compétences d'autosoins.

Le traitement doit viser principalement à réduire la gravité et l'impact de la maladie ou pathologie sous-jacente à l'origine du syndrome psycho-organique. Avec la pharmacothérapie, les médicaments sont prescrits pour:

  • abaisser l'hypertension,
  • réduire l'enflure du tissu cérébral,
  • diminution de la pression intracrânienne,
  • réduire la probabilité d'athérosclérose ou atténuer ses manifestations en corrigeant le niveau et l'équilibre du cholestérol,
  • régulation des processus métaboliques,
  • correction des troubles hormonaux.

Sans thérapie pour la maladie sous-jacente, le traitement du syndrome encéphalopathique n'est pas efficace. Pour améliorer la nutrition du tissu cérébral, des préparations vasculaires sont prescrites. Il peut s'agir de médicaments du groupe des nootropiques (Nootropil, Piracetam, etc.), ou de médicaments pour renforcer les parois des vaisseaux cérébraux (Cavinton, Cinarizine). Des antioxydants sont également utilisés (Actovegin, acétate de tocophérol, vitamine C, Solcoseryl, etc.).

Qu'est-ce que l'angioencéphalopathie cérébrale? Il s'agit d'une pathologie, dont une caractéristique est une violation du flux sanguin vers certaines zones du cerveau. Ce n'est pas un processus aussi aigu qu'un AVC, mais ses conséquences n'en sont pas moins graves. L'encéphalopathie se développe progressivement avec un manque prolongé d'oxygène dans le tissu cérébral. Ceci est particulièrement négatif pour les neurones..

Le manque d'oxygène entraîne des dysfonctionnements des fonctions cognitives, un changement dans la sphère émotionnelle et des difficultés de mouvement. Il s'agit d'une maladie neurologique qui touche environ cinq pour cent des habitants de la planète. Il occupe l'une des premières places parmi les maladies vasculaires..

L'angioencéphalopathie se développe en présence d'autres pathologies du système vasculaire. La pathologie survient chez les personnes souffrant de:

  • athérosclérose vasculaire;
  • déséquilibres hormonaux;
  • dystonie végétovasculaire;
  • faible pression dans les artères;
  • thrombose, accompagnée d'un processus inflammatoire dans les parois des vaisseaux veineux;
  • augmentation de la viscosité du sang;
  • pathologies vasculaires héréditaires;
  • vascularite systémique;
  • perturbation du rythme cardiaque;
  • anomalies congénitales des artères vertébrales;
  • diabète sucré décompensé;
  • malformations de la colonne cervicale ou violation de leur résistance;
  • hypertension
  • pathologies rénales.

Le risque de traumatisme augmente le risque de développer un problème. Les principaux facteurs provoquants sont l'athérosclérose et l'hypertension. Mais le sous-développement de l'aorte joue un rôle tout aussi important dans la formation de l'état pathologique. Les troubles circulatoires se produisent également avec des maladies des veines. Les stades initiaux du développement d'une insuffisance circulatoire chronique dans le cerveau se produisent sous l'influence de la compression des artères et des veines.

Sous l'influence de tous les facteurs ci-dessus, des conditions sont créées dans lesquelles le cerveau reçoit régulièrement une quantité insuffisante d'oxygène et de glucose. Les dommages aux petits vaisseaux provoquent progressivement un dysfonctionnement du cerveau et provoquent une encéphalopathie vasculaire.

Le risque de développer un tel problème est accru par:

  • mauvaises habitudes;
  • passe-temps constant dans des poses inconfortables;
  • fatigue chronique;
  • stress
  • hypertension dans la famille immédiate;
  • malnutrition.

Dans ce cas, la matière blanche et grise est endommagée, la mort des cellules cérébrales et la fragmentation des structures.

Les symptômes courants qui se développent avec l'angioencéphalopathie comprennent:

  • maux de tête;
  • troubles auditifs (congestion, acouphènes);
  • fatigue et diminution des performances en conséquence;
  • diminution de la durée d'attention;
  • distraction;
  • troubles de la mémoire;
  • sautes d'humeur - dépression et apathie, suivies d'irritabilité et d'agressivité;
  • perturbation du rythme, se manifestant par une insomnie nocturne et une somnolence diurne.

La nature de la manifestation de ces symptômes dépend du stade de développement de l'angioencéphalopathie et du degré de lésion du tissu cérébral.

Le développement de la pathologie se déroule en trois étapes:

  1. Au stade initial de l'angioencéphalopathie, les cellules cérébrales individuelles sont affectées, de sorte que les changements dans leur fonctionnalité sont difficiles à diagnostiquer sans techniques d'examen spéciales. Le patient ne manifeste pratiquement pas de troubles cognitifs tels que la mémoire, la pensée et la concentration, mais le contexte psycho-émotionnel change considérablement. Pendant cette période, la maladie se manifeste par les symptômes suivants:
  • prostration;
  • inattention;
  • état de dépression;
  • sensibilité à la dépression;
  • pensées suicidaires.
  1. Si au stade précédent le développement de l'angioencéphalopathie n'est pas arrêté, la maladie passe au deuxième stade. En raison de la destruction massive des cellules cérébrales, la relation entre elles est rompue, ce qui conduit au développement rapide de troubles cognitifs. Le patient présente de légers signes d'angioencéphalopathie:
  • troubles de la mémoire, amnésie partielle;
  • distraction, diminution de la concentration;
  • troubles de la pensée;
  • troubles moteurs (coordination, engourdissement des membres, crampes).
  1. Au dernier (troisième) stade de la maladie, les dommages aux tissus nerveux du cerveau deviennent focaux et irréversibles. Le patient peut souvent observer des signes de démence et un certain nombre de symptômes aggravés, selon le domaine de développement de l'angioencéphalopathie:
  • acouphènes, faiblesse, instabilité de l'humeur, insomnie - avec dommages aux tissus des structures sous-corticales;
  • une diminution du niveau de réflexion - avec la mort des cellules du cortex cérébral;
  • troubles visuels - avec le développement du processus dans les lobes occipitaux;
  • amnésie - avec ischémie du cortex cérébral;
  • changement de voix, violation du réflexe de déglutition, contraction involontaire des lèvres - avec diminution de la conductivité des impulsions entre les cellules nerveuses.

Au dernier stade de l'angioencéphalopathie, le patient est reconnu comme handicapé, car il ne peut pas naviguer pleinement dans la sphère domestique et sociale.

Après un certain temps, l'insuffisance de composants importants provoque des changements dégénératifs dans les tissus, un tableau clinique caractéristique commence à se développer.

Les causes du développement de l'encéphalopathie vasculaire sont:

  • athérosclérose - la lumière des capillaires et des gros vaisseaux se rétrécit en raison des plaques de cholestérol ou est complètement obstruée, ce qui interfère avec la circulation sanguine;
  • violation de la composition du sang - une viscosité accrue de la masse biologique perturbe la circulation normale, la lumière des vaisseaux du cerveau est bloquée par des caillots sanguins;
  • hypertension artérielle - en raison de l'augmentation de la pression du fluide, les parois perdent leur élasticité, deviennent perméables, éclatent, leurs lumières se chevauchent. Certaines parties du cerveau ne reçoivent pas les substances nécessaires, tandis que d'autres sont imprégnées de composants nocifs;
  • hypotension artérielle - la genèse vasculaire se produit dans le contexte d'un faible remplissage des capillaires et des veines avec du sang, son mouvement lent dans certaines parties de l'organe;
  • ostéochondrose de la colonne cervicale - les muscles spasmodiques et les processus osseux pincent l'artère vertébrale, le sang cesse de pénétrer dans le cerveau en bonne quantité;
  • lésions du système nerveux central - conduisent à l'apparition d'hématomes qui perturbent les processus métaboliques;
  • le tabagisme - contribue au rétrécissement des vaisseaux sanguins et, après un certain temps, un spasme des capillaires se produit et leur lumière n'est plus restaurée aux niveaux précédents;
  • caractéristiques congénitales du développement des artères et des veines;
  • perturbations hormonales - les produits chimiques individuels produits par le corps contrôlent le rétrécissement et l'expansion des vaisseaux sanguins;
  • maladies vasculaires - VVD, thrombophlébite et autres pathologies qui perturbent la circulation sanguine dans le corps humain, peuvent provoquer une encéphalopathie discirculatoire.

L'encéphalopathie discirculatoire est divisée en 1,2 et 3 degrés, ou étapes. La première étape est caractérisée par des manifestations «subjectives», c'est-à-dire qu'il y a des plaintes, mais lors d'un examen neurologique, rien n'est noté.

Au deuxième stade de l'encéphalopathie discirculatoire, l'un des syndromes ci-dessus devrait apparaître, ce qui devient leader, et d'autres signes sont regroupés autour de lui, qui s'accompagnent d'une aggravation des plaintes, d'une progression des symptômes et d'un changement de la personnalité du patient.

  • maux de tête;
  • troubles auditifs (congestion, acouphènes);
  • fatigue et diminution des performances en conséquence;
  • diminution de la durée d'attention;
  • distraction;
  • troubles de la mémoire;
  • sautes d'humeur - dépression et apathie, suivies d'irritabilité et d'agressivité;
  • perturbation du rythme, se manifestant par une insomnie nocturne et une somnolence diurne.
  • maux de tête;
  • déficience auditive sous forme de congestion et d'acouphènes;
  • faible capacité de travail et fatigue constante;
  • diminution de la concentration et de la distraction;
  • déficience de mémoire;
  • sautes d'humeur soudaines. Le patient devient irritable, agressif, son rythme de vie est violé;
  • somnolence pendant la journée et insomnie la nuit.

Étiologie

De quoi peut se développer une angioencéphalopathie cérébrale? Les causes des troubles circulatoires chroniques dans le cerveau et, disons, dans le cœur ou les poumons sont les mêmes. Il existe deux principaux facteurs étiologiques: - l'athérosclérose vasculaire; - l'augmentation de la pression artérielle.

Souvent, ils se rencontrent en même temps et s’exacerbent. De plus, d'autres maladies du cœur et des vaisseaux sanguins, telles que les arythmies et l'insuffisance cardiaque chronique, ont également un effet sur la circulation cérébrale. La présence d'une malformation vasculaire dans le cerveau, le cou ou les principaux vaisseaux est particulièrement importante.

Les maladies d'accumulation peuvent également être à l'origine d'une angioencéphalopathie cérébrale. Ce que c'est? Ce sont des conditions où des substances spécifiques s'accumulent dans les cellules en raison du processus pathologique: protéines, graisses ou glucides.

Dans ce cas, l'amylose vasculaire se produit chez les personnes âgées, ce qui entraîne des modifications dégénératives de leurs parois. Les maladies endocriniennes ont également un certain poids. Ainsi, par exemple, les micro et macroantiopathies du diabète provoquent une ischémie cérébrale chronique. Les troubles systémiques entraînent des conséquences similaires: rhumatismes, vascularite, maladies du sang.

En règle générale, il n'est pas possible de distinguer un seul facteur, par conséquent, la maladie est considérée comme polyétiologique. Le médecin attire l'attention sur la présence de facteurs majeurs et considère que toutes les pathologies associées sont.

De quoi peut se développer une angioencéphalopathie cérébrale? Les causes des troubles circulatoires chroniques dans le cerveau et, disons, dans le cœur ou les poumons sont les mêmes. Il existe deux principaux facteurs étiologiques: - l'athérosclérose vasculaire; - l'augmentation de la pression artérielle.

Les maladies d'accumulation peuvent également être à l'origine d'une angioencéphalopathie cérébrale. Ce que c'est? Ce sont des conditions où des substances spécifiques s'accumulent dans les cellules en raison du processus pathologique: protéines, graisses ou glucides.

Dans ce cas, l'amylose vasculaire se produit chez les personnes âgées, ce qui entraîne des modifications dégénératives de leurs parois. Les maladies endocriniennes ont également un certain poids. Ainsi, par exemple, les micro et macroantiopathies du diabète provoquent une ischémie cérébrale chronique. Les troubles systémiques entraînent des conséquences similaires: rhumatismes, vascularite, maladies du sang.

Pathogénèse

La survenue de cette violation est due à la présence de maladies vasculaires. Les facteurs suivants provoquant la survenue d'une angioécéphalopathie sont notés:

  • l'athérosclérose;
  • troubles hormonaux;
  • dystonie végétative-vasculaire;
  • Pression artérielle faible;
  • la présence d'une thrombose avec des parois veineuses enflammées;
  • augmentation de la viscosité du sang artériel;
  • dommages héréditaires aux vaisseaux sanguins;
  • manifestation de vascularite systémique;
  • rythme cardiaque altéré;
  • anomalies congénitales des artères vertébrales;
  • la présence d'un diabète décompensé;
  • malformations de la vertèbre cervicale;
  • blessures antérieures;
  • la présence d'hypertension;
  • violation de la résistance des vertèbres cervicales;
  • la présence d'une maladie rénale.

L'hypertension artérielle et l'athérosclérose sont les principaux facteurs responsables de l'apparition d'une pathologie. Un rôle non moins important est joué par la défectuosité de l'aorte, de la ceinture scapulaire, des vaisseaux du cou et du cerveau. L'infériorité de l'hémodynamique cérébrale est également associée à des pathologies veineuses. La morphogenèse initiale de l'ischémie cérébrale chronique est due à la compression des vaisseaux veineux et artériels.

Une pression artérielle basse a un effet néfaste sur le flux sanguin..

Très souvent, la pathologie de la circulation sanguine se produit dans le contexte du développement du diabète sucré. D'autres processus pathologiques conduisent à une insuffisance cérébrale vasculaire: maladies du sang, vascularite spécifique et non spécifique, rhumatismes.

Toutes les maladies et conditions ci-dessus provoquent une hypoperfusion cérébrale permanente, dans laquelle le cerveau perd constamment les éléments métaboliques nécessaires (glucose et oxygène).

Les lésions progressives des petites artères contribuent aux lésions ischémiques bilatérales, qui à leur tour entraînent un fonctionnement pervers du cerveau et une encéphalopathie cérébrovasculaire.

La structure des plaques affecte le trouble hémodynamique du cerveau. Les plaques non sécurisées provoquent des blocages artériels et des accidents vasculaires cérébraux aigus.

Avec une hémorragie dans une telle plaque, elle augmente rapidement en volume, avec une nouvelle augmentation de tous les signes d'insuffisance cérébrovasculaire.

Les maladies et affections ci-dessus provoquent une diminution de la circulation sanguine dans le tissu cérébral et, par conséquent, sa famine (manque d'oxygène et de glucose). Initialement, les processus pathologiques (signes d'angioencéphalopathie cérébrale) n'apparaissent que dans les petits vaisseaux. La microangiopathie se développe. Un grand nombre d'artères affectées provoque une ischémie persistante de la substance blanche, ainsi que de multiples infarctus lacunaires. La combinaison de ces conditions conduit à une perturbation des structures cérébrales.

Si l'athérosclérose est la cause de l'angioencéphalopathie, les artères principales sont affectées. Cela conduit au fait que le niveau de flux sanguin dans le cerveau dépend de l'hémodynamique systémique. En cas d'hypertension artérielle, les artères perforantes du cerveau sont en premier lieu ischimisées..

Récemment, les neuropathologistes et les neurochirurgiens classent les troubles circulatoires chroniques selon deux signes: la nature des dommages et leur localisation. L'angioencéphalopathie déversée ou diffuse se manifeste sous la forme d'un syndrome cérébral, qui se divise en leucoencéphalopathie et Binswangerian.

Il existe également une angioencéphalopathie focale du cerveau. Ce que c'est? Il s'agit de la présence d'hémorragies multiples dans le tissu nerveux avec formation de lacunes. En médecine pratique, les variantes mixtes sont plus courantes, car un mécanisme pathogénétique ne peut être distingué.

  • l'athérosclérose;
  • troubles hormonaux;
  • dystonie végétative-vasculaire;
  • Pression artérielle faible;
  • la présence d'une thrombose avec des parois veineuses enflammées;
  • augmentation de la viscosité du sang artériel;
  • dommages héréditaires aux vaisseaux sanguins;
  • manifestation de vascularite systémique;
  • rythme cardiaque altéré;
  • anomalies congénitales des artères vertébrales;
  • la présence d'un diabète décompensé;
  • malformations de la vertèbre cervicale;
  • blessures antérieures;
  • la présence d'hypertension;
  • violation de la résistance des vertèbres cervicales;
  • la présence d'une maladie rénale.

Pathologies encéphalopathiques d'origine toxique

Les symptômes de l'encéphalopathie dépendent du stade de la maladie (il y en a 3). L'angioencéphalopathie se manifeste par les symptômes suivants:

  • déficience de mémoire;
  • une attention réduite;
  • fatigabilité rapide;
  • diminution des performances;
  • bruit dans les oreilles;
  • labilité de l'humeur;
  • troubles du sommeil (somnolence diurne et insomnie la nuit);
  • humeur dépressive;
  • distraction;
  • mal de crâne.

Au début, la sphère émotionnelle d'un malade change. Peut-être une baisse d'humeur, une dépression. Plus de la moitié des patients développent une dépression. La déficience cognitive est légère. Au stade 2, une diminution prononcée de la mémoire, de l'attention et de la réflexion. Des perturbations motrices apparaissent.

L'angioencéphalopathie la plus sévère est 3 degrés. Il peut provoquer une démence vasculaire (démence). Dans le contexte d'une altération de la fonction cérébrale, des symptômes somatiques (douleurs dans les articulations et le dos, dans les muscles, dans l'abdomen) peuvent survenir. Il n'y a aucun changement morphologique dans les organes. Les symptômes dépendent largement de la zone d'ischémie chronique..

La mort des cellules nerveuses dans les structures sous-corticales se manifeste par des acouphènes, une instabilité de l'humeur, des troubles du sommeil, une faiblesse. Un trouble dans le processus de réflexion indique une implication dans le cortex cérébral. C'est là que se situent les centres d'activité nerveuse supérieure. L'ischémie du cortex se manifeste par une diminution de la mémoire. Ces personnes ne peuvent pas planifier leurs actions et se concentrer sur quoi que ce soit..

Chez les patients, des crises d'hystérie et de rire sans cause sont possibles. La violation de la conduction des influx nerveux devient la cause des symptômes de l'automatisme oral et des troubles moteurs. Il y a un changement de voix. Des mouvements involontaires des lèvres sont possibles. Les dommages au lobe occipital du cerveau s'accompagnent toujours d'une déficience visuelle..

Qu'est-ce que la microangiopathie cérébrale??

Chaque étape de l'encéphalopathie discirculatoire a ses propres symptômes, qui doivent être distingués. Le tableau clinique d'une lésion de 1 degré est assez varié:

  1. La plupart des patients se plaignent de maux de tête persistants.

  2. La pression artérielle augmente fortement, des étourdissements, des maux de tête et des acouphènes apparaissent.
  3. Une personne devient irritable et se sent constamment fatiguée.
  4. Le sommeil et la mémoire sont perturbés, les capacités intellectuelles sont réduites.
  5. Une légère asymétrie du visage et une incapacité à adopter la pose de Romberg sont détectées..

Ces symptômes disparaissent après un bon repos et l'état du patient se normalise rapidement. L'encéphalopathie du 1er degré survient souvent après une augmentation du stress mental et psycho-émotionnel. La maladie est souvent détectée après sa transition vers une forme chronique. Lors de la détection du DEP, une attention particulière doit être portée à la présence de symptômes spécifiques..

Le diagnostic de DEP d'origine athérosclérotique commence par une analyse des antécédents médicaux du patient. Elle a généralement des notes sur la présence de maladies chroniques - hypertension ou athérosclérose. Les formes d'encéphalopathie post-traumatique sont moins courantes. Le neurologue est engagé dans une thérapie, n'essayez pas de faire face vous-même au problème. Cela contribue à la transition de la maladie aux stades 2 et 3. Pour identifier le DEP, il est utilisé:

Le risque de pathologie chez les personnes de plus de 40 ans est estimé faible, car il affecte le plus souvent les jeunes patients.

Au début, la sphère émotionnelle d'un malade change. Peut-être une baisse d'humeur, une dépression. Plus de la moitié des patients développent une dépression. La déficience cognitive est légère. Au stade 2, une diminution prononcée de la mémoire, de l'attention et de la réflexion. Il existe des troubles moteurs et les patients peuvent avoir des crises d'hystérie et de rire sans cause. La violation de la conduction des influx nerveux devient la cause des symptômes de l'automatisme oral et des troubles moteurs. Il y a un changement de voix. Des mouvements involontaires des lèvres sont possibles. Les dommages au lobe occipital du cerveau s'accompagnent toujours d'une déficience visuelle..

Malheureusement, un médecin généraliste ne peut pas toujours poser un diagnostic tel que l'angioencéphalopathie cérébrale en temps opportun. Les symptômes sont trop non spécifiques et n'alarment ni le spécialiste ni le patient. Donc, fondamentalement, c'est la labilité émotionnelle, inhérente aux personnes âgées et sans aucune pathologie, ainsi qu'une diminution de la mémoire et des capacités d'apprentissage. Ensemble, ces trois signes conduisent à la désadaptation des patients et de leur handicap.

De plus, les maux de tête, les étourdissements, les troubles de la mémoire et du sommeil, le bruit subjectif dans la tête ou les bourdonnements dans les oreilles, la diminution de la vision, la faiblesse et la fatigue peuvent être des signes non seulement qu'une personne progresse de l'angioencéphalopathie cérébrale. Que pourrait-il être encore? La présence de malformations vasculaires, de diverses maladies infectieuses, d'hypertension, du syndrome asthénique et d'autres nosologies. De plus, le corps envoie ainsi des signaux de fatigue extrême..

Il existe une relation entre le nombre de plaintes et la gravité de l'encéphalopathie discirculatoire. Plus la mémoire, l'attention et la réflexion en souffrent, moins une personne en parle au médecin. Par conséquent, dans les cas graves, le patient peut être sûr que rien ne le dérange..

    Dvornichenko: "Le matin, un ver de parasites et de vers sortira de vous si vous buvez celui qui est habituel avant de vous coucher..."

Lire une interview avec le parasitologue en chef de la Fédération de Russie gt;gt;

  • Encéphalopathie hypertensive;
  • Athérosclérotique;
  • Veineux;
  • Genèse mixte.

Étant donné que de nombreux patients, en particulier les personnes âgées, combinent l'hypertension artérielle, l'athérosclérose et les changements métaboliques, la forme la plus courante de souffrance cérébrale est considérée comme une variante mixte de l'encéphalopathie..

Les symptômes de la maladie peuvent se développer lentement - la forme classique, ou en peu de temps - une évolution rapide. Dans d'autres cas, les périodes de détérioration cèdent la place à une amélioration temporaire..

stades des lésions cérébrales dans l'encéphalopathie

Selon le degré de dommage hypoxique-ischémique, on distingue plusieurs stades de la maladie:

  1. Au premier stade initial, les changements sont minimes et subjectifs: une certaine détérioration de la mémoire et de l'attention, fatigue, absence de symptômes neurologiques;
  2. La deuxième étape s'accompagne de changements intellectuels-ménagers bien marqués, de troubles moteurs et émotionnels;
  3. La troisième étape - la plus sévère - la démence vasculaire (démence), qui se manifeste par des troubles mentaux profonds, une forte diminution de l'intelligence, une perte des compétences ménagères, des troubles moteurs, un dysfonctionnement des organes pelviens.

Reconnaître l'encéphalopathie de genèse vasculaire d'un degré initial peut être assez difficile en raison de la non-spécificité des symptômes, dans lesquels les symptômes de l'asthénie sous forme de faiblesse générale, de fatigue et de troubles dépressifs peuvent apparaître en premier. Ces signes peuvent apparaître avec des maladies infectieuses, une pathologie des organes internes, des troubles mentaux et un surmenage habituel, de sorte que ni le patient lui-même ni le médecin traitant ne peuvent soupçonner le début de changements dégénératifs dans le cerveau.

En règle générale, le diagnostic d'encéphalopathie vasculaire est établi au moins six mois après l'apparition de plaintes de vertiges, de troubles de la mémoire, de la parole et d'autres qui sont constamment dérangeants, puis la présence de troubles vasculaires ne fait plus de doute.

L'insuffisance chronique de la circulation artérielle contribue à la mort des cellules nerveuses du cerveau, ce qui entraîne l'apparition de symptômes neurologiques à mesure que le volume de la lésion augmente. Les premiers à la clinique sont des changements émotionnels et personnels dans un contexte de fatigue, d'irritabilité, d'insomnie ou de somnolence. Les patients deviennent égocentriques, les actions inappropriées ne sont pas exclues, puis l'apathie se produit.

L'encéphalopathie de la genèse vasculaire est irréversible, car il est impossible d'éliminer les changements vasculaires courants sous forme de compactage dans un contexte d'hypertension, de dépôt de plaques athérosclérotiques et de sclérose. Des améliorations périodiques sont possibles, mais elles seront inévitablement suivies d'une période de progression..

Un point important au cours de l'encéphalopathie vasculaire est le fait qu'elle augmente à plusieurs reprises la probabilité de changements aigus graves sous la forme d'un accident vasculaire cérébral, qui non seulement aggravent les symptômes de dysfonctionnement cérébral, mais s'accompagnent également d'une mortalité élevée.

L'encéphalopathie cérébrale et le syndrome psycho-organique associé sont classés en fonction de la nature de la cause de la mort des cellules cérébrales, ainsi que de la variante du développement des symptômes de l'encéphalopathie, des changements dans la psyché du patient.

Types de caractéristiques étiologiques:

  • hypoxique
  • post-traumatique
  • angioencéphalopathie
  • toxique
  • métabolique toxique
  • faisceau

L'encéphalopathie hypoxique est une lésion cérébrale causée par une carence en oxygène et / ou la famine des cellules nerveuses dans le tissu cérébral. Il existe des variétés d'asphyxie (avec asphyxie), périnatales (génériques), post-réanimation (postanoxiques ou liées à la réanimation) d'une telle lésion.

Le syndrome encéphalopathique post-traumatique peut survenir immédiatement après une lésion cérébrale ou en conséquence à long terme.

L'angioencéphalopathie est également appelée forme vasculaire ou discirculatoire du syndrome psycho-organique. Il se développe en violation de l'apport sanguin au cerveau en raison de l'athérosclérose vasculaire, de l'hypertension.

Le syndrome d'encéphalopathie toxique est dû à un empoisonnement aigu ou prolongé par des substances toxiques (monoxyde de carbone, plomb, chloroforme), des boissons alcoolisées, des stupéfiants et certains médicaments.

L'encéphalopathie toxique-métabolique du cerveau se développe avec différents types de troubles métaboliques. Cela signifie un long séjour dans le corps des produits métaboliques avec une production accrue ou une perturbation du processus de décomposition et de retrait. Il existe des encéphalopathies bilirubiniques, hépatiques, hyperglycémiques et hypoglycémiques, diabétiques, urémiques, etc..

Symptômes neurologiques

Il existe un certain nombre de syndromes qui accompagnent l'angioencéphalopathie cérébrale. Ce que c'est? Il s'agit d'un ensemble de symptômes qui indiquent des dommages à une structure spécifique du système nerveux central.

  1. Syndrome vestibulaire. Les patients se plaignent de vertiges, d'instabilité lors de la marche, de nystagmus et de troubles de la coordination. Une telle clinique indique des dommages au cervelet ou des dommages au tractus frontotemporal en raison d'une diminution du flux sanguin dans l'artère carotide interne.
  2. Le syndrome pyramidal se manifeste par des réflexes tendineux renforcés, ainsi que l'apparition de réactions pathologiques, souvent asymétriques. La présence de parésie indique qu'une personne avait des antécédents d'AVC.
  3. Le parkinsonisme se caractérise par des mouvements plus lents, des expressions faciales réduites, une rigidité musculaire dans les jambes. Les patients tombent souvent, car je ne peux pas m'arrêter à temps en raison d'une violation de la locomotion. Tout cela indique des dommages aux neurones cortico-striataux et corticaux..
  4. Le syndrome pseudobulbaire apparaît avec des dommages aux voies cortico-nucléaires. Les patients ont du mal à parler et à avaler, ainsi que des épisodes d'émotions «violentes».
  5. Le syndrome organochromatique, en règle générale, s'accompagne de troubles anxieux-dépressifs, de troubles des fonctions cognitives.
  1. Syndrome vestibulaire. Les patients se plaignent de vertiges, d'instabilité lors de la marche, de nystagmus et de troubles de la coordination. Une telle clinique indique des dommages au cervelet ou des dommages au tractus frontotemporal en raison d'une diminution du flux sanguin dans l'artère carotide interne.
  2. Le syndrome pyramidal se manifeste par des réflexes tendineux renforcés, ainsi que l'apparition de réactions pathologiques, souvent asymétriques. La présence de parésie indique qu'une personne avait des antécédents d'AVC.
  3. Le parkinsonisme se caractérise par des mouvements plus lents, des expressions faciales réduites, une rigidité musculaire dans les jambes. Les patients tombent souvent, car je ne peux pas m'arrêter à temps en raison d'une violation de la locomotion. Tout cela indique des dommages aux neurones cortico-striataux et corticaux..
  4. Le syndrome pseudobulbaire apparaît avec des dommages aux voies cortico-nucléaires. Les patients ont du mal à parler et à avaler, ainsi que des épisodes d'émotions «violentes».
  5. Le syndrome organochromatique, en règle générale, s'accompagne de troubles anxieux-dépressifs, de troubles des fonctions cognitives.

Variétés et symptômes de la maladie

L'angioencéphalopathie se manifeste par le tableau clinique général:

  • diminution de la durée d'attention;
  • déficience de mémoire;
  • distraction et maux de tête;
  • fatigue rapide;
  • mauvais sommeil;
  • humeur dépressive;
  • diminution des performances;
  • instabilité de l'humeur.

En général, l'expression des symptômes dépend du degré de la maladie..

  1. Aux stades initiaux (microangioencéphalopathie), un changement dans la sphère pathétique du patient est observé. On note une baisse de force et un changement d'humeur. La plupart des patients commencent à souffrir de dépression. Trouble mental très faible.
  2. L'angioencéphalopathie du deuxième degré se caractérise par une diminution rapide de la mémoire, de la réflexion et de l'attention. Des perturbations dans le système moteur sont observées..
  3. Le 3ème degré de la maladie se manifeste par les symptômes les plus sévères. La démence est possible à ce stade. En raison d'une activité cérébrale anormale, des symptômes somatiques (douleur myotique) commencent à se manifester. La manifestation de tous les signes dépend notamment de la zone d'ischémie constante. Lorsque les cellules nerveuses meurent dans des structures sous-corticales, des acouphènes apparaissent, un malaise général, des troubles du sommeil et une humeur instable. La pensée bouleversée suggère que le cortex cérébral, dans lequel se trouvent les centres de l'activité nerveuse supérieure, participe à ce processus. Avec l'ischémie corticale, une forte diminution de la mémoire est observée. Lorsqu'un tel symptôme apparaît, les patients ne peuvent pas clairement planifier leurs actions et se concentrer spécifiquement sur quelque chose.
  • diminution de la durée d'attention;
  • déficience de mémoire;
  • distraction et maux de tête;
  • fatigue rapide;
  • mauvais sommeil;
  • humeur dépressive;
  • diminution des performances;
  • instabilité de l'humeur.

Indications d'hospitalisation

Aucun protocole clinique n'indique la nécessité d'une thérapie dans un hôpital avec un diagnostic d'angioencéphalopathie cérébrale. Le traitement, le pronostic et la prévention de cette maladie ont généralement lieu en ambulatoire. Les exceptions sont des cas où l'évolution de la maladie a été compliquée par une décompensation de la pathologie somatique ou un accident vasculaire cérébral développé.

Les neuropathologistes pensent que retirer de force les patients de leur environnement habituel ne peut qu'aggraver l'évolution de la maladie. Par conséquent, à la dernière étape, il est préférable d'effectuer un parrainage à domicile plutôt que de transporter le patient dans un établissement médical.

Aidez les remèdes populaires à la maison

Avec un diagnostic d'encéphalopathie, la médecine traditionnelle agit comme une mesure supplémentaire et non comme traitement principal. L'utilisation de remèdes populaires est autorisée sous la surveillance d'un médecin. Il existe de nombreuses recettes fiables dans le temps. Ils soulagent la tension, la nervosité, rétablissent le sommeil, améliorent la circulation sanguine. Recettes populaires:

  1. Baume pour nettoyer les vaisseaux sanguins, restaurer et améliorer la circulation sanguine. Dioscorea du Caucase 50 g de racine séchée ou fraîche sont versés avec de l'alcool ou de la vodka à raison de 0,5 l. Infusé pendant 2 semaines dans un endroit sombre. La propolis à 100 g est broyée, mélangée à 1 litre de liquide contenant de l'alcool. Il est infusé pendant 10 jours. Des fleurs de trèfle rouge 40 g sont versées avec un demi-litre d'alcool (vodka), infusé pendant 14 jours. Les teintures résultantes sont filtrées, mélangées. Prenez du baume pendant 2 mois pour 1 cuillère à soupe. Une cuillère après un repas (3 fois par jour). Si nécessaire, dilué ou lavé avec de l'eau. En cas de réaction allergique aux composants, ne prenez pas de baume.
  2. Les fruits d'aubépine aideront à renforcer les vaisseaux sanguins. Vous pouvez les utiliser frais et séchés. Le nombre par jour n'est pas limité, mais vous pouvez utiliser la règle "palm": le nombre n'est pas plus qu'il n'entre dans la paume. Les teintures d'aubépine sont utiles: 3 cuillères à soupe de baies séchées sont versées avec 2 tasses d'eau bouillante. La nuit est infusée, puis filtrée. Prenez un demi-verre trois fois par jour, il est préférable de le prendre avant les repas.
  3. Récolter des herbes. Il existe donc une collection d'herbes à brasser, qui améliorent la circulation sanguine, soulagent considérablement les maux de tête. La recette est la suivante:
  • 1 cuillère à soupe de feuilles de bouleau, pétales de rose, mélilot, réglisse nue et fruits du museau;
  • 2 cuillères à soupe de fleurs de tilleul, framboises sèches, origan, prêle, plantain, tussilage;
  • 3 cuillères à soupe de graines d'aneth (peuvent être remplacées par du fenouil), des plantes d'agripaume, des baies d'églantier;
  • Usine de guimauve 6 cuillères à soupe.

Les noms de la plupart des plantes sont bien connus à l'oreille, beaucoup poussent sous vos pieds, mais il vaut mieux tout acheter à la pharmacie. Tous les ingrédients doivent être mélangés, broyés, vous pouvez utiliser la moissonneuse-batteuse. Pour faire du thé, une cuillère à soupe doit être remplie de deux verres d'eau bouillante, puis évaporée au bain-marie pendant 30 minutes. Boire trois fois par jour dans un demi-verre avant les repas, pendant 20 minutes.

Certains patients âgés pensent qu'ils ne devraient pas «s'empoisonner» avec des pilules, mais doivent chercher d'autres moyens. Une telle pensée paradoxale peut manifester une angioencéphalopathie cérébrale. Le traitement avec des remèdes populaires n'est pas le bienvenu chez les médecins, car il provoque une aggravation des symptômes.

Les experts en médecine alternative recommandent d'utiliser les racines de la teinture Marena et du Moroznik Caucasian, les tiges du marais Saberelnik, le baume Magic Trio, les teintures d'ail et de canneberges, et bien plus encore pour améliorer la circulation cérébrale. L'efficacité de ces élixirs est très douteuse, alors ne vous laissez pas emporter par de telles expériences. Mieux vaut aller chez un médecin compétent.

Seuls les médecins expérimentés savent pourquoi l'angioencéphalopathie cérébrale se développe, ce que c'est et comment traiter les patients. Cette condition est un dysfonctionnement cérébral dû à des troubles vasculaires. Un synonyme d'angioencéphalopathie est l'encéphalopathie discirculatoire..

Facteurs de risque

L'angioencéphalopathie est principalement causée par des maladies vasculaires. On distingue les raisons suivantes du développement d'une telle pathologie cérébrale:

  • athérosclérose systémique;
  • lésion athérosclérotique des vaisseaux qui alimentent le cerveau;
  • ostéochondrose de la colonne cervicale;
  • maladie hypertonique;
  • hypertension artérielle secondaire;
  • pathologie endocrinienne (maladie d'Itsenko-Cushing, phéochromocytome);
  • maladie rénale (glomérulonéphrite chronique);
  • instabilité des vertèbres cervicales;
  • anomalies du développement de la colonne cervicale;
  • blessures
  • malformations congénitales des artères vertébrales;
  • diabète sucré décompensé;
  • vascularite systémique;
  • perturbation du rythme cardiaque;
  • angiopathie héréditaire;
  • augmentation de la viscosité du sang artériel;
  • Pression artérielle faible;
  • thrombophlébite;
  • la présence de dystonie végétative-vasculaire;
  • troubles hormonaux.

Plus de la moitié des cas d'encéphalopathie vasculaire sont dus à l'athérosclérose. Il s'agit d'une maladie dans laquelle des lipides et des sels athérogènes se déposent sur les parois des artères. Au fil du temps, des plaques denses se forment qui perturbent le flux sanguin vers le cerveau. Cela se manifeste par une carence chronique en oxygène..

Un peu moins souvent, la cause est l'hypertension artérielle. Elle s'accompagne toujours d'un vasospasme et d'une diminution du débit sanguin cérébral. La raison peut résider dans le rétrécissement ou le blocage des artères vertébrales. Les personnes atteintes d'ostéochondrose cervicale développent souvent un syndrome de l'artère vertébrale. Cela peut conduire à une encéphalopathie..

L'encéphalopathie est souvent une complication du diabète. Cela est dû à la macroangiopathie. La cause de cette pathologie peut être une basse pression (hypotension), car dans ce cas, la vitesse du flux sanguin et le remplissage des artères sont réduits. Les facteurs suivants conduisent au développement d'une angioencéphalopathie:

  • fumeur;
  • alcoolisme;
  • séjour prolongé dans une position inconfortable;
  • surmenage;
  • travail cérébrale;
  • stress;
  • la présence d'hypertension chez les parents;
  • malnutrition.

Dans ce cas, la matière blanche et grise du cerveau est affectée. Les cellules cérébrales meurent, entraînant une fragmentation des structures.

Causes, symptômes et traitement de l'encéphalopathie dyscirculatoire cérébrale

Le cerveau est l'un des organes les plus importants. Il faut donc veiller à ce qu'il ne devienne pas la cible d'une maladie grave..

Il faut dire immédiatement que le traitement mis en œuvre en dépendra largement. Mais les médecins disent que l'athérosclérose est le principal problème. Avec lui, les sels et autres éléments s'accumuleront sur les parois des artères. Cela entraîne un blocage et un dysfonctionnement de certaines parties du corps. Surtout en ce qui concerne le cerveau.

De plus, le problème peut être dû au diabète, qui évolue depuis longtemps. Nous ne devons pas oublier les diverses maladies du cou qui peuvent interférer avec la circulation sanguine normale entre le corps et la tête. Les médecins produisent généralement une ostéochondrose. Il existe de nombreuses autres petites raisons qui peuvent nuire à votre santé et entraîner la maladie en question..

Depuis plusieurs décennies, les médecins étudient activement l'angioencéphalopathie cérébrale, ce qu'elle est, en particulier son évolution. Grâce à de nombreuses études, ils ont pu identifier le groupe dit à risque, dont la présence augmente la probabilité de développer une pathologie. Il comprend des personnes:

  • souffrant de dépendances (tabagisme, abus d'alcool);
  • éprouver de la fatigue chronique;
  • exposé au stress quotidien;
  • non nutritionnel.

De plus, la présence d'hypertension chez les proches parents augmente considérablement le risque d'angioencéphalopathie.

  • hypoxie;
  • effets toxiques.

Chez les personnes âgées et les jeunes, une hypoxie cérébrale peut se développer en raison d'un arrêt soudain de la respiration, du cœur ou d'une perturbation circulatoire chronique des vaisseaux. Des effets toxiques peuvent être exercés par des substances provenant de l'extérieur, comme l'alcool ou les drogues. Dans certaines maladies, les propres organes de la personne sont incapables d'éliminer les substances nocives du sang en temps opportun, ce qui entraîne également un empoisonnement. Par exemple, cela se produit en cas d'insuffisance rénale ou de graves lésions hépatiques..

L'encéphalopathie cérébrale se développe dans la plupart des cas assez lentement. Seul un médecin peut établir un diagnostic. Ni les adultes ni les enfants ne devraient être auto-médicamenteux - il est important de faire un diagnostic et de déterminer le type d'encéphalopathie et le traitement le plus efficace.

    Le matin, un tas de parasites sortira de vous si vous buvez une cuillère de soviétique...

Un peu moins souvent, la cause est l'hypertension artérielle. Elle s'accompagne toujours d'un vasospasme et d'une diminution du débit sanguin cérébral. La raison peut résider dans le rétrécissement ou le blocage des artères vertébrales. Les personnes atteintes d'ostéochondrose cervicale développent souvent un syndrome de l'artère vertébrale. Cela peut conduire à une encéphalopathie..

  • l'athérosclérose;
  • troubles végétovasculaires;
  • hypertension artérielle;
  • les maladies endocriniennes (par exemple le phéochromocytome);
  • hypotension artérielle;
  • diabète sucré décompensé;
  • augmentation de la viscosité du sang;
  • thrombose vasculaire avec un processus inflammatoire en cours;
  • maladies du système vertébral - ostéochondrose, instabilité des vertèbres du cou, anomalies des vertèbres de nature congénitale ou traumatique;
  • pathologie rénale (gorénulonéphrite chronique, insuffisance rénale);
  • processus pathologiques se produisant dans les grandes artères vertébrales;
  • vascularite systémique.

En plus des conditions pathologiques et des maladies décrites, le développement de l'angioencéphalopathie peut également provoquer certains facteurs, notamment:

  • mauvaises habitudes - fumer, manger avec excès, alcool;
  • surmenage et présence constante dans des situations stressantes;
  • prédisposition héréditaire à l'hypertension artérielle transmise par les parents.

En présence d'une des maladies ou d'une exposition aux facteurs indésirables décrits, vous devriez consulter périodiquement un neurologue et subir un examen pour pouvoir identifier la maladie le plus tôt possible.

L'opinion des patients sur le traitement

Le traitement doit viser la maladie sous-jacente et le mécanisme de la maladie elle-même. Lorsque l'athérosclérose est détectée, des statines (lovastatine, atorvastatine ou simvastatine) et un régime strict avec restriction des graisses animales sont prescrits. Avec l'hypertension artérielle, des médicaments réduisant la pression artérielle sont indiqués (lisinopril, nimodipine, aténolol, captopril, énalapril).

Avec une viscosité sanguine accrue, les agents antiplaquettaires et les anticoagulants (Curantil, Aspirine) sont indiqués..

Le schéma thérapeutique comprend souvent la stabilisation des membranes cellulaires (Cereton, Gliatilin).

Vitamines, antioxydants et cofacteurs prescrits en plus. En cas d'angioencéphalopathie, une physiothérapie est appliquée (thérapie UHF, électrosonothérapie, galvanisation, électrophorèse). L'effet relaxant est assuré par des bains relaxants (oxygène et dioxyde de carbone). Pour améliorer la circulation sanguine et détendre les muscles du cou, un massage de la zone du col et du cuir chevelu est indiqué..

L'acupuncture est possible. Si une encéphalopathie s'est développée dans le contexte de l'ostéochondrose cervicale, les chondroprotecteurs sont indiqués à l'intérieur et à l'extérieur. Vous devez changer votre style de vie. La nature de la nutrition est d'une grande importance. Les calories quotidiennes sont réduites à 2500 kcal. Cela réduit la consommation de graisses animales.

Les légumes frais, les fruits, les produits laitiers, le poisson, la viande fraîche, les noix devraient prédominer dans l'alimentation. Vous devez inclure des aliments riches en potassium (pommes de terre au four, abricots secs, raisins secs, bananes) dans le menu. En cas de sténose des artères vertébrales, une intervention chirurgicale peut être nécessaire. L'encéphalopathie progresse rapidement sans traitement.

Avec un diagnostic et un traitement rapides aux premiers stades, le pronostic est favorable. L'encéphalopathie la plus dangereuse associée à des attaques ischémiques transitoires et des crises hypertensives. Souvent, les patients atteints d'encéphalopathie vasculaire deviennent handicapés et perdent leur capacité de travailler..

Les médecins sont à l'écoute pour le traitement médical de la pathologie. Les patients qui utilisaient la médecine traditionnelle à domicile ont remarqué une amélioration sans intervention médicamenteuse. Lorsque vous arrêtez de prendre des herbes, de cueillir des plantes, des baumes, etc. L'amélioration s'est arrêtée.

En fait, à la maison, les remèdes populaires "noyaient" les symptômes, les procédures de traitement ne sont pas envisagées. Les experts mettent en garde contre l'automédication avec des herbes. La maladie est sévère, dans les premiers stades, il est inacceptable de négliger le voyage chez le médecin.

Les médecins n'interdisent pas l'utilisation d'herbes médicinales pour soulager les maux de tête chez un patient. Le traitement est effectué de manière globale..

L'opinion des patients sur le traitement

Confirmer que la présence de troubles vasculaires n'est possible qu'après un examen complet et une consultation de spécialistes spécialisés. Le thérapeute est impliqué dans le traitement de l'angioencéphalopathie cérébrale chez l'adulte. En présence de pathologies concomitantes, vous devrez contacter un cardiologue, un neurologue et un endocrinologue.

Le diagnostic du trouble commence par un examen externe du patient et l'étude de ses plaintes. Si vous soupçonnez une angioencéphalopathie, des études instrumentales et de laboratoire sont obligatoires. Le cours standard de ces événements comprend:

  1. Échographie des vaisseaux de la tête pour évaluer la circulation sanguine.
  2. Angiographie.
  3. Examen dopplerographique des vaisseaux sanguins.
  4. IRM Il s'agit de la méthode de diagnostic la plus informative qui puisse montrer des signes IRM d'angioencéphalopathie cérébrale..

En outre, le patient doit passer la biochimie du sang et passer un test de sa coagulabilité, faire une analyse du cholestérol et du glucose. Sur la base des résultats de l'examen, le médecin peut conclure à quel point le cerveau est endommagé et choisir une thérapie.

L'imagerie par résonance magnétique a pour tâche d'évaluer l'état des structures du cerveau, des vaisseaux sanguins et des tissus environnants. La numérisation en plusieurs projections vous permet de voir tout changement pathologique ou blessure traumatique.

L'imageur MR est un aimant puissant qui émet des ondes électromagnétiques par rapport à l'objet d'étude. Visuellement, cela se traduit par des changements d'énergie convertis par un programme informatique spécial.

À la suite du diagnostic, le patient reçoit une série d'images haute résolution en 3 projections. Les données obtenues peuvent être comparées et combinées avec les résultats de la TDM et d'autres types de diagnostics pour obtenir une conclusion sur la pathologie. De cette façon, les spécialistes sont guidés pour contrôler le traitement de la maladie, sa correction et l'évaluation de l'état actuel du patient. L'IRM étant absolument sûre, vous pouvez la répéter à n'importe quelle fréquence si nécessaire..

Et un peu de secrets...

Avez-vous déjà souffert d'une AUDITION DANS LE COEUR? A en juger par le fait que vous lisez cet article, la victoire n'était pas de votre côté. Et bien sûr, vous cherchez toujours un bon moyen de ramener votre cœur à la normale..

Lisez ensuite ce que dit Elena Malysheva dans cette interview sur les méthodes naturelles de traitement du cœur et de nettoyage des vaisseaux sanguins..

Lire l'interview gt;gt;

L'angioencéphalopathie est une pathologie vasculaire dans laquelle le cerveau est perturbé en raison du trouble constant de la circulation sanguine. La prévalence de cette maladie dans la population est de 5%.

Parmi les troubles vasculaires du cerveau, cette maladie occupe l'une des premières places. Les personnes à risque sont principalement des adultes. L'angioencéphalopathie hypertensive du cerveau est diagnostiquée principalement chez les personnes de plus de quarante ans. Une plus grande probabilité de survenue de la maladie survient chez les personnes souffrant d'un stress mental important..

Contrairement aux accidents vasculaires cérébraux et à d'autres maladies apparentées, cette pathologie ne se manifeste pas dans un état aigu. La base de l'ontogenèse de l'encéphalopathie est la privation prolongée d'oxygène des tissus cérébraux.

Mesures diagnostiques

Tout d'abord, un diagnostic symptomatique est effectué, dans lequel le médecin doit recueillir un historique médical complet et déterminer le développement des principaux symptômes et la présence de pathologies somatiques. Il est également nécessaire de procéder à un examen physique, qui consiste à mesurer la pression artérielle, à compter le pouls, à écouter les bruits cardiaques. Tests neurologiques requis.

Pour détecter une déficience de la circulation sanguine du cerveau, un examen de dépistage est effectué. Cette méthode de diagnostic devrait inclure des activités telles que:

  • écouter les artères carotides;
  • tests neuropsychiques;
  • neuroimagerie;
  • examen échographique des artères centrales de la tête.

Selon les médecins, on estime que l'insuffisance cérébrovasculaire est diagnostiquée chez 80% des patients présentant une atteinte sténotique des principales artères cérébrales..

Afin d'établir la raison du développement de l'encéphalopathie vasculaire, des tests de laboratoire sont effectués. Les patients doivent subir un test sanguin clinique, une biochimie sanguine, un test de coagulation et une glycémie.

Pour déterminer les zones de pathologie dans le cerveau, des examens tels que l'électroencéphalographie, l'IRM et la TDM sont effectués. Il est également possible d'effectuer des méthodes d'examen auxiliaires: échographie et électrocardiographie, qui déterminent la présence de maladies du système cardiovasculaire.

Pour cela, un diagnostic complet est nécessaire. Le patient est d'abord envoyé chez un neurologue pour subir un examen complet. Lui seul peut dire s'il doit poursuivre ou non l'examen. De plus, vous devez vous rendre chez l'ophtalmologiste. En règle générale, beaucoup de problèmes avec cette maladie associée aux yeux.

Tout cela ne donnera pas une image complète de la maladie, mais cela dira qu'il y a encore des problèmes. Pourtant, un scanner cérébral est impératif. Il est nécessaire d'effectuer une tomodensitométrie ou une IRM. Une analyse des lipides sanguins est nécessaire. La composition de l'urine en dira beaucoup. En général, l'étude doit être complète. Il vaut mieux aller tout de suite dans un bon centre de diagnostic..

Naturellement, tous les médecins énumérés ne suffisent pas. Assurez-vous d'aller chez le thérapeute, le néphrologue, l'endocrinologue, le cardiologue, etc. Tout dépend des complications qui peuvent être causées par cette maladie..

Médicament

Il n'est pas possible de restaurer complètement la fonction cérébrale avec une angioencéphalopathie. Par conséquent, les méthodes thérapeutiques utilisées pour le traitement devraient viser à ralentir les changements destructeurs de la circulation cérébrale et à éliminer les processus microsomatiques qui les ont provoqués..

Une forme chronique de pathologie ne nécessite pas d'hospitalisation. Les patients ne peuvent être hospitalisés qu'en cas de défectuosité somatique et de forte probabilité d'AVC..

Selon le stade de l'angioencéphalopathie cérébrale, le traitement est effectué à l'aide des médicaments suivants:

  1. Nootropiques (Nootropil, Actovegin). Contribuer à l'amélioration des processus métaboliques entre les cellules.
  2. Médicaments antihypertenseurs ("lisinopril", "nimodipine"). Stabiliser la pression artérielle, améliorer ses performances.
  3. Anticoagulants (Curantil). Avec leur aide, ils obtiennent une diminution de la viscosité du sang.
  4. Statines (Lovastatine, Simvastatine). Les médicaments de ce groupe sont recommandés pour l'athérosclérose, car dans ce cas, il est nécessaire de réduire le cholestérol.
  5. Chondroprotecteurs. Utilisé en présence de problèmes graves avec la colonne vertébrale.

Si le patient souffre de diabète, il choisit un régime spécial et des médicaments appropriés..

Encéphalopathie vasculaire (circulatoire)

Ainsi, sans recevoir de réponse claire sur la façon de distinguer de manière fiable les stades de cette affection de nombreuses autres maladies, nous nous tournons vers le diagnostic. Peut-être qu'il y a de la clarté?

  • Je suis diplômé. Aux premiers signes d'encéphalopathie discirculatoire, le patient manifeste des troubles émotionnels sous forme de larmes, de dépression et d'irritabilité. Des maux de tête peuvent parfois apparaître. La fatigue s'accumule rapidement même après un léger effort physique, les capacités mentales diminuent.
  • Le degré II est caractérisé par une progression active des symptômes décrits. Il y a des signes de lésions cérébrales organiques. La coordination des mouvements est perturbée chez le patient, la réflexivité pathologique, la paralysie et la parésie se développent.
  • ІІІ degré. Le patient est apathique, son activité est improductive ou complètement absente. Des crises d'épilepsie sont probables. Une personne ne peut pas se servir seule, a besoin de l'aide des autres.

Selon la gravité des manifestations, on distingue 3 stades de la maladie.

  • I - légères, les manifestations sont minimes. Elle n'est déterminée que de manière instrumentale. Symptômes possibles: maux de tête, vertiges, sautes d'humeur, difficulté à se concentrer si nécessaire, fatigue.
  • II - les troubles de l'activité cérébrale sont faibles ou cachés, souvent - par intermittence. Des troubles du sommeil sont possibles - somnolence pendant la journée, insomnie la nuit, troubles de la mémoire visuelle et de l'attention. Coordination, la parole peut être altérée.
  • III - les symptômes sont prononcés. Les troubles de la mémoire progressent, la démarche est sensiblement perturbée, une démence (démence) peut se développer. Parfois, le patient cesse de reconnaître ses proches, peut être perdu. Le degré le plus grave peut entraîner une invalidité.

Chaque maladie évolue individuellement. Mais en l'absence de mesures opportunes, de graves violations des fonctions cérébrales sont possibles, jusqu'à des changements irréversibles, une invalidité et la mort.

Diagnostic

Lors du diagnostic d'une maladie chez un patient, le spécialiste corrige des changements spécifiques dans la santé du patient, qui ont été détectés pendant:

  • dépistage des troubles de nature neurologique;
  • examen neuropsychologique du patient;
  • rhéoencéphalographie;
  • tomodensitométrie;
  • test sanguin du patient;
  • Échographie Doppler.

La rhéoencéphalographie permet un examen des vaisseaux cérébraux. Après avoir reçu des données complètes sur leur tonus et leur degré de saturation sanguine, un spécialiste peut déterminer des méthodes spécifiques de traitement de l'ED si elle a été provoquée par l'athérosclérose ou l'hypertension..

Sur la base de données de tomodensitométrie sur les processus atrophiques disponibles, un médecin peut déterminer le degré de dommages aux tissus cérébraux. Selon la zone de la lésion, il attribue un degré de gravité à la maladie.

Lors de l'évaluation des manifestations de nature neurologique, un spécialiste examine visuellement le patient, vérifie ses réflexes.

  • Polina Yurievna Timofeeva
  • 26 mars 2018.

Avec le développement de cette pathologie, les phénomènes neurologiques suivants se révèlent chez le patient:

  • les zones réflexogènes s'étendent;
  • les réflexes tendineux prennent vie;
  • il y a des clones des membres inférieurs;
  • la clarté de la parole est altérée;
  • des troubles de la fonction cognitive se produisent;
  • des perturbations dans le fonctionnement de l'appareil vestibulaire sont observées;
  • le tonus musculaire et la résistance augmentent.

Il est impossible de diagnostiquer le développement d'une encéphalopathie discirculatoire chez un patient par la présence de phénomènes neurologiques uniquement. Ils peuvent accompagner d'autres maladies du système nerveux central..

Avec la dopplerographie échographique des vaisseaux cérébraux, il est possible de déterminer la présence de caillots sanguins et de caractériser le flux sanguin, ainsi que d'évaluer sa vitesse et les violations existantes.

Lorsque l'examen neuropsychologique est vérifié:

  • capacité à s'orienter dans le temps;
  • capacité à percevoir la critique;
  • état émotionnel;
  • capacité d'attention volontaire et involontaire;
  • gnose spatiale visuelle;
  • discours patient.

En bref sur le moment où la recherche n'est pas menée

Les contre-indications immédiates de l'IRM sont:

  1. Un stimulateur cardiaque installé sur le patient (le champ électromagnétique de l'IRM peut interférer avec son travail).
  2. Bretelles chirurgicales et autres produits de paramagnets situés dans le corps du patient, non soumis à retrait.
  3. Implants d'oreille moyenne Ferromagnet.
  4. Pathologie des reins, ce qui rend difficile l'élimination du contraste du corps.
  5. Surpoids.
  6. Clips hémostatiques sur les vaisseaux du cerveau.

Les contre-indications relatives, lorsque le médecin prend la décision finale de mener l'étude, sont les pompes à insuline; implants paramagnétiques d'oreille moyenne; prothèses valvulaires cardiaques; un appareil dentaire; prothèses de l'oreille interne contenant des pièces métalliques. Avant l'angiographie, le patient subit un test allergique et si le résultat est positif, l'étude est annulée.

Avec quelle pression ne prend pas dans l'armée?

Pour les jeunes d'âge militaire souffrant d'hypertension artérielle, la question de savoir s'ils s'enrôlent dans l'armée avec l'hypertension est extrêmement pertinente! Conformément à l'article 43 de la liste des pathologies, un conscrit avec un paramètre systolique de 140 et un chiffre rénal de 90 est dispensé du service militaire.

Cette procédure a été approuvée au niveau législatif. Cependant, dans la pratique, la situation peut être différente. Il arrive souvent que la commission médicale ignore les plaintes et les résultats du diagnostic, décidant de la pertinence.

Le recruté en est responsable, s'il néglige sa santé, il n'a pas d'antécédents médicaux confirmant des visites répétées chez le médecin traitant avec ses plaintes concernant l'hypertension artérielle..

Quelle pression n'est pas exercée sur l'armée et que faut-il faire pour obtenir un répit? En quels stades la maladie chronique est divisée et quels risques sont caractérisés?

L'hypertension est diagnostiquée dans le contexte d'une augmentation persistante de la pression artérielle dans le corps. La mesure des indicateurs capture les valeurs systoliques et diastoliques. Normalement, ils sont de 120/80 mmHg..

Après une mesure, le diagnostic n'est jamais posé. Pour le configurer, une triple mesure est requise à certains intervalles de temps. Avec l'hypertension de grade 1, la pression artérielle est de 140/90 mm ou plus.

Si une maladie chronique du second degré est suspectée, des mesures diagnostiques supplémentaires sont effectuées. Ils comprennent une analyse générale du sang et de l'urine, des études spécifiques des marqueurs biologiques, un échocardiogramme, une échographie, etc..

Un diagnostic précis est posé en milieu hospitalier. Veillez à prendre en compte les résultats des études de laboratoire et instrumentales obtenues lors du suivi du patient. La période de suivi est de six mois..

Si au moment de la rédaction de l'armée, le gars ne possède pas les documents pertinents pour réussir l'examen en milieu hospitalier, la commission militaire donne une référence pour un examen médical complet.

L'hypertension et l'armée ne sont pas des concepts compatibles.

Dans le monde moderne, il n'y a que deux façons légitimes de "se retirer" du service militaire. Le premier étudie dans un établissement d'enseignement supérieur ou une école supérieure. La seconde est la reconnaissance de l'inaptitude en raison d'un état de santé. Dans la deuxième option, tout dépend de la catégorie de fitness attribuée aux jeunes.

Il existe plusieurs catégories de condition physique pour lesquelles la commission médicale militaire est orientée. En particulier, «A», «B», «C», «G» et «D». Examinons chacun en détail.

La lettre «A» signifie que le gars est en bonne santé, c'est-à-dire qu'aucune restriction n'a empêché le service. De plus, «A» peut signifier que de petites déviations par rapport à l'état idéal sont trouvées..

Catégories et désignations d'aptitude:

  • «B» - des écarts de santé ont été constatés, mais ils n'affectent que les troupes dans lesquelles le conscrit sera. Dans ce cas, un numéro est ajouté à la lettre, il y en a plusieurs. Par exemple, si «1» est ajouté, alors ils parlent de la permission de servir dans l'unité air-militaire, les marines et les forces spéciales.
  • «B» est la catégorie «idéale» pour ceux qui veulent rester à la maison. Il vous permet de dévier de l'appel en temps de paix. Le gars devient propriétaire d'un billet militaire, est en stock, est considéré comme partiellement adapté.
  • "G" - reconnaissance de l'inaptitude pendant un certain temps, recevant un retard, selon le stade de la maladie. La durée peut varier de six mois à un an. Après un nouvel examen médical, le prochain appel arrive. À l'avenir, il existe plusieurs options - un délai est accordé jusqu'à la fin de l'âge du projet, c'est-à-dire jusqu'à 27 ans ou une nouvelle catégorie est attribuée.
  • "D" - exemption complète du service militaire pour des raisons de santé.

La forme d'hypertension dépend des dommages à l'organe interne. Si le patient a une pression intracrânienne accrue, il accorde un report de six mois de l'armée pour suivre un traitement approprié.

Avec un diagnostic d'hypertension, un handicap peut être obtenu. Dans l'hypertension du 1er degré, ils donnent au troisième groupe, au 2e - au deuxième, et au 3e - le premier groupe d'incapacité. Pendant ce temps, la question de l'appropriation est assez complexe.

Par exemple, si un patient présente une demande pour un groupe souffrant d'hypertension de grade 1, il se peut qu'il ne puisse pas lui en donner, alors qu'il reçoit des recommandations sur le changement de son emploi dans des conditions plus loyales. En ce qui concerne les recrues, il est presque impossible d'obtenir un report de GB de 1 degré.

Dans le cas de AH du 1er degré, la catégorie «B» est attribuée. Les jeunes sont considérés comme de forme limitée, peuvent être embauchés s'il existe des indicateurs de santé durables.

La valeur systolique varie de 140 à 159 mm et le chiffre inférieur est de 90 à 99 mm. Le paramètre rénal peut être inférieur, par exemple 80, mais en même temps le systolique est toujours supérieur à 140. Avec l'hypertension frontalière, l'armée est également prise.

Lorsque la pression artérielle est de 140/80 ou 150/80, ils parlent d'hypertension artérielle isolée avec une augmentation prédominante de la valeur systolique, ils prennent le service.

AH du 2e degré est également référé à la catégorie «B», selon laquelle un jeune homme est reconnu comme étant de forme limitée. Elle reçoit:

  1. Si des valeurs artérielles élevées et persistantes sont observées sur le tonomètre.
  2. La pression artérielle supérieure varie de 160 à 179, et la plus basse - de 100 à 109 mmHg.

Le grade 2 GB est un danger pour l'état de santé, souvent des dommages aux organes cibles sont observés, en particulier, le ventricule gauche est hypertrophié. Par conséquent, des examens supplémentaires prescrits consistant en une électrocardiographie, une échocardiographie, une radiographie.

Ils ne peuvent être admis dans l'armée si une maladie chronique du troisième degré est diagnostiquée. En particulier, des pressions supérieures à 180/110 mmHg.

Comment "incliner"?

Ils entrent dans l'armée à haute pression, mais il y a certaines nuances. Si le garçon a périodiquement une pression artérielle élevée, il est recommandé de contacter votre médecin et de parler des plaintes.

Le médecin mesurera les paramètres artériels et le pouls plusieurs fois, et donnera une direction pour un examen plus approfondi. Il comprend une surveillance quotidienne (mesures dans les 24 heures), ECG, REG, EEG, échographie des reins et du cœur, examen du fond d'œil, analyse générale et biochimique de l'urine et du sang.

Si la pression artérielle est de 140/90 ou 150/100, voire 180/130, alors le jeune homme est référé à l'hôpital. Pendant une semaine, les indicateurs sont mesurés deux fois par jour. Après un examen stationnaire, le patient reçoit un extrait. Le médecin établit un acte d'état de santé, envoie au commissariat militaire.

Pendant le passage de la commission, des mesures de pression et d'impulsion sont à nouveau effectuées. Si les indicateurs n'ont pas changé à la baisse, la probabilité d'attribuer une catégorie de "B" ou "D" est élevée - cela dépend du stade de la pathologie. Sur décision de la commission, le jeune homme bénéficie d'un sursis de six mois.

Lors d'un appel ultérieur, le diagnostic est à nouveau confirmé. Pour ce faire, toutes les mesures diagnostiques sont effectuées, y compris la surveillance quotidienne du diabète et de la DD.

La nécessité d'une intervention chirurgicale

Lorsque la lumière des vaisseaux est considérablement rétrécie, l'angioencéphalopathie cérébrale continue de progresser et une intervention chirurgicale est recommandée. Il existe deux façons d'améliorer la circulation sanguine avec ce diagnostic: le stenting ou le pontage. Dans le premier cas, les parois des vaisseaux se dilatent et se renforcent, et dans le second, le vaisseau malade est remplacé par un artificiel.

Dans le cas où le patient présente un fort rétrécissement des artères centrales de la tête (plus de 70%), les fonctions cognitives sont altérées, un épisode d'AVC, de crise cardiaque ou d'attaque ischémique transitoire se produit, puis un traitement chirurgical est indiqué. Dans ces cas, soit une incision est pratiquée dans la membrane interne du vaisseau pour l'élargir, soit une anastomose (communication) avec d'autres vaisseaux est réalisée.

Les principales raisons du développement de la pathologie

La sélection des variétés du trouble est basée sur la pathologie vasculaire à l'origine du trouble. Les encéphalopathies les plus courantes sont:

  • Athérosclérotique - se développe à la suite d'un colmatage des vaisseaux cérébraux avec des plaques athérosclérotiques et de l'apparition d'une hypoxie. Le trouble est plus souvent diagnostiqué chez les personnes âgées, mais il est également possible à un jeune âge avec un taux de cholestérol élevé causé par diverses raisons. Ce type d'encéphalopathie se développe sur une longue période, mais, en l'absence de diagnostic et de traitement en temps opportun, il peut se manifester sous une forme aiguë, entraînant de graves complications.
  • Hypertensive - survient à la suite d'une néphrite aiguë, d'une éclampsie, de pics soudains de tension artérielle ou d'une crise hypertensive, qui est la plus dangereuse. L'encéphalopathie et les changements qui y sont associés sont irréversibles et ont un pronostic défavorable.
  • Veineux - se développe progressivement, en raison de la stagnation du sang, après le début des premiers symptômes, il ne peut pas entraîner de détérioration notable du bien-être pendant plusieurs années. Dans le cas d'un traitement efficace aux premiers stades, la violation est complètement réversible, mais en l'absence de traitement, elle progresse rapidement et entraîne des conséquences graves.

Les causes du développement de la forme toxique sont directement liées à l'âge des patients et à leur mode de vie.

Les nouveau-nés souffrent le plus souvent du syndrome d'alcoolisme fœtal en raison de l'alcoolisme de la mère, de sa toxicomanie et du non-respect par la mère des prescriptions et des restrictions pendant le traitement avec des médicaments anticonvulsivants, antipsychotiques et antidépresseurs. Un taux élevé de bilirubine dans le sang d'un enfant atteint d'un ictère hémolytique entraîne un type métabolique toxique.

La forme toxique à l'âge de 0 à 3 ans peut être le résultat d'une maladie virale respiratoire aiguë sévère, d'infections intestinales, de la grippe, de certaines maladies bactériennes. Cette forme est appelée neurotoxicose..

Pour tous les enfants et adolescents, il existe un risque accru d'intoxication par des médicaments, des produits chimiques ménagers, des gaz, des fumées de substances toxiques (essence, produits chimiques, mercure), de l'alcool, etc..

Les adultes peuvent avoir des risques professionnels de développer un syndrome encéphalopathique lorsqu'ils travaillent dans l'industrie chimique. Il y a souvent des lésions causées par le contact avec des substances telles que le monoxyde de carbone, le mercure, l'essence, le manganèse, le carbone soufré, les pesticides, l'alcool méthylique, etc..

Cependant, l'encéphalopathie alcoolique doit être considérée comme le type de syndrome le plus courant. Ne négligez pas l'intoxication médicamenteuse. Le syndrome toxique et métabolique se développe dans le contexte de maladies du système endocrinien, d'une altération de la fonction hépatique (fibrose, cirrhose des tissus), d'un diabète non compensé et également de certaines maladies virales.

Les nouveau-nés atteints de bilirubinémie réagissent avec des manifestations d'ictère: jaunissement de la peau, sclérotique des yeux, muqueuses. Cependant, il convient de garder à l'esprit que l'ictère d'un nouveau-né se développe chez 70% des enfants dans le contexte d'une augmentation du taux de bilirubine post-partum, ce qui est typique de la petite enfance et ne signifie pas la présence de lésions du tissu nerveux.

La forme bilirubine n'est observée que chez 3% des enfants atteints de jaunisse sévère du nouveau-né et se caractérise par des symptômes de dommages aux structures cérébrales: somnolence, inhibition des réflexes de base, y compris des perturbations dans les mécanismes de succion, de déglutition, de dysfonctionnement du rythme cardiaque, des contractions respiratoires, des spasmes des groupes musculaires cervicaux et occipitaux perçant pleurant. De tels signes d'encéphalopathie sont également observés avec d'autres types de syndrome toxique..

Le syndrome toxique à tout âge varie en fonction du type d'exposition: la forme aiguë s'exprime par l'inhibition des réactions ou un comportement excité avec un éventuel changement d'état, des réactions convulsives, des troubles respiratoires et le fonctionnement du système cardiovasculaire. La forme toxique chronique se caractérise par des maux de tête, des nausées (épisodes de vomissements possibles), des écarts de la pression artérielle par rapport à la norme dans les deux sens, une détérioration générale de la santé, un syndrome asthénique, une irritabilité accrue, une labilité émotionnelle, une altération de la sensibilité dans les bras et les jambes.

Lors d'une exposition prolongée à des substances toxiques, des dysfonctionnements des organes du tractus gastro-intestinal sont observés, accompagnés de miction involontaire, de défécation, ainsi que de troubles mentaux sévères (agressivité, hallucinations, états délirants, convulsions, perte de conscience). L'exemple le plus courant est le delirium tremens, une psychose alcoolique aiguë d'origine toxique.

Un diagnostic rapide est important pour le processus de traitement et minimise les effets négatifs du syndrome. Le diagnostic et le traitement sont effectués dans un hôpital avec hospitalisation obligatoire des patients présentant des manifestations sévères. Le diagnostic principal de la cause des effets toxiques est effectué par une analyse en laboratoire de la composition du sang et de l'urine, le contenu de l'estomac peut être étudié, etc..

Dans le diagnostic des dommages organiques aux tissus cérébraux, une évaluation de leur état est nécessaire. Elle est réalisée par thérapie par résonance magnétique..

Les stades aigus et chroniques du syndrome encéphalopathique toxique sont soumis à un traitement dans une clinique, les mesures prioritaires visent à détoxifier le corps, les cours de traitement ultérieurs visent à restaurer et à maintenir les fonctions des tissus endommagés (préparations pour les vaisseaux sanguins, les noortopes, etc.).

Symptômes du stade DEP II-III

L'encéphalopathie dyscirculatoire de stade II-III se caractérise par une augmentation des troubles cognitifs et moteurs. Des troubles importants de la mémoire, un manque d'attention, un déclin intellectuel, des difficultés marquées, si nécessaire, pour effectuer un travail mental plus tôt possible sont notés. De plus, les patients atteints de DEP ne sont pas en mesure d'évaluer correctement leur état, de surestimer leurs performances et leurs capacités intellectuelles.

Au fil du temps, les patients atteints d'encéphalopathie discirculatoire perdent la capacité de généraliser et d'élaborer un programme d'action, commencent à mal naviguer dans le temps et le lieu. Au troisième stade de l'encéphalopathie discirculatoire, des troubles prononcés de la pensée et de la pratique, des troubles de la personnalité et du comportement sont notés. La démence se développe. Les patients perdent leur capacité de travailler et, en cas de violations plus graves, ils perdent leurs compétences d'autosoins..

Parmi les troubles de la sphère émotionnelle, l'encéphalopathie dyscirculatoire des stades ultérieurs s'accompagne le plus souvent d'apathie. Il y a une perte d'intérêt pour les passe-temps passés, un manque de motivation pour toute profession. Avec l'encéphalopathie dyscirculatoire de stade III, les patients peuvent être engagés dans une activité improductive et, le plus souvent, ne rien faire du tout. Ils sont indifférents à eux-mêmes et aux événements qui les entourent..

Les mouvements imperceptibles au stade I de l'encéphalopathie discirculatoire deviennent ensuite apparents pour les autres. La marche lente à petits pas, accompagnée de battements dus au fait que le patient n'est pas en mesure d'arracher le pied du sol, est typique du DEP. Une telle démarche traînante avec encéphalopathie discirculatoire était appelée la «démarche du skieur».

Il est caractéristique qu'en marchant, il soit difficile pour un patient atteint de DEP de commencer à avancer et également difficile de s'arrêter. Ces manifestations, comme la démarche d'un patient atteint de DEP, ont une similitude significative avec la clinique de la maladie de Parkinson, mais contrairement à elle ne sont pas accompagnées de troubles moteurs dans les mains. À cet égard, les cliniciens appellent «manifestations du parkinsonisme du bas du corps» ou «parkinsonisme vasculaire» les manifestations cliniques de l'encéphalopathie discirculatoire semblable au parkinsonisme..

Au stade III du DEP, on observe des symptômes d'automatisme oral, de troubles de la parole sévères, des tremblements, une parésie, un syndrome pseudobulbaire, une incontinence urinaire. L'apparition de crises d'épilepsie est possible. Souvent, l'encéphalopathie discirculatoire de stade II-III s'accompagne de chutes lors de la marche, notamment lors de l'arrêt ou du retournement. De telles chutes peuvent entraîner des fractures des membres, en particulier avec une combinaison de DEP et d'ostéoporose.

Causes et pathogenèse

La PPE ou encéphalopathie ischémique est caractérisée par un dysfonctionnement du cerveau, qui se produit en raison de l'influence de facteurs négatifs sur le fœtus à partir de la 28e semaine de grossesse, soit pendant l'accouchement, soit dans les 8 à 10 premiers jours de la vie d'un bébé.

Il existe trois degrés de gravité de la PPE: sévère, modéré et léger..

Selon la période de récupération, ils distinguent: période aiguë (jusqu'à un mois), période de récupération précoce (3-4 mois) et période de récupération tardive (12-24 mois).

Les statistiques varient considérablement, selon les informations obtenues de diverses sources, ce diagnostic est posé par 30 à 70% des nouveau-nés.

Les causes de la PPE chez un enfant:

Au cours du développement fœtal, le fœtus a été affecté par des facteurs négatifs. Cela peut être une maladie chronique de la mère, par exemple, le diabète sucré, l'inflammation des reins, les maladies cardiaques, etc. Les maladies infectieuses (tuberculose, grippe, rubéole), la présence de mauvaises habitudes chez la femme et les bouleversements émotionnels graves ont un effet négatif. L'encéphalopathie peut se développer chez les enfants dont les mères ont souffert d'une toxicose précoce ou tardive, d'une insuffisance placentaire chronique. Il est possible que le fœtus ait été infecté au cours du développement fœtal ou qu'il y ait une menace d'interruption de grossesse.

Le bébé a été exposé à des facteurs négatifs lors de la naissance. À cet égard, l'asphyxie à la naissance est un danger, le fœtus est longtemps sans eau, infection par le liquide amniotique, liquide amniotique dans les voies respiratoires du bébé, accouchement prolongé ou trop rapide, décollement précoce du placenta.

Le bébé a été exposé à des facteurs négatifs au début du post-partum. Cela pourrait être une infection du bébé, des opérations antérieures, une maladie hémolytique du nouveau-né.

Les symptômes suivants indiqueront que le bébé développe une encéphalopathie:

Encéphalopathie légère: irritabilité accrue, pleurs prolongés et fréquents, abandon des seins, sommeil court, réveils et régurgitations fréquents, augmentation ou diminution du tonus musculaire, strabisme.

Gravité moyenne: altération de la fonction motrice, inhibition du système nerveux, augmentation du tonus, hydrocéphalie, convulsions. Tous ces symptômes peuvent être présentés à la fois dans un complexe et séparément. Le tonus musculaire sera d'abord réduit, puis augmenté, le bébé gardera constamment ses mains pressées contre le corps. Souvent, chez les enfants, il y a un strabisme, une fontanelle qui dépasse vers l'extérieur, une pâleur excessive de la peau, le sommeil est perturbé par des cris, les pleurs de l'enfant sont longs, perçants et monotones.

Grave: le bébé est dans le coma ou dans un état prédomateux.

Diagnostique

Immédiatement après la naissance de chaque enfant, un neurologue et un optométriste l'examinent. Un examen par un neurochirurgien est également possible, mais uniquement s'il existe des motifs.

Analyses confirmant la PEP:

Ponction lombaire avec apport de liquide céphalorachidien.

CBS - test sanguin pour l'état acido-basique

Test sanguin pour la composition du gaz.

Balayage duplex des vaisseaux de la tête.

CT ou IRM du cerveau.

Naturellement, la gamme complète des procédures de diagnostic n'est pas effectuée, elles sont effectuées si nécessaire..

Lorsque le bébé sortira de la maternité, après 2 mois, il sera examiné par un neurologue. À l'avenir, un orthophoniste, un psychologue et un psychiatre attendra un enfant en pleine croissance. Bien que, si l'encéphalopathie a une évolution bénigne, le besoin d'admission de ces spécialistes disparaît.

Si un enfant a une PPE, le traitement doit être démarré immédiatement, cela se résume aux mesures suivantes:

On injecte à l'enfant des anticonvulsivants, des médicaments visant à améliorer les processus métaboliques dans le cerveau et à éliminer l'intoxication. Il peut s'agir de médicaments tels que: Pantogam, Cinnarizine, Solcoseryl, Phenibut, Actovegin, Piracetam, etc..

Pour réduire la pression intracrânienne, les médicaments suivants sont prescrits: Diacarbe, Mannitol.

Lorsque l'encéphalopathie aiguë est éliminée, des procédures physiothérapeutiques sont possibles. Un bon effet est donné par le massage, les exercices de physiothérapie, la thérapie manuelle, la natation, l'acupuncture.

Qu'est-ce que la PEP dangereuse?

Si l'encéphalopathie a eu une évolution bénigne, elle passe sans laisser de trace pour l'enfant. Il est également possible de développer une hyperactivité, une distraction accrue, des difficultés de concentration, etc. Un complexe de symptômes similaire est appelé SGBV ou trouble d'hyperactivité avec déficit de l'attention.

Si l'encéphalopathie a été difficile, alors le retard de développement mental et psychomoteur de l'enfant, la formation de troubles asthéno-végétatifs n'est pas exclu.

Les conséquences les plus dangereuses et les plus graves de l'encéphalopathie sont: l'hydrocéphalie, l'épilepsie et la paralysie cérébrale.

Effets à long terme de la PEP. Si un enfant à un âge précoce souffrait d'encéphalopathie, il pourrait à l'avenir développer une dystonie végétative-vasculaire. Les crises de migraine, l'épilepsie ne sont pas exclues. Tous ces effets se produisent à l'adolescence..

La PPE peut être ressentie à l'âge adulte comme un risque élevé de développer un AVC précoce.

Parmi les variantes de l'évolution du syndrome, on distingue trois principales et plusieurs mixtes:

  • apathique, accompagné d'asthénie, fatigue élevée, irritabilité, faiblesse.
  • l'option euphorique s'accompagne initialement d'une humeur accrue, d'une désinhibition des pulsions, d'une forte baisse des critiques;
  • la forme explosive du cours se caractérise par une labilité affective, une irritabilité accrue, une critique fortement réduite, un rétrécissement du cercle des intérêts, de l'impolitesse, une tendance à des réactions excessives, une adaptation réduite jusqu'à des épisodes de comportement antisocial.

En fonction du moment de l'apparition du syndrome, ses formes congénitales et acquises se distinguent.

Les pathologies vasculaires chroniques, telles que l'ischémie cérébrale, sont parmi les troubles de l'activité nerveuse les plus courants. Les accidents vasculaires cérébraux, hémorragies dans les tissus cérébraux, sont considérés comme l'une des conséquences les plus courantes des maladies coronariennes chez les personnes âgées, accompagnés d'un syndrome encéphalopathique.

L'encéphalopathie périnatale se développe pendant le développement fœtal, lors du passage dans le canal génital et dans les 7 à 10 premiers jours après la naissance. Trois degrés de gravité sont distingués en fonction de la sévérité des symptômes, ainsi que des périodes du cours: aiguë (jusqu'à 30 jours), récupération précoce des fonctions (3-4 mois), récupération tardive (1-2 ans).

Il existe des facteurs de risque prénatal, périnatal et postnatal. Ils peuvent être associés à la fois au corps de la mère et au cours de la grossesse, ainsi qu'aux blessures subies pendant l'accouchement.

Le premier groupe comprend:

  • maladies somatiques prolongées de la femme enceinte;
  • Troubles métaboliques;
  • maladies des reins, du système cardiovasculaire;
  • infections (grippe, tuberculose, rubéole);
  • développement d'infections intra-utérines;
  • la présence de mauvaises habitudes chez une femme enceinte;
  • insuffisance fœtoplacentaire prolongée;
  • menace de fausse couche;
  • toxicose;
  • gestose tardive;
  • expériences nerveuses prononcées.

Le PEP peut également se développer grâce à:

  • asphyxie à la naissance,
  • période anhydre prolongée,
  • infection du liquide amniotique,
  • accouchement trop rapide ou prolongé,
  • blessures lors du passage dans un canal de naissance étroit,
  • eau pénétrant dans les voies respiratoires,
  • accouchement d'urgence avec décollement placentaire

Les maladies infectieuses pendant la période néonatale, les traumatismes crâniens, les interventions chirurgicales, les maladies hémolytiques sont également des facteurs de risque..

Les symptômes sont un facteur déterminant le stade de gravité de l'état d'un enfant..

Un degré modéré s'exprime dans le syndrome d'irritabilité générale accrue: anxiété, irritabilité, larmoiement, difficulté à sucer, crachats fréquents, hypo- ou hypertonicité des muscles, strabisme convergent (pas toujours).

La sévérité modérée s'exprime par un ou une combinaison de plusieurs syndromes neurologiques: convulsifs, hydrocéphales, hypertensifs, troubles moteurs, dépression du système nerveux central, troubles réflexes.

À un stade sévère, un état précomateux ou un coma est noté. L'enfant ne répond pas aux stimuli, les fonctions cérébrales sont inhibées, les réponses réflexes sont faibles ou absentes.

Traitement

Les dommages hypoxiques aux tissus cérébraux nécessitent une thérapie pendant la période de séjour à la maternité. La période de récupération, si nécessaire, est effectuée dans un hôpital ou des mesures thérapeutiques sont prescrites dans une clinique pour enfants et à la maison.

Le choix de la méthode de traitement est basé sur la gravité de la maladie, les causes de la PPE et l'état général de l'enfant et sa réponse au traitement.

Dans la plupart des cas, les options de traitement suivantes sont prescrites:

  • thérapie médicamenteuse visant à détoxifier le corps, à réduire la préparation aux convulsions, à améliorer les processus métaboliques et l'apport sanguin dans les tissus cérébraux;
  • thérapie médicamenteuse qui régule le niveau de pression intracrânienne;
  • la rééducation et la thérapie de développement (massage, électrophorèse, natation, gymnastique pour nourrissons) sont effectuées pendant la période de récupération.

Le syndrome encéphalopathique survient dans la plupart des cas après des commotions cérébrales des 2e et 3e degrés, une commotion cérébrale, des ecchymoses à la tête, des fractures du crâne, etc. De telles blessures peuvent résulter d'une chute de hauteur, d'accidents de voiture, de blessures domestiques ou de violence..

Plus de 80% des blessures avec des dommages au crâne entraînent un syndrome encéphalopathique post-traumatique.

Selon la gravité de la blessure et les caractéristiques du corps, les symptômes peuvent commencer à apparaître quelques jours après les dommages ou se cacher pour une durée indéterminée. Les principales caractéristiques comprennent:

  • détérioration générale du bien-être du patient, somnolence, fatigue, irritabilité, syndrome asthénique;
  • douleur paroxystique dans la tête, peu susceptible d'être soulagée par des anesthésiques, dans certains cas - apparaissant et disparaissant avec un changement de position corporelle;
  • une sensation de nausée, de vomissements à court terme, quel que soit le repas;
  • étourdissements, épisodes possibles de perte de conscience;
  • violation de la coordination des mouvements, équilibre;
  • diminution de la durée d'attention, troubles de la mémoire, processus de pensée, réaction lente, capacité réduite à critiquer, analyser, etc.
  • conditions convulsives;
  • humeur dépressive, symptômes dépressifs.

Variété de symptômes

L'encéphalopathie cérébrale est un syndrome caractérisé par une variété de manifestations cliniques. Leur gravité et leur spécificité dépendent de la localisation des zones d'ischémie tissulaire. Ainsi, les dommages aux zones sous-corticales provoquent des acouphènes, une faiblesse générale, une variabilité de l'humeur, des troubles du sommeil. Les zones ischémiques du cortex cérébral affectent les processus de l'activité mentale, etc. Les manifestations des troubles dépendent dans une large mesure de la zone du cerveau endommagée.

Les manifestations précoces du syndrome encéphalopathique chez l'adulte comprennent une diminution des performances mentales, de la stabilité mentale, de la rigidité de la pensée, des difficultés à changer d'activité, des troubles primaires de la mémoire à court terme, des troubles du sommeil, de la fatigue, etc..

À ce stade, les patients présentent des maux de tête diffus, du bruit, des acouphènes, une fatigue élevée et une sensation de faiblesse, une irritabilité accrue. Lors d'un examen par un neurologue, une augmentation des réflexes tendineux, un nystagmus, une acuité visuelle, des troubles de la fonction auditive, une augmentation des réflexes pathologiques pyramidaux et oraux, des troubles autonomes, une altération de la coordination des capacités motrices fines et grandes peuvent être notés.

Ces symptômes progressent avec une aggravation de la condition causée par la maladie sous-jacente et peuvent être exprimés dans des syndromes neurologiques clairs: parkinsonien, pseudobulbaire, complétés par des troubles mentaux.

Le tableau clinique avec des lésions cérébrales généralisées sévères, des troubles sévères de la microcirculation, un œdème cérébral important se traduit par une anxiété sévère, une agitation, des maux de tête, des nausées et des vomissements, des étourdissements, de la confusion. Au deuxième stade, la léthargie, la léthargie, la parésie, les convulsions et les troubles de la conscience apparaissent.

Lisez À Propos De Vertiges