Principal Les cliniques

Épilepsie et alcool

Le corps humain est le travail coordonné d'un milliard de cellules nerveuses, d'un grand nombre de systèmes et d'organes. Tout processus est une action coordonnée et un travail coordonné de plusieurs systèmes à la fois. L'un des principaux organes de tout le corps est le cerveau. C'est de son travail bien coordonné que dépendent de nombreuses conditions de notre corps. Et c'est ce corps qui se prête à une «attaque» active d'alcool sous n'importe quelle forme et quantité. Qu'est-ce que l'épilepsie alcoolique et quelles sont les causes d'une condition dangereuse?

Qu'est-ce que l'épilepsie alcoolique?

La définition de «l'épilepsie» elle-même signifie une attaque, une crise, un spasme et une perte totale de conscience lors de crises de tout le corps. Pendant l'attaque, le patient ne peut pas contrôler ses mouvements, le corps se plie, il peut y avoir une décharge de mousse de la bouche, des cris et des convulsions étendues. Il y a une véritable épilepsie (généralisée) et une fausse. La soi-disant fausse épilepsie alcoolique a les mêmes signes et symptômes que l'épilepsie ordinaire.

La différence n'est que dans l'étiologie de la maladie, pour quelles raisons cette condition est devenue possible. Les causes de l'épilepsie spécifiquement alcoolique sont l'abus d'alcool depuis longtemps. La dose quotidienne approximative de consommation d'alcool est de 0,5 à 1 litre de vodka. Si nous prenons en compte le fait que les alcooliques «mélangent» les effets de la vodka avec de la bière ou des teintures d'une pharmacie, alors les signes d'épilepsie alcoolique peuvent apparaître après 2 ans d'une telle utilisation «active» d'alcool de mauvaise qualité.

L'épilepsie et l'alcool sont deux concepts égaux. Si l'on croyait auparavant que les crises d'épilepsie dans l'alcoolisme ne surviennent qu'après une très longue période de consommation d'alcool (après environ 10 ans de dépendance à l'alcool), alors aujourd'hui cette hypothèse n'est pas pertinente: les alcooliques apparaissent même après 2-3 ans d'abus d'alcool. Cependant, la caractéristique de cette «accélération» est la qualité de l'alcool.

Selon les statistiques, plus de 70% de toutes les crises d'épilepsie chez les personnes ayant une expérience de l'alcoolisme de moins de 5 ans se produisent dans le contexte de l'utilisation constante d'alcool de substitution de mauvaise qualité. Il s'agit d'une mère porteuse qui provoque des convulsions et des crises d'épilepsie graves après une consommation excessive d'alcool. Une telle supposition ne signifie pas du tout que si vous buvez de l'alcool de haute qualité, il n'y aura aucun risque d'épilepsie. Dans tous les cas, l'alcool est un poison pour le corps humain. Son effet peut être instantané ou prolongé, avec des symptômes actifs de la maladie ou modéré, mais une chose est sûre - l'alcool tue!

Crise épileptique primaire de l'alcoolique: points importants

Dans le contexte de l'alcoolisme chronique, une condition complexe et presque incurable se développe - l'épilepsie. La première attaque peut survenir à la fois après cinq ans d'abus et après 15 ans d'expérience. Tout dépend de l'état de santé, du stade de la maladie et des maladies chroniques concomitantes, dont ces patients ont une énorme quantité.

Cependant, c'est pour la première fois qu'une telle condition peut provoquer la mort par asphyxie. Les épisodes primaires d'épilepsie dans l'alcoolisme deviennent le «tremplin», grâce auquel la maladie dégénère en une forme chronique. Les saisies ultérieures seront obligatoires si vous n'effectuez pas de traitement professionnel et n'excluez pas l'alcool sous quelque forme que ce soit de votre alimentation.

Attaque de la 1ère épilepsie

Pendant l'utilisation constante d'alcool, les cellules du corps accumulent des substances toxiques en elles-mêmes, le corps ne peut pas faire face à l'effet d'empoisonnement de l'alcool et il y a une forte intoxication générale de tous les organes internes. Cependant, dans ce cas, l'intoxication alcoolique est une sorte de "ralentissement" qui empêche le développement de spasmes. La première attaque survient lorsque l'alcool est complètement abandonné. Juste après une longue crise de boulimie (comme on dit, de la gueule de bois), des crises d'épilepsie primaires (et les plus graves) surviennent.

La première épilepsie alcoolique, les symptômes pour les autres se manifestent sous la forme:

  • opacification des pupilles. Les yeux du patient deviennent «en verre» quelques secondes avant la crise;
  • en quelques minutes - troubles de la parole, retard de la réflexion et ralentissement de la réaction;
  • sensibilité diminuée;
  • perte de conscience, le patient tombe au sol et se plie en "arc";
  • à intervalles spasmes de forts gémissements et cris;
  • le moment le plus dangereux est de rejeter la tête en arrière;
  • mousse de la bouche;
  • crampes et crampes sévères;
  • couleur de la peau - grisâtre-bleuâtre;
  • lèvres bleues;
  • absence de réponse à des facteurs externes.

Premiers soins lors d'une crise d'alcool épileptique

Souvent, l'épilepsie alcoolique devient pour la première fois une "surprise" inattendue pour le patient lui-même et ses amis. De nombreux alcooliques travaillent avec sobriété et mènent une vie active. C'est dans la période après avoir abandonné l'alcool que la première attaque se produit. Les signes d'épilepsie alcoolique ne diffèrent pas de la libération de gènes. Il est extrêmement important de fournir les bons soins médicaux..

La première chose à faire est de protéger le patient contre d'éventuels traumatismes, de retirer les objets tranchants et lourds qui pourraient blesser le patient dans un ajustement. La deuxième règle est de fournir un accès libre à l'oxygène, il est conseillé de prendre le patient à l'air frais, de déboutonner sa chemise, d'enlever son pull, etc. Il est également important de respecter les règles suivantes:

  • mettez le patient en position latérale. Cela est nécessaire pour libérer les voies respiratoires des spasmes et des gonflements, ainsi que pour empêcher la langue de tomber pendant une attaque;
  • si le patient a des crampes sévères des muscles abdominaux, déplacez-le vers l'estomac;
  • lors de convulsions, n'essayez pas d'arrêter les mouvements, il suffit de vous protéger contre les blessures;
  • donner de l'eau, des comprimés, laver avec de l'eau est interdit;
  • les crises peuvent être consécutives après 2-3 minutes, si les crises ne disparaissent pas après 10 minutes, vous devez appeler une ambulance;
  • pas besoin d'essayer d'ouvrir les mâchoires de l'épileptique, cela ne fera que causer un traumatisme supplémentaire au patient et au sauveteur.

N'oubliez pas que si un alcoolodépendant après une longue frénésie a cessé de boire de l'alcool, le risque de développer de tels effets «secondaires» est accru. Déjà le troisième jour après la frénésie, il existe un risque de développer des symptômes d'une maladie dangereuse. Selon les statistiques, la mortalité lors des spasmes épileptiques alcooliques est d'environ 40%. Il est important de se souvenir non seulement des premiers symptômes alarmants, mais aussi de se préparer aux premiers soins.

Diagnostic de la maladie

Une caractéristique de l'épilepsie déclenchée par l'abus d'alcool est la difficulté de diagnostic. En fait, le diagnostic est effectué sur la base d'un examen par un narcologue. De plus, l'IRM du cerveau peut être prescrite, mais dans cette situation, aucun changement ne sera visible.

Lors de l'examen, le médecin fait attention aux symptômes suivants:

  • conversation pendant le sommeil;
  • accès de somnambulisme;
  • spasmes de réveil;
  • troubles du sommeil (lourd endormissement, réveil au milieu de la nuit, sommeil profond pendant la journée);
  • changement de coordination des mouvements;
  • réaction des influx nerveux des membres;
  • diminution de la durée d'attention;
  • troubles de la parole (persistants ou symptomatiques);
  • membres tremblants pendant l'éveil (tremblements).

S'il est possible de procéder à un examen directement dans la période suivant l'attaque, le patient se voit prescrire une étude ECG. Ce diagnostic vous permet de voir les changements après une crise..

Traitement

Comment traiter l'épilepsie alcoolique chez l'adulte? Il faut dire tout de suite que les changements déclenchés par l'effet de l'alcool sur les cellules cérébrales sont irréversibles. Un grand nombre de fibres nerveuses et de cellules sont simplement atrophiées, mortes. La seule chose qui peut être faite est de surveiller attentivement l'état du patient, de prendre des mesures pour fournir les premiers soins en cas de crise et de s'assurer de consulter un médecin.

Au fil du temps, le nombre et l'intensité des crises augmentent, suivies par l'une va l'autre, une attaque plus sévère. Par conséquent, l'inaction peut provoquer une issue fatale pour le patient. La mort par suffocation survient en raison de l'affaissement de la langue lors d'une attaque, et comme il est impossible d'ouvrir la mâchoire pendant un spasme, une personne suffoque simplement.

Traitement dans un établissement médical: quelle est l'efficacité de l'effet médicamenteux?

L'épilepsie alcoolique et ses conséquences aggravent la condition. Si le patient continue de consommer de l'alcool, le risque de décès est extrêmement élevé. Pour le traitement, l'hospitalisation du patient est nécessaire. Le traitement suivant est prescrit dans l'enceinte d'un établissement médical:

  • psychothérapie;
  • nettoyer le corps des toxines;
  • physiothérapie;
  • traitement médical.

En fait, aucun médicament ne peut aider à éliminer les symptômes et à guérir complètement le patient. Seuls les anticonvulsivants (felbamate, gabapentine, carbamazépine) et les sédatifs sont prescrits. Leur accueil vise à prévenir ou à réduire les crises en durée et en intensité. Étant donné que la principale cause de spasme est la destruction du cortex cérébral, il n'est pas possible de restaurer les tissus endommagés pour plusieurs raisons.

Épilepsie alcoolique: traitement à domicile

Les personnes souffrant d'alcoolisme sont des individus complètement dégradés qui ont depuis longtemps perdu la valeur de la vie. L'essentiel pour 95% des alcooliques est de trouver l'occasion de boire. Étant donné que les attaques d'épilepsie alcoolique et tous les stades de son développement chez la plupart des alcooliques sont «ivres ivres», ils ne perçoivent pas le risque mortel aussi fortement que leurs proches. Dans la plupart des cas, le traitement est assuré par des proches qui craignent pour la vie d'un alcoolodépendant.

Dans la plupart des cas, les personnes alcooliques perdent l'occasion d'évaluer correctement le danger qui découle de la consommation constante d'alcool. Le traitement à domicile vise à calmer le système nerveux du patient. En décoction apaisante, il est recommandé de prendre:

  1. cueillette de l'herbe: agripaume (pas d'alcool!), valériane, racines de calamus en mélange à parts égales. Versez 1 litre d'eau bouillante 3 cuillères à soupe. l mélanger, laisser infuser. Après refroidissement, prenez le thé. Vous pouvez ajouter du miel et des fruits secs pour améliorer le goût;
  2. critiques positives concernant l'utilisation de jus d'oignons et d'ail. Il est nécessaire de broyer 3 grosses têtes d'oignons et 1 tête d'ail dans un hachoir à viande, presser le jus à travers une étamine, mélanger le liquide résultant avec 1 cuillère à soupe. une cuillerée de miel. Prendre après la nourriture pour 2 cuillères à soupe. cuillère. Ces jus réduisent l'intensité des crises.

Le traitement d'un alcool dépendant de l'épilepsie est un processus complexe et long, qui vise initialement à restaurer le système nerveux du patient et à réduire les symptômes. Et c'est seulement avec une diminution de l'envie d'alcool que nous pouvons parler d'un résultat positif du traitement. Sinon, les crises d'épilepsie deviennent plus fréquentes, plus intenses et les dommages que l'alcool cause à tout le corps ne peuvent être corrigés avec aucun médicament..

Traitement de l'épilepsie alcoolique

Tout le contenu iLive est surveillé par des experts médicaux pour assurer la meilleure précision possible et la cohérence avec les faits..

Nous avons des règles strictes pour le choix des sources d'information et nous nous référons uniquement à des sites réputés, à des instituts de recherche universitaires et, si possible, à des recherches médicales éprouvées. Veuillez noter que les chiffres entre parenthèses ([1], [2], etc.) sont des liens interactifs vers ces études..

Si vous pensez que l'un de nos documents est inexact, obsolète ou douteux, sélectionnez-le et appuyez sur Ctrl + Entrée.

L'épilepsie alcoolique est un problème grave qui affecte non seulement les alcooliques eux-mêmes, mais aussi leurs familles, leurs proches et parfois tout l'environnement. Selon les statistiques, cette maladie est la forme d'alcoolisme la plus grave, dans laquelle se produisent des lésions cérébrales. Une crise se développe, qui, dans son apparence extérieure, ressemble à une crise d'épilepsie, mais en diffère en ce qu'elle peut disparaître pendant un certain temps après l'arrêt de l'action du facteur dommageable (dans ce cas, l'alcool).

Peut-être que la principale raison est l'alcool. Les attaques peuvent se développer à la suite d'une consommation prolongée d'alcool, ainsi que lors de la prise d'alcool de mauvaise qualité, d'une intoxication par ses toxines. Le danger est qu'une personne puisse se paralyser lors d'une attaque, suffoquer dans son propre vomi ou avaler sa langue. Mais ce n'est même pas le plus dangereux. Une personne devient une menace pour les autres. Avant l'attaque, ou immédiatement après, une agression forte et incontrôlée peut se développer, une personne devient incontrôlable, n'entend plus personne, panique. Des hallucinations, des manifestations suicidaires et maniaques peuvent survenir..

Il n'y a généralement pas d'attaques uniques. Si une personne a déjà eu une attaque, alors certainement, il y en aura une seconde. Ce n'est qu'une question de temps. Souvent, les attaques surviennent après une longue période d'alcool, puis cessent brusquement. Une conséquence grave est que pendant les crises, des processus irréversibles se produisent dans le cortex cérébral, à la suite desquels toute la régulation endocrinienne et nerveuse est perturbée, l'immunité est réduite, de nombreuses maladies graves des organes et systèmes internes se développent, jusqu'à leur échec complet et leur mort.

De graves troubles mentaux, des troubles de la personnalité apparaissent également. une personne devient déséquilibrée, asociale. Son comportement peut être dangereux pour les autres. La nécessité de mesures et de traitement d'un tel patient ne fait aucun doute.

Méthodes de traitement de l'épilepsie alcoolique

Le travail est effectué principalement par des narcologues et des psychologues. Les psychologues effectuent un travail précis, essayant de voir une personne dans une personne, menant son enquête. Dans le même temps, vous devez écouter le plus possible et donner le moins de conseils possible, exprimer votre opinion. En aucun cas, il ne faut exprimer ses critiques, son opinion et son attitude à l’égard d’un patient, l’alcool. Pas besoin d'exercer de pression sur la personne, de l'appeler à toute action. Il est nécessaire d'y développer la motivation, d'encourager la nécessité d'une prise de décision indépendante. Il est important de soutenir le désir d’une personne de changer sa vie, de l’aider dans cette.

Les psychologues utilisent de nombreuses méthodes dans leur travail. Fondamentalement, tous sont basés sur le désir volontaire d'une personne, sur son ouverture, sa motivation, sa volonté de coopérer. Le psychologue effectue un travail individuel et de groupe, au cours duquel il s'efforce activement de montrer à la personne tous les inconvénients de sa vie passée et les avantages de l'avenir, sans alcool. Ensemble, un objectif, des tâches d'activité, un plan de travail sont élaborés en fonction des résultats attendus de chaque patient.

L'aide d'un psychiatre est nécessaire pour ceux dont la psyché a beaucoup souffert de l'alcool. Non seulement des conseils psychologiques sont utilisés, mais aussi une assistance médicale, parfois une physiothérapie spéciale, des remèdes homéopathiques, des remèdes à base de plantes peuvent être nécessaires. Recourent souvent à l'aide de médicaments visant à corriger les comportements. La psychocorrection est souvent utilisée comme moyen précédant une intervention médicamenteuse. Ainsi, cela aide une personne à trouver l'humeur nécessaire, à passer au traitement, à réaliser son importance et sa signification pour elle-même. Ainsi, la transition vers une nouvelle étape sera consciente, ce qui garantira son efficacité plus élevée. Après un traitement médical, le travail psycho-correctionnel est également souvent utilisé, car il permettra à une personne de se socialiser pleinement dans la société.

Avant de prescrire des médicaments, il est nécessaire de procéder à un diagnostic, qui déterminera quelles pathologies se sont développées chez le patient, quel est le degré de leur gravité, qu'elles soient réversibles ou irréversibles. Parmi les méthodes de diagnostic, les études MRC, CT, cliniques, biochimiques et toxicologiques sont le plus souvent utilisées..

Vous devrez peut-être consulter un épileptologue qui vous donnera des recommandations sur la façon de surmonter et de prévenir de nouvelles attaques, d'aider à créer un régime quotidien individuel, où la charge, le sommeil et le repos seront répartis également. De plus, le médecin vous aidera à choisir la meilleure nutrition et les exercices physiques nécessaires, qui sont très importants pour détendre le système nerveux, soulager les tensions musculaires, ce qui empêche les spasmes et les crampes. Le régime est très important. Le médecin établira une liste de produits et de plats qui doivent être complètement exclus du régime alimentaire, ainsi qu'une liste des produits dont l'utilisation est recommandée.

Traitement de l'épilepsie alcoolique à domicile

Le traitement de l'épilepsie alcoolique est assez complexe et prend du temps, nécessite une grande responsabilité et discipline, à la fois de la part du patient lui-même et de la part de ses proches. Il est nécessaire non seulement de suivre des cours de psychocorrection, mais aussi à la maison pour essayer de respecter la routine quotidienne recommandée par le traitement. Il est nécessaire d'essayer autant que possible de marcher au grand air, de pratiquer une activité physique modérée, d'effectuer des exercices de respiration et de relaxation, qui peuvent être recommandés par un psychiatre, un psychologue.

Les exercices de respiration aideront à normaliser les processus métaboliques dans le corps, à maintenir un niveau optimal d'oxygène dans le corps, un rapport optimal de gaz dans les poumons et le sang et à éliminer les symptômes d'intoxication. Les entraînements auto-immunes, les pratiques de relaxation aideront à détendre le cerveau, distraire des pensées sur l'alcool et autres obsessions, aident à trouver l'harmonie et le sens de l'équilibre, l'harmonie.

Un état psychologique normal aidera à normaliser le système nerveux et, par conséquent, le système endocrinien. Et cela, à son tour, assurera une régulation cohérente et complète de l'état fonctionnel de tous les systèmes et organes du corps, peut restaurer certaines des fonctions perdues. L'état du système immunitaire est également normalisé, ce qui augmente la capacité du corps à résister à de nombreux processus infectieux et inflammatoires. La capacité du corps à résister, à s'adapter, augmente considérablement, l'endurance augmente.

L'entraînement actif, le jogging, la natation et le saut sont recommandés à beaucoup. Les complexes de bien-être du qigong et du hatha yoga sont très utiles. Le corps peut tirer de nombreux avantages des cours de physiothérapie, des cours de yoga, où un programme individuel pour travailler avec le corps et la conscience est presque toujours sélectionné. Il est possible de travailler non seulement le corps physique, d'éliminer les blocages, les pinces, mais aussi de découvrir, de découvrir les problèmes psychologiques, les pinces humaines, de lutter activement contre eux.

L’environnement du patient joue également un rôle important. Il est nécessaire de changer le cercle de communication, sur une base continue, ou d'arrêter temporairement toute communication avec les personnes qui abusent de l'alcool. Il vaut mieux changer l'ancien cercle de communication en un tout nouveau cercle, qui sera composé de personnes partageant les mêmes idées qui tentent également de faire face au problème de l'alcoolisme et connaissent les mêmes difficultés, difficultés et problèmes que la personne elle-même. Il est également nécessaire de communiquer davantage avec ceux qui se sont déjà débarrassés de la dépendance destructrice à l'alcool et ont une expérience positive de résistance à l'alcool. Nous avons également besoin de personnes qui mènent un mode de vie sain et actif, qui maintiennent leur santé physique et mentale, sont pleines d'optimisme..

L'environnement immédiat doit soutenir fortement la personne dans son désir de commencer une nouvelle vie, et doit également veiller à ce que l'alcoolique ne revienne pas à sa mauvaise habitude. Toutes les boissons contenant de l'alcool, même de la bière et du vin, ne devraient pas être à la maison..

Un bon stimulant psychologique sera si le patient lui-même les donne à quelqu'un de ses amis, connaissances. Il est important que cela soit volontaire, signe de bonne volonté et choix conscient du patient lui-même. Ce n'est qu'alors qu'une bonne motivation peut être créée. En aucun cas, il n'est possible pour les proches de jeter de l'alcool hors de la maison, surtout en l'absence du patient lui-même, ou de cacher de l'alcool.

En présence du patient, personne ne doit boire d'alcool. Il arrive souvent que les alcooliques se décomposent, ils sont surmontés d'un sentiment de peur, d'agressivité, de crises de dépression, d'apathie, qui s'accompagnent d'un désir de recommencer à boire. Les proches doivent patiemment aider le patient à surmonter ces désirs. Il est important de ne pas faire de concessions au patient. Le respect du régime doit être strict, sans aucune convention ni réserve, quelle que soit la difficulté ou la fatigue de la personne. Sinon, le traitement n'a aucun sens. Non seulement une personne ne sera pas guérie, mais la situation pourrait même empirer.

Que faire avec l'épilepsie alcoolique?

Dès l'apparition des premiers signes ou précurseurs d'une crise, le patient doit assurer la paix, et aussi ne pas lui donner la possibilité de tomber, se soutenir. Sinon, le patient peut être blessé ou causer des blessures à d'autres. Vous n'avez pas besoin de paniquer, vous devez vous ressaisir. En aucun cas le patient ne peut cramper. Au lieu de cela, vous devez essayer de retourner le patient sur le côté, ce qui ne lui donnera pas la possibilité d'étouffer son propre vomi en cas de vomissement. Il est nécessaire d'insérer entre les dents un crayon, un stylo, tout autre objet qui permettra au patient de ne pas mordre et d'avaler la langue lors des crises.

Il est nécessaire d'appeler une ambulance et, en attendant son arrivée, de fournir de l'air frais à la patiente en ouvrant une fenêtre ou en emmenant la patiente dans la rue. Vous devez également retirer la partie supérieure des vêtements, ou détacher le col, le bouton supérieur afin de retirer les pinces et de soulager la tension, pour fournir de l'air frais à la poitrine.

Aide à l'épilepsie alcoolique

L'aide est de permettre aux spasmes de sortir sans pression ni obstruction. Pas besoin de retenir les convulsions par la force, cela ne fera qu'empirer. La seule chose qui peut être faite est de protéger la personne en la tournant sur le côté, d'insérer un crayon, un stylo, tout objet accessible entre les dents, afin que le patient ne suffoque pas de vomissements lors de convulsions, et aussi pour que la langue ne bloque pas l'entrée des voies respiratoires et les a bloqués, provoquant un arrêt respiratoire.

Vous ne pouvez pas faire de mouvements brusques. Il est nécessaire de retirer tous les objets durs et pointus qui pourraient blesser une personne. Pour détacher les vêtements, desserrez la ceinture, retirez les ceintures, les petits accessoires, ce qui évitera les risques de blessures, améliorera la respiration et la circulation sanguine. Habituellement, les crampes disparaissent d'elles-mêmes en quelques secondes. Après l'attaque, vous devez donner au patient de boire du thé chaud, le laisser complètement au repos et lui donner l'occasion de dormir. Ce sera bien si le patient est examiné par un médecin immédiatement après une attaque. Si cela n'est pas possible, le lendemain, vous devez consulter un neurologue.

Médicament

Tout médicament ne doit être bu qu'après une consultation préalable avec un médecin, des tests réussis, un diagnostic précis. Il s'agit d'une précaution de base. Sinon, il existe un risque d'effets secondaires. Le principal est qu'avec l'épilepsie alcoolique, le risque de développer une intoxication du corps augmente considérablement, contre lequel les symptômes pathologiques ne peuvent que s'intensifier.

Il faut se rappeler que la teneur en alcool dans le sang du patient est augmentée et qu'il y a une faible activité de l'alcool déshydrogénase, qui n'est pas capable de neutraliser les toxines résultantes. En conséquence, tout médicament utilisé en association avec de l'alcool forme des composés toxiques qui affecteront négativement l'état du corps, provoquant un certain nombre de troubles structurels et fonctionnels, y compris la mort.

Pour normaliser la circulation sanguine et maintenir le fonctionnement normal du cerveau, il est recommandé de prendre la finlepsine 1 comprimé deux fois par jour. En cas de troubles cérébrovasculaires prononcés, il est préférable de prendre ce médicament en association avec la cinnarizine: 2 comprimés trois fois par jour. Piracetam a également bien fonctionné - prenez 1 comprimé deux fois par jour. Pour maintenir le muscle cardiaque, un médicament tononorm est recommandé, 1 comprimé 2 fois par jour. De plus, le travail du muscle cardiaque contribuera à améliorer le mildronate. Il est pris 1 comprimé 1-2 fois par jour, en fonction de l'état du corps.

Anticonvulsivants pour l'épilepsie alcoolique

Étant donné que le principal symptôme de l'épilepsie d'étiologie alcoolique est le syndrome convulsif, un certain nombre de médicaments sont utilisés pour l'éliminer. Ainsi, éliminer les crampes en relaxant les muscles aide à ne pas spa. Il est pris en 1-2 comprimés au moment de l'attaque et immédiatement après, ainsi qu'au cours du traitement - 1 comprimé 3-4 fois par jour, en fonction de la gravité du symptôme.

En cas de convulsions sévères, accompagnées d'un vasospasme et d'une diminution de la fréquence cardiaque, prescrire du propranorol, qui prend 20 mg par jour, augmentant progressivement la concentration à 120 mg par jour. Prendre 3-5 jours.

Des vitamines

Assurez-vous de prendre des vitamines, car sans eux, le métabolisme normal est impossible, il est impossible de restaurer la fonction de nombreux organes et systèmes, de normaliser la circulation sanguine. Ce qui suit est une liste des vitamines à prendre, ainsi que leurs dosages quotidiens. Les vitamines suivantes sont recommandées:

  • B - 2-3 mg
  • C - 500 mg
  • PP - 30 mg
  • N - 7-8 mcg
  • E - 20 mg.

Traitement physiothérapeutique

Il n'y a pas d'outils qui peuvent éliminer complètement la cause et le principal mécanisme pathologique du développement de l'épilepsie, cependant, il existe des outils qui peuvent améliorer considérablement la condition et prévenir la probabilité de nouvelles crises. Autrement dit, la physiothérapie symptomatique est utilisée, qui vise à résoudre un problème particulier, une question.

L'électrophorèse agit très bien sur le corps. Avec son aide, diverses vitamines, complexes minéraux et médicaments peuvent être introduits dans le corps. L'efficacité des méthodes réside dans le fait que les drogues injectées pénètrent directement dans le foyer de l'inflammation ou d'une autre zone affectée. Cela a un effet local ponctuel, ce qui permet d'obtenir le résultat souhaité beaucoup plus rapidement..

La nécessité du médicament (sa posologie et sa concentration) est également considérablement réduite, ce qui n'est pas addictif, addictif, élimine les effets secondaires et les surdosages.

Le principe de la méthode est que sous l'influence de certains médicaments, ainsi que du courant électrique (microcourants), la perméabilité des tissus, leur sensibilité augmente considérablement. En conséquence, l'effet est plus rapide, il est possible de soulager les tensions musculaires, les spasmes, détendre les muscles, les vaisseaux sanguins, les fibres nerveuses tendues. Le tonus musculaire global augmente également..

Les procédures telles que la thérapie par ondes de choc, la thérapie par ultrasons, l'exposition à la lumière infrarouge et d'autres ne sont pas moins efficaces..

Traitement alternatif

Dans le traitement de l'alcoolisme, de l'épilepsie alcoolique, la moustache dorée a bien fonctionné. Peut être pris sous forme de décoction d'eau. Vous devez prendre 15-20 joints, moudre, verser 0,5 litre d'eau bouillante. Insistez pendant 2 heures dans un endroit sombre. N'oubliez pas de secouer le mélange toutes les 10 minutes. La teinture doit être conservée dans un endroit sombre et frais..

Prenez une décoction 3 fois par jour pendant 15-20 minutes avant de manger. La posologie est de 15 à 20 gouttes par demi-verre d'eau. La durée du cours est de 10 jours, un cours répété est effectué en 5-7 jours.

Le jus d'aloès est également efficace dans la lutte contre les symptômes de l'alcoolisme, aide à éliminer les effets des attaques et empêche le développement de nouveaux. Prenez une cuillère à soupe trois fois par jour. En cas d'attaque, toutes les 40 minutes après l'attaque.

Le mélange huile-graisse avec du jus d'aloès et de la moustache dorée aide à éliminer les effets des attaques, à normaliser les processus métaboliques. Pour préparer le mélange, le jus des feuilles d'aloès et de la moustache dorée survit, mélangez-le en proportions égales. Environ 100 grammes de beurre sont fondus à feu doux sous agitation constante. Ajouter 3 cuillères à soupe de graisse de porc, faire fondre jusqu'à formation d'une masse homogène. Versez progressivement le jus des plantes pressées, sans cesser de remuer. Après cela, retirez du feu, donnez la possibilité de geler. Prenez un petit morceau, étalé sur du pain.

Traitement des sangsues pour l'épilepsie alcoolique

Cette procédure est largement utilisée non seulement en thérapie non conventionnelle, mais aussi en thérapie traditionnelle, et a été appelée hirudothérapie. Le principe est qu'une sangsue est aspirée vers le corps, ce qui mord la peau, tout en laissant l'enzyme spéciale contenue dans ses glandes salivaires dans la circulation sanguine. L'enzyme a un effet amincissant sur le sang, le nettoie des toxines, d'autres effets de l'intoxication..

De plus, une sangsue aspire une partie du sang, ce qui provoque une mise à jour spontanée du sang, en raison de la libération d'éléments et de cellules de rechange du dépôt. Par la suite, une fois que la sangsue a bu suffisamment de sang, elle se détache indépendamment de la peau. Le corps démarre des processus immunitaires et biochimiques visant à nettoyer et à restaurer le corps.

Traitement à base de plantes

Anis ordinaire C'est une plante herbacée annuelle avec une tige droite annuelle ramifiée au sommet. Appliquer les fruits récoltés d'août à septembre. La Chine est la patrie, mais est actuellement cultivée dans de nombreux pays du monde..

Dans les temps anciens, ils ont remarqué que les produits de cette plante amélioraient considérablement l'apparence de la peau, l'état général et le bien-être du corps. Il aide après les fêtes orageuses, élimine efficacement les maux de tête, l'enflure, les spasmes, les nausées matinales, donne de la force. Plus tard, il a commencé à être utilisé pour traiter l'alcoolisme, éliminer les effets de l'intoxication, des convulsions et des convulsions. Appliquer sous forme de décoction d'eau.

Montagne Arnica Il est utilisé pour traiter les conséquences et les complications des crises, surtout si elles s'accompagnent de crises sous forme de convulsions, de spasmes. C'est un préventif chic qui réduit considérablement la fréquence des manifestations de crises. Les fleurs ont un effet stimulant sur le corps, augmentent l'immunité, la résistance du corps, son endurance. Ils ont un effet anticonvulsivant, soulagent les spasmes, dilatent les vaisseaux sanguins, nourrissent le cerveau et le cœur et normalisent la lumière des vaisseaux coronaires et autres. De plus, les décoctions réduisent considérablement l'excitabilité du cerveau, ont un effet cholérétique, apaisent le corps.

Pour préparer le bouillon, 3 cuillères à soupe d'eau sont versées avec un verre d'eau bouillante, portées à ébullition au bain-marie, puis retirées du feu. Donner l'occasion d'infuser pendant une demi-heure. Boire une cuillère à soupe trois fois par jour, en diluant dans un demi-verre de lait, après avoir mangé.

Badan Il est utilisé pour normaliser le fonctionnement du cœur et du cerveau, pour améliorer l'état des vaisseaux sanguins, éliminer les signes de spasme, de convulsions et de pinces. C'est une plante vivace avec un rhizome ramifié épais. Les feuilles sont vert foncé, coriaces. Les fleurs sont petites, recueillies dans une inflorescence dense. Il fleurit en mai et juin. Appliquez les rhizomes, les racines, les feuilles, particulièrement vieilles et noircies. Ils contiennent des substances beaucoup plus actives. Parmi ceux-ci, les tanins, les glycosides, les sucres et les dextrines prédominent..

Les feuilles ont un effet antitoxique. Ils éliminent non seulement les toxines et les poisons qui pénètrent dans le corps de l'extérieur, mais également les autotoxines qui se forment dans le corps sous l'influence de l'alcool ou d'autres facteurs négatifs. Il est principalement utilisé dans la médecine populaire de Sibérie et de l'Altaï. Le thé fait à partir de leurs feuilles noircies est une boisson désaltérante efficace qui a un effet réparateur. Ils boivent sous forme de décoction, tandis que la dose médicinale est illimitée. Vous pouvez ajouter du miel et du sucre au goût..

Pervenche Il aide à éliminer les conséquences des crises, des syndromes convulsifs. Cet outil renforce le muscle cardiaque, normalise l'activité des vaisseaux cérébraux, des vaisseaux coronaires, réduit la pression artérielle, élimine les spasmes. De plus, il élimine les toxines du corps, empêche le développement de complexes auto-immunes, les dommages internes par les toxines alcooliques. Cela aide à restaurer le corps, à normaliser les processus métaboliques, à améliorer le bien-être et l'apparence. Ce n'est pas pour rien qu'au Moyen Âge la pervenche était considérée comme un symbole d'éternité et de constance. Excellent astringent et hémostatique. Affecte favorablement l'état des vaisseaux sanguins, en particulier les capillaires. Il est utilisé principalement sous forme de décoction. Herbe utilisée (feuilles, tiges, fleurs). Contient des alcaloïdes de la série indole, des substances amères, de la vitamine C, des caroténoïdes. La plante est très toxique, par conséquent, elle doit être utilisée avec une extrême prudence, en respectant strictement la posologie. Avant utilisation, il est préférable de consulter un médecin. Généralement prescrit pas plus d'un verre par jour.

Homéopathie

Les remèdes homéopathiques sont assez efficaces et largement utilisés pour traiter diverses maladies, notamment l'épilepsie, la dépendance à l'alcool. Malgré le fait qu'ils ont beaucoup moins d'effets secondaires que les médicaments, des précautions de sécurité doivent encore être observées. Le principal sera la nécessité de consulter un médecin avant utilisation, car seul un médecin peut sélectionner le plus précisément le remède optimal, sa posologie, sa concentration, son mode d'administration. Sinon, des effets secondaires peuvent apparaître, jusqu'à une aggravation de la maladie, l'apparition de convulsions, convulsions, convulsions.

Pour éliminer les crises, les spasmes, la poudre de cigales séchées est utilisée depuis longtemps. Vous pouvez également utiliser une décoction faite à partir d'eux. Élimine efficacement les effets de l'intoxication, des convulsions. Non seulement supprime les conséquences, mais empêche également la formation de nouvelles. Aussi un remède assez efficace pour éliminer les affections fébriles, abaisser la température corporelle.

Graisse de porc attribué aux personnes présentant des symptômes d'intoxication, avec une tendance aux crampes. Très souvent, il est utilisé sous forme fondue: ils sont chauffés à feu doux jusqu'à dissolution complète, sous agitation constante. Ensuite, donnez la possibilité de figer, de manger en petites tranches.

Ours et grillons, séché et broyé en poudre et combiné en quantités égales avec l'ajout de racine de réglisse, utilisé pour renforcer le cerveau, le muscle cardiaque, ainsi que les signes prononcés d'intoxication de toute origine: bactérienne, virale, alcoolique, alimentaire.

L'effet thérapeutique est attribué à et les métaux. Parmi eux, l'or a une grande importance, qui est une composante obligatoire des "élixirs d'immortalité" créés en Orient. On pense que l'or renforce le corps, normalise les processus métaboliques, augmente la résistance, soulage la dépendance, a un effet positif sur le système nerveux et le cœur. Les infusions d'eau d'or sont principalement utilisées: un produit d'or est versé avec de l'eau minérale pendant 1-2 jours, il est possible d'infuser pendant une journée, puis il est bu l'estomac vide le matin.

Utilisation généralisée des décoctions à base de plantes, par exemple, décoction de bardane et d'ortie. Nous pouvons parler de l'effet normalisant, nettoyant et tonique de la plante, qui a un effet puissant sur le corps humain. Le bouillon normalise les processus métaboliques, améliore l'activité du muscle cardiaque. Pour préparer le bouillon, prenez environ 5 à 10 grammes de la plante, puis versez un verre d'eau bouillante. Insistez pendant une heure, buvez le bouillon entier pendant une journée. Le bouillon peut être préparé dans un thermos ou dans un bain-marie.

Chirurgie

Le traitement chirurgical n'est pas effectué. Les méthodes chirurgicales ne peuvent être utilisées que pour éliminer les effets des crises et des crises: par exemple, avec des dommages aux vaisseaux sanguins, un infarctus du myocarde.

Traitement de l'épilepsie alcoolique: symptômes et médicaments

L'épilepsie alcoolique est une maladie grave qui affecte les personnes qui boivent sans distinction de sexe. Pour déterminer la maladie, il est nécessaire de découvrir les causes de la formation, dont la première est l'intoxication du corps avec des produits de désintégration d'alcool. Les maladies neurologiques, les maladies infectieuses, les blessures et bien plus encore qui accompagnent l'alcoolisme chronique sont des facteurs concomitants..

Qu'est-ce que l'épilepsie alcoolique

Il s'agit de l'une des maladies les plus complexes affectant certaines zones du cortex cérébral. La formation d'un foyer épileptogène se produit, ce qui entraîne l'apparition de crises.

Important! L'épilepsie dépend directement de l'intensité et de la dose d'alcool consommée. Si auparavant, on pensait que la phase de pathologie ne se formait qu'après 10-12 ans, aujourd'hui le processus s'est accéléré et il y a des cas de début de processus après 2-5 ans. Prendre des boissons de mauvaise qualité ne fait qu'aggraver le taux de dommages au cortex cérébral.

En tant que telle, l'épilepsie alcoolique est une maladie neurologique caractérisée par des crises soudaines. Dans le contexte du syndrome, des changements de personnalité se développent, conduisant à la démence et à la mort du patient. Si elle est diagnostiquée, cela signifie que l'attaque peut se reproduire à tout moment. C'est pourquoi, lorsque l'épilepsie alcoolique est détectée, le traitement doit être démarré immédiatement.!

Symptômes et caractéristiques de la maladie

Les médecins comprennent un réflexe de crise qui se produit sur le fond d'une surexcitation du système neuronal du cerveau. Accompagné d'une saisie de mousse de la bouche, de mouvements irréguliers, d'une perte de conscience. Parfois, les mouvements deviennent trop vifs et le patient peut endommager son propre corps. Un alcoolique doit comprendre que de telles crises seront répétées plus souvent, la survenue de crises ne peut pas être déterminée périodiquement. Mais pour comprendre quand il y aura un épileptique, vous pouvez:

  1. La crise survient le plus souvent le lendemain de la crise de boulimie.
  2. Avant le début de l'attaque, le patient subit une pression dans les jambes, les bras, des brûlures.
  3. Il y a un fort changement d'humeur envers l'agression, une colère incontrôlée.
  4. Confusion de la parole, fragmentation, conscience floue.
  5. Les rêves sont souvent accompagnés de cauchemars qui se transforment en delirium tremens..
  6. Des hallucinations auditives, visuelles et olfactives constantes apparaissent. Le patient voit ce qui n'est pas vraiment, prenant tout ce qui se passe pour la réalité.

Important! Une procédure ECG ne montrera pas la présence d'une maladie. Un examen matériel ne révèle pas d'attaques d'épilepsie non alcoolique ordinaire.

  1. Le patient hurle de douleur.
  2. On observe un bleuissement du triangle nasolabial.
  3. La tête est rejetée en arrière, la peau pâlit et transpire.
  4. Salive ample.

La durée de la maladie peut atteindre plusieurs minutes, laissant derrière elle des signes évidents de la maladie: hallucinations, tremblements. Les hallucinations ont leur propre «image» - le plus souvent, ce sont des insectes rampants et des monstres mythologiques. L'état du patient à un tel moment est dangereux pour les autres.

Aide aux crises

L'épilepsie et l'alcool sont dangereux en soi, mais la symbiose devient souvent fatale:

  • Pendant les crises, une personne tombe de ses pieds sans remarquer qu'elle se casse;
  • Le patient peut s'étouffer avec sa propre langue;
  • Une crise trop longue peut provoquer un arrêt cardiaque.

En plus des processus physiques, il y a des changements mentaux irréversibles dans la personnalité du patient:

  1. Changement des facteurs de comportement: un ivrogne devient aigri, délicat, utilise souvent la violence physique et les menaces;
  2. L'éventail des intérêts se rétrécit, l'intérêt pour la qualité de vie diminue;
  3. Il y a une perte progressive de mémoire, de compétences, de professionnalisme.

Le traitement des crises d'épilepsie doit être accompagné d'un rejet complet de l'alcool, et ce qui est nécessaire pour traiter un tel patient est un fait. Les crises peuvent conduire au suicide ou à la mort d'un accident. Les premiers secours sont une nécessité, ce qui doit être fait:

  • Couchez le patient horizontalement, insérez une gencive molle dans les dents, une écharpe pour que le patient ne mord pas et ne mord pas sa langue.
  • Pour enlever la mousse de la bouche, baver pour que le patient ne s'étouffe pas. Mieux vaut tourner la tête sur le côté..
  • Vous ne pouvez pas limiter le mouvement, portez le patient.
  • Une fois l'attaque terminée, le patient ne peut pas se lever immédiatement et le médecin doit être informé de la durée et de l'intensité de la crise.

Il est préférable de se souvenir des règles, car vous ne devez pas toujours compter sur l'apparition opportune et instantanée d'une ambulance. Donc, ce qui ne peut absolument pas être fait avec une attaque:

  1. Mâchoires ouvertes.
  2. Insérez des objets durs dans la bouche: cuillère, fourchette.
  3. Étirer les jambes et les bras à l'étroit.

Les conséquences de l'épilepsie

Quant aux autres complications, outre les décès possibles, les troubles du fond psycho-émotionnel, il accompagne:

  1. Changements irréversibles dans le cortex cérébral;
  2. Paralysie totale ou partielle;
  3. Perte d'activité physique en raison de blessures;
  4. Dysfonctionnements des systèmes cardiovasculaires et autres systèmes de survie;
  5. Déficience auditive, visuelle, olfactive;
  6. Agressivité, grossièreté, irritabilité accrues;
  7. La viscosité de la pensée, la fragmentation de la mémoire.

Que devraient savoir les parents et amis d'un alcoolique:

  • Les crises se développent non seulement après une journée de frénésie, mais aussi avec le refus forcé de l'alcool;
  • Des recettes alternatives peuvent seulement atténuer le cours de la maladie, mais pas la guérir complètement;
  • Même de petites doses d'alcool prises régulièrement peuvent déclencher un épisode d'épilepsie alcoolique;
  • Un rejet brutal de l'alcool peut conduire au travail des neurones cérébraux en mode paroxystique.

Le traitement doit être effectué uniquement sous la surveillance d'un médecin. Un ivrogne ne pourra pas renoncer à l'alcool par lui-même, il n'est pas affecté par les menaces, les avertissements - la psyché du patient ne perçoit pas de preuves de facteurs.

Élimination des médicaments contre l'épilepsie alcoolique

Quelle que soit la fréquence de répétition des crises, le patient devra prendre des médicaments pendant longtemps. Des changements efficaces dans la personnalité et l'état d'une personne seront perceptibles par la régularité des procédures. Que prescrivent les médecins:

  1. Gabapentine - un moyen de réduire l'anxiété, de soulager l'envie de boire un verre. De plus, le médicament a un effet anesthésiant..
  2. Médicaments du groupe barbiturique, valproate pour réduire l'intensité de la douleur, récidive des convulsions.
  3. Le traitement de l'épilepsie est impossible sans médicaments qui minimisent les envies d'alcool, à savoir les antidépresseurs, les tranquillisants: Parlodel, Ledivin.
  4. Groupes de vitamines obligatoires, préparations de type renforcement général.

Tous les médicaments pour le traitement de l'épilepsie et l'élimination de la dépendance à l'alcool ne sont prescrits que par un médecin.

Quant aux remèdes populaires, ils ne peuvent être accompagnés que lorsqu'ils prennent des médicaments prescrits. Bonne aide:

  • Teintures à base d'herbes apaisantes (sans alcool): valériane, agripaume;
  • Une solution de 3 g d'huile de pierre et 2 litres d'eau une fois par an. Il est bu pour augmenter l'immunité, réduire les envies d'alcool.

Important! Une crise d'épilepsie se produit souvent au milieu d'un rejet brutal de l'alcoolisme.

Au début du traitement, vous devrez modifier l'ordre du patient et de son alimentation:

  1. La quantité de liquide utilisée doit être contrôlée: de petits et grands volumes peuvent déclencher le début d'une attaque;
  2. Limitez la quantité de sel dans les aliments;
  3. Ne consommez pas beaucoup d'épices;
  4. Ne pas trop manger;
  5. Refuser les aliments gras, salés, fumés et trop sucrés.

N'oubliez pas l'aide d'amis, de parents, de conseils psychologiques. Beaucoup de légumes, fruits, poissons et promenades. Sommeil complet, détente, activités de plein air, avec des enfants, évolution de la vie - c'est la clé pour ramener une personne malade à une vie normale.

Traitement de l'épilepsie alcoolique

Qu'est-ce que l'épilepsie alcoolique, quelles sont les causes de son apparition, manifestant des symptômes chez l'adulte et les méthodes de traitement d'une maladie: est-il possible de retrouver une santé perdue et de surmonter une terrible dépendance? Reviendra-t-elle après la réhabilitation? Dans Transfiguration, ils le savent avec certitude - il est réel de se débarrasser pour toujours si nous utilisons nos méthodes de récupération complexes universelles.

Épilepsie

L'abus d'alcool entraîne de nombreuses conséquences destructrices pour l'organisme. Tout le monde connaît les effets nocifs de l'alcool éthylique sur le foie, le cœur, les reins, les vaisseaux sanguins. Cependant, le cerveau, en tant que l'un des principaux consommateurs de sang, est très sensible à ce type de toxines et lorsqu'il reçoit une bonne dose de poison, il subit une destruction. Les cellules tombent malades et meurent, respectivement, les zones affectées ne fonctionnent pas correctement, sur fond de développement d'épilepsie alcoolique, qui peut survenir à la fois pendant la période de consommation d'alcool et sur fond de sevrage après sevrage.

Épilepsie alcooliquePrix ​​en roubles
Pharmacothérapie ambulatoireà partir de 5000
Consultation avec un narcologueà partir de 2500
Traitement hospitalierà partir de 8000 par jour
Conclusion de la consommation excessive d'alcool à la maison (visite de spécialiste unique)à partir de 8500
* Le coût peut varier. Précisez par téléphone.

Facteurs de risque

  • Binges longs.
  • Boissons de mauvaise qualité avec un mélange de méthanol.
  • Blessures à la tête.
  • Prédisposition génétique.
  • Dysfonctionnements circulatoires, tumeurs tumorales.
  • Substances contenant de l'éthanol et non destinées à une administration orale.

Il est de coutume de faire la distinction entre les crises d'épilepsie uniques causées par une maladie de la gueule de bois et une forme chronique chez les personnes à risque, sont souvent des crises de boulimie, absorbent la contrefaçon, le clair de lune et d'autres liquides non autorisés.

%
Anonymat
%
Qualité
%
Confort
%
Stabilité

Danger

Une tendance claire est observée chez les patients qui boivent des boissons alcoolisées pendant une longue période et à fortes doses. Cependant, au sommet de la libation, les paroxysmes ne se produisent pas si souvent. Le plus souvent, des crampes surviennent avec la résiliation rapide de l'acceptation.

En fonction de l'effondrement des cellules cérébrales, des zones qui ne sont plus en mesure de remplir leurs fonctions, des crises ponctuelles peuvent survenir, qui ne se reproduiront probablement pas, à condition que l'alcool soit complètement abandonné. Cependant, cet incident ne passe pas sans trace pour le corps et sans aide particulière il peut avoir des conséquences assez graves.

Vous ne pouvez pas parler de la sécurité de telles épidémies. Il y a des cas élevés de conséquences fatales de l'étranglement en abaissant la langue, en frappant des objets tranchants, en commençant des convulsions en conduisant, en travaillant avec des objets dangereux. L'une des conséquences désastreuses est l'œdème cérébral. Le pourcentage de survie humaine, dans de tels cas, même avec une assistance de réanimation opportune, n'est pas important.

N'oubliez pas qu'à l'avenir cet épisode peut provoquer des crises non provoquées qui se produiront même avec une libération complète de l'alcool.

Consultation téléphonique
Remises individuelles et bonus de traitement

Appelle un docteur

Panneaux

Les principaux symptômes: une chute avec la tête inclinée vers l'arrière, des mouvements convulsifs incontrôlés des membres et du corps, un serrement de la mâchoire, l'apparition de mousse de l'incapacité à suivre la salivation. Un bleuissement du torse dû à une altération de la fonction respiratoire est également observé. Facteurs faciles à reconnaître - excréments et mictions involontaires.
Il existe une autre catégorie - les paroxysmes non convulsifs. Ceux-ci inclus:

  • automatisation des moteurs;
  • Conditions crépusculaires
  • dysphorie;
  • somnambulisme.

Traitement

Le rétablissement ne se produit que par des mesures complexes et l'élimination de la dépendance. Dans ce cas, une évolution positive et l'arrêt des flambées non contrôlées peuvent être prévus..
Le traitement et la prévention de l'épilepsie alcoolique sont d'une grande importance non seulement pour la santé de l'organisme tout entier, mais aussi pour le maintien de l'intelligence humaine.
Le refus non autorisé d'alcoolisme est une tâche difficile à laquelle peu de personnes font face. Beaucoup ne supportent pas la période «sèche», se décomposent et commencent à abuser encore plus qu'avant le début de la maladie.
S'il y a un désir de se libérer et d'éviter la détérioration, voire la mort, l'aide de spécialistes est requise. Le diagnostic envisagé ne peut être guéri que grâce à une biothérapie spéciale, un cours de psychothérapie, ainsi qu'un certain nombre de procédures de rééducation. Étapes:

  1. Se débarrasser des produits de décomposition de l'éthanol, la nomination de médicaments qui inhibent les processus d'excitation des cellules cérébrales, les anticonvulsivants, les médicaments réparateurs au niveau subcellulaire. Grâce à cette technique, des processus normaux de restauration des tissus et organes neuronaux sont atteints. L'élimination des résidus d'alcool facilitera l'abandon d'une nouvelle dose, éliminant l'aspect physiologique de la traction.
  2. Une lutte globale contre les facteurs psychologiques et les principales raisons de leur apparition: dépression, états dépressifs, insatisfaction et autres.
  3. Mesures de réhabilitation.

Il y a toujours une chance de goûter à nouveau à la vie pleine, croyez en vous et faites appel aux services de nos professionnels.

Nos médecins

Baklushev Mikhail

Médecin chef

Psychiatre Candidat en sciences médicales. Médecin de la plus haute catégorie.

Lisez À Propos De Vertiges